AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1032703113
Éditeur : Editions Ki-oon (06/09/2018)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Le grand retour du maître du thriller, Tetsuya Tsutsui ( Prophecy, Manhole, Poison City...)
Dans un village que la dépopulation condamnait à disparaître naît une lueur d'espoir : Keita, agri- culteur local, a créé une nouvelle espèce de figues, qui fait maintenant sensation dans tout le Japon ! Les médias ne cessent de couvrir le miracle de ce bout de campagne, qui voit affluer les com- mandes, et avec elles les revenus nécessaires à son développement.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
nebalfr
  12 décembre 2018
Une fois de plus, c'est l'excellente revue Atom qui m'a incité à lire cette BD parue tout récemment, et due à un auteur dont, une fois de plus, je ne savais rien jusqu'alors. Et qui a eu un parcours intéressant car hors-normes : Tsutsui Tetsuya, galérant à placer ses BD auprès des éditeurs japonais, est devenu mangaka indépendant, publiant ses histoires en ligne. C'est là qu'il a été repéré… par un éditeur français, Ki-oon (dont je ne savais rien il y a peu encore, mais la merveilleuse Emanon est passée par là depuis). Et c'est ainsi que plusieurs de ses titres ont été publiés en français avant d'être édités au Japon. Quelques années ont passé, et Tsutsui Tetsuya est maintenant attaché à un éditeur japonais, Shûeisha, mais il a maintenu une relation privilégiée avec son éditeur français Ki-oon, et consulte d'une certaine manière les deux dans la conception de ses mangas – et Noise, en l'espèce, paraît donc très vite en français après sa prépublication japonaise.

Tsutsui Tetsuya s'est essentiellement fait connaître dans le genre du thriller – à dominante urbaine et souvent technologique. Une thématique semble-t-il récurrente de ses histoires est la manière dont la société compose avec le crime en son sein. Cette thématique ressort de manière frontale dans ce nouveau titre qu'est Noise, prévu pour durer trois tomes. Mais le cadre change drastiquement par rapport aux productions antérieures du mangaka : cette fois, Tsutsui Tetsuya délaisse la ville et les réseaux sociaux pour la campagne japonaise et la rumeur du bouche à oreille.

Nous sommes à Shishikari, petite bourgade à deux heures de Nagoya, qui a beaucoup souffert, comme tant d'autres dans les coins reculés du Japon, de la désertification rurale et du vieillissement de la population. Mais ce sombre tableau n'est peut-être pas inéluctable ? Izumi Keita, un enfant du pays, s'est lancé dans la culture de figues, et une star du web a assuré sa promo ; elles se vendent très bien, et Keita entend en faire profiter la communauté – là où tout le monde s'attendait à ce que Shishikari décline toujours davantage, ce soudain afflux de renommée et de devises a permis de rénover la mairie, de construire une bibliothèque, en attendant une école… Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Quand, un jour, arrive un individu dont le comportement étrange attire aussitôt la suspicion. Ce Suzuki Mutsuo a vu une annonce d'Izumi Keita, qui disait qu'il avait besoin de bras pour son exploitation, alors il vient proposer ses services… Mais un ami de Keita, Tanabe Jun, comprend que le bonhomme est… bien plus que suspect : c'est un ex-taulard, qui avait été condamné pour le harcèlement et le meurtre d'une jeune fille, il y a quelques années de cela ! Ici, Tsutsui Tetsuya semble s'être inspiré d'un fait divers authentique, l'agression d'une idole par un « fan » frustré… Même si, ce qui l'intéressait le plus dans cette affaire, c'était le constat que cet homme finirait bien par sortir de prison : que se passerait-il à ce moment-là ?

Quoi qu'il en soit, Tsutsui Tetsuya ne cherche pas le moins du monde, ici, à laisser planer le doute quant à la dangerosité du bonhomme : nous savons, très vite, que Tanabe l'a correctement identifié, et que c'est toujours un monstre – un pervers violent, qui a des vues sur Kana, la femme de Keita, qui a hâte de divorcer, voire sur leur fille Erina.

Un petit cercle d'hommes, à Shishikari (car il faut rapidement y ajouter Shinichiro Moriya, tout jeune flic qui vient à peine d'entamer son service dans ce bled), a donc conscience que la communauté est menacée par la simple présence d'un individu dangereux ; ils ne peuvent croire un seul instant que sa peine de prison, pas entièrement exécutée, ait pu le rédimer. de fait, il n'en a rien été, et le danger est réel. Dès lors, à eux de prendre les choses en mains pour se protéger ?

Vous vous doutez de comment tout cela va tourner… Des innocents peuvent ainsi être amenés à commettre le pire ? En prenant en compte que ces innocents peuvent avoir des motivations souterraines, je suppose – Tanabe Jun est un peu trop porté à manier le fusil, Izumi Keita est obsédé par son mariage en déliquescence et surtout la garde de sa fille (ce n'est pas pour rien qu'il déplore la décision de construire une bibliothèque avant l'école qui l'intéresse bien davantage), et le jeune flic veut tellement se faire bien voir des administrés, d'autant qu'on lui a dit qu'il vaudrait mieux qu'il se montre coulant… Mais, quoi qu'il en soit, ces trois personnages se retrouvent à partager un lourd secret, et sont bientôt menacés, non plus par les vues perverses d'un criminel, un mal absolu aisément identifiable, mais par l'enquête du policier Hatakeyama, sur la piste de Suzuki Mutsuo – un homme « bon », et qui doit retrouver le criminel, pour réparer d'anciens torts et pour en éviter de nouveaux…

En fait de thriller, et même si Tsutsui Tetsuya sait susciter et entretenir une certaine tension, ce premier tome de Noise n'est au fond guère surprenant. L'essence de la trame se devine très vite. du coup, la seule surprise potentielle, ici, porte sur ce choix, éventuellement étonnant si pas nécessairement non plus, consistant à faire de Suzuki Mutsuo un monstre, sans la moindre ambiguïté. D'autres auteurs auraient probablement joué de la possibilité, soit qu'il ait été un innocent injustement condamné dès le départ, soit que la prison l'ait effectivement racheté et que le remords pour son crime atroce en ait fait un autre homme, à moins que la question ne doive être posée dans des termes plus froidement juridiques aussi bien que psychologiques ou sociologiques, des approches dans lesquelles la connotation largement spirituelle voire religieuse de la rédemption n'est tout simplement pas de mise – c'est au fond l'essence de la réflexion sur la législation criminelle : s'agit-il de punir, ou de protéger ? le Suzuki qui offre son patronyme à Mutsuo amène tout naturellement à envisager le problème sous cet angle, et c'est pertinent. Mais, ceci mis à part, Tsutsui Tetsuya ne joue donc pas ce jeu de « l'innocence », fondamentale ou acquise/retrouvée – et, à tout prendre, je suppose que c'est probablement préférable pour son récit.

Dès lors, ce n'est pas la personnalité de Mutsuo qui compte, et pas davantage ses crimes, mais la réaction de la communauté à son arrivée à Shishikari. Il y a d'emblée une forme de paranoïa latente, et je suppose que c'est là un thème central de Noise – avec cette idée de rumeur qui enfle, bien sûr, et qui n'a pas besoin de la caisse de résonance des réseaux sociaux pour colporter bruits funestes et (très) mauvaises idées, dont celle d'une « justice » personnelle. Que Keita ait raison de se méfier de Mutsuo ne change rien au fait davantage navrant qu'il se montre suspicieux d'emblée – quand l'homme se présente devant lui, son premier réflexe est de vérifier qu'il n'y a pas de traces de piqûres sur ses bras, ou de tatouages identifiant un yakuza, voire carrément de phalanges coupées… Qu'il n'y ait rien de la sorte semble presque le frustrer, d'une certaine manière. Quant à l'ami Tanabe, oui, il est décidément bien trop content de se balader avec son fusil et d'en faire usage, ou de promettre de le faire ; ce en quoi il peut évoquer bien des croisés du web, j'imagine… ou le vigilante lambda convaincu de sa supériorité morale. Oui, je suppose que c'est là qu'est le coeur de Noise, si j'ose dire – et que ce manga se montre à cet égard pertinent.

Pour autant, il ne m'a pas des masses emballé. Pour un thriller, il est bien plan-plan, et donne une impression de déjà lu – ce qui, hélas, n'exclut pas l'usage de mécaniques un peu forcées, un peu trop apparentes ; mon problème avec les thrillers en général, faut dire. Ce premier tome se lit sans déplaisir, certes pas, mais sans guère d'enthousiasme non plus. La mise en place est bien gérée, mais, quand j'ai retourné la dernière page, j'ai un peu eu le sentiment de n'avoir… rien lu ? J'entends par-là qu'il ne s'agissait pas d'une frustration souhaitée, celle qui pousserait à lire au plus vite la suite. Non, là il s'agissait plutôt… d'indifférence, je suppose.

Ce qui vaut pour le dessin en même temps que pour le récit. C'est pro, mais un peu fade. Les personnages sont bien caractérisés, mais les décors souvent minimalistes. Et, globalement, j'ai eu l'impression que cela manquait un peu de personnalité.

Ou, dessin et scénario, de véritable accroche ? le thème est bon, voire plus que ça (il me ramène à vrai dire à de vieilles interrogations personnelles), mais j'ai tout de même le sentiment qu'il manque quelque chose pour que ce soit vraiment intéressant. Je ne regrette pas ma lecture – mais je ne suis pas certain de lire la suite. Peut-être me faudrait-il essayer une autre BD de Tsutsui Tetsuya ? Je ne sais pas. Mais ce premier contact n'a donc pas été très enthousiasmant.
Lien : http://nebalestuncon.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kmye
  16 septembre 2018
Malheureusement, je n'ai pas été emportée par ce manga, et pourtant le hype était fort ! J'aime beaucoup les éditions Ki-oon et je mets 3.5 car je reconnais le travail du mangaka, mais je n'ai pas accroché.
Ceci dit, l'idée d'un criminel venant déranger la tranquillité d'un petit village encore reculé par rapport au reste de la société est intéressant et fonctionne. On comprend rapidement que quelque chose va lui arriver, ou du moins, que le protagoniste fermier va basculer du côté obscur afin de protéger sa famille et ses voisins contre cette pourriture qui bave sur sa femme. Et quand l'incident arrive, les conséquences sont terribles car les gentils sont devenus eux aussi des criminels et vont devoir gérer l'arrivée d'un commissaire à la recherche du méchant disparu...
La véritable réussite de ce premier tome est d'avoir réussi à faire monter la pression à travers une ambiance étouffante. On développe de l'empathie pour ces villageois qui ont commis un meurtre et nous n'avons pas envie qu'ils se fassent emprisonner ; en même temps, il apparaît nécessaire que le commissaire tire l'affaire au clair et que le village retrouve son calme : tout est question de nuances. Je n'ai aucun doute quant à la perspicacité du policier et suis donc certaine qu'il parviendra à découvrir la vérité ; seulement, quelles en seront les conséquences ?
Globalement une bonne entrée en matière et visuellement agréable. Peut-être un peu trop rapide dans le développement de l'intrigue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
orbe
  21 février 2019
Un manga qui fait froid dans le dos.
Un homme étrange arrive dans une petite ville campagnarde dont la spécialité est depuis peu la figue noire cultivée par Izumi.
Mais l'ignorer ne suffit pas, surtout lorsque l'on apprend qu'il s'agit d'un criminel qui a purgé sa peine.
Devant la menace qu'il constitue et dans l'urgence, Izumi, son ami et un policier tout juste arrivé dans la ville vont se retrouver confronter à une terrible situation...
Un manga glaçant qui interroge le lecteur sur le bien ou le mal. Qu'aurions nous fait ?
A suivre !
Commenter  J’apprécie          120
mimouski
  28 juin 2019
J'avais déjà lu des séries de Tetsuya Tsutsui, très branché technologie avec Prophecy et politique avec Poison City. Ici, l'auteur m'a agréablement surprise. On change totalement d'univers. L'urbain cède sa place à la campagne et le monde engagé de l'auteur s'est orienté drastiquement vers le thriller à suspense insoutenable. 1er tome d'entrée en matière trépidant et stressant.. avec l'arrivée de ce chercheur d'emploi, j'ai ressenti un réel malaise vis-à-vis du personnage, donc le job a bien fonctionné avec moi... puis le rythme s'accélère et tout bascule. C'est avec impatience que j'attends d'avoir le suivant en main !
