AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782259277167
160 pages
Éditeur : Plon (18/04/2019)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
" En expliquant ici de manière simple, précise et sans jugement culpabilisateur les clés d'une véritable éducation fondée sur la bienveillance, Marie-Jeanne Trouchaud apporte un éclairage
essentiel à tous les parents qui souhaitent que leurs enfants aient toutes les chances de devenir des adultes heureux, autonomes et respectueux. Merci à elle pour ce cadeau précieux ! "
Frédéric Lenoir

Aujourd'hui, grâce à l'avancée des neurosciences... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Under_the_Moon
  14 septembre 2019
Découvert grâce à NetGalley, dans cet essai, Marie-Jeanne Trouchaud s'appuie sur de récentes recherches en neuroscience et sur son expérience professionnelle dans l'enseignement pour nous parler de la façon dont les parents donnent ou non suffisamment confiance à leurs enfants grâce à l'éductation.
Que l'on soit futur parent ou débutant (ou non) dans l'enseignement, il est toujours intéressant de voir comment des comportements que nous avons pu nous-mêmes intégrés comme "normaux" peuvent en réalité s'avérer désastreux sur le développement de la confiance en soi chez l'enfant.
Si ces sujets sont toujours intéressants à connaître, on ne peut pas dire que j'ai appris beaucoup de choses dans cet ouvrage. le mérite de Marie-Jeanne Trouchaud est la clareté avec laquelle elle développe son argumentaire de façon très didactique si j'ose dire.
Ceci dit, même si elle dit bien que son but n'est pas de culpabiliser les adultes, il me manque , comme dans tout ouvrage de ce type l'idée qu'être parent c'est une chose compliquée, qu'on n'apprend pas, où on fait forcément des erreurs (qui permettent aux jeunes de se construire aussi) et qu'une fois faite.... pour revenir dessus... A moindre échelle le même argument vaut pour les professeurs, car ils travaillent aussi avec "de l'humain" avec un enjeu important pour les enfants qu'ils encadrent. Mais comme les enfants, les humains ont des failles et ne peuvent pas être toujours au top.
La bienveillance oui, mais à outrance on rentre dans de la culpabilisation débile et outrancière et dans une espèce de relation parent-enfant asceptisée qui n'aide pas l'enfant à se construire pour affronter la vie et la société qui l'enture - ce qui , accessoirement, est aussi du rôle des parents de transmettre. Hé oui, c'est dur d'être parent, et quoi qui se pass : c'est toujours de notre faute ! Les théories de Bettleheim ont été démontées mais la tentation de certains de sortir LA théorie miracle qui culpabilisera quand même le profane existe toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
JuliaBaert
  17 mai 2019
Je recommande ce livre en priorité aux futurs parents ou parents de très jeunes enfants (moins de 4 ans), mais également aux personnes en quête de confiance en soi.
Mon ressenti : Ce livre se lit de façon fluide. Il est composé de 6 chapitres : 1. le monde du petit enfant 2. le grain de sable dans la machine à bonheur 3. L'autorité 4. La bienveillance en intention 5. La bienveillance en actions : quelques situations 6. Trois messages de vie à donner à tout enfant.
Je conseillerais presque de commencer la lecture par le dernier chapitre, tant les trois messages de vie portés par l'auteure sont universels, et posent les bases de l'éducation bienveillante :
1. N'oublie jamais que tu es sacré ;
2. N'oublie jamais de faire appel à ton intelligence, à ta réflexion, à ta liberté de penser ;
3. N'oublie jamais que les meilleures décisions que tu prendras seront celles que tu ressens, au fond de toi, comme justes et bonnes ;
Si tu ne partages pas l'un de ces messages, passe ton chemin...
S'il y a un chapitre que je retiendrais, ce serait le cinquième. Avec ses situations concrètes auxquelles ont a tous été confrontés (ou le seront un jour), ainsi que la réponse à apporter, et des explications en terme de répercussion sur le développement de l'enfant (« le grain de sable dans la machine à bonheur »), ce chapitre résume parfaitement les préceptes énoncés dans les quatre premiers.
Ce que ce livre m'a apporté : Cette lecture a raisonné en moi à deux niveaux, s'adressant à la fois à la mère que je suis, et à la jeune adulte.
La mère y a trouvé des clés de compréhension de son jeune enfant.
La jeune adulte a pu mettre des mots sur ses maux.
Je considère donc cet ouvrage à la fois comme un manuel d'éducation et un livre de développement personnel.
Lorsque l'auteure écrit : « Pour permettre à votre enfant de rejoindre cette sagesse si précieuse, socle de sa confiance en lui, le moyen le plus sûr est de témoigner, de montrer, de vivre cela pour vous-même, de vivre cela devant et avec lui ! », il s'agit d'une invitation adressée à l'adulte, à rechercher la sagesse, la confiance et la joie de vivre.
J'ai compris que l'éducation que j'ai reçue avait encore des répercussions sur mon comportement au quotidien (attention ! Fais pas ci fais pas ça ! c'est bien ! ).
J'ai toutefois eu le sentiment que ce livre était venu entre mes mains presque trop tard. En effet, les situations mettent en scène des bambins plutôt que des enfants. Alors, j'y ai vu des scènes qui s'étaient déroulées dans ma vie, mais pour lesquelles je n'ai précisément pas agi comme le préconise l'auteure, par ignorance, fatigue, ouï-dire, manque de confiance en mes capacités à résoudre cette situation de façon paisible et bienveillante. En conséquence, un sentiment de culpabilité a surgi assez rapidement : ah si j'avais fait ceci au lieu de cela ! Ce sentiment de culpabilité s'est même trouvé décuplé la lecture achevée. Un goût de "c'est trop tard, le mal est fait"... Puisque tout ce que l'enfant vit et ressent avant ses 3 ans aurait des impacts sur son adolescence et sa vie d'adulte, j'ai eu l'impression que les dés étaient jetés, et que rien de ce que j'allais pouvoir mettre en pratique, issu du livre, ne servirait. Et puis, j'ai tout de même tenté d'appliquer certains conseils, avec quelques succès.
Par exemple, se mettre beaucoup plus dans la tête de mon enfant. Tenter de comprendre ses réactions, à la hauteur de son mètre 02, plutôt que de me placer du point de vue de l'adulte. Lorsque j'ai été confrontée à une crise, j'ai pris le temps de comprendre que cela était dû à une déception intense pour lui (alors que la chose me paraissait anodine). J'ai alors pu lui parler, lui dire que je comprenais sa déception, lui proposer une alternative. Et cela a fonctionné.
En conclusion
Finalement, j'ai trouvé dans ce livre des clés pour gagner confiance en moi. Croire que je suis capable d'être une bonne mère, d'éduquer mon enfant selon des principes de bienveillance, avec la certitude que cela lui sera profitable pour l'avenir. Je continuerai à lui prodiguer beaucoup d'amour, à lui montrer du respect, à lui accorder ma confiance. Dans l'espoir que mon enfant soit le plus épanoui possible et connaisse le véritable bonheur.
Une fois le livre clos, j'ai ressenti le besoin de m'outiller pour mettre en place des actions concrètes vis-à-vis de mon enfant, et l'accompagner de manière de plus en plus bienveillante.
Le livre « Donnez confiance à votre enfant » pose les bases de la réflexion, donne de nombreux conseils - sous forme d'injonctions (par exemple : transmettez les priorités de la vie, soyez en interaction, soyez disponible, ne le laissez jamais en état d'anxiété, etc), et théorise des concepts clés de ce mode d'éducation. Mais il manque, à mon sens, d'outils pratiques.
Lien : https://liredesfemmes.com/ch..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
stephalivres
  25 juin 2019
Pas grand chose de neuf sous le soleil…Peut être bien si on est un tout nouveau parent, pour occuper un congé maternité, et pour avoir une vision d'ensemble de l'éducation « bienveillante ». Mais pour les autres, c'est de la redite et si vos enfants ont plus de 2 ans, inutile.
En dehors de ce point spécifique de lectorat, je suis agacée par ce genre de livre qui oscille entre la base psychanalytique (ex « si bébé ne veut pas aller dans les bras de papa, maman doit s'interroger sur la confiance qu'elle fait à ce papa »…), la base neuroscience (on ne reçoit plus du bonheur, mais de l'oscitocine, a croire que le corps humain ne fonctionne plus qu'en quantité d'ocitocine et d'adrénaline délivrée), et la base psycho des émotions.
Alors ok, tout n'est pas à jèter. Mais cela oublie souvent un point essentiel : tu peux donner tout les modes d'emploi que tu veux, chaque enfant est unique, chaque relation est unique, et croire que parce que tu fais tout bien comme dans le livre ça va marcher, c'est n'importe quoi. Et'pire. Ça fait croire aussi que si tu foires un truc une fois, t'abime tout l'avenir de ton gosse qui pourra juste s'en sortir en faisant une thérapie adulte.
Eh bien non. Alors soyons précis, ce qui est dit dans le livre correspond assez à ce que je pense de l'éducation à donner aux enfants, et c'est aussi celle que j'applique au mieux. Mais croyez moi, mes enfants sont tous différents, et j'ai beau être à fond dans La Défense de ces choses là, mon fils est né angoissé par essence. C'est comme ça. Je peux améliorer les choses au lieu de les empirer en ne soyant pas violente, en soyant au maximum sécurisante. Mais pour autant, intrinsequement, il a son propre fonctionnement, sa propre façon de comprendre et de penser, parce que c'est un humain. Et peut être que certain points vont foirer. Et peut être que d'autre vont réussir. Mais JAMAIS je n'accepterais de prendre ma part de culpabilité pour ça.
Moi mon job, et le votre, c'est d'accompagner mes enfants sur le chemin de l'âge adulte, au mieux, et en prenant en compte le fait que ce sont des individus uniques.
Alors oui, si vous ne savez pas vers où aller, si la seule éducation que vous connaissez c'est l'humiliation et la torgnole, lisez ce livre, il vous donnera des clefs. Mais rappelez vous : vous n'êtes ni fautifs de tout, ni responsable de tout. Vos enfants restent des individus uniques.
Lien : https://stephalivres.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
claudia
  18 juillet 2019
Aujourd'hui, grâce à l'avancée des neurosciences, nous avons la possibilité de comprendre comment nous adapter à la réalité d'un bébé, à son comportement, afin qu'il devienne un être développant le meilleur de lui-même.
L'apprentissage de la confiance en soi, de l'épanouissement, du relationnel, de l'empathie est la base que nous pourrions tous offrir à nos enfants et ainsi construire une société du mieux-vivre ensemble.
Il en va de notre responsabilité individuelle et collective.
J'ai eu l'immense privilège de suivre la formation proposée par l'association de Frédéric Lenoir pour mener des ateliers philosophiques auprès des enfants et des adolescents. Par ce biais, j'ai rencontré des formateurs formidables d'un excellent niveau de pratique philosophique, pédagogique, scientifique … Nous avions aussi des cours en ligne comme ceux de Marie-jeanne Trouchaud.Comme cela fait du bien d'entendre un discours bienveillant sur l'éducation des enfants. Et comme je me sens rassurée sur ma pratique. Formée à la pédagogie active et venant de l'éducation populaire, c'est tout naturellement que je me suis intéressée à l'association SEVE. Je suis heureuse de constater que bon nombre de personnalités alertent les pouvoirs sur la nécessité, sur l'urgence, de cesser la maltraitance quotidienne faite aux enfants en 2019. Il est possible de faire autrement, ce livre en est la preuve ! Bonne lecture en attendant une société plus humaine.
Lien : https://blogentresoi.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   09 juin 2019
Eviter les grains de sable dans la machine à bonheur, c'est habituer son enfant à se connecter avec ses émotions, sans honte ni culpabilité, c'est lui apprendre à exprimer librement ses souhaits et ses propositions, c'est lui faire comprendre que les erreurs sont la base de la réussite et pas un signe d'échec. Et tout cela consiste à lui donner les bases d'une communication sereine et fluide, d'une communication sans violence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Under_the_MoonUnder_the_Moon   23 avril 2019
Les relations de confiance ne s'exigent pas, elles s'établissent. Ce que l'on peut obtenir par la force, la punition ou le chantage chez un tout-petit, on ne peut plus l'obtenir chez un adolescent, et quoi qu'il en soit, c'est néfaste et destructeur.
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_MoonUnder_the_Moon   09 juin 2019
[...] la confiance en soi du futur adulte s'établit sur le respect de son ressenti et la possibilité d'avoir recours à un contact vrai et simple assorti d'une sagesse intuitive, en quelque sorte "originelle", car, au fond, nous savons ce qui est juste et bien pour nous, dans une situation donnée.
Commenter  J’apprécie          20
JuliaBaertJuliaBaert   17 mai 2019
Et si l’enfant de nos rêves était tout simplement un enfant heureux ? Cette interrogation interpelle notre manière de l’éduquer car le nourrisson est une machine à bonheur ! Il a tout en lui pour se développer harmonieusement ! La graine contient déjà la future plante, elle a juste besoin de se développer dans un milieu favorable, de recevoir l’eau, le soleil, les soins nécessaires. Le bébé a juste besoin d’amour, de respect, de compréhension, d’accompagnement, de solidité. C’est ainsi qu’il deviendra un adulte épanoui et confiant, et que vous aurez réussi la plus belle des missions : donner confiance à votre enfant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
claudiaclaudia   18 juillet 2019
« En expliquant ici de manière simple, précise et sans jugement culpabilisateur les clés d’une véritable éducation fondée sur la bienveillance, Marie-Jeanne Trouchaud apporte un éclairage
essentiel à tous les parents qui souhaitent que leurs enfants aient toutes les chances de devenir des adultes heureux, autonomes et respectueux. Merci à elle pour ce cadeau précieux ! »

Frédéric Lenoir
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : éducationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre