AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Enroute


Enroute
  15 juin 2016
La mise au ban de la communauté internationale par une résolution de l'ONU au lendemain de la seconde guerre mondiale du fait la résurgence de son régime politique fasciste explique l'absence de l'Espagne dans la construction européenne. Pourtant, le "retour vers l'Europe" a tiré dès les années 50 une action soutenue et programmée pour réhabiliter le pays et l'insérer dans les organisations communautaires qui s'est concrétisée en 1962 par le dépôt d'une demande d'association accompagnant le vaste mouvement d'intérêt vers l'Europe dont témoignent les entreprises similaires du Portugal, du Danemark, de la Grande-Bretagne, de la Suède, de l'Autriche, de la Suisse, de la Turquie, de l'Irlande et de la Norvège. La situation politique espagnole n'est pas son principal atout et les négociations ne s'ouvrent pas comme le souhaitait Madrid. Ne relâchant pas ses efforts, le gouvernement du général Franco obtient l'ouverture de conversations en 1964 qui aboutissent à la signature d'un accord en 1970. Après la mort du dictateur en 1975, les négociations reprennent mais les perspectives d'une amélioration politique ne suffisent pas pour autant à valider l'adhésion : les questions économiques, en particulier sur la production agricole, étirent les échanges jusqu'à l'adhésion, signée à l'unanimité des députés et sénateurs en 1985. Le 1er janvier 1986, l'Espagne est dans la CEE.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr