AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782264076113
312 pages
Éditeur : 10-18 (05/03/2020)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 155 notes)
Résumé :
À 37 ans, Jaakko a tout pour être heureux.
Jusqu’au jour où, lors d’une simple visite médicale, il apprend qu’il va bientôt mourir. La raison de ce triste verdict : quelqu’un l’empoisonne depuis longtemps à son insu.
Alors que cette annonce aurait suffi pour faire de cette journée la pire de sa vie, Jaakko n’est pas au bout de ses surprises.
En rentrant chez lui, il découvre sa femme sur la chaise longue du jardin en plein ébat avec le livreur d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (59) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  29 avril 2019
Jaakko a tout pour être heureux.
Président d'une entreprise spécialisée dans la cueillette du champignon matsukaté, champignon finlandais dont rafole les japonais, apprend le même jour que son épouse le trompe avec un employé et qu'il va mourir d'une intoxication alimentaire tres prochainement. A tout moment le poison peut le tuer mais il va continuer à enquêter
Une histoire pleine d'humour noir et décalé cela marche pas mal au début, mais le tout est tellement exagéré et peu crédible que l'ensemble finit par lasser sérieusement et rendre l'intrigue moins intense que prévu...dommage .
Commenter  J’apprécie          512
iz43
  29 mars 2020
Un roman vraiment déconcertant mais que j'ai bien aimé au final.
Déconcertant puisque l'on connaît la victime dès le départ.
Jaakko 37 ans est le président d'une petite entreprise florissante spécialisée dans la vente du matsukate, un champignon finlandais dont raffolent les japonais.
Jaakko sort de chez le médecin abasourdi par la nouvelle qu'il vient d'apprendre. Il va bientôt mourir suite à un empoisonnement alimentaire. Pas d'antidote. C'est trop tard. Alors qu'il se demande comment apprendre la nouvelle à se femme, il découvre que celle ci s'envoie en l'air avec le chauffeur de l'entreprise.
Décidément. le sort s'acharne sur Jaakko.
Que feriez vous s'il ne vous restait que quelques jours à vivre?
Jaakko lui décide de découvrir qui lui en veut au point de l'empoisonner et mène l'enquête. Un autre danger menace son entreprise: 3 concurrents qui viennent de s'installer dans son village et qui sont du genre coriaces.
J'ai aimé ce anti-héros avec ces kilos en trop qui regarde la vie avec lucidité et autodérision. La scène dans le restaurant vaut son pesant de cacahuètes et m'a fait oublié le rythme un peu lent de l'histoire. J'ai apprécié l'humour noir de ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Cathy74
  10 juillet 2019
En cette période estivale de juillet 2019, j'ai eu - comme beaucoup de personnes - un soudain appétit de lectures un peu légères. J'ai donc cherché dans ma "PAL" - c'est-à-dire dans mon grenier Babelio - les livres qui m'attendaient depuis des mois, couverts de poussière (au figuré).
Si Derniers mètres jusqu'au cimetière peut - a priori et de par son titre un tantinet lugubre, sembler peu approprié au farniente et au délassement de l'esprit - les chroniques Babelio et le résumé de l'éditeur m'ont assez vite convaincue de tenter l'aventure. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que je n'ai pas regretté mon choix ! J'ai beaucoup ri à la lecture de ce polar-roman-noir déjanté.
Il m'a rappelé les inénarrables romans d'une grande écrivaine anglaise et les scénarios d'un non moins célèbre metteur en scène (suivez mon regard). L'intrigue - même si elle semble parfaitement invraisemblable - est parfaitement ficelée et les rebondissements parfaitement inattendus ! D'une très jolie écriture, truffé de personnages attachants, c'est aussi un roman sympathique, j'oserais écrire, émouvant. Comment en vouloir en effet à ces assassins empotés, à ces femmes combatives même si infidèles, à ces machos décérébrés, à ces samouraï du champignon ? C'est ce que pense certainement le héros de notre histoire, dont la fin tragique et programmée ne l'empêche pas de savourer chaque instant, ici et maintenant ! (Pour l'au-delà, on verra plus tard).
PS : A quand le film des frères Coen ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Gaoulette
  09 janvier 2020
Je ne suis pas une grande fan de la littérature nordique que je trouve un peu molle. Mais j'ai passé un agréable moment avec des jolies surprises. Malgré le sujet plus que morbide l'auteur traite son sujet avec un humour particulier, de dérision.
Jaakho a tout pour être un homme heureux. Il a une entreprise florissante, une femme aimante. Tout va pour le mieux pour lui. Et pourtant, il va mourir d'empoisonnement très bientôt. Qui l'a assassiné et pourquoi ? Ce sera son seul combat avant de mourir. Dans cette quête, Jaakho va découvrir d'un nouvel angle son entourage et va tout faire pour sauver son entreprise. Commencera pour Jaakho, une nouvelle lubie, celle de détective et la découverte de la liste plutôt réduite et cocasse de ses ennemis.
Comme je l'ai dit précédemment, l'auteur aborde le polar à contre courant avec un humour noir. Nous avons un héros qui ressemble à un héros plutôt patapouf vu la description. Il se retrouve constamment dans des situations abracadabrantes. Dans sa quête, le héros en herbe va se poser des questions sur sa vie d'homme, ses maigres attentes, sa vie familiale, ses collègues de boulot, son entreprise. Il va ouvrir les yeux et surtout déceler la vérité dans les comportements. On avance à travers son regard, ses raisonnements, son enquête pour savoir qui lui en veut et pourquoi. On a peur pour lui et son échéance rapide. Car avec ce titre aucune surprise, Jaakho approche à grands pas du cimetière. Mais il lui reste peut-être du temps pour mettre de l'ordre dans sa vie.
Ce n'est pas un coup de coeur même si l'idée est très sympa. Il y a des passages un peu long à venir surtout que la fin est très rapide en soit. J'ai beaucoup aimé le virage qu'a entrepris l'auteur. Une belle scène de surprise qui prend le lecteur au dépourvu. L'auteur reste droit dans ses baskets et cadre bien dans l'humour noir.
Un belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
jmb33320
  13 avril 2020
« Je me souviens d'une autre pensée, celle d'un philosophe, cette fois. Elle dit qu'il est tout aussi sensé de pleurer sa mort que l'époque précédant sa naissance. Cette thèse n'est pas bien sûr sans faille. L'une de ces lacunes est que, avant ma naissance, je ne pouvais pas avoir d'expérience de la vie, tandis qu'à l'approche de l'éternité, je l'ai, et c'est ce qui rend si difficile l'abandon de cette expérience. Il est affreusement difficile de trouver quelque chose de comparable à la vie. »
Jaakko Kaunismaa vient d'apprendre qu'il se meurt, d'un empoisonnement lent, qui est longtemps passé inaperçu mais qui ne le lâchera plus avant la fin. Et elle viendra à brève échéance. Il ne se résigne pas à son sort mais veut absolument savoir qui est à l'origine de cet empoisonnement.
Première suspecte, son épouse, Taina qui est une excellente cuisinière mais qui, découvre-t-il, s'envoie en l'air avec un jeune étalon, par ailleurs chauffeur dans l'entreprise d'exportation de champignons de pins (matsutake) qu'ils ont créée. Pourtant de multiples surprises l'attendent encore.
J'ai aimé le ton pince-sans-rire de ce roman policier, dont ma citation est un petit exemple. Les morts s'accumuleront autour de Jaakko, toujours rescapé provisoire de cette sinistre plaisanterie qu'est devenu sa vie.
C'est donc le ton de ce roman qui m'a particulièrement convaincu. L'intrigue n'est pas sans invraisemblances, c'est sûr, mais toujours plaisante. Un roman qui malgré son sujet un poil macabre m'a mis de bonne humeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   23 mai 2020
Je dois reconnaitre que je n'ai pas encore réfléchi à ce genre de choses. Je n'ai pas vraiment songé aux actions de la dernière ligne droite. Elles n'ont jamais été mentionnées, sur aucune liste. Je réalise que la mort ne survient qu'une fois dans la vie et que j'aurais peut-être dû y penser davantage. Mais j'ai toujours éludé la question et tout ce qui s'y rattachait. Je comprends maintenant à quel point il s'agit de questions essentielles, de décisions importantes. Et les décisions importantes, je les ai prises ces sept dernières années avec mon épouse. De Helsinki à Hamina, du matsutake à la barque à moteur. (p. 21)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
flolabbeflolabbe   29 mai 2019
- J'ai de l'expérience. Avec les femmes. Je me suis marié pour la première fois à l'âge de 19 ans. Elle m'a quitté 5 ans plus tard. La suivante est partie après seulement 3 ans de mariage. et la dernière au bout d'1 an.
- Je suis désolé.
- Ce n'est rien, assure-t-il e, regardant amèrement devant lui.
rien ne se passe comme je l'avais imaginé. Je comptais lui parler de ma déception, mais pas directement ni dans le détail - je revois les fesses luisantes de Taina en train de claquer contre les hanches de jeune homme de Petri. Je sens que je dois consoler Olli. Il tourne cependant la tête et ajoute :
- Tu allais dire quelque chose ?
