AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2894556950
Éditeur : Guy Saint-Jean éditeur (30/09/2013)

Note moyenne : 3.03/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Radiée pour une période de deux ans par l?Ordre des psychologues pour avoir injurié et molesté un client, Geneviève Cabana se retrouve, à quarante-huit ans, agente à destination dans un complexe hôtelier de la République dominicaine. Une épidémie de boutons, deux disparitions, un exorcisme, une séquestration et des presque idylles avec un joueur de soccer polonais et un gastroentérologue ponctueront sa semaine au Princess Azul. Sans oublier la gestion à distance de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Yuzel
  20 août 2016
On aurait pu renommer le titre de ce livre par "Tribulations d'une agente à destination". Si tant est que ce soit le bon terme. J'expliquerai pourquoi après.
On suit, donc, une agente à destination, Geneviève, qui s'est reconvertie suite à un incident quand elle exerçait le métier de psychologue.
Elle va nous raconter les anecdotes parfois, malheureuses, parfois déjantées que ses clients et ses collègues vivront sur une semaine.
La 4e de couverture promettait, pour moi, une histoire drôle. Si j'ai souri en lisant certaines situations, j'ai dû vraiment rire une fois ou deux. J'ai trouvé certaines anecdotes peut-être un peu trop exagérées. Sans compter que la vie de Geneviève n'est pas très rose et drôle.
Et puis, le style de l'auteure était assez particulier. Certaines tournures de phrases me semblaient bizarres comme si elle utilisait une expression de tous les jours mais qu'un mot avait été remplacé. Dans d'autres phrases, il semblait manquer un mot. Et aussi, il y avait des références inconnues pour moi.
Je me suis renseignée et l'auteure est canadienne, comme Geneviève, comme je le soupçonnais. Je me dit que ça s'explique du coup mais même en sachant ça, j'accroche pas tellement au style. J'ai pas toujours compris.
En conclusion, une lecture sympa, pour le vacances (en all-in), pour se détendre mais sans plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Rika972
  04 janvier 2015
Un livre qui se lit plutôt facilement, avec de très légers mystères, et un petit rebondissement à la fin auquel je ne m'y attendais pas du tout.
Même si l'histoire peut être assez drôle et que je l'ai lu jusqu'à la fin, l'histoire ne m'a pas tenu plus que ça.
Commenter  J’apprécie          30
MagEv
  24 décembre 2015
Je vais être dure là mais j'ai trouvé ce livre sans intérêt et sans saveur. D'une platitude… 266 pages où finalement il ne se passe pas grand-chose d'intéressant.
Moi qui pensais passer un moment sympathique et drôle surtout en lisant la 4e de couverture et bien pas du tout…. je me suis ennuyée. Les situations s'enchaînent certes mais n'ont rien de cocasses. le seul avantage que j'ai pu lui trouver le style est fluide, il se lit bien.
En bref, bien décevant !
Commenter  J’apprécie          12
MademoiselleMaeve
  05 mars 2017
J'ai acheté Hôtel Princess Azul chez un soldeur il y a quelques mois, sans avoir entendu parler de ce roman auparavant. Quelle n'a pas été ma surprise en commençant cette lecture de découvrir qu'il s'agissait d'un roman québécois ! En québécois dans le texte !
J'ai adoré retrouver ces petites expressions qui m'ont fait voyager à Montréal et Québec, à défaut de me transporter à Punta Cana.
J'ai passé un bon moment avec Hôtel Princess Azul. Ce roman est amusant, la pauvre Geneviève se retrouve à devoir gérer catastrophe après catastrophe. Il y en a tellement d'ailleurs qu'on oublie que tout se passe en une seule semaine (bon sang, j'espère que je n'aurai jamais à gérer autant de problèmes qu'elle).
En tout cas, ça ne m'a pas franchement donné envie de partir dans un hôtel all inclusive en République dominicaine. Ou dans un hôtel all inclusive tout court d'ailleurs. Ou d'aller nager avec des dauphins.
Pour lire la suite, il faudra aller voir du côté du numérique, car les deux romans suivants ne sont pas sortis en format papier. Ceci-dit, le « à suivre » à la fin du roman ne m'a pas vraiment posé de problème. On peut aussi imaginer que chaque nouvelle semaine apportera son lot de surprises – bonnes et moins bonnes – à Punta Cana.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LoliDel
  12 novembre 2015
Ce livre est un pur divertissement. Les aventures des clients de cet hôtel sont parfois insolites mais surtout à mourir de rire, pas une seconde d'ennui, cela pourra rappeler à certains lecteurs des souvenirs de voyages. de plus, c'est un dépaysement avec l'évocation de lieux exotiques et des personnages hauts en couleurs.Un bon livre pour les vacances !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   08 février 2019
— Ce chien est sur l’acide, ce n’est pas la première fois que ça arrive, dit Rosie lorsque Geneviève alla la rejoindre dans la section des départs et arrivées.

— Il a vraiment des problèmes entre ses deux oreilles, poursuivit-elle. L’autre jour, il a sauté à la gorge d’un de mes clients. Les policiers l’ont menotté devant sa famille, et ils l’ont fait déshabiller et fouiller au complet, avant de s’apercevoir que ce que le chien avait pris pour une bombe était en fait un paquet de cigarettes. OK, de mauvaise qualité, mais de là à prendre ça pour des explosifs ! Il est taré, le cabot…

Au loin, Chorizo, toujours affalé au pied du policier qui le tenait en laisse, semblait maintenant dormir. Il avait de petits spasmes. Rêvait-il à son jour de gloire, lorsqu’il détecterait de vrais explosifs ?

Geneviève assista alors à une scène devenue un rituel depuis son arrivée un mois plus tôt : les adieux déchirants d’une touriste à Gonzalo Resurrección, dit Gonzo, l’un des animateurs de la piscine, don Juan de vocation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   08 février 2019
Mais le sorcier du Princess Azul était visiblement un être malicieux. Il avait transformé son adorable mari en terroriste. Et en terroriste nudiste, par dessus le marché.

La seule consolation de Julie turbide était que ce geste de folie avait interrompu l'abominable chant du directeur de l'hôtel.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : disparitionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Complétez ces titres de John Irving

"Liberté pour ...

faire les courses'
les nounours'
les ours'
Florence Cassez'

12 questions
361 lecteurs ont répondu
Thème : John IrvingCréer un quiz sur ce livre