AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782212564556
182 pages
Éditeur : Eyrolles (15/04/2016)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La violence se multiplie à l'école. Les parents sont inquiets et désemparés. Qu'est-ce que la violence ? Comment se manifeste-t-elle à l'école ? Comment la déceler, la décrypter, y faire face ? Méthodique, ce livre commence par vous donner des clés pour comprendre le fonctionnement de votre enfant ou de votre adolescent. Documenté, il dévoile les sources de la violence scolaire. Pratique, il vous donne des pistes pour agir dans toutes les situations de harcèlement.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Vinie1984
  20 juin 2016
Plutôt que de se préoccuper du symptôme, l'auteure a choisi de se préoccuper des causes de la maladie de violence qui atteint la jeunesse. Grâce à cet ouvrage, une analyse est proposée, permettant d'élargir le champ de compréhension afin de penser différemment le problème de la violence à l'école et ainsi pouvoir envisager d'autres manières de communiquer et d'entrer en relation avec l'enfant afin de résuire ce phénomène dramatique.
Cet ouvrage se découpe en 3 grandes parties :
- Comprendre le fonctionnement de l'enfant
- L'école
- Quand la violence est là
Ces 3 parties comprennent elles-mêmes des chapitres.
La 1ère partie nous fait prendre conscience des émotions de l'enfant et de l'adolescent, de la façon dont ils vivent nos mots, les changements qui s'opèrent en eux, les difficultés liées à l'adolescence, ...
La 2nde partie traite de l'autorité, du rôle de l'adulte -parents et enseignants, et des sanctions. Mais il aborde aussi les sources de violence à l'école. le pourquoi et les signaux d'alerte qui peuvent nous mettre la puce à l'oreille.
Les chapitres sont pleins d'exemples concrets et évoquent la violence, la pression subit par l'environnement familial et l'environnement scolaire, notamment les enseignants de par leur statut. Sans oublier la violence de la part des camarades à coups de moqueries, de défis, d'exclusion, d'humiliation, de menaces, d'injures, de coups, de racket ou encore de violences sexuelles.
Cette partie se termine par une liste des changements de comportement qui peuvent (et même doivent) alerter quand au fait que son enfant se fait harceler ou brutaliser à l'école.
Le 3ème chapitre aborde le rôle des adultes vis-à-vis de l'enfant agressé et vis-à-vis de l'enfant agresseur, la façon d'aborder avec eux le sujet.
L'auteure nous propose aussi de nombreuses pistes de prévention et des initiatives pour diminuer la violence avec notamment des activités valorisantes.

Je pensais que cet ouvrage aborderait le harcèlement que peut subir l'enfant vis-à-vis d'autres enfants en milieu scolaire et j'ai été agréablement surprise de découvrir qu'il traite de la violence à l'école de façon plus globale, que ce soit de part la pression des parents et/ou des enseignants, des violences physiques et/ou psychologiques infligées par d'autres élèves.
Les témoignages sont nombreux, nous permettant de nous mettre à la place des victimes et de voir quelles solutions peuvent être apportées même si je trouve que ça manque de solutions concrètes.
J'ai lu ce livre jusqu'à la dernière page et j'en garde un goût d'inachevé. J'aurai souhaité que l'auteure nous offre davantage de solutions, d'idées pour aider la victime à se défendre de l'agresseur, à lui faire prendre conscience de ses actes et à les stopper pour devenir meilleur et cesser de brutaliser les autres.
Lien : http://nunuchenomore.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claudia
  09 novembre 2018
« Ce qu'il faut cultiver chez les enfants, c'est la capacité de réagir intelligemment aux situations présentes, au lieu de leur inculquer des réactions stéréotypées de peur et de soumission. » Marie-jeanne Trouchaud.
« Un enfant dont les émotions ont été respectées éprouvera face à une situation nouvelle, des émotions « saines », adaptées à cette situation. Un enfant dont les émotions n'ont pas été respectées risque d'avoir, face à une situation nouvelle,soit attitudes « hypo » (soumission, résignation), soit des attitudes « hyper » (excitation, impulsivité, violence, etc.) Autrement dit, une « suradaptation » ou un « débordement dans la violence » Olivier Maurel
J'espère vraiment vous avoir donné l'envie de continuer à découvrir le livre de Marie-Jeanne Trouchaud. Je pense que toute personne qui a en charge l'éducation, l'instruction, les loisirs, les droits d'un enfant doit avoir lu cet ouvrage lors de sa formation. Il est indispensable au mieux être du mineurs qui croise leur vie (parents, éducateurs, professeurs, avocat, animateur, etc.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Vinie1984Vinie1984   20 juin 2016
On a heureusement interdit les bonnets d'âne et les coups de règles sur les doigts, mais il reste tous les yeux au ciel, les soupirs méprisants, les petites étiquettes assassines, les rires moqueurs, les "Tu n'as pas honte ?" et leur pouvoir destructeur de confiance en soi ! Il reste l'exclusion, la mise à l'écart, l'indifférence, la stigmatisation, les sous-entendus, tout ce qui va être fait, parfois volontairement, pour "monter" les autres élèves, faisant alliance avec le professeur, contre l'un d'eux. La brimade n'a pas de limites et ne laisse pas de preuves. Elle peut atteindre la violence d'un harcèlement moral... Et l'enfant n'a aucun syndicat pour le soutenir et le protéger !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Les moyens modernes d’investigation ont permis des découvertes sur le fonctionnement du cerveau. Il est indispensable de diffuser très largement l’essentiel de ces nouvelles connaissances, afin d’adapter le comportement
des adultes à la réalité du cerveau de l’enfant tel qu’il est et pas tel qu’on l’imagine ou qu’on voudrait qu’il soit.
Commenter  J’apprécie          10
MathildeLitteraireMathildeLitteraire   24 novembre 2020
Admettre la multiplicité des intelligences et les valoriser, c'est sortir d'un système qui exclut tout ce qui n'est pas intelligence purement intellectuelle, c'est valoriser d'autres possibilités d'estime, c'est permettre de reconnaître la valeur d'un enfant bien au-delà des notations scolaires lorsqu'elles sont basées sur le résultat...
Commenter  J’apprécie          11
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Retenons déjà que:
• le cerveau reptilien est le « cerveau-réflexe » ;
• le cerveau cortex, notamment le préfrontal, est le « cerveau-réflexion» et prise de décision ;
• le cerveau limbique est le siège des émotions.
Commenter  J’apprécie          20
Vinie1984Vinie1984   20 juin 2016
Penchons-nous sur les conséquences des coups reçus, souvent accompagnés d'un message qui trouble la congruence : "C'est pour ton bien !" L'enfant peut alors associer l'amour, au nom duquel le parent se justifie, avec la violence reçue. Pourquoi alors serait-il permis de frapper au nom de l'amour et interdit de frapper au nom de la haine ou de la colère ?
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre