AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782721002846
280 pages
Editions des Femmes (31/10/1985)
3.3/5   5 notes
Résumé :
Divorcée et mère d'une adolescente, Koko, professeur de piano, vit seul dans un appartement modeste à Tokyo. Les difficultés et les malentendus marquent ses relations, la poussant à se réfugier dans un monde de fantasmes compensatoires. Le résultat inattendu d'une grossesse inattendue lui permettra enfin de réagir à l'isolement, à faire face à la vie, et accepter son destin de femme et de mère sans partenaire.
Que lire après L'enfant de fortuneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Roman japonais. Koko est une « mauvaise mère ». Elle élève sa fille seule jusqu'à ce que cette dernière décide d'aller vivre chez sa tante, la soeur de Koko. Elle n'a pas de mari, ni de carrière flamboyante. Pas bankable du tout la Koko !

On la suit dans cette vie marécage qui parce qu'elle la subit plus qu'elle ne l'a choisis est un espace un peu misérable.

3 raisons de lire ce livre :
- on est dans la tête de quelqu'un de dépressif qui s'ignore (souffrance émotionnelle, beaucoup de rêverie, ressace le passé, méchanisme d'adaptation non adaptée, égocentrisme…).

- on est dans la tête d'une « mauvaise mère ». Ses désirs passent avant ceux de sa fille, forme d'immaturité émotionnelle, elle ne semble même pas tant envisager sa fille que ça. Son amour est ambivalent, l'enfant l'empêche en même temps qu'elle la sauve.

- on voit la force « société » à l'oeuvre. Ce concept creux qui s'exercent à travers nos comportements de jugements automatiques est rendu visible dans ce livre à travers tout les comportements de contrôle qu'exerce l'environnement de Koko. La bienveillance dans ce roman ne serait qu'un moyen de contrôler et de se valoriser soi-même. C'est un peu tristoune mais vraisemblable.

Bonne lecture ! ^^
Commenter  J’apprécie          10
Kôko Mizumi est une femme fragile, qui n'a guère réussi sa carrière professionnelle (sans grande motivation, elle est professeur de piano) ; elle est divorcée, et élève sa fille, difficilement, au point que la jeune adolescente préfère vivre chez sa tante, dans un foyer plus stable, et plus conventionnel aussi. Entre songe et souvenirs, elle s'interroge sur sa nouvelle grossesse, celle-ci se révélant le symptôme de son mal-être et de ses interrogations sur la maternité, ses relations avec les hommes ou sa soeur qui tentent sans cesse d'orienter sa vie et de lui assigner un rôle...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Pendant qu'elle fuyait, Kôko pensait qu'en continuant comme cela, elle n'en réchapperait pas. Elle n'avait qu'à se débarrasser du bébé. Mais elle ne pouvait quand même pas anéantir maintenant ce qu'elle avait mis au monde. C'était trop tard. Elle eut peur, soudain, de cet enfant qui se trouvait dans ses bras. Elle voulait le lâcher, elle ne voulait plus voir cette chose horrible. Mais les deux mains de Kôko étaient dissoutes dans la chair du bébé semblable à une banane trop mûre.
Kôko, saisie de désespoir, perdit toute sa force d'un seul coup. Elle se redressa en haletant, comme on se sort en rampant d'un marécage. Elle retrouva son souffle à la vue de sa chambre qu'elle connaissait bien en pensant qu'une fois arrivée là, elle était sauvée. Ensuite, elle caressa à deux mains son ventre rebondi.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (17) Voir plus



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1427 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

{* *}