AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Alexandre André (Traducteur)
EAN : 9782264078292
384 pages
Éditeur : 10-18 (01/04/2021)
3.32/5   28 notes
Résumé :
Sous le soleil de Finlande, on n'hésite pas à refroidir les corps.
Jan Nyman, détective spécialisé dans les opérations secrètes, est envoyé dans une station balnéaire morose pour enquêter sur une affaire mystérieuse : la victime a été retrouvée assassinée dans la cuisine d'une ancienne villa, un mixeur posé près du cadavre.
Logé dans un étrange village de vacances, au bord de ce qui est présenté comme la plage " la plus chaude de Finlande " et qui a l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,32

sur 28 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
1 avis

SZRAMOWO
  13 mars 2020
Je viens de découvrir l'univers de Antti Tuomainen et j'en suis encore tout retourné. Une expérience sans égale.
Chico et Robin sont deux "amis" coincés dans le village de vacances renommé Palm Beach Finland par Jorma Leivo un ambitieux manager finlandais qui rêve de créer un deuxième Nice au bord de la mer Baltique avec vue sur Tallinn par temps clair...et température n'excédant pas 16°, même en été...
"La plage de sable était ponctuée de parasols scintillant dans les mêmes tons chatoyants. Leur nécessité certes faisait débat, avec le vent permanent et l'eau glaciale qui laissaient les chaises longues décidément vides. La plage était bordée côté ville par une superbe rangée d'arbres toute nouvelle,(...) Des palmiers. Fraîchement plantés. En plastique, bien sûr. Mais tout de même."
Chico, ne jure que par Eric Clapton et Bruce Springsteen, c'est un piètre guitariste qui fait office de maître nageur. Robin est cuisinier, il a un réel talent pour inventer des recettes mais n'en est pas persuadé.
Pour compléter le tableau la belle Olivia Koski est propriétaire d'un terrain en bord de mer, convoité par Jorma Leivo.
"— Je vais quand même résumer. Comme chacun sait, la valeur de nombreuses maisons isolées et en mauvais état n'est à l'heure actuelle que théorique, à vrai dire. Il existe un terme, la « valeur d'usage », mais c'est du jargon d'économiste que…"
Chico et Robin ne sont pas vraiment à niveau :
"— Qu'est-ce que Leivo a contre Olivia ? a murmuré Robin.
— Rien, je pense, a chuchoté Chico.
— Pourquoi il veut qu'on pisse dans sa boîte aux lettres ?
— On ne pisse pas dans sa boîte aux lettres.
— Qu'est-ce qu'on fait, alors ?"
Leur patron n'est guère mieux :
"Jorma Leivo évoquait le cliché de l'inventeur fou de cinéma : haut du crâne chauve, cheveux blonds frisés hirsutes sur les côtés, yeux bleus scrutateurs dont l'intensité donnait envie de détourner le regard."
Un meurtre étrange dans le voisinage :
"La voix a ajouté le nom de la petite ville, le nom de la personne dans la maison de laquelle Antero avait été retrouvé, la nuque fracturée. La voix a donné une adresse, elle a aussi parlé d'une cuisine et d'un mixeur électrique (...)"
Un policier infiltré :
"— Jan Kaunisto, a répondu Muurla en tapotant la pochette en plastique posée sur son bureau, laquelle contenait, en haut de la pile, un passeport finlandais. Prof de maths. En vacances d'été.
— Merveilleux, a constaté Nyman en percevant lui-même son ton sec et laconique.
Malgré cela, il appréciait le fait de pouvoir toujours porter son vrai prénom. Cela l'aiderait à s'approprier sa nouvelle identité."
Un avocat marron :
"— D'accord. Je suis avocat et je représente la famille du défunt. Nous sommes prêts à payer 10 000 euros pour des informations qui nous aideraient à élucider l'affaire et trouver le coupable."
Une beauté locale :
"Neea portait une sorte de tenue de lutteuse contenant autant de tissu que le sous-verre de Holma contenait de carton. Elle était souple et avait le sens du rythme : elle sautait, poussait, appuyait, moulinait, trépignait, se trémoussait, se balançait et s'étirait. Elle souriait sans cesse, ses dents blanches brillaient comme une rampe de petits projecteurs."
Des policiers locaux crédules :
"Il y a deux types qui nous intéresseraient bien, mais on ne voit pas ce qui pourrait les faire bouger. Vu qu'on sait qu'ils ne sont même pas capables de changer de sous-vêtements sans un sucre d'orge ou quelque autre récompense. J'ignore quel führer pourrait bien les activer, en admettant que ce soit possible. "
A partir de cette galerie de personnages Antti Tuomainen imagine une histoire loufoque à la logique imaginée par des personnages complètement installés dans un déni de réalité. Rien ne se passe comme ils l'avaient prévu. Au milieu de l'histoire, les convoitises de chacun pour un pactole de 35 000 euros sont à l'origine de rebondissements inattendu et tout au long de l'histoire le lecteur se demande comment il va pouvoir atterrir. C'est sans compter sur le délire imaginatif de l'auteur.
Une lecture salutaire que l'on ne peut que recommander.
Avis à la population !

Lien : https://camalonga.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
missmolko1
  07 mars 2020
Vous rêvez de vacances au soleil, dans un complexe hôtelier en pension complète, à ne rien faire d'autre que de vous prélassez sur votre chaise longue, sous les palmiers ? Alors pourquoi ne pas partir en Finlande ? Quoi, vous n'y aviez pas pensé et pourtant selon le propriétaire des lieux cette plage " la plus chaude de Finlande " est en passe de devenir le nouveau Saint-Tropez !
On fait la connaissance de Jan Nyman, détective qui se retrouve dans cette station balnéaire pour enquêter incognito sur un meurtre. En effet, un homme a été retrouvé mort dans la cuisine d'Olivia Koski.
On oscille autre différents genres au fil des pages : roman policier avec l'enquête de Jan, l'absurde avec le meurtre « accidentel » du départ et certaines scènes avec Chico et Robin, l'humour noir avec l'ambition démesurée de Jorma Leivo, bref pour une première rencontre avec Antti Tuomainen, je dois dire que ce roman m'a réservé bien des surprises.
J'ai beaucoup aimé Jan et son flair de détective et je dois dire qu'il a beaucoup de courage d'atterrir dans ces lieux avec une telle flopée de personnages bizarres qui tournent autour de lui. Malgré ça, le roman est addictif et il est difficile de lâcher le livre tant on veut connaitre la fin. Amateur d'humour noir vous allez vous régaler.
J'ai adoré les descriptions des lieux, cette station balnéaire au milieu de la Finlande. J'ai trouvé ça tellement original comme idée de scénario et à la fois tellement improbable. C'est un roman très réussi et divertissant à souhait avec lequel on passe un très bon moment.

Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
ASAI
  24 août 2021
Vendu et présenté comme le summum de l'humour finlandais mais plus que cela, je dirais que comme habituellement les notes sur les couvertures sont quelque peu, beaucoup, exagérées.
Nonobstant, le début de ma lecture ne m'a pas déçue, quoique. En effet, la trame du récit, le fond, est d'un classique ou d'un ordinaire qu'on ne peut pas qualifier tant il est banal. Une fille qui possède une propriété familiale sans valeur car abandonnée aux vents, un entrepreneur aux yeux plus gros que la confiance des banques et avec un projet pas très écolo, quelques délinquants autour, et un policier qui va bien sûr remettre tout ce monde dans le bon chemin. Et cerise sur le gâteau, le policier tombe amoureux de la fille, et réciproquement. Banalité consternante.
J'ai pensé parfois à Carl Hiaasen ou Tom Sharpe, dans l'humour déjanté et les situations loufoques.
Donc il reste la forme, le style, l'écriture et l'humour.
J'ai apprécié le style et l'écriture, très drôle, déjantée, l'imagination de situations loufoques, qui m'ont permis de grands éclats de rire.
Malheureusement, la verve s'épuise dans les deux derniers chapitres, il m'a semblé que l'auteur était épuisé, fatigué, avait hâte d'en finir.
Conclusion, j'ai passé un bon moment sur les trois quarts du roman, quoique sans surprise sur le fond. Distrayant. Assez souvent rigolo. Il ne faut pas en demander davantage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          106
druspike
  06 avril 2020
Insta: https://www.instagram.com/druspike/
Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092
J'ai reçu ce livre dans le cadre de la masse critique mauvais genre chez Babelio, je remercie Babelio et Fleuve éditions pour l'envoie de ce livre !
J'ai découvert cet auteur l'année dernière, avec Derniers Mètres Jusqu'au Cimetière que j'avais adoré !
Cette année je bavais devant la sortie de ce nouvel opus et quelle ne fût pas ma joie de le voir proposer à la masse critique mauvais genre et comme l'année dernière j'ai eu la chance de le recevoir !
Et comme l'année dernière, ma première lecture d'Avril est donc le dernier Antti Tuomainen
De quoi ça parle ? «Sous le soleil de Finlande, on n'hésite pas à refroidir les corps.
Jan Nyman, détective spécialisé dans les opérations secrètes, est envoyé dans une station
balnéaire morose pour enquêter sur une affaire mystérieuse : la victime a été retrouvée assassinée dans la cuisine d'une ancienne villa, un mixeur posé près du cadavre.
Logé dans un étrange village de vacances, au bord de ce qui est présenté comme la plage " la
plus chaude de Finlande " et qui a l'ambition de devenir le nouveau Saint-Tropez, Nyman a bien l'intention de mener à bien sa mission.
Le suspect numéro 1 : Olivia Koski, maître nageuse sauveteuse aux charmes irrésistibles et par ailleurs propriétaire des lieux du crime.
Le handicap : Leivo, le fondateur du resort, qui clairement d'autres ambitions que de divertir le détective.
L'objectif : découvrir la vérité malgré les obstacles et les dangereuses tentations...»
J'avais été convaincue par le roman de l'année dernière mais là je dois le dire je suis littéralement conquise !
Alors attention on est ici dans du polar un peu burlesque ! Comme je le disais l'année dernière ça ressemble un peu à dur Romain Pertuolas en France ou pour rester en Finlande il y a un petit côté Arto Paasilinna !
Alors nous voilà embarqué  sur le Littoral Finlandais !
Bienvenu à « Palm Beach Finland » bord de plage, village de vacances, planche à voiles, cocktails et farniente c'est du moins le rêve du propriétaire du lieu : Leivo !
Un cadavre retrouvé dans une maison voisine, une enquête totalement à la ramasse et un inspecteur envoyé sur place pour démêler incognito cette pelote de laine !
Le décors est planté et maintenant tout ce que vous pourrez imaginer est encore loin de la vérité ! Ce roman est un petit bijou d'humour noir, de situations improbables et d'amoncellement de cadavres !
Le tout servit par des personnages absolument grandioses : Je les ai tous adoré ! Ils sont souvent « trop » mais je crois que c'est ce que j'aime avec Antti Tuomainen !
C'est clairement un roman dans lequel il faut entrer en laissant son sérieux de côté ! C'est un polar comique, ou tout est « trop » tout est « gros » et surtout tout est drôle ! de l'humour Finlandais certes mais perso c'est un humour dont je suis totalement fan !
L'écriture de l'auteur est absolument délicieuse ! Sa façon d'amener son intrigue, ses personnages … J'ai été tenu en haleine tout au long des 377 pages, je l'ai dévoré en moins de 2 jours, en vrai je l'aurais lu d'une traite si je n'avais pas eu envie de me garder les 130 dernières pages pour le lendemain … J'avais envie de rester un peu dans cet univers décalé et léger qui fait du bien en cette période !
Cet auteur est vraiment excellent, il mérite d'être plus connu en France !
Je recommande en tout cas à 100% ce roman et son précédent aux amateurs de polar, d'humour noir et de légerté ! Si vous avez aimé tout un été sans Facebook de Romain Pertuolas je vous conseille de tester les romans d'Antti Tuomainen !
Après je suis une amoureuse de la Finlande et de sa culture donc ça aide ! C'est un vrai bonheur pour moi de Lire des noms de villes / rues et prénoms Finlandais.
Note 10/10 COUP DE COEUR
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Catherinedenanc
  15 juillet 2021
Ce roman est un polar plutôt rigolo. Un détective sous couverture est envoyé d'Helsinki car un crime odieux et inexpliqué a eu lieu dans une station balnéaire improbable d'une petite ville de la côte située en bordure d'une réserve nationale. La police locale patauge et l'enquête stagne. Une jolie femme, revenue s'installer dans une maison dont elle a hérité, bien située, sa propriété en état de délabrement un peu avancé, intéresse vivement un homme d'affaire déjanté du cru. Celui-ci a mandaté deux guignols du coin pour faire peur à la nouvelle venue et la pousser à accepter son offre d'achat ridicule.
Les initiatives ratées et impressionnantes des deux pieds nickelés posent de plus en plus question aux enquêteurs locaux qui se dirigent vers les deux seuls touristes dans la station, le détective, se présentant comme prof de maths profitant de ses vacances pour s'initier à la planche à voile, et un homme d'affaire mystérieux offrant des sommes faramineuses à tous ceux pouvant lui donner des informations sur la mort de l'homme retrouvé chez la jeune femme alors qu'elle était absente.
Les situations désopilantes s'enchaînent, formant la toile de fond d'une bluette entre le policier de la capitale et la jeune femme charmante et sportive employée de la station balnéaire.
L'écriture est bien menée, pleine d'humour, en tout cas j'ai bien rigolé et cela fait du bien en ses temps troublés par une météo chahutée et un COVID qui continue à nous pourrir la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   12 mars 2020
Holma ne prodiguait de conseils que lorsqu’il le jugeait nécessaire. C’était bien sûr très souvent le cas, mais cela s’expliquait en grande partie par sa propre situation, à savoir ses pensées qui étaient, sans conteste et en toute objectivité, de vrais petits bijoux. Il n’était pas égoïste, il faisait de son mieux pour ravir et éclairer les gens de ses vues. Et que récoltait-il en contrepartie ? Des critiques. Cela l’attristait, même s’il ne le montrait pas. Lui aussi n’était qu’un être humain. Certes plus calé que les autres et, à défaut de terme plus approprié pour le décrire, meilleur que les autres, mais c’était toujours un être humain.
Il ne se considérait pas comme un génie, excepté dans quelques domaines et situations particulières, mais il pensait souffrir du même mal qu’une personne de la Renaissance : c’était un touche-à-tout. Précisément. Un touche-à-tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SZRAMOWOSZRAMOWO   13 mars 2020
Leivo y avait investi l’héritage de sa mère tout entier. Enfin presque. Il lui restait encore un peu d’argent, avec lequel il achèterait le cap unique d’Olivia Koski. Après quoi, il aurait assez de garanties pour contracter un prêt et passer à l’étape suivante. Il prenait un risque énorme, mais il y entrevoyait aussi la Providence. Sinon, pourquoi sa mère lui aurait-elle donné deux vies ? D’abord en tant que Leivo au sort incertain, et désormais en tant que propriétaire et directeur du Palm Beach Finland. En même temps, cet héritage impliquait une lourde responsabilité. S’il y avait une chose qu’il ne pouvait pas se permettre, aux yeux de sa mère, du Christ et de la banque, c’était d’échouer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
missmolko1missmolko1   06 mars 2020
Olivia used her brown eyes to her advantage and showed plenty of leg. Jorma Leivo was a man, after all. Though his taste in women was probably more in line with those who appeared on a tyre calendar, he had the same hormones as all the others of his species. Hormones were democratic: once a certain limit had been exceeded, a man would run after almost anything at all.
Commenter  J’apprécie          72
ASAIASAI   24 août 2021
Olivia a joué de ses yeux bruns, a usé et abusé de ses jambes. Jorma Leivo était un homme, après tout. Même si ses goûts concernant les femmes se portaient sur les calendriers de fabricants de pneus, les mêmes hormones étaient à l'oeuvre chez lui comme chez ses semblables.
Commenter  J’apprécie          50
missmolko1missmolko1   03 mars 2020
'Your brother Antero. Dead. Murdered. It's a bit of a mess.'
Antero, the black sheep of the family. Everything Antero touched ended in disater. If Antero had tried to rob a local supermarket, he'd have shown the cashier his loyalty card in the process.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Antti Tuomainen (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antti Tuomainen
Antti Tuomainen - Sombre est mon coeur .Antti Tuomainen vous présente son ouvrage "Sombre est mon coeur" aux éditions Fleuve. Traduit du finlandais par Alexandre André. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/tuomainen-antti-sombre-est-mon-coeur-9782265098664.html Notes de Musique : Hart Island by John Badger & The Moustache Riders of Doom www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : finlandeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17147 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..