AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782742769551
182 pages
Éditeur : Actes Sud (15/08/2007)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 41 notes)
Résumé :
A bientôt cinquante ans, celui qui raconte l'histoire est cet ex-jeune homme féru de littérature, dont les trois autres, parce qu'il commettait alors en secret des poèmes d'amour destinés à séduire d'inaccessibles jeunes filles, aimaient à se moquer un peu en l'appelant "l'Ecrivain". Les trois autres ? Les "Aînés", à savoir : "l'Historien", "l'Etranger" et Raoul. A une époque désormais lointaine, ces quatre-là avaient en effet, pendant quelque temps, bricolé leur al... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
MarianneL
  13 janvier 2016
«J'écris pour te parler et garder en mémoire l'étrangeté des chemins qui conduisent à l'amour.»
Un écrivain écrit à une femme inconnue croisée dans un colloque, une femme qui ravive le souvenir de l‘amour déçu de ses vingt ans, lorsque, jeune professeur de collège tentant d'être poète dans les années 70, il logeait dans une pension de Port-au-Prince, située rue de l'Enterrement, et partageait une vie ordinaire avec les trois Aînés de la pension : l'Etranger, l'Historien et Raoul.
"Mais je remonte le temps jusqu'aux Aînés pour te parler à toi."
Cet écrivain, dont la vie et l'écriture a été marquée par l'absence de figures féminines, rassemble les itinéraires poignants des trois Aînés, leurs secrets et leurs silences assourdissants, qu'il réussit enfin à coucher sur le papier pour évoquer l'utopie de l'amour, ses errements et les manques qu'il crée.
L'Etranger domine le récit, intarissable conteur de ses voyages autour du monde, de ses aventures nombreuses avec de très belles femmes. Sentant sa fin proche, il ne se résigne pas à l'idée de mourir à Port-au-Prince, et ne se sépare jamais d'un manteau inadéquat pour le climat haïtien, en vue de son départ final vers une destination forcément lointaine.
"«Je n'ai de villes que de visages.» C'est une phrase d'un poète que j'ai vaguement connu. L'Etranger était un peu comme ça. La couleur du blé, la force de l'orage, la douceur du climat ne retenaient son attention qu'à condition de renvoyer à des personnes. On confond si souvent promeneurs et naturalistes. Trois fois l'Etranger avait fait le tour de la terre. Pas n'importe laquelle. La seule qui vaille. Celle qui vaut le voyage, dans la nature comme dans les livres. Celle des hommes."
L'Historien incarne le silence tragique ou la voix bâillonnée. Brillant professeur, homme de pouvoir issu de la bourgeoisie mondaine, il a tout quitté soudainement en s'installant dans cette pension modeste et en se noyant dans l'alcool, sans que sa voix, cassée par tout ce qu'il a dû taire et par la maladie, ne révèle pourquoi. L'histoire cruelle de cet homme, un ratage amoureux, une histoire d'amitié et de trahison sous la dictature, sera énoncée comme une fable, et l'Historien ne pourra lui-même l'évoquer que sur son lit de mort.
Le troisième des Aînés, moins flamboyant, plus discret, a un itinéraire de vie tout aussi inattendu, depuis le jour où une mésaventure tragique lui a fait endosser le rôle de faire parler les morts.
Cinquième roman de l'auteur publié en France, paru en 2007 aux éditions Actes Sud, sur une tonalité apparemment plus intime que le précédent «Bicentenaire», mais traversé par cette question lancinante dans l'oeuvre de Lyonel Trouillot – Que faire de sa présence au monde -, comme dans «La belle amour humaine» ou «Kannjawou», «L'amour avant que j'oublie» transfigure le thème rebattu de l'amour inaccessible en un roman magnifique et poignant, par l'évocation du destin de ces trois hommes en touches entremêlées, par la beauté du regard bienveillant que Lyonel Trouillot porte sur l'autre et ses phrases lumineuses.
En transmettant ces destins qui permettent à une langue de s'exprimer qui jusqu'ici se dérobait à l'écrivain, et en questionnant la manière dont s'écrit le récit, ce livre forme aussi un hommage amoureux à la littérature.
"Paris, Valparaiso… La bouche de l'Étranger vivait de toponymes. Chaque phrase était un long voyage. Elle commençait dans un pays, virgule, s'attardait dans les rues d'une ville frontalière, se prélassait, virgule, longeait, tranquille, la frontière, la traversait, virgule, changeait de cap, point barre, prenait la mer, virgule, plongeait dans les eaux vertes d'un ou deux océans, sortait de l'eau, virgule, et reprenait sa route sans savoir son chemin, sautait, légère, d'île en île, s'arrêtait, suspensions, pour respirer un temps l'odeur d'une vieille ville où l'odeur d'un jardin, s'offrait, indépendante, des ciels, des paysages, pour ne finir qu'au bout d'un vaste itinéraire, sur une terre éloignée de son commencement."
Retrouvez cette note de lecture sur mon blog ici :
https://charybde2.wordpress.com/2016/01/13/note-de-lecture-lamour-avant-que-joublie-lyonel-trouillot/
Pour acheter ce livre à la librairie Charybde, sur place ou par correspondance, c'est par là :
http://www.charybde.fr/lyonel-trouillot/l-amour-avant-que-j-oublie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
blandine5674
  22 avril 2019
Je n'ai pas été transportée cette fois par ce roman de Lyonel Trouillot. Un poète se remémore ses voisins de jeunesse. Il y avait l'Historien, Raoul et surtout l'Etranger qui raconte les voyages qu'il n'a jamais fait. Je m'y suis ennuyée malgré de belles phrases.
Commenter  J’apprécie          240
ChrysteleCorbery
  04 mars 2015
Je connais bien Haïti pour y avoir vécu et travaillé. Je suis très admirative de la littérature haïtienne et j'attendais des merveilles de ce livre d'un grand auteur haïtien.
Malheureusement sa lecture ne m'a pas apporté ce que j'aime d'habitude dans ses romans.
En revanche, je crois que c'est le plus beau titre de livre jamais trouvé et rien que pour ça, je continue de l'admirer profondément.
Commenter  J’apprécie          110
Bruno_Cm
  28 mars 2019
Livre qui m'a gavé assez souvent. Pas forcément pris par le parcours ou l'histoire de ces trois personnages dépeints par un écrivain amoureux. Rien ne m'a semblé clair, tout fouillu/fou/feuillu... Mais, voilà qu'au détour d'une phrase, d'une métaphore ou d'une idée, les claques fusent. Bam bam bam, touché, touché, touché.
Objectivement, l'écriture est très belle, la fouillitude est sans doute bienvenue... pour donner aux pépites leur juste éclat. Find yours.

Commenter  J’apprécie          60
Floccus
  09 novembre 2012
Ce roman de Lyonel Trouillot est un jeu de portes ouvertes, de portes fermées. J'aime son univers qui semble hermétique au premier abord. Il nécessite un effort de la part du lecteur. Rien n'est donné facilement. On est déséquilibré. On doute de sa bonne compréhension des choses, avant d'arriver à former une image dans son esprit, par petites touches, des trois inspirateurs de l'histoire : l'Étranger, l'Historien et Raoul. le premier est un être d'histoires et de contes; le second s'est trompé de vie; le troisième est dans l'action et la prédiction. Par leur entremise, le narrateur dépeint son chemin intérieur. La distance qui le sépare de l'amour se résorbe dans l'écriture.
De l'évanescence des êtres et des choses, Lyonel Trouillot finit par tirer un roman d'initiation poétique qui peut se relire plusieurs fois tant il recèle de détours et d'évocations.
Lien : http://versautrechose.fr/blo..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   22 avril 2019
On se reverra. Sûr, on se reverra. Et l’on oublie avoir dit ça. Et l’on ne voit pas. Et, lorsque l’on se croise de nouveau, trois ans plus tard, dans une autre ville, on se souvient vaguement d’avoir fait connaissance quelque part. On se trompe de prénom, et l’on répète sans conviction les paroles d’il y a trois ans : on se reverra. Les gens n’aiment pas se quitter avec l’idée qu’ils ne se reverront jamais plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LiliGalipetteLiliGalipette   01 avril 2013
"Mais l'essentiel est de ne rien cacher. Je ne pourrai pas faire comme si je ne t'avais pas rencontrée. Bientôt le temps va perdre toute importance. Soit tu seras présente dans ma vie et je serai trop heureux pour penser aux choses banales comme le temps. Soit tu seras loin, et il s'arrêtera, bloqué sur la distance. Mais je pourrai, en paix, glisser vers ma rature, j'ai dit l'amour avant que j'oublie." (p. 183)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bruno_CmBruno_Cm   28 mars 2019
Son père l'avait trouvé un jour ramant sur la table de la bibliothèque. Il avait expliqué son jeu, il était le matelot, son père était le capitaine. Depuis ce jour-là, tout le monde la famille, les ouvriers, appelait son père le capitaine. Il avait renommé son père, c'est un bonheur pour un enfant. Sa deuxième réussite, c'était sa fille. Il lui demandait pardon de n'être plus là pour elle. Il n'avait de conseils à donner à quiconque sinon de faire la paix avec leurs souvenirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
blandine5674blandine5674   22 avril 2019
Quand on ne peut chasser l’intrus, on le cache, c’est pour ça que les villes ont créé les ghettos.
Commenter  J’apprécie          60
dagautierdagautier   15 décembre 2013
J'ai peur de la proximité. Ecrire est moins vain qu'on ne le croit. C'est la proposition d'une présence différée.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Lyonel Trouillot (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lyonel Trouillot
À Haïti, la population est en colère et réclame la démission de son président Jovenel Moïse. Les manifestions de ces dernières semaines ont engendré plusieurs dizaines de morts. le pays peut-il sortir de la crise ? Pour en parler Guillaume Erner reçoit Lyonel Trouillot, écrivain haïtien.
La Question du jour de Guillaume Erner - 12 novembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤14Abonnez-vous6¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature haïtienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3821 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre