AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2760932974
Éditeur : Leméac (Editeur) (30/11/-1)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
L'homo sapiens a compris depuis longtemps comment transformer la mort en symboles. On a trouvé des cornes de cervidés dans les plus anciennes sépultures. Cornes, fleurs, coquillages, outils de silex. Toute forme d'art commence avec ce récit. Mais aujourd'hui, plus personne ne sait comment faire une maison pour les morts. Et c'est chez moi que l'homme finit un jour par déposer son bouquet de lys. Dans ces sept histoires pétries dans la glaise du jour, les pieds sur l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
maximejobin
  17 avril 2008
Avec un tel titre, j'en attendais beaucoup de ce recueil de nouvelles. J'ai été déçu. Tous les textes se ressemblent : de longues plaintes sur la vie, de longues réflexions sur la mort, peu d'éléments intéressants. Surtout, à ne pas lire en pleine dépression. On sent bien ce que l'auteure a voulu faire avec ce livre - quelque chose qui pourrait ressembler à un manifeste de la mort de nos jours - mais je ne suis pas du tout sûr qu'elle ait réussi. [...]
La suite : http://maximejobin.over-blog.com/article-17776632.html
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Gabriel_OakGabriel_Oak   15 juillet 2014
J'avais bien perdu quelque chose, mais déjà, je ne savais plus quoi. Comme quelqu'un qui ne se rappelle pas une partie de l'histoire qu'il est en train de raconter. Comme un homme dans une guerre qui ne se rend pas compte tout de suite, après l'impact, qu'il a perdu une jambe. On se réveille d'une nuit de sommeil, l'oubli persiste un instant, puis on ouvre les yeux en pleine tragédie, mais la tragédie est sans récit, sans personnage, sans lieu: sa réalité se tient à coté. Cela dure une seconde durant laquelle on ne sent que la substance de la tragédie. C'est ainsi qu'on sait très bien que la paix est vacillante. Puis la réalité de la tragédie nous rejoint et se répand en nous comme une tumeur galopante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Élise Turcotte (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Élise Turcotte
Je t'accompagne à la mort d'un doute, Elise Turcotte lu par l'auteure
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Giono ou Gide ?

La symphonie pastorale

André Gide
Jean Giono

12 questions
140 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivain , Écrivains françaisCréer un quiz sur ce livre