Commenter  J’apprécie          50
chachoura
  10 mai 2019
Superbe découverte que ce premier tome de Noise ! Je ne connaissais pas Tetsuya Tsuitsui avant, et je ne suis pas déçue d'avoir commencé par celui-ci.
Déjà, j'aime beaucoup cette couverture en plongée, ce dessin de figue tenue bizarrement dans la main d'un inconnu... ça attire tout de suite le regard.
L'histoire, ensuite, est très prenante : on se retrouve au milieu d'une petite campagne où le gérant de la plantation de figue est vu comme un héros local. Tout n'est pourtant pas si rose dans sa vie... alors lorsqu'il se retrouve confronté à un notable criminel tout juste sorti de prison, les étincelles ne tardent pas à se transformer en un feu ingérable.
J'ai beaucoup aimé la tournure prise par ce premier tome et la façon dont l'intrigue et les personnages évoluent. L'auteur ne tourne pas autour du pot, et va tout de suite chercher les ennuis pour emporter le lecteur dans une intrigue qui s'annonce pleine de montagnes russes.
Les personnages ont tous des personnalités très différentes : on les identifie facilement, et les épreuves qu'ils vont traverser s'annoncent donc pleines de rebondissements.
C'est pour moi un excellent début pour cette série, et je vais aller m'empresser de lire le deuxième tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (5)
BDZoom   15 avril 2019
Personnage ambigu, scénario solide, meurtre sordide, détectives chevronnés et policier corrompu sont au menu de cette chronique sociale qui prend place dans un village reculé du Japon moderne. En s’éloignant de l’univers urbain de ses précédents titres, Tetsuya Tsutsui n’a rien perdu de son regard critique sur la société.
Lire la critique sur le site : BDZoom
LeMonde   19 septembre 2018
Révélé par un éditeur français de mangas, le dessinateur Tetsuya Tsutsui revient avec son genre de prédilection, le thriller, cette fois bien loin des ambiances métropolitaines.
Lire la critique sur le site : LeMonde
BDGest   14 septembre 2018
Excellente entrée en matière, ce premier tome de Noise, qui en comportera trois, contient tous les ingrédients d'un parfait thriller : captivant, intelligent et angoissant.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   12 septembre 2018
Une très bonne surprise que cette nouveauté qui risque malgré tout de se faire submerger par une rentrée qui s'annonce une nouvelle fois très riche en pépite ! Alors n'hésitez pas !
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   22 août 2018
Soulignons la remarquable qualité graphique de son dessin. Comme à son habitude, il crée une atmosphère sinistre et saississante, très travaillée au niveau des décors. Un récit prenant, d’une qualité graphique optimale, et dont la conclusion laisse entrevoir une suite passionnante.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   15 août 2019
Malheureusement, ce genre de personnes existe ! Des gens qui volent, mentent et tuent tous ceux qui se mettent en travers de leur route sans le moindre état d'âme ! Ils ont autant d'empathie que des insectes. C'est comme les battues pour réduire le nombre de sangliers, il faut bien que quelqu'un s'en charge ! Ce n'est pas plus compliqué que ça !
Commenter  J’apprécie          00
ElenaKyoobyooElenaKyoobyoo   15 août 2019
Quel idiot j'ai été ! J'ai dit la chose à ne pas dire ! Malheureusement, une fois les mots prononcés, on ne peut plus revenir en arrière et ignorer les émotions qu'ils ont déchaînées !
Commenter  J’apprécie          00
LivherynLivheryn   17 septembre 2018
Un bon flic se doit d'être la croûte de la société.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Tetsuya Tsutsui (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tetsuya Tsutsui
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Noise T01 de Tetsuya Tsutsui et David le quere aux éditions Ki-oon https://www.lagriffenoire.com/123229-livres-mangas-noise-t01.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tetsuya Tsutsui

En France , chez quel éditeur peut-on acheter ses œuvres?

Ki-Oon
Le lézard Vert
Kurokawa
Kana

8 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Tetsuya TsutsuiCréer un quiz sur ce livre