AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Yves Erhel (Traducteur)
EAN : 9782246739319
313 pages
Éditeur : Grasset (04/11/2009)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ce livre n'est pas seulement le récit du combat perdu d'avance que livrèrent Agata Tuszyhska et son mari Henryk Dasko contre le glioblastome multiforme, la plus féroce des tumeurs du cerveau, c'est aussi le roman-vrai d'un amour. Un amour plus fort que la mort, un amour qui prend ses racines dans l'admiration qu'Agata porte à Henryk. Sur un axe Varsovie-Toronto, les amants sont transportés ensemble dans cette " zone dangereuse " qu'est la maladie, évoquée ici avec ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bibliocoach
  06 août 2018
Henrick, le mari d'Agata, apprend qu'il est atteint d'une tumeur au cerveau, un glioblastome multiforme incurable. La maladie se trouve au centre de ce livre, comme elle s'est trouvée au centre de leur couple.
Dans un récit fracturé où se mêlent souvenirs, mails envoyés aux amis et bribes d'histoire familiale, l'auteur partage les étapes de ce chemin vers une issue fatale.
D'abord, il y eut le diagnostic accompagné aussitôt d'un verdict de mort.
“Le verdict m'a abasourdie. M'a dépouillée de tout. Il n'y avait nulle chance de salut. On ne nous donnait aucune possibilité de nous défendre, pas de « si », aucune condition à remplir, pas de tâches très dures dont s'acquitter, pas de récompense pour fruit de la souffrance. Il n'y avait ni grâce ni rédemption. Il n'y avait rien. Il y avait un verdict. Pur et simple.”
La nouvelle est d'autant plus brutale que rien n'avait alerté Agata et qu'elle n'avait pas prêté attention aux signes avant-coureurs : Henrick s'était plaint de migraines de douleurs oculaires...
“Il avait mal à un oeil. Il conduisait la voiture dans la tourmente de neige, avec assurance, crânement, comme toujours. Je n'avais nul pressentiment. Un sentiment de plénitude.”
A posteriori, Agata tente de trouver du sens à ce qui ne peut en avoir :
“L'esprit le plus magnifique que j'ai connu. [...] Est-ce à cause de cela que c'est arrivé ? Les cellules grises n'ont-elles pas résisté à l'excès ? [...] A-t-il pu se produire quelque chose dans le genre d'une surchauffe pour un moteur ? “
Elle est écrivain, et pourtant elle ne peut écrire pendant tous ces mois où la maladie a occupé la vie de son couple. Tout à coup, les mots deviennent impuissants et ne peuvent plus rien pour eux. Ils s'absentent et laissent toute la place à la maladie, la douleur, l'attente à l'hôpital, les visites des amis :
“La vie envahie par la trame de la maladie. Son déclenchement détruisant tout. de la dynamite. Une explosion. Nulle place pour des chemins de traverse. On a fait sauter de l'intérieur notre destin inaccompli.”
Lorsque enfin, Agata retrouve la capacité d'écrire, qu'elle peut mettre en mots les attentes interminables et les espoirs fugaces, ce sont des vies qui renaissent.
Lien : http://www.nathalie-palayret..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Caro44
  16 janvier 2016
Agata et son mari Henryk forment un couple fusionnel. Intellectuels, écrivains tous les deux, ils se soutiennent dans la vie et leurs carrières respectives.
L'annonce soudaine du glioblastome d'Henryk, un cancer fulgurant du cerveau qui ne laisse aucun espoir et très peu de temps, brise cette harmonie.
Agata se lance alors dans ce récit témoignage et sans doute aussi thérapie. Elle y décrit la progression de la maladie, les espoirs, la lutte, le soutien des amis. Elle y relate les jolis souvenirs et les peines anciennes de sa famille déchirée par la Shoah. C'est surtout une grande preuve de l'amour, de l'admiration et de la grande tendresse que ces deux-là éprouvent l'un pour l'autre, en dépit de la maladie. Agata y devient le pilier de celui qui la portait précédemment, les rôles s'inversent.
Il faut bien le temps d'un livre pour comprendre, se révolter, lutter et finalement accepter et vivre quand même, si jamais on y arrive...
Un sujet délicat traité avec délicatesse.
Henryk devient un autre homme, plein de colère et d'impatience, faible alors qu'il était la force d'Agata. dans ces moments elle le nomme H, il n'est plus l'homme qu'elle connaît, la maladie le transforme.
Lien : https://familytripandplay.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


Video de Agata Tuszynska (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agata Tuszynska
Agata Tuszynska, le 3 novembre 2009, parle de son livre «Exercices de la perte» (Grasset), à propos du combat mené contre la tumeur au cerveau — glioblastome multiforme — découverte en mars 2005 chez son mari, Henryk Dasko; combat qui devait se solder par la mort de l'être aimé, le 16 septembre 2006, à la suite de souffrances insondables et de rémissions miraculeuses.
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3925 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre