AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Yves Erhel (Traducteur)
EAN : 9782246684015
501 pages
Éditeur : Grasset (13/09/2006)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :

" Ce livre est en moi depuis des années. Comme un secret. Dès l'instant où j'ai appris que je n'étais pas celle que je croyais être. A partir du moment où ma mère s'est résolue à me dire qu'elle était juive. " " Une histoire familiale de la peur est à la fois le témoignage intensément personnel d'une femme à la recherche d'elle-même et le portrait déchirant de toute une soci&#... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
vero95270
  08 septembre 2020
Que je me suis accrochée pour suivre ce récit. Cette recherche des origines m'a parue brouillonne, je me suis perdue dans les protagonistes, dans le temps. On ne sait pas ce qui est documenté et ce qui relève de l'interprétation.
En bref, une lecture qui m'a été ardue.
Vivement le prochain
Commenter  J’apprécie          50
bookaddict02
  17 mai 2019
Un beau témoignage de Agata Tuszynska elle retrace la vie de sa famille polonaise et juive.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   25 mars 2016
Je suis née en Pologne, à Varsovie, quelques années après la guerre. J'avais les yeux bleus et des cheveux blonds, ce qui constituait un motif incompréhensible de fierté pour ma mère, aux yeux et aux cheveux noirs.
Aujourd'hui, je sais qu'elle voulait avoir un enfant polonais, de crainte que puisse lui échoir, à lui, un sort comparable à celui qui avait été le sien. Et bine que le guerre semblât appartenir au passé, dans la nouvelle Pologne socialiste où tous devraient être égaux, elle s'est résolue à dissimuler son origine.
Nous sommes une mémoire. Nous sommes ce dont nous nous souvenons. Et dont se souviennent les autres nous concernant.
(...)
Je ,e me rappelle pas quand ma mère m'a dit qu'elle était juive. Je ne me rappelle ni de ce jour, ni la saison, ni le lieu, à table ou devant la fenêtre, ni le ton de sa voix, ni la teneur de ses paroles. Je n'ai pas souvenir d'une telle conversation. Je ne me souviens de rien.
Peut-être a-t-elle dit que pendant la guerre, elle s'était cachée dans une cave. Cela ne signifiait rien de plus, beaucoup de Polonais se sont cachés dans des caves et des abris. Peut-être a-t-elle dit qu'elle avait du fuir les Allemands - comme beaucoup d'autres, encore une fois, des polonais pourchassés par les Allemands, pris dans des rafles, fusillés dans les rues ou dans les forêts, envoyés dans des camps.
Elle ne se rappelle plus comment elle s'y est prise, mais elle n'a certainement pas commencé par les persécutions et le mur, les marques, les signes distinctifs, l'étoile jaune. Elle a commencé par me raconter des histoires. De rideau, d'abord. Ensuite, de manchon et de fourrure de petit-gris. Ensuite de fiacre devant le mur du ghetto. Rien d'emblée/ Peu à peu. Pour que ce soit plus facile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
legranddelpheslegranddelphes   07 octobre 2020
Elle m'apprenait à ramasser les champignons. Pour elle, cette fête de la cueillette des champignons a gardé son goût de la surprise jusqu'au bout et je suis sûre que l'attente d'un automne pluvieux a sensiblement prolongé sa vie.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Agata Tuszynska (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Agata Tuszynska
Agata Tuszynska, le 3 novembre 2009, parle de son livre «Exercices de la perte» (Grasset), à propos du combat mené contre la tumeur au cerveau — glioblastome multiforme — découverte en mars 2005 chez son mari, Henryk Dasko; combat qui devait se solder par la mort de l'être aimé, le 16 septembre 2006, à la suite de souffrances insondables et de rémissions miraculeuses.
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique (557)
autres livres classés : pologneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1048 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre