AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072805287
Éditeur : Gallimard (15/11/2018)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Sarah Reese, la fille d’un puissant juge de Washington, est retrouvée assassinée dans un taudis. Lorsque la police arrête rapidement trois adolescents noirs, le journaliste Sully Carter, ancien correspondant de guerre à la dérive, soupçonne que cette affaire dissimule bien d'autres implications. La mort de Sarah pourrait être liée à une série de crimes non élucidés – crimes pour lesquels la police a fait preuve de beaucoup moins de zèle…
Alors que la populat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Eskalion
  20 février 2016
Elle était belle, elle était jeune, et sans doute était-elle riche aussi. du haut de ses 16 ans elle avait l'insouciance pour elle et le feu de la vie dans les veines. Quand en plus on est la fille du juge le plus en vue pour accéder à la Cour Suprême du pays, l'existence n'est qu'une farandole enivrante.
Alors elle virevolte et danse comme un papillon. La vie n'est que lumière.
Pourtant un soir, en sortant de son cour de danse et en attendant sa mère en retard, elle fait le mauvais choix, quitte la lumière et glisse. Dans l'abîme.
En pénétrant dans une épicerie de quartier elle est rapidement importunée par trois jeunes noirs. Elle s'enfuit alors par l'arrière-boutique, vers la conclusion trop rapide de sa courte existence.
Car c'est un corps sans vie que la police retrouvera. Sarah, la fille du juge Reese, assassinée et balancée dans une benne à ordures.
Voilà une affaire qui ne manque pas de faire grand bruit à travers les médias qui en font leurs choux gras tandis qu'une chasse à l'homme s'engage pour mettre la main sur ces trois jeunes blacks, premiers suspects de cette scabreuse affaire.
Lui n'est pas flic, mais journaliste. Ancien correspondant de guerre, Sully Carter dérive à vue, entre la rue, le sexe, l'alcool et ses mauvaises fréquentations.
S'il n'est plus le fringuant reporter de ses débuts, si pour certains de ses collègues il semble aujourd'hui dépassé ou à côté de la plaque, il n'en reste pas moins qu'il garde encore cet oeil affûté et cette plume aguerrie, qu'il sait si bien mettre au service des laissés pour compte d'une ville capitale qui oublie les plus fragiles d'entre les siens.
A cela se rajoute un entêtement à toujours aller au fond des choses, à débusquer la vérité là où elle se terre, même si pour cela c'est dans la fange la plus crasse qu'il faut parfois plonger son regard.
Justement, Sully s'interroge sur l'affaire Sarah Rees. S'agit-il réellement d'un crime crapuleux ou bien la mort de cette adolescente est-elle en lien direct avec les ambitions politiques de son père ?
dansePour en avoir le coeur net, le journaliste va se rapprocher du caïd du quartier qu'il connait bien. Un homme qui prospère dans le business illégal et pour qui, avoir du sang sur les mains n'est pas un problème si cela doit aller dans le sens de ses intérêts.
Et c'est sans doute pour cela que celui-ci n'hésite pas à balancer les trois jeunes à la police, histoire de relâcher la pression sur le secteur qu'il contrôle, car ce n'est jamais bon pour les affaires. Et tant pis si, comme il le confirmera au journaliste, les gamins n'ont rien à voir avec le meurtre de la fille Reese.
Sully va alors s'appliquer à lever des indices, faisant appel à ses contacts, et devra supporter les pressions toujours plus fortes qui viendront aussi bien des flics, des politiques que de sa propre rédaction à mesure qu'il avance dans ses investigations. Car L'affaire est sensible.
Et quand il finira par découvrir que d'autres jeunes filles sont mortes dans ce même périmètre, que les ramifications le conduiront vers des personnes qui n'ont rien de citoyens lambda, celle-ci finira par devenir carrément explosive.
Dans ce jeu dangereux de faux semblants, où les protagonistes évoluent en eaux troubles, difficile de savoir qui manipule qui, et de ne pas prendre le risque de se perdre ou de courir après une vérité qui n'est pas forcément la bonne.
Nelly Tucker, l'auteur, est elle-même journaliste depuis 25 ans. Elle a passé une grande partie de sa carrière à Washington à couvrir les affaires judiciaires, et c'est l'une d'elles qui lui a inspiré ce premier roman.
Autant dire qu'elle connait bien la capitale fédérale des Etats Unis et sait parfaitement retranscrire les frontières invisibles qui parcourent la ville .Une ville qui connait un des taux de criminalité parmi les plus importants du pays.
Sans être de la trempe d'un G.P Pelecanos, Nelly Tucker campe admirablement bien dans ce décor qu'elle maîtrise parfaitement , un personnage principal au cuir épais, qui depuis longtemps a perdu ses illusions de justice dans ce monde livré à la loi du plus fort et du plus malin et qu'il contemple d'un oeil acerbe mais résigné. Un bourlingueur des mots qui n'attends plus grand-chose de ses concitoyens mais qui obstiné, garde malgré tout, la vérité toujours en point de mire.
C'est un roman bien écrit, l'intrigue est bien emmenée, mais si le début est assez classique et prévisible, la seconde partie du roman, la plus intéressante, gagne en tension et finit par embarquer son lecteur jusqu'à un final que je trouve plutôt réussi.
Autant dire que l'auteur nous laisse entrapercevoir des qualités certaines qu'il conviendra de retrouver dans un prochain roman, histoire d'en connaître un peu plus sur l'univers de cet écrivain qui avec ce premier livre ne loupe pas la marche de son entrée dans le monde du polar.
Lien : http://www.passion-polar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bigalow
  02 février 2018
Je suis très surpris de la mauvaise moyenne des critiques sur ce livre. En effet, il mérite pour ma part un bon quatre étoiles.
Dans ce polar social, on suit l'enquête d'un journaliste, Sully Carter, qui se retrouve confronté à la mort d'une fille de juge, homicide qui cache peut-être une vérité plus dérangeante.
J'ai beaucoup aimé les descriptions urbaines de Washington, qui montrent parfaitement la misère inhérente aux quartiers populaires de la capitale américaine. La condition humaine est plutôt bien traitée aussi, à travers les trajectoires nettement moins brillantes des membres de la communauté hispanique ou afro-américaine par rapport aux cercles du pouvoir et de l'information.
Quand j'ai su qu'il s'agissait d'un premier roman, j'ai été d'autant plus interloqué. L'auteur transforme parfaitement ce premier essai dans le monde du polar.
Commenter  J’apprécie          40
ivredelivres
  19 janvier 2016
Mes dernières incursions en territoire polar furent très décevantes alors j'ai jubilé en lisant celui-ci.
C'est le premier roman de Neely Tucker et c'est franchement très efficace.
Retour en arrière puisque l'action se situe à la fin de l'ère Clinton. Une jeune fille blanche a disparu, ça c'est courant mais c'est la fille d'un juge qui allait être nommé à la Cour Suprême, évidement les choses du coup prennent une autre tournure.
Sarah Reese après son cours de danse s'est rendue dans un petit supermarché, là elle a été prise à parti par trois ados noirs, quelques heures après son corps est retrouvé dans la ruelle derrière le market.
Un polar oui mais son héros est un journaliste, Sully Carter, un fouille-merde comme les appellent les flics, mais celui-là est un tenace, la médiatisation de l'intéresse pas, il se tourne vers ses indics, si je vous dis qu'en plus il a eu maille à partie avec le juge Reese vous savez tout ce qui est nécessaire pour vous donner envie de lire ce polar
C'est d'une grande efficacité, les bas-fonds qu'ils soient ceux des mafieux mais aussi ceux des politiques sont parfaitement mis en scène.
Et à force de recoupements qu'il fait grâce à une grande carte sur un mur de son bureau, vous avez compris que ce n'est pas un fan de technologie, il fait apparaitre un tout autre tableau de la disparitions de Sarah Reese.
Bien sûr il est un rien alcoolo ce journaleux, il faut dire qu'il était en Bosnie et qu'il en garde quelques séquelles, nobody's perfect !
Allez y de confiance c'est efficace, la traduction est bonne, la photo de la société américaine est très réussie et j'espère bien retrouver ce héros et cet auteur prochainement.

Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ROUMANOFFBE
  27 janvier 2019
Le lecteur a droit à un très bon policier pour lequel l'auteur nous conte ce qu'il pratique sur le terrain au quotidien dans sa profession habituelle puisqu'il est journaliste d'investigations.
Dans ce roman, il se base sur des faits réels qu'il met à sa sauce et je dois avouer que la sauce m'a goûtée, j'en reprendrai volontiers :-)
Il met également en scène la manière dont la police américaine gère ses investigations policières, et comme ce n'est pas le premier livre que je lis sur le sujet, je dois bien avouer que je suis convaincue que cela se passe effectivement comme cela et en conclusion, je suis certaine que je n'aimerais pas être une victime aux Etats-Unis.
Commenter  J’apprécie          30
Quelquepartentreleslignes
  05 janvier 2016
Paru en 2015, ce premier roman de Neely Tucker à la Série Noire installe un nouveau héros de roman policier : Sully Carter !
Si vous aimez les romans dits « procéduriers », vous allez vous ré-gal-er.
On suit en effet l'enquête du journaliste Sully Carter, au cours de laquelle il va tenter d'identifier qui se cache derrière une série de meurtres de jeunes femmes, dans l'un des quartiers déshérités de Washington. Roman « procédurier » de part sa construction : Sully Tucker part à la pèche aux indices, en mobilisant tout son réseau de journaliste.
Et ça fonctionne plutôt bien. Autant le dire clairement, je me suis fait balader. L'auteur réussit à semer le doute dans l'esprit du lecteur à chaque nouvel indice découvert, doute présent jusqu'à la dernière page et d'ultimes révélations. Et puis, j'ai longtemps eu la sensation à la lecture de ce roman de me balader littéralement dans cette ville de Washington aux côtés de Sully Carter. Cette balade mène des quartiers défavorisés de la capitale américaine, aux demeures huppées de quelques politiciens, en passant par les salles de rédactions d'un grand quotidien. Et là, clairement j'ai pensé à Pelecanos. On y retrouve cette même verve pour dénoncer le clivage social qui pourrit littéralement le coeur des villes américaines. Un régal de lecture je vous dis.
Sans forcément atteindre le niveau du génial Pelecanos, Nelly Tucker nous offre ici un roman enthousiasmant. Un auteur à suivre de près.
Lien : http://quelquepartentrelesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LaPresse   24 février 2016
Ce roman est la preuve qu'avec un peu d'imagination et de savoir-faire, on peut prendre une thématique éculée (un tueur de femmes) et en faire une histoire tout à fait originale et passionnante.
Lire la critique sur le site : LaPresse
autres livres classés : washingtonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre