AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782260064008
Julliard (30/11/-1)
3.5/5   4 notes
Résumé :
"Crowned Heads" ("Fedora") met en scène les destinées tragiques d'anciennes célébrités d'Hollywood : telles Fedora, ancienne star du muet, passée au parlant avec succès, stupéfiant tous ses fans en conservant intactes jeunesse et beauté...

Le recueil comprend les quatre pièces suivantes :

- "Fedora"
- "Lorna"
- "Babbitt"
- "Willie"

"Crowned Heads" ("Fedora"), 1976 - traduction par Colette-Marie Huet... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après FedoraVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Je découvris quant à moi "Fedora" ("Crowned Heads") de Thomas TRYON à la lumière de la très belle adaptation cinématographique qu'en fit Billy WILDER - ressurgissant ces derniers mois en DVD et Blu-Ray.

Ce film de 1978 est magnifié par les prestations remarquables de Marthe Keller (voix et gestuelle extraordinaires) et l'excellent William Holden (ressuscité du "Boulevard du Crépuscule", du même Wilder)... sans parler du pur enchantement que surent créer le directeur de la photographie Gerry Fischer, le chef décorateur Alexandre Trauner et le compositeur Miklós Rózsa...

Pour ce qui concerne la ou plutôt les "scènes d'exposition" du premier récit (éponyme de la version française de ce quatrième roman de l'ancien acteur "hollywoodien" Thomas Tryon - qui joua le rôle-titre du "Cardinal d'Otto PREMINGER), elles me semblent plutôt réussies. On peut apprécier la saveur des dialogues lors de la première rencontre - totalement imprévue - entre la "star" Fedora et le troufion Barry Detweiler (transi d'admiration mais "armé" d'un simple chevalet et d'un carnet de croquis) dans une salle du Louvre...

Scène pleine d'humour, de charme... et de drames en germe ! Bref, une excellente longue première nouvelle sur les 4 qui composent ce quadriptyque des "Têtes couronnées" hollywoodiennes...

Thomas Tryon - acteur et romancier trop méconnu aujourd'hui - était au sommet de son art de conteur, développant ces inquiétants mystères fictionnels créés pour "The Other" ("Le visage de l'autre", in french) - qui fut superbement adapté par Robert MULLIGAN - , "Harvest Home" ("La fête du maïs") et "Lady"...

Et vous invitant à relire prestement l'excellente critique babélienne de notre amie Woland à propos de ces ( pathétiques et touchantes) "Crowned Heads" tryoniennes...
Lien : http://fleuvlitterature.cana..
Commenter  J’apprécie          220
Crowned Heads
Traduction : Colette-Marie Huet

Le recueil "Fedora" regroupe, chez Albin-Michel, quatre longues nouvelles reliées par un fil conducteur : le destin de Fedora, une ancienne star du muet, passée au parlant avec succès et qui a stupéfié ses fans en paraissant conserver intactes sa jeunesse et sa beauté.
Rien de bien fantastique pourtant là-dedans, ainsi que le constatera le lecteur qui suivra le récit de Barry, biographe de la star qui, au début de la nouvelle, vient de décéder à plus de quatre-vingts ans.
Rien de fantastique mais une chute habile qui en surprendra plus d'un même si, sincèrement, l'exposition du récit est un tantinet longuette.
La deuxième nouvelle, "Lorna", conte l'histoire véritablement tragique de Lorna Dunne, vedette sur le déclin qui apparut justement aux côtés de Fedora dans le film qui remit celle-ci en selle après une courte éclipse dûe à des problèmes de santé. Lorna est en vacances au Mexique et revoit sa vie défiler devant elle. Elle boit, elle drague et elle ... Mais vous verrez bien.
La troisième nouvelle, "Babbitt", porte le nom d'une ancienne star-enfant, un petit garçon, qui, en grandissant, a évidemment cessé de présenter tout intérêt pour les magnats du cinéma. Au hasard de retrouvailles dans un parc avec celle qui, jadis, tint le rôle de sa gouvernante dans la série qui l'avait rendu célèbre, se dégage une personnalité brillante mais terriblement instable qui se gorge de mensonges pour ne pas sombrer dans l'abîme creusé par le Temps.
Quant à la quatrième et dernière nouvelle, "Willie", elle est, de loin, la plus cruelle. Je ne vous la résumerai pas mais je vous dirai, comme indice, qu'il se peut que, pour l'écrire, Tryon ait songé au drame de Cielo Drive, en 1969, quand Sharon Tate et ses amis périrent assassinés par la bande de Charles Manson.
L'ensemble, de toutes façons, se place sous le signe de la cruauté. Non celle de l'auteur lui-même mais bel et bien de la cruauté du monde dans le quel il a travaillé si longtemps, celui du cinéma hollywoodien. A lire seulement si l'on s'y intéresse. ;o)
Commenter  J’apprécie          66

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Elle a regardé autour d'elle, passant en revue les statues, mais sans paraître y trouver le moindre intérêt.
" – Cet endroit, a-t-elle dit, c'est un vrai cimetière de morceaux de marbre. Une mauvaise leçon d'anatomie -- rien que des débris d'êtres humains qui ne vivront jamais, qui n'ont jamais vécu. J'estime que les gens ont tort d'idolâtrer les objets anciens. Comme moi, voyez-vous.
" Elle a fait sa célèbre moue, suivie du sourire sardonique.
" – Il ne faut pas dessiner ici. Vous devriez descendre dans la rue, pour observer des êtres de chair et de sang. Vous avez de la chance, vous ; vous pouvez aller dans la rue sans être importuné par vos semblables. Que faites-vous d'autre, à part le dessin ?
" – Pas grand chose.
" – Alors vous feriez mieux de changer d'activité, sinon vous ne tarderez pas à mouri-i-r de faim-aim-aim.
" L'expression avait l'air de lui plaire.
" – L'art est difficile, a-telle repris d'une voix profonde de tragédienne, la voix de la Duse ou de Sarah Bernhardt, me persuadant d'emblée que si quelqu'un savait toute la vérité de cet axiome : " L'art est difficile ", c'était bien elle.
" De nouveau, elle m'a toisé.
" – Est-ce que vous vivez seul ? Non, ça ne serait pas votre genre, je vois bien. Comment est-elle ?
" – C'est une fille, voilà tout !
" – Comme toutes, bien sûr. Vous feriez mieux d'avoir un chat. Ca coute moins cher, et les chats, on peut les abandonner pendant le week-end.
" Elle m'a planté l'index dans la poitrine.
" – L'Art ou l'Amour. On ne peut pas avoir les deux, vous savez... Le moment vient toujours où il faut choisir.

(Thomas TRYON, "Crowned Heads", 1976 – "Fedora", traduction française par Colette-Marie Huet, pages 37-38, éditions Albin Michel, 1978)
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : hollywoodVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (7) Voir plus



Quiz Voir plus

Harry Potter pour les nuls (niveau facile)

Combien de tomes contient la série Harry Potter

6
7
8
9

7 questions
17297 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre

{* *}