AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Chad Hardin (Illustrateur)Nic Klein (Illustrateur)
ISBN : 1401230156
Éditeur : DC Comics (12/04/2011)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Top-name creators including Darwyn Cooke, Geoff Darrow, Joe Kubert and others revisit DC war heroes such as Sgt. Rock and The Losers in this collection of stand-alone tales.
Re-enlist with OUR ARMY AT WAR, a collection of DC’s war stories from fall 2010 featuring an eclectic list of creators and comic properties! In one story, readers are told a different kind of Sgt. Rock tale – one that follows the combat-happy joes of Easy Company decades ago and, simultan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  10 février 2016
Ce tome regroupe 5 numéros spéciaux parus en novembre 2010, indépendants de toute continuité.
Our Army at War (scénario de Mike Martz, illustrations de Victor Ibáñez) - le scénario met en parallèle l'attaque de Pearl Harbor et celle du 11 septembre 2001. Suite à ces 2 violations du territoire américain, Anthony Sigliano répond à l'appel de l'Oncle Sam pour lutter contre les forces de l'Axe pendant la seconde guerre mondiale, et Keyon Jasper s'engage pour aller traquer le terroriste en Afghanistan. le premier croise le chemin du Sgt. Rock et de l'Easy Company, le deuxième celui du Capitaine Duncan et de ses Gods of War. D'escarmouche en affrontement, il apparaît que la guerre c'est moche mais qu'il faut quand même la mener pour faire triompher la justice. Les illustrations sont très agréables, assez sophistiquées et d'une parfaite exactitude pour le matériel militaire. le scénario est prenant, mais il ne remet pas en cause la guerre comme manière d'agir, et l'ennemi reste un groupe de gens sans identité, de la chair à canon générique, sans humanité. 4 étoiles.
Weird Ward Tales (3 histoires courtes) - La première histoire (7 pages) est réalisée par Darwyn Cooke (scénario et illustrations) ; il s'agit d'une farce mettant en scène les plus grands chefs de guerre sous forme de fantômes squelettiques. Là encore, Cooke s'appuie sur le stéréotype qui veut que tous les commandants et généraux aiment la guerre et les massacres. 2 étoiles. La deuxième histoire par Ivan Brandon et Nick Klein (7 pages) se déroule à bord d'un sous-marin coulé où les membres de l'équipage suffoquent un à un. Il s'agit surtout d'une histoire d'horreur rapide et anecdotique. 2 étoiles. La troisième histoire (Jan Strnad au scénario et Gabriel Hardman aux illustrations) se déroule dans un village français où il ne reste qu'une poignée d'américains soumis au pilonnage des allemands. L'histoire se focalise sur 2 amis coincés dans une ferme. C'est une histoire beaucoup plus adulte qui illustre le coût psychologique nécessaire pour durer dans ces combats avec des dessins réalistes et légèrement noirs parfaits. (5 étoiles). Et il ya une superbe pleine page de transition réalisée par Steve Pugh, magnifique.
Our Fighting Forces (scénario de B. Clay Moore, dessins de Chad Hardin et encrage de Wayne Faucher) - La hiérarchie a confié une mission aux Losers (Gunner, Storm, Sarge, Johnny Cloud et P.T. Boat Skipper, équipe créée par Robert Kanigher, puis reprise par Jack Kirby dans The Losers) : prendre une piste d'atterrissage située au milieu d'un champ. La lettre de mission suggère 3 chemins possibles pour s'en rendre maître. Les Losers décident d'improviser. Il s'agit d'une bonne histoire d'action en temps de guerre avec hauts faits, usage d'armes à feu et tactiques militaires. Malgré la poisse qui accompagne les Losers, le scénariste n'arrive pas non plus à s'extraire du carcan dictant que la guerre doit être menée, et une fois encore l'ennemi est une masse de soldats sans personnalité, sans identité. 3 étoiles.
G.I. Combat (scénario de Matthew Sturges, illustrations de Phil Winslade) - le Haunted Tank participe à la libération de la France lors de la seconde guerre mondiale. Il s'agit d'un tank léger de modèle M3 Stuart ; le fantôme du général confédéré Jeb Stuart apparaît régulièrement au lieutenant Jeb Stuart (l'un des membres de l'équipage du tank). Dans cette aventure, ce tank léger se trouve pris sous le feu d'une mitrailleuse lourde dans un village français. Matthew Sturges rend hommage aux histoires de guerre mettant en scène cet équipage (parues dans G.I. Combat de 1961 à 1987, rééditées dans le format Showcase, avec un sens sûr du suspense et des dessins réalistes et légèrement noirs parfaitement adaptés. 4 étoiles.
Star-spangled war stories (scénario de Billy Tucci, dessins de Justiniano et Tom Derenick, encrage d'Andrew Mangum) - Mademoiselle Marie (française expatriée en Angleterre) est parachutée en France pour prendre contact avec la résistance. Elle dispose de fonds destinés à armer la résistance. Billy Tucci déroule une aventure risquée pour rependre contact avec le trafiquant d'armes, sur fond de trahison et de soldats allemands très présents. Cette histoire se lit rapidement, malgré quelques transitions assez abruptes et quelques phrases en très mauvais français. Les dessins sont de style comics avec un bon niveau de détails. 3 étoiles (vite lu, vite oublié, dommage, Tucci a fait beaucoup mieux dans le même genre avec Sgt. Rock - The Lost Battalion).
Il faut également mentionner les couvertures, chacune réalisée par un grand nom : Joe Kubert (elle a l'air d'avoir été dessinée un peu vite), Darwyn Cooke (un groupe de squelettes habillés en soldats d'époques différentes, bof), Mark Schultz (une image des Losers donnant tout ce qu'ils ont dans le ventre, rageur), Geoff Darrow (une image baroque du Haunted Tank dans laquelle il ne manque aucune cartouche, ironique) et Brian Bolland (une Mademoiselle Marie magnifique).
Si vous cherchez des histoires de guerre plus adultes et moins respectueuses de l'ordre imposé, je vous conseille les tomes 1 et 2 des War Stories de Garth Ennis, ainsi que sa série des Battlefields (The Night Witches, Dear Billy, The Tankies, Happy Valley, The Firefly and His Majesty et Motherlands), avec une mention spéciale pour "Dear Billy".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : résistanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Billy Tucci (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
544 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre