AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2909990095
Éditeur : Editions Cornélius (30/11/-1)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Ah! cette maudite mauvaise conscience... Cet insupportable sentiment de culpabilité qui nous empêche d'avancer et d'être nous-même... Pour faire court, on pourrait présenter Approximativement comme une autobiographie freudienne traitée sous forme de bande dessinée... Bilan : la vie de Lewis Trondheim ne doit pas ressembler tous les jours à une partie de rigolade. Mais c'est tant mieux pour le lecteur, parce qu'Approximativement est formidablement drôle. Le jeune hér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
CS_Constant
15 juin 2016
Approximativement est sans doute l'ancêtre des petits riens de Lewis Trondheim, avec ces petits récits et anecdotes de la vie de l'auteur, racontés avec beaucoup d'humour et d'autodérision. Mais même si c'est un ouvrage de très bonne qualité, je préfère sans conteste ceux qui viennent après, les petits riens, donc, que je trouve beaucoup plus aboutis. Ici, comme le raconte l'auteur lui-même, ces planches partaient d'un projet initial qui n'a jamais été réalisé et qui est devenu ce qu'il est devenu, Approximativement. Rien n'était véritablement prémédité, donc. Et cela se ressent. On a plus la sensation d'une accumulation un peu fortuite d'anecdotes, tandis que dans les petits riens, on sent que Lewis Trondheim est rodé, qu'il a trouvé son format, son rythme et sa manière de raconter. Même au niveau graphique, cela fait un peu brouillon ; les planches colorées à l'aquarelle des petits riens sont beaucoup plus agréables à lire.
Et pour finir - et là je vais rentrer dans le pur jugement de valeur, j'assume - je préfère largement le Lewis des petits riens que celui d'Approximativement. Ici on le sent complètement égocentré, en lutte permanente avec sa mauvaise conscience, anxieux, angoissé, souvent assez négatif et un poil cynique, tandis que dans les petits riens on a un personnage apaisé, qui joue habilement avec ses angoisses pour les neutraliser en les tournant en ridicule, qui fait de sa vie une sorte de jeu, et qui porte sur le monde un regard à la fois tendre et lucide. du coup il est très intéressant de voir à quel point, en quelques années, Lewis Trondheim a changé. D'ailleurs, on le voit dans Approximativement lutter constamment pour devenir quelqu'un de meilleur, mais sans trop y arriver. Eh bien il semble qu'il y soit finalement parvenu et ce sont les petits riens qui en témoignent.
Il est intéressant aussi de voir à la fin de l'album le droit de réponse des personnages mis en scène, souvent mécontents, qui trouvent que Lewis Trondheim se donne la part trop belle et ne leur rend pas justice. S'il n'est peut-être pas toujours honnête dans ses dessins, il a donc au moins l'honnêteté de leur laisser rectifier le tir par eux-mêmes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BidouilleB
27 mars 2013
C'est avec un grand plaisir que j'ai découvert (récemment) cet album de Lewis Trondheim! Et avec plus grand plaisir encore je me suis replongé dans les angoisses quotidiennes de l'auteur.
Entre ses rêves hallucinés dans lesquels il n'a pratiquement jamais le beau rôle, et les bribes de sa vie quotidienne, on se régale de ses bougonneries, de sa mauvaise humeur, de ses petites victoires...
C'est surtout l'occasion de se poser des questions sur soi, sur la personne qu'on aimerait être, que l'on pense être, et celle que l'on renvoie. Les promesses que l'on se fait, les bonnes résolutions, les peurs parfois grossières, et une paranoïa infantile et limite égocentrique.
Lire Lewis Trondheim, c'est se rassurer quand à sa propre petite personne. On se sent moins seul face à nos angoisses et nos remises en question. On rit de nous même autant que des frasques de l'auteur. C'était déjà le cas en lisant les autres titres de l'auteur et cela se confirme.
J'ai particulièrement apprécié les dernières pages qui offrent un droit de réponse aux personnes citées dans l'album. Une nouvelle tranche de rire grâce à leur bons mots!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gregor
10 octobre 2011
Dans les années 90, la BD autobiographique a beaucoup fait parlé d'elle, et notamment par le biais de l'éditeur L'Association. Avec cette histoire complète en 1 volume, on atteint une des plus belles réussites du genre. Lewis Trondheim nous entraîne dans ses pas, évoquant tour à tour ses angoisses, ses relations avec les autres, ses doutes. Ce n'est peut être pas un classique du rire mais sûrement un chef d'oeuvre de dérision. Approximativement séduit par la manière habile qu'a son auteur de se confier, sans nombrilisme caché : il lève le voile sur sa personnalité en forme d'autopsychanalise salée via un dessin plutôt sommaire mais démonstratif.
Commenter  J’apprécie          20
Gwordia
18 avril 2012
Un de plus et non des moindres ! Après Moins d'un quart de seconde pour vivre, Carnet de bord tome 3 et Les petits riens - le syndrome du prisonnier, j'ai à nouveau plongé sans modération dans une oeuvre de mon chouchou de la BD.
Que dire sans me répéter ? Géniales illustr'... déjà fait. Humour décapant... déjà dit. Ah si, je pourrais insister sur le fait que les formats spéciaux sont très ergonomiques, les couvertures toujours magnifiques et le papier mirifique (bon, là j'exagère, c'était pour la rime mais c'est quand même mieux choisi qu'hygiénique)... en revanche, tout ceci n'est pas du tout économique !
Alors ouais, ouais c'est génial, ouais c'est drôle, ouais ça détend. MAIS. Je tiens à souligner que malgré toutes ses qualités, Monsieur Trondheim n'est pas infaillible. Comme tout autre, il n'est pas à l'abri d'un ratage caractérisé ; preuve par l'exemple : concernant ce recueil, le choix du titre est complétement aberrant. Approximativement. Comment peut-on décemment, quand on dépeint de manière si juste, si précise, si tel quel les choses de la vie et les petits cheminements personnels - pour ne pas dire les délires intérieurs -, opter pour un tel intitulé ?
Non mais vraiment...
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
machupijoe
17 octobre 2013
Si ce n'est pas le meilleur de Trondheim, ça y ressemble.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
GregorGregor24 septembre 2012
Je vais quand même pas faire du jogging à Paris, c'est très mauvais pour les poumons. Ni m'abonner à un club, c'est cher et ça craint. Non... Je laisse courir... Même si pour moi, devenir gros, c'est devenir vieux. Comme devenir chauve pour certains. Sauf que chauve, on n'y peut rien alors que gros on n'y peut quelque chose.
Commenter  J’apprécie          20
GregorGregor24 septembre 2012
Quelle désarmante sensation que celle où l'on sent exactement ce qu'il faut faire et où l'on comprend l'univers entier. Faut-il voir là des instants de lucidité extrême ou un délire intérieur ?
Commenter  J’apprécie          30
CS_ConstantCS_Constant15 juin 2016
Haaa... Cet instant où l'on rentre chez soi est délicieux. Quelle étrange jubilation...Wahou... tous les messages... Wahou... tout le courrier... Je dois avoir sacrément l'esprit bourgeois pour être heureux de rentrer chez moi, mais bon... tant pis.
Commenter  J’apprécie          20
GregorGregor21 août 2011
- Hé, ça suffit comme ça la mauvaise conscience ! Je vous ferais remarquer que je me suis exprès dessiné un peu plus gros afin de culpabiliser tout seul. Pas besoin de vous en plus. Mes deux petits bourrelets peuvent bien attendre quelques moi.
Commenter  J’apprécie          20
GregorGregor24 septembre 2012
Je suis un type normal qui mène une vie normale. J'ai comme tout le monde des défauts et des qualités. Je cherche juste à m'améliorer. Et encore, je cherche à reculons...
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Lewis Trondheim (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lewis Trondheim
Brigitte Findakly & Lewis Trondheim - Coquelicots d'Irak
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

lewis trondheim

Quel est le nom de la bande dessinée qui a rendu célèbre Lewis Trondheim ?

Les formidables bavures de Lapinot
Les incroyables aventures de Lapinot
Les formidables aventures de Lapinot
Les formidables aventures de Barbinot

6 questions
78 lecteurs ont répondu
Thème : Lewis TrondheimCréer un quiz sur ce livre