- Oui. Je soupçonne que ... je soupçonne ma femme d'avoir quelqu'un.
Il inspire. Je dois assister à l'inspiration la plus longue de l'Histoire.
- Non, fait-il.
- Si, si.
- Tu en es sûr ?
La viande grasse de son hachis clapote, j'ai un goût de nausée dans la bouche. Je hoche la tête.
- Les femmes ... reprend-il.
- On peut le résumer à ça.
Nous nous taisons un instant.
- Qu'est-ce que tu comptes faire ?
Sa question me surprend. Moi qui espérais trouver auprès de lui des réponses, je vois mes incertitudes croître, alors que l'idée même de se confier est de dissiper ses tourments.
- Je l'ignore. Je ne me suis jamais retrouvé dans une telle situation. Je ne sais pas quoi penser.
- C'est un coup dur. Quelqu'un trempe son biscuit dans la tasse où tu devrais boire.
- Je ne pensais pas que ...
- Quelqu'un jalonne ton terrain, dame ta piste ...
- En effet.
- Tu sais ce que je fais pour passer outre ?
Tu inventes d'autres métaphores ?
Je m'abstiens de donner mon avis et je secoue la tête.
- Je descends la barre.
- Pardon ?
- Je baisse le niveau, explique-t-il. Je suis moins exigeante avec la suivante. Si la précédente était d'une nature encore à peu près potable, j'en prends une un peu moins bien.
- Mais tu viens de me dire que tes unions ont été de plus en plus courtes. Je doute que ta combine fonctionne.
Il me regarde comme si je ne comprenais pas ce qu'il dit. A vrai dire, il me fixe comme si je ne comprenais rien à rien.
- Aucun plan n'est parfait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Cathy74Cathy74   08 juillet 2019
- Les imprimantes sont comme ça. C'est leur nature. Elles impriment quand on n'en a pas besoin. Mais quand on en a besoin, la cartouche est vide et les feuilles restent coincées à l'intérieur. La machine annonce que la connexion est coupée et qu'elle ne reconnaît pas l'ordinateur d'où on essaie d'imprimer. Je pense que l'idée même du numérique de se passer de papier vient de ce que les imprimantes ont conduit tant de gens à la folie et à l'autodestruction. Le papier est agréable et beau. Rien à redire sur lui il est agréable en mains et c'est ce qui se fait de mieux pour lire. Mais le défi, c'est d'obtenir ces petits signes noirs sur la surface. A vrai dire, je soupçonne - non je suis sûr - que les fabricants d'imprimantes du monde entier complotent avec les laboratoires produisant des antidépresseurs et des anxiolytiques.
- Toute la matinée, précise Ilari, presque les larmes aux yeux. Elle n'arrête...
- Je sais, dis-je afin de nous laisser un instant de répit.
Nous nous regardons dans les yeux. Une fois persuadé que je me suis fait un ami, je reviens à mes moutons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ODP31ODP31   28 mai 2019
- Les imprimantes sont comme ça. C'est leur nature, elles impriment quand on n'en a pas besoin. Mais quand on en a besoin, la cartouche est vide et les feuilles restent coincées à l'intérieur. La machine annonce que la connexion est coupée et qu'elle ne reconnait pas l'ordinateur d'où on essaie d'imprimer. Je pense que l'idée même du numérique de se passer de papier vient de ce que les imprimantes ont conduit tant de gens à la folie et à l'autodestruction. (âge 175-176)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
littlecatlittlecat   31 mai 2019
Mon problème est que j'ignore quand je vais mourir. Je ne sais pas si cela va se produire dans une minute ou dans une semaine. Mais n'est-ce pas un problème commun à chacun d'entre nous ? La mort qui arrête tout, met fin aux projets, anéantit les attentes.
Personne n'y échappe. Je mourrai, tu mourras, il mourra, nous mourrons, vous mourrez, ils mourront. Tout le monde mourra.
Après une recherche rapide, je découvre que, au cours des cent mille dernières années, l'humanité a compté une cinquantaine de milliards d'êtres. Tous sont morts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Antti Tuomainen (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antti Tuomainen
Antti Tuomainen - Sombre est mon coeur .Antti Tuomainen vous présente son ouvrage "Sombre est mon coeur" aux éditions Fleuve. Traduit du finlandais par Alexandre André. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/tuomainen-antti-sombre-est-mon-coeur-9782265098664.html Notes de Musique : Hart Island by John Badger & The Moustache Riders of Doom www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : finlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15936 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..