AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290045688
188 pages
Éditeur : J'ai Lu (29/11/2007)
3.46/5   68 notes
Résumé :
!!! NE PAS LIRE LE RÉSUMÉ AVANT LE LIVRE !!!

Avec un certain agacement Jean Heurtelot reconnaît Bernard Grimaud dans la foule qui déambule sur le petit port méditerranéen où il vient d'arriver avec sa femme Madeleine pour fêter leur anniversaire de mariage.

Voici quinze ans qu'ils sont mariés et il y en a dix-sept qu'il a perdu Bernard de vue. Ce qu'il redoute se produit : Bernard l'aperçoit, s'approche. Les souvenirs défilent tandis q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,46

sur 68 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

lecassin
  25 août 2018
Troyat, écrivain aux multiples visages…Tour à tour auteur de romans « du quotidien », de biographes romancées, d'essais, de pièces de théâtre…
« Une extrême amitié », La Table ronde 1963, un « roman du quotidien »…
Anniversaire de mariage, quinze ans : Jean et Madeleine s'offrent de petites vacances en bord de mer ; Grand Hôtel du Port, farniente, petit restau…On ne voit pas bien ce qui pourrait perturber ce séjour paisible. Arrive Bernard, un ancien ami de Jean perdu de vue depuis bien longtemps… Retrouvailles, souvenirs… et finalement, retour à Paris…
Rencontre fortuite et anodine, banalité des destins… Pas si sûr… Troyat ne serait pas Troyat s'il n'ajoutait pas au récit, une teinte dramatique alimentée des petites trahisons-compromissions du quotidien. Quelle relation entretiennent Madeleine et Bernard de retour à Paris ?
Une intrigue un peu convenue, certes… Reste TroyatTroyat qui n'a pas son pareil pour tenir le lecteur en haleine jusqu'au dénouement final. Une bonne lecture de vacances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
Chocolatiine
  25 juillet 2020
Alors que Jean et Madeleine passent quelques jours en bord de mer pour leur anniversaire de mariage, ils croisent Bernard, un ami d'enfance de Jean, perdu de vue depuis des années. Avec ces retrouvailles, de vieux souvenirs remontent en surface : leur camaraderie, leurs sorties, le drame du premier mariage de Jean... Quelle place étrange prennent donc, brusquement, Bernard et sa maîtresse, dans la vie du couple jusque là heureux !
Une extrême amitié est un roman troublant, très bien écrit. S'il y a d'un côté les choses exprimées clairement par l'auteur, le plus important sont celles qui, au contraire, sont tues, sous-entendues. On est bien loin, ici, de l'ambiance d'aventure de la neige en deuil ! On sort de cette lecture avec un vague sentiment de malaise, d'incertitude, des interrogations et il me semble que c'est alors à chaque lecteur de faire sa propre interprétation des évènements et des scènes finales.
Challenge XXème siècle 2020
Challenge ABC 2019/2020
Commenter  J’apprécie          150
araucaria
  24 mars 2014
Roman très bien écrit. La plume de Troyat nous enchante, elle nous porte jusqu'au point final du livre. J'ai bien aimé ce livre. Cependant je ressens un malaise certain devant l'intrigue et les différentes trahisons qui sont dépeintes ici, la trahison amoureuse bien sûr, et par-dessus tout la trahison amicale qui est peut-être la pire de toutes.
Lien : http://araucaria20six.fr/
Commenter  J’apprécie          240
Pris
  21 avril 2021
La peste soit des éditeurs qui résument le contenu du livre en quatrième de couverture! Je l'ai lu en espérant un peu plus de développement sur ce qui se passe après l'accident, sur les sentiments, les réactions de Jean face à cette trahison probable, en vain. Mais en fait tout cela n'a finalement guère d'importance. Ce roman est un petit bijou : cette amitié qui se reconstruit après un hiatus de dix-sept ans, cet amour entre Jean et Madeleine, bien réel malgré la trahison, Henri Troyat nous raconte tout cela avec son talent si juste. J'ai passé un très bon moment car aucun résumé ne vaut la plume de l'auteur. Heureusement.
Commenter  J’apprécie          50
pit31
  08 avril 2020
Un excellent roman sur la vie de Jean et Bernard, deux copains d'enfance, qui se retrouvent bien des années plus tard.
Chacun a pris son chemin, mais les retrouvailles sont bonnes.
La fin est vraiment surprenante car Jean apprend le décès de son épouse dans un accident de voiture. Elle était accompagné de Bernard lui-même décédé.
Jean ne s'en remet pas.
J'ai vraiment eu plaisir à lire ce roman.
Commenter  J’apprécie          41

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
pit31pit31   08 avril 2020
Et il lui sourit avec amitié. D'un seul coup, la rancune de Jean s'envola. Il contemplait Bernard et s'étonnait qu'une visage si mâle exprimât, par éclair, tant de douceur. S'il avait pu rester quelques minutes encore ! Il distribua des poignées de main à la ronde et sortit. Dans la rue, il sentit ses courbatures.
La chatte, blanche et jaune, l'attendait dans le vestibule, allongée sur la tablette du radiateur, une patte pendante, l'œil mi-clos. Tandis qu'il ôtait son manteau, elle se dressa, s'étira, se laissa glisser à terre et vint renifler le bas de son pantalon. Elle le craignait et cependant recherchait sa présence. Dès qu'il rentrait à la maison, elle tournait ainsi autour de lui, sans trop l'approcher, hostile, curieuse, fascinée, inquiète. Il fit un pas et elle bondit de côté, d'une détente souple. La prunelle dilatée, le poil frémissant, elle était prête au combat. Imperturbable, il passa devant elle et pénétra dans le salon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
araucariaaraucaria   24 mars 2014
En arrivant, hier soir, au "Grand Hôtel du Port", Madeleine avait mal à la tête. Mais, ce matin, après une bonne nuit, elle rayonnait. Elle serait tout à fait en forme pour le dîner, à "La Vigne Haute". Il avait retenu une table par téléphone. Quand Madeleine serait habillée pour sortir, il lui offrirait son cadeau : un collier ancien, fait de grenats et de perles baroques. Il l'avait choisi, sans rien lui dire, chez un antiquaire. Ce n'était pas un bijou de valeur, mais très joliment travaillé. Il savourait d'avance la surprise qu'elle aurait en ouvrant l'écrin. Sur ce cou nu, un scintillement d'étoiles blanches et rouges.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
luis1952luis1952   28 août 2012
Il s'attendait à cette réflexion de sa femme.Elle retira ses sandales et se mit à marcher orteils nus dans le sable.Un sac de paille au bras, les fesses prises dans un pantalon bleu, le buste à l'aise. Le"bain de soleil nue" était chez elle , une idée fixe.Elle voulait éviter les marques blanches qui déparent l'anatomie des femmes habituées au port du mailot de bain ou bikini.
Commenter  J’apprécie          40
lecassinlecassin   25 août 2018
Que la circulation était lente dans ce Paris d’automne, luisant de pluie, palpitant de lumière.
Commenter  J’apprécie          130
milamiragemilamirage   18 juillet 2011
Le secret du bonheur consiste, je crois, à vivre chaque minute en fonction du souvenir qu'elle laissera dans notre mémoire, autrement dit, à trouver dans le présent la délectation qu'on en tirera lorsqu'il sera passé. (préface)
Commenter  J’apprécie          41

Videos de Henri Troyat (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Troyat
Retrouver l'émission ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/theresa-revay-la-nuit-du-premier-jour-52411.html
Après deux titres contemporains, Theresa Révay a choisi le roman historique dont elle est devenue l'une des meilleures représentantes. Avec « Valentine ou le temps des adieux » en 2002, les lecteurs découvrent alors une jeune auteur dont le travail d'écriture, le romanesque des situations, la psychologie des personnages et le cadre historique n'est pas sans rappeler Henri Troyat, Maurice Druon ou Françoise Chandernagor. Pour ma part, j'aime à dire que Theresa Révay peut être considérée comme la petite cousine de Ken Follett !
Après la révolution bolchevique dans « La louve blanche », l'Angleterre des années 20 dans « Dernier été à Mayfair », le Berlin de 1945 dans « Tous les rêves du monde » ou la fin de l'empire ottoman dans « L'autre rive du Bosphire », Theresa Révay n'a pas son égale pour nous faire voyager dans le temps et dans le monde. Par un sens de l'intrigue parfaitement construit, elle sait inventer des destins romanesques aux prises avec la grande histoire, sans rien sacrifier à la qualité de l'écriture.
Voici le 10ème roman de Theresa Révay, « La nuit du premier jour ». Nous sommes à Lyon à la toute fin du XIXème siècle, où Blanche s'étiole dans la bourgeoisie locale des soyeux, auprès de son mari Victor. de ce mariage arrangé sont nés deux enfants, Oriane et Aurélien que chérit leur mère. Et pourtant, par amour pour Salim, venu de son Orient natal pour affaires avec les soyeux, Blanche va tout quitter.
Au-delà de cette intrigue romanesque et des rebondissements liés à des secrets de famille bien enfouis, Theresa Révay nous entraine dans un formidable tourbillon de sentiments et de larmes, au coeur du premier conflit mondial mais aussi dans le soleil de la Syrie et du Liban, où le sang va couler également. Face à une Europe qui se déchire, à l'autre bout de la Méditerranée, Blanche va devoir affronter la révolte arabe face à l'empire Ottoman de Jamel Pacha.
Magnifique portrait de femme luttant par amour, pour ses enfants comme pour l'homme de son coeur, le nouveau roman de Theresa Révay est une grande fresque qui résonne avec notre époque contemporaine et nous offre un magnifique moment de lecture.
« La nuit du premier jour » de Theresa Révay est publié chez Albin Michel.
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Henri Troyat

Né Lev Aslanovitch Tarassov en ...

1891
1901
1911
1921

12 questions
62 lecteurs ont répondu
Thème : Henri TroyatCréer un quiz sur ce livre