AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253005780
Éditeur : Pocket (01/01/1975)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 287 notes)
Résumé :
Si l'on avait dit à Amélie, au temps où elle s'appelait encore Mlle Aubernat, qu'elle tiendrait bientôt un café rue de Montreuil, à Paris, elle aurait poussé les hauts cris, un café étant à ses yeux un lieu de perdition. Mais elle se marie avec Pierre Mazalaigue, quitte leur bourg natal de La Chapelle-au-Bois pour la capitale et, là, se laisse convaincre que le meilleur moyen de gagner leur pain est de devenir les patrons du Cycliste couronné.

Puis l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  25 octobre 2014
Une suite à la hauteur du premier tome de cette très belle saga d'Henri Troyat.
A travers le quotidien d'Amélie, qui ,malgré ses inquiétudes pour son mari dans les tranchées de 14-18 , continue courageusement à faire tourner leur commerce, on découvre le quotidien des français à cette période tourmentée.
La première guerre mondiale est racontée avec pudeur et réalisme grâce à Pierre qui ne reviendra d'ailleurs pas indemne de ce terrible bourbier.
Je suis impatiente de lire la suite, je l'avoue, et savoir qu'il reste encore trois tomes ne peut que me faire plaisir !!
Commenter  J’apprécie          173
Allantvers
  12 novembre 2019
Deuxième volet de la saga, et déjà un bon coup de mou par rapport au premier volet.
Bien sûr, les personnages sont attachants, bien incarnés; on accroche avec facilité au rendu du Paris au début de la première guerre mondiale, on admire la pugnacité de la jeune Amélie, symbole de ces jeunes femmes de ce temps qui, tout en restant fortement imprégnées des valeurs traditionnelles de l'époque, trouvent dans la guerre une voie d'émancipation.
Mais l'intrigue tourne au ralenti, on a le sentiment que l'auteur "fait durer", force sur le sentimental, en clair verse dans la facilité.
Un mieux à espérer au prochain volet? A suivre...
Commenter  J’apprécie          100
araucaria
  23 octobre 2015
Attention, chef d'oeuvre!
Commenter  J’apprécie          100
sld09
  06 décembre 2020
J'avais beaucoup aimé cette saga familiale que l'écriture d'Henri Troyat rend encore plus savoureuse.
Commenter  J’apprécie          70
GODINHO
  01 mai 2020
« Villarrubia : « Por favor, madame Malzalaigue… » Ce fut un éclair : « Je suis folle ! Il ne faut plus penser à cela ! Jamais ! …Jamais ! « « Por favor, Por favor …. »
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
CrazynathCrazynath   22 octobre 2014
Tout en les critiquant, il s'aperçut qu'il les enviait pour leur crédulité infatigable. Dans cet univers que menaçait le chaos, il était difficile de vivre sans une conviction, fut-elle absurde.
Commenter  J’apprécie          140
CrazynathCrazynath   24 octobre 2014
Au front le cadavre n'avait pas de poésie. L'important était de s'en débarrasser au plus vite, à cause de l'odeur. Même un ami, passé de vie à trépas, devenait une carcasse encombrante.
Commenter  J’apprécie          110
zabeth55zabeth55   26 avril 2013
Amélie resta un moment immobile, regardant ce petit univers entouré de murs lépreux. Des tuyaux de descente barraient les façades et se coudaient, de place en place, au dessus des gros plombs rouillés. Un matelas versait hors d’une fenêtre sa lourde bedaine aux carreaux gris et roses. Ailleurs, une lessive de jupons, de camisoles et de langes séchait sur une corde, avec une indécence tranquille.
Commenter  J’apprécie          30
CrazynathCrazynath   25 octobre 2014
N'ayant jamais eu l'occasion de fréquenter des institutions catholiques, elle était impressionnée par l'accueil mystérieux qu'on lui réservait dans cette maison et craignait que son manque d'habitude ne lui fit commettre quelque maladresse envers des personnes dont le tour d'esprit était si différent du sien.
Commenter  J’apprécie          40
AllantversAllantvers   10 novembre 2019
Le secret du bonheur était de vivre en jugeant le présent avec la même sérénité que s'il s'agissait du passé. Mais était il toujours possible de méditer de la sorte? On avait beau se forcer à la sagesse, peu à peu l'existence quotidienne reprenait ses droits, vous enserrait de toutes parts, comme ces broussailles revenant ronger les vieilles pierres.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Henri Troyat (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Troyat
Retrouver l'émission ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/theresa-revay-la-nuit-du-premier-jour-52411.html
Après deux titres contemporains, Theresa Révay a choisi le roman historique dont elle est devenue l'une des meilleures représentantes. Avec « Valentine ou le temps des adieux » en 2002, les lecteurs découvrent alors une jeune auteur dont le travail d'écriture, le romanesque des situations, la psychologie des personnages et le cadre historique n'est pas sans rappeler Henri Troyat, Maurice Druon ou Françoise Chandernagor. Pour ma part, j'aime à dire que Theresa Révay peut être considérée comme la petite cousine de Ken Follett !
Après la révolution bolchevique dans « La louve blanche », l'Angleterre des années 20 dans « Dernier été à Mayfair », le Berlin de 1945 dans « Tous les rêves du monde » ou la fin de l'empire ottoman dans « L'autre rive du Bosphire », Theresa Révay n'a pas son égale pour nous faire voyager dans le temps et dans le monde. Par un sens de l'intrigue parfaitement construit, elle sait inventer des destins romanesques aux prises avec la grande histoire, sans rien sacrifier à la qualité de l'écriture.
Voici le 10ème roman de Theresa Révay, « La nuit du premier jour ». Nous sommes à Lyon à la toute fin du XIXème siècle, où Blanche s'étiole dans la bourgeoisie locale des soyeux, auprès de son mari Victor. de ce mariage arrangé sont nés deux enfants, Oriane et Aurélien que chérit leur mère. Et pourtant, par amour pour Salim, venu de son Orient natal pour affaires avec les soyeux, Blanche va tout quitter.
Au-delà de cette intrigue romanesque et des rebondissements liés à des secrets de famille bien enfouis, Theresa Révay nous entraine dans un formidable tourbillon de sentiments et de larmes, au coeur du premier conflit mondial mais aussi dans le soleil de la Syrie et du Liban, où le sang va couler également. Face à une Europe qui se déchire, à l'autre bout de la Méditerranée, Blanche va devoir affronter la révolte arabe face à l'empire Ottoman de Jamel Pacha.
Magnifique portrait de femme luttant par amour, pour ses enfants comme pour l'homme de son coeur, le nouveau roman de Theresa Révay est une grande fresque qui résonne avec notre époque contemporaine et nous offre un magnifique moment de lecture.
« La nuit du premier jour » de Theresa Révay est publié chez Albin Michel.
+ Lire la suite
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Henri Troyat

Né Lev Aslanovitch Tarassov en ...

1891
1901
1911
1921

12 questions
60 lecteurs ont répondu
Thème : Henri TroyatCréer un quiz sur ce livre