AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1326459694
Éditeur : Manhon Tutin (28/10/2015)

Note moyenne : 4.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Que faire quand on se retrouve démuni face à la maladie ? Que faire quand l’on sent que l’être aimé est peu à peu en train de nous être définitivement arraché ? Comment parvenir à rester fort pour deux alors qu’autour de nous, tout semble s’effondrer ? Comment vivre tout simplement, quand la deuxième partie de notre « tout » est en train de mourir ?

Malheureusement, c’est face à toutes ces questions sans réponses que je me suis retrouvé acculé du jour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Mateiva
  01 novembre 2015
Un très court roman qui m'a transporté dans la vie telle qu'elle est, telle qu'elle peut-être. Une histoire qui vous raconte un instant de vie, celle d'Alec, cet instant où sa vie, son monde, son couple, bascule du bonheur à l'horreur, l'horreur de la réalité, l'horreur de la maladie, l'horreur de devoir subir sans ne pouvoir rien y faire.
La façon dont l'auteur a construit ce bout de chemin est vraiment bien pensé, car en fait, c'est Alec qui nous raconte son histoire, son amour, sous forme de journal intime, une façon d'extérioriser ses pensées, ses sentiments face à ce qu'il a vécu, et aussi rendre un dernier hommage à son amour Tristan.
Alec nous raconte avec ses mots, ses émotions, comment il a vécu cette terrible annonce qui a balayé d'un seul geste tous les projets avec son Tristan. Comment il prend sur lui pour vivre à fond ces derniers mois, comment avec Tristan parfois ils se sont disputés à cause de son comportement et comment ils ont finalement vécu ces derniers instants, les plus intenses de sa vie pour Alec, les plus ressentis, les plus troublants, les plus beaux. Ces derniers instants où lorsqu'ils faisaient l'amour, c'était une toute autre dimension qu'il a éprouvé, une émotion bouleversante, la plus belle, la plus vécue, la plus sincère. Il nous raconte ce qu'il fait pour avoir un bout d'éternité de Tristan, comment il s'uni à lui pour la vie.
Cette histoire se lit, se ressent, se vit. Je ne peux donc vous en dire plus, si ce n'est de la lire.
L'auteur m'a embarqué dans son récit, assez réaliste, l'émotion est constante tout au long de notre lecture, cependant, au fil des pages, les sentiments deviennent de plus en plus profonds, de plus en plus forts, de plus en plus insoutenables. Et si mes larmes n'étaient pas loin depuis le début, la fin m'a littéralement arrachée le coeur, m'a transportée dans un abîme sans fin de tristesse, mais également de joie, d'admiration devant cet amour si fort, cet attachement sans faille, devant cette vérité toute nue, devant ce bel adieu, qui n'est qu'un au revoir, car l'amour reste dans le coeur, dans la tête, Tristan reste avec Alec, sur lui, en lui.
L'écriture est fluide, simple, sans chichi, juste des mots honnêtes, vrais. La plume de l'auteur vous fait basculer dans un monde certes triste, mais tellement beau, tellement admirable, car ce récit démontre ce que nous sommes capable de faire par amour, de comment se comporter, comment être fort pour soutenir, pour accompagner et pour aimer. Alec et Tristan sont deux hommes dont l'amour m'a ébranlé, m'a touché. Ce qu'ils vivent est poignant, mais si réel. Alors oui, tout va s'arrêter, la vie va s'essouffler, mais ils vivent à fond leurs derniers instants, dans la mesure du possible, ils s'aiment avec une intensité déchirante, si vraie, si pure. Alec prend sur lui pour son Tristan, pour le combler tout en restant lui-même. Son cadeau, à la fin du récit, est tout simplement superbe, le symbole qu'il choisi, ce dessin, cette rencontre, cette éternité qu'il se grave de façon indélébile, m'a énormément touchée et retournée. Et au milieu de ce chaos, au cours de notre lecture, il survient des instants de légèreté, de lumière, des instants de douceur, de bonheur, de tendresse, avec quelque notes d'humour, car au fond, ils restent tous les deux les mêmes, ils gardent leur caractères, celui qui les a fait s'aimer, s'adorer, s'unir.
En bref, j'ai totalement adhéré à ce récit, criant de vérité, bien mené, où la joie se percute à la tristesse, où l'amour fait la part belle à la perte, où la douceur s'entremêle à la douleur. Une fin parfaite, que personnellement j'ai trouvé sublime, car ce n'est pas un adieu, c'est un renouveau, une prise de conscience, la conscience que Tristan sera toujours là, toujours présent dans ce coeur qui bat pour lui, le coeur d'Alec, dans cette âme si sensible, si pure, si touchante.
Un bel hommage à l'amour, à la maladie, à l'éternité.
Un grand amour qui vivra toujours. Et si l'âme de Tristan n'est plus, son coeur restera en Alec pour toujours.
Tout simplement merci.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
theowen
  01 novembre 2015
Alec est un jeune homme de 29 ans. Il vit auprès de Tristan depuis quelques années une relation sans nuages pour obscurcir leur quotidien. Jusqu'à l'annonce qui va tomber comme un couperet brutal et les obliger à faire face à une réalité que personne ne devrait endurer.
Alec raconte leur histoire des deux dernières années qu'ils ont partagé pour le meilleur et pour le pire, pour exorciser ses démons et poser des mots sur son vécu, son amour, son Tristan. Avec un Tristan qui affronte fièrement son combat, garde le moral, toujours positif. Il refrène son compagnon dans ses pulsions surprotectrices. Ils apprennent à chérir les moments d'accalmie que la vie leur octroie. Donner l'illusion que tout va bien pour apporter au sein de leur foyer des instants de quiétude.

Dès les premières lignes, ma peau est parcouru de frissons. Chaque mot me transperce le coeur, je pleure une page sur deux. Cette Nouvelle est marquante, réaliste, forte, poignante...
On souffre avec et pour Alec et Tristan qui puisent l'énergie l'un dans l'autre. On vit à travers eux, leurs angoisses, peurs, tristesse mais on partage aussi les petits moments de bonheur éphémères souvent rattraper par le doute qui ne vous quitte jamais vraiment.
Alec nous montre qu'il faut chérir les moments de joie simple, les emmagasiner dans notre esprit, nos souvenirs sont précieux. Car parfois la vie est injuste, elle décide de votre destin sans vous demander votre avis. Elle vous oblige à regarder sans pouvoir remédier ou prendre la douleur de l'être cher pour qui votre vie n'est plus rien sans sa présence, sa voix, son sourire, son rire, ses caresses.
Devoir continuer à avancer quand tout semble insurmontable, de retenir vos cris, de rester fort, de ne pas se laisser submerger sous peine de s'effondrer, l'impuissance face à l'inévitable, juste faire le don de soi pour lui, pour eux, pour soi.
Ce récit m'a troublé, bouleversé jusqu'au point de rupture. Je dois dire que l'auteur a su retranscrire avec justesse et doigté des sentiments d'une intensité inégalable sur ce moment de vie.
On sait à quoi s'attendre dès le commencement mais à chaque page, on veut croire à une possible reddition comme veut le croire Alec. Mon coeur saignait de voir la fin arriver.
Je remercie infiniment Manhon d'avoir écrit ce sublime texte, malgré les nombreuses larmes que j'ai versé, j'en ressort plus sereine.
Lien : http://theowen.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
plumkreole973
  03 avril 2016
Lire « In Loving Memory » c'est plonger sans indiscrétion, mais avec énormément de pudeur, dans une relation d'amour entre deux hommes frappés par la maladie, mais que cette dernière va intensifier et magnifier au-delà de la vie.
Quasiment rien dans cette nouvelle ne nous est dévoilé sur les débuts de leur histoire, mais, malgré cela, nous sommes frappés en plein coeur par l'intensité de l'amour qu'ils se portent. Nous sentons un couple lié par un amour fou, ancré sur une base solide. Comme tout couple, ils avaient des projets d'avenir… Mais la maladie vient mettre un coup de pied dans ce bonheur quasi parfait.
Chacun, à leur façon, fait preuve d'une force incroyable face à l'adversité. A mes yeux, cela à sublimé intensément les gestes d'amour qu'ils partagent.
J'ai été émue aux larmes par le dévouement dont font preuve ces deux hommes. Chacun protégeant, se souciant du bien-être de l'autre. Certains passages sont insoutenables, mon coeur à saigné à plusieurs reprises. J'ai épuisé toute une palette d'émotions, plus intenses, touchantes, violentes, les unes que les autres. Puis avec tout l'amour et les petits instants magique que distille Alec pour son homme, mon coeur à subit quelques envolées intenses vers une extase ou le bonheur règne en maître.
Bien sûr ce livre ne nous offre par un happy end (prévoyez énormément de kleenex) …. En tout cas, il délivre un merveilleux message : Malgré la perte, toute la tristesse et le manque qui en découle, l'amour peux transcender après la mort et nous permettre de poursuivre notre vie plus fort, avec dans le coeur tout l'amour que l'être aimé nous portait.
Je ne peux pas mettre de note, dire que j'aime ou pas. Non, j'ai juste ressenti intensément dans toutes les fibres de mon corps, l'amour intense qui unissait Alec et Tristan et, malgré la mort, les unit encore … Car l'amour ne meurt pas, il reste toujours bien au chaud dans le coeur de celui qui reste, c'est cela qui permettra à Alec de poursuivre sa route, après que ce dernier se soit rendu compte que cet amour ne disparaîtra jamais…
Lien : http://wp.me/p7hZdc-4E
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
boulimiquedeslivres
  21 novembre 2015
Manhon a réussi un exploit, celui de me ressentir un coup de coeur pour une nouvelle.
D'habitude, j'ai du mal avec les histoires courtes, il me manque toujours un petit quelque chose pour être pleinement satisfaite. Mais avec In loving memory, il n'aurait pas fallu que cela soit plus long, car je n'ose même pas imaginer dans quel état j'aurais pu être.

Avec cette lecture, je suis totalement retournée. Cette histoire m'a émue, secouée (remué les tripes pour être plus familier) à un tel point que rien que d'y penser, j'en ai encore les larmes aux yeux.

Nous sommes prévenus dès le début, cette nouvelle est triste. Pour ma part, j'étais en larme après l'introduction et complètement effondrée à la fin.

L'histoire que nous comte l'auteur est magnifique. le message qu'elle fait passer à travers ces lignes est poignant de vérité, remarquable, troublant et saisissant.
Elle est remarquable, émouvante de par l'amour qui unit Alec et Tristan.

Mais cette histoire est aussi horrible, révoltante et cruelle. Elle nous parle de la maladie, de la mort qui sépare les êtres qui s'aiment.

Pour ma part, la mort est ma plus grande peur, j'ai beaucoup de mal à parler de cette étape de la vie. La mort qui fauche tout le monde et qui nous prend toujours trop tôt nos proches. Et le cancer, cette maladie. Qui n'a pas eu au moins un proche de touché. Chez moi, c'est ma mère qui a dû engager une lutte épuisante et qui heureusement en est ressortie vainqueur.

Cet écrit est un concentré d'émotions. L'auteur nous fait ressentir tout ce qu'éprouve Alec. Cette crainte de perdre à tout instant l'homme qu'il aime, la tristesse de le voir dépérir jour après jour, le sentiment d'impuissance, mais aussi ce besoin d'espérer un miracle qui ne viendra jamais.

Heureusement que nous avons droit à quelques parenthèses de joie, de bonheur et d'humour (la scène au salon de tatouage m'a bien fait sourire) pour souffler, car sinon mon petit coeur n'aurait jamais tenu jusqu'au bout.

Voilà, c'est un livre qui va me marquer pendant très longtemps. Je tenais à dire merci et bravo à Manhon pour l'avoir écrit, car j'ose imaginer la nécessité de mettre une partie de son âme à nu pour écrire un tel récit.

Vous l'aurez compris, c'est un coup de coeur!!!

Boulimique des livres
Lien : http://boulimiquedeslivres.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Girl
  26 octobre 2015
Tout d'abord, je tient a remercier l'auteur, Manhon pour sa confiance, sont amitié et le faite qu'aujourd'hui encore elle m'aie donner la possibilité de lire sa nouvelle et mon dieu, qu'elle nouvelle.
Cette nouvelle bien que courte est riche en émotion du début a la fin et malgré la mise en garde du début, notre côté sadique guider par la plume de Manhon, nous entraine dans l'histoire d'un couple face a la maladie.
Sans aucun faux semblant, on vie a travers ce texte la vie de Tristan et Alec, leurs joies, leurs souvenirs, leur espoir et leur peine.
Un couple qui a su me toucher au delà du possible.... Merci
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Pixie-GirlPixie-Girl   26 octobre 2015
Je suis prêt à tout ça et bien plus encore, pour ne serait-ce que le voir sourire, l’entendre rire. Voir la joie éclairer son visage, son amour déborder dans ses yeux. Et toutes ces autres choses qui font que je suis tombé amoureux de lui en un seul coup d’œil.
Commenter  J’apprécie          30
sandralouis1979sandralouis1979   03 avril 2017
Je t'aimais tellement , mon Tristan.
Je t'aime plus qu jamais.
Je t'aimerai pour toujours , et même après. ..
Alec.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-GirlPixie-Girl   26 octobre 2015
Alors même que la vie te quittait peu à peu, j’avais l’impression que ton cœur était mien plus que jamais.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-GirlPixie-Girl   26 octobre 2015
 Il vaut mieux avoir aimé et perdu,que de ne jamais avoir aimé du tout. 
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3348 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre