AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246739217
Éditeur : Grasset (27/08/2008)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 21 notes)
Résumé :
"Longtemps j'ai pensé que le jour où je parviendrais à publier un livre sur mon père, je cesserais définitivement d'écrire." Écrire sur son père : tel est le contrat signé par la narratrice avec un grand éditeur. Comment aborder cet homme-caméléon, juif engagé auprès de la cause palestinienne, époux en apparence convenable qui installa sous le toit familial une Russe énigmatique, chirurgien humaniste aux pulsions suicidaires ? Pour venir à bout de cet ouvrage imposs... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
denisarnoud
  07 octobre 2013
a narratrice est chargée par son éditeur d'écrire un livre sur la vie de son père Jacques Lance, médecin charismatique et personnage publique impliqué dans des missions humanitaires!
Dur exercice pour cette fille de parler de son père, personnage multiple, manipulateur, juif soutenant la cause palestinienne et occultant complètement sa judéité et polygame qui a installé sa maîtresse et son enfant dans le foyer familial. Pour y parvenir elle endosse la personnalité de celui qu'elle aurait aimé être, le fils!
L'auteur nous montre avec brio les rapports complexe de la narratrice avec son éditeur, rapports de domination, d'amour teinté de brutalité et sa difficulté à comprendre les personnage de son père.
Commenter  J’apprécie          20
EmmadeLivresalire
  09 août 2017
Au départ j'ai cru à un livre sur les relations père/fille (c'est d'ailleurs ce que je recherchais) sauf qu'à la lecture je me suis aperçue que le vrai sujet du livre, c'est celui de la quête identitaire et notamment celle de la question de l'identité juive aujourd'hui !
Bien essayé ! Acte manqué réussi ! :-)
Me voici embarquée dans l'histoire d'une jeune écrivain à laquelle un vieil éditeur demande d'écrire un livre sur son père, médecin renommé, personnalité publique engagée dans l'humanitaire et la cause palestinienne. Un père manipulateur réclamant aux siens une moralité exemplaire mais menant une double vie, des identités antagonistes, une sorte de Casanova hospitalier qui cumule les conquêtes féminines et qui ira jusqu'à installer sa jeune maîtresse juive russe sous le toit familial. Mais jusqu'où peut on aller dans la négation de sa véritable identité ?
Karine Tuil explore le jeu des apparences, ces identités que l'on se fabriquent pour affronter le monde mais qui sont immanquablement rattrapées par celle qu'on avait cru "mettre au placard".
Et qui est donc cet éditeur dont les motivations restent obscures qui enferme son auteure dans une relation de domination sexuelle pour obtenir ce livre qu'elle pense être incapable d'écrire ?...
Grâce à son double masculin, Adam, elle entreprend de raconter l'histoire familiale et tente de comprendre...
La suite est sur mon blog ;-)
Lien : https://livresalire.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fx1
  22 avril 2014
Karine Tuil est un auteur talentueux , cela n'est plus à prouvé , alors pourquoi ce livre trés bavard , finalement trés vain , qui ne parlera pas à grand monde ? Ici pour ne pas s'endormir il faut avoir trois cafetiéres pleines , et encore . C'est long , pas intéressant , on s'ennuie quoi .....
Commenter  J’apprécie          40
Heval
  27 avril 2017
C'est avec « L'insouciance » que j'ai découvert Karine Tuil; un roman que j'avais beaucoup apprécié et que je conseillerai. J'ai donc voulu retrouver l'auteure dans un autre exercice. Point de regret, que des questions. Si la plume est toujours agréable et le texte fluide, si la lecture ne pose aucune difficulté, j'ai, néanmoins, quelques interrogations à formuler. Elles concernent l'identité, juive en particulier, et sa relation à l'Histoire. Quel est le poids de l'Histoire dans la constitution de l'identité de certaines personnes de confession ou de culture juive? Leurs difficultés individuelles trouvent-elles forcément leurs causes dans un passé éminemment tragique? Dans ce roman, Karine Tuil brode le lien. Elles expliquent le comportement de ses personnages – tous plus ou moins en difficulté – en appréciant les tragédies posées par l'Histoire. Je vous donne des exemples: la mère d'origine chrétienne épouse un homme d'origine juive parce qu'elle cherche, inconsciemment, à se faire baiser et dominer par l' »ennemi » de sa famille antisémite; le père a une vie parcellée, morcelée, faite de mensonges et de duperies parce qu'il a un rapport conflictuel avec ses origines juives; l'éditeur veut baiser un Juif parce qu'il a, lui-même, des difficultés avec ses origines… Ce roman, qui n'est pas le seul à évoquer le poids de l'Histoire dans la constitution de l'identité parmi la communauté juive, m'interroge: qu'est-ce qui fait la particularité de l'identité juive? Pourquoi sous la plume de certain(e)s auteur(e)s, les malheurs d'une personne d'origine juive se lient-ils toujours à la place du Juif dans l'histoire de l'Humanité? Parce que ce n'est pas la première fois que je vois le lien tissé, parce que ce roman en fait, en ais-je eu l'impression, le sujet principal (il en fait, même, pour moi, un peu trop), je ne finis pas de m'interroger sur cette « inconscience » qui brident certains personnages de littérature…
Lien : http://kanimezin.unblog.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bdelhausse
  21 août 2013
Très torturé et emberlificoté. Ecriture peu fluide. Caractères chaotiques, en faux-semblants.Tout le monde semble jouer à ce qu'il n'est pas. Entre désillusion et mensonge, finalement même Dieu ne reconnaîtra pas les siens. Je suis resté spectateur d'une mascarade, sans avoir la moindre envie d'y participer.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   08 août 2016
On dit que je suis vieux, impuissant, que je préfère les adolescentes prépubères, que j'organise des soirées privées comme dans Histoire d'O, on dit que je fréquente les peep-shows de la rue de la Gaîté pendant mes heures de travail, que les travestis m'excitent, que je suis incontinent, un pervers lubrique et que je me fais fouetter tous les quinze du mois par une vieille dominatrice... J'adore ça! Quand je suis chez moi le soir devant mon téléviseur en train de regarder un vieux film de Bergman avec une tisane brûlante à ma gauche et une femme qui fait la gueule à ma droite, j'aime penser que les gens fantasment sur moi!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
EmmadeLivresalireEmmadeLivresalire   09 août 2017
Les hommes de ma génération ont peur des femmes, ce sont des indécis, des circonspects qui n'envisagent l'amour que comme une succession de rapports de force dont ils sortent le plus souvent affaiblis. J'ai souvent pensé que mon père était devenu sexuellement dépendant de filles très jeunes pour ne pas avoir à ruser avec des femmes d'âge mûr, plus assurées, plus exigeantes aussi. Moi, depuis que je suis en âge d'aimer, j'applique la devise de Conrad : "Celui qui s'attache est perdu". J'ai toujours pu sauver ma peau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   08 août 2016
J'aime l'idée que l'entreprise finance l'épanouissement sexuel de ses salariés. Ils sont plus productifs. Je ne fais pas de promesse, ne m'engage jamais — je ne donne rien, la vie nous offre déjà tellement peu et il faudrait le rendre? Je suis une représentation assez fidèle de ce qui a constitué une partie de la clientèle de mon père, des hommes jeunes, trente-cinq quarante ans, qui prenaient rendez-vous pour des prescriptions de Viagra alors même qu'ils n'avaient aucun problème d'érection, tout simplement parce qu'ils craignaient de ne pas être à la hauteur. Les hommes de ma génération ont peur des femmes, ce sont des indécis, des circonspects qui n'envisagent l'amour que comme une succession de rapports de force dont ils sortent le plus souvent affaiblis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   08 août 2016
J'avais gâché ma vie. Je ne savais pas construire. Toutes ces évolutions naturelles auxquelles la plupart des humains aspirent : se marier, fonder une famille, réussir, tous ces projets insensés qui nous mènent à l'aliénation, la déception et peut-être aussi plus sûrement à la mort, j'y avais échappé, instinctivement. Je m'étais retiré du monde, très tôt, quand j'avais compris que j'étais le fruit de la frustration, du renoncement, des sacrifices généralisés — le fruit pourri de la mixité. J'avais passé ma vie à me révolter contre mon père et j'en étais là, à énumérer les regrets, les classer, à répertorier ce qui aurait dû/pas dû être dit; ce que j'aurais pu/n'aurais pas pu faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   08 août 2016
Je mens. Je mens pour séduire. Pour garder celles que j'ai réussi à séduire et puis, après, pour les quitter. Je mens à ma femme le matin, au réveil. Je mens à mes enfants, mes amis, mes collègues. Je dis que je pars en mission humanitaire dans des pays où je suis sûr de ne rencontrer personne. Je mens. J'applique la méthode d'encadrement soviétique telle qu'elle m'a été transmise par mon père qui la tient de son père. Je mens par amour, par lâcheté, par habitude, goût du secret. J'attends des autres qu'ils mentent mieux que moi. Ma duplicité. Deux identités. Deux pays. Deux langues. Deux cultures. Deux appartements. Deux vies.
Un seul homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Karine Tuil (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karine Tuil
1/ le dictionnaire de référence pour tous L?intégralité du Petit Robert dans sa toute dernière édition : ? 300 000 mots et sens, 150 000 synonymes et contraires, 75 000 étymologies, 35 000 citations littéraires ? Tous les mots nouveaux : accorderie, antisystème, bredele, chatbot, chia, dégagisme, écomatériau, gomasio, grossophobie, invibiliser, néonicotinoïde, pavlova, rageux, teriyaki? ? Les sens nouveaux : faits alternatifs, véhicule autonome, cabinet noir, charge mentale, agent conversationnel, travailleur détaché, sans filtre (fig.), cuisine fusion, écriture inclusive, marcheur (pol.), perché (fam.), préfet (Québec), revenant, revenu universel, fiché S, hors sol (fig.), avion solaire, taguer qqn? ? de nouvelles citations intègrent le Petit Robert, signées Catherine Cusset, Jean-Baptiste del Amo, Virginie Despentes, Mathias Enard, Gaël Faye, Ivan Jablonka, Philippe Jaenada, Simon Liberati, Édouard Louis, Céline Minard, Joy Sorman, Jean-Philippe Toussaint, Karine Tuil?
Des compléments éditoriaux inédits : ? Les tableaux de conjugaison de tous les verbes ? 620 encadrés sur les familles étymologiques de mots ? La prononciation de 16 000 mots difficiles ainsi que 300 citations enregistrées ? Les index des 15 000 mots composés et 14 000 locutions du Petit Robert ? Un dictionnaire des auteurs intégré (biographies)
2/ Des fonctionnalités performantes Trouver un mot ou une expression est simple : ? Plus besoin de connaître l?orthographe d?un mot pour le retrouver : l?autocomplétion corrective indique les mots les plus pertinents dès la saisie des premières lettres, même en cas de mot mal orthographié ou d?homonyme ? La recherche étendue (en utilisant le bouton « Rechercher ») permet de trouver un mot ou une expression dans tous les index du dictionnaire (entrées, formes fléchies, expressions, locutions et proverbes?) ? Un puissant moteur de recherches multicritères permet d?effectuer des jeux de lettres, des rimes, des recherches de citations? ? le raccourci clavier "Ctrl + f" (PC) ou "cmd + f" (Mac) pour rechercher une séquence de mots dans l'article
Une navigation optimisée par un hypertexte total ? L?hypertexte total permet d?explorer le formidable réseau analogique du dictionnaire (tous les mots sont cliquables)
Une interface intuitive et conviviale ? Un confort de lecture maximal grâce à une interface et une mise en page écran optimisées
Les fonctionnalités et outils bureautiques indispensables du Petit Robert : ? La suggestion à l?équipe éditoriale de nouveaux mots, sens, citations, auteurs? ? La possibilité de mémoriser une liste de mots consultable et modifiable à tout moment en un seul clic ? le réglage des préférences utilisateur : choix de la taille des caractères, gestion du lexique personnel ? Un historique de navigation
Une aide en ligne détaillée et illustrée, incluant toutes les préfaces et annexes du Petit Robert
Retrouvez-le sur : https://www.lerobert.com/dictionnaires/francais/langue/dictionnaire-le-petit-robert-de-la-langue-francaise-abonnement-en-ligne-9782849026021.html
+ Lire la suite
autres livres classés : Pères et fillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14952 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre