AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mélanie Fazi (Traducteur)Laurent Rivelaygue (Illustrateur)
ISBN : 1091146012
Éditeur : Dystopia (01/11/2012)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Sommaire

Lisa Tuttle : Le vieux M. Boudreaux (sélectionnée et traduite par Mélanie Fazi)
Jean-Marc Agrati : BLANCHE-NEIGE
Yves et Ada Rémy : Coups de pistolet dans la forêt
Robert Holdstock et Garry Kilworth : L'arbre aux épines
Jacques Mucchielli : Journal anticipé d'un écrivain mythomane (inédit)
Benjamin Dromard : Interview de Léo Henry, Jacques Mucchielli et Stéphane Perger (inédit)
Henry/Mucchielli : Prem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MarianneL
  26 avril 2013
Lire une nouvelle de Lisa Tuttle ou de Jean-Marc Agrati, c'est pour moi comme écouter le nouveau morceau d'un groupe que j'adore, et là … être transportée à nouveau.
Cette anthologie Dystopia 01 recèle à mon sens trois joyaux, la jouissive et perfide «Blanche-Neige» de Jean-Marc Agrati, et soudain on aimerait qu'Agrati réinterprète pour nous toute la mythologie, le très borgésien «Arbre aux épines» de Robert Holdstock et Garry Kilworth, et - last but not least - «Le vieux M. Boudreaux» qui nous fait entendre la musique étrange et douce de Lisa Tuttle.
Enfin, «Le journal anticipé d'un écrivain mythomane» de Jacques Mucchielli donne envie de relire les très grands Yama Loka Terminus et Bara Yogoï.
PS. A titre exceptionnel, je souhaiterais que la plus haute note attribuable sur le site de sens critique puisse être relevée de 10 à 20 pour pouvoir décemment accueillir les écrits de Jean-Marc Agrati.
« Et il a reculé, doucement, toujours l'index levé. Son sourire me buvait en entier. Il s'était complètement vidé les couilles sur ce coup-là. le chef jouit. Et ça, il ne faut jamais l'oublier.
Il a pris son chapeau, son parapluie, et il a regardé ses chaussures. Il méditait sur sa trouvaille. Ou peut-être qu'il jouissait de ses godasses, c'est possible aussi. Des anglaises, avec des trous et plein de reflets. de quoi transformer le reste du monde en tapis.»
(Blanche-neige, Jean-Marc Agrati)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
psycheinhellpsycheinhell   16 novembre 2012
"Pourquoi les morts parlent-ils ? Peut-être parce que nous sommes faits d'histoires et que, morts, nous ne laissons aux vivants que les mots de nos récits en partage."

[Entretien avec Léo Henry, Jacques Mucchielli & Stéphane Perger]
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : exploration urbaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

les paradoxes

Paradoxe de Broglie : : la position d'une particule élémentaire n'a aucun sens tant qu'elle n'a pas été réellement mesurée.

vrai
faux

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre