AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maryvonne Ssossé (Traducteur)
ISBN : 2709627213
Éditeur : J.-C. Lattès (02/11/2006)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Maya a 26 ans, elle est l'héritière d'une lignée de guerriers appelée Les Harlequins destinée à protéger Les Voyageurs , un petit groupe de prophètes qui essaient de préserver la liberté du monde. Gabriel et Michael Corigon, deux frères vivant à Los Angeles sont peut-être les derniers voyageurs à avoir échapper à la vendetta des Tabula . Des ruelles de Prague à Los Angeles, des déserts de l'Arizona aux avenues de New York, ce roman explore un monde qui ressemble au ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Vepug
  11 août 2011
Voilà un roman de science-fiction lisible par tous : les novices comme les inconditionnels du genre. Même les non-lecteurs de SF pourront apprècier cette trilogie écrite avec verve et que l'on suit sans s'ennuyer un seul instant. Dans ce roman, il est question de "mondes parallèles", notion facilement accessible à tous. Inutile de connaître les codes de la SF pour plonger dans ce premier tome et l'apprécier à sa juste valeur.
L'auteur part du principe qu'il existe six mondes parallèles, le nôtre étant le quatrième. le premier correspond à peu près à ce que l'on appelle les enfers. le second est un monde peuplé de fantômes, le troisième un monde où ne vivent que des animaux. le cinquième est le monde des demi-dieux et le sixième le monde des dieux. Ses six mondes reflètent les diverses croyances des hommes du quatrième monde : les enfers, l'eden, le royaume de dieux...
Le quatrième monde est assez similaire au nôtre. Certains évènements historiques y sont mentionnés, assez rapidement certes. Mais la grande différence avec notre monde actuel est la présence de la technologie de surveillance. L'auteur nous décrit un monde sous ultra haute surveillance où tout est filmé, enregistré, archivé... Il est très difficile d'aller et venir sans être filmé quelques dizaines de fois. Comme dans notre monde, Londres est particulièrement en avance sur ce plan.
Le côté imaginatif de l'auteur se révèle également au niveau des personnages. Il met en scène des voyageurs, seules personnes à pouvoir aller d'un monde à l'autre. Autrefois les voyageurs étaient l'équivalent de prophètes, leur vision du monde ayant changé durant leurs voyages et souhaitant faire partager leurs découvertes. de nos jours, il ne reste que deux voyageurs : les frères Corrigan qui ne savent rien de leur pouvoir. Tous deux vont apprendre qu'ils ont le don de voyager entre les mondes et tous deux vont apprendre à s'en servir, mais l'un et l'autre vont suivre des voies existencielles totalement différentes. Chacun va peser le pour et le contrede ses propres voyages. L'auteur décrit parfaitement leurs états d'âmes.
Pour protéger les voyageurs, l'auteur a créer les arlequins : des êtres froids, ne possédant aucun sentiment munis d'un sabre et qui n'ont qu'un seul but : protéger les voyageurs au péril de leur propre vie... et de celle des autres. Pour les arlequins seule la vie d'un voyageur a de l'importance. Rien d'autre ne compte. Leur vie est guidée dès l'enfance par leur mission. Leurs actes , eux, sont très souvent guidé par le hazard et l'obéissance.
Ces différents personnages permettent à l'auteur de créer des dialogues sur l'importance de la liberté individuelle, du libre-arbitre face au hazard et à la surveillance de chacun.
A lire absolument
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bibliomanu
  26 août 2008
On dit souvent que les voies du seigneur sont impénétrables, mais celles de l'édition peuvent donner l'apparence de l'être tout autant à moins, bien sûr, d'être dans le secret des...dieux. J'en veux pour exemple cet ouvrage de John Twelve Hawks, le Voyageur.
En 2006, le voici qui atterrit sur les tables des librairies et allez savoir de quoi ça parle ! Un auteur inconnu dont le nom ne figure même pas sur la couverture, pas de résumé, juste une phrase qui n'en disait vraiment pas long sur l'histoire.
Alors c'est vrai qu'à l'époque, à moins d'en avoir eu vent, difficile de sortir 22 euros uniquement sous le sceau du mystère. Heureusement, on savait qu'il s'agissait d'un roman, c'était tout de même indiqué. Sinon, imaginez le calvaire du pauvre libraire qui n'aurait pas eu la chance d'avoir la visite d'un représentant pour lui parler du livre, bien embarrassé à l'idée de savoir dans quel rayon il allait bien pouvoir le mettre : récit de voyage, science-fiction, littérature générale, spiritualité...allez savoir...
J'avoue que je serais curieux de connaître les ventes réalisées après une telle mise en place. D'autant plus que...patatras...en mars de cette année, le voici qui redéboule, vendu gratuitement, mesdames, messieurs, avec le deuxième tome. Nouvelle couverture, un beau résumé en prime, et des références toujours aussi mercantilement éditoriales : "mettez quelques touches d'Orwell, ajoutez un zeste de Philip Pullman et saupoudrez d'une pincée de Dan Brown".
Orwell, ok, cela va de soi, on y pense. Pullman, pourquoi pas. Mais Dan Brown, tu parles d'une pincée ! Un grain de sel dans la piscine Olympique, oui ! Même si je préfère qu'il en soit ainsi...
A vrai dire, le voyageur, ouvrage de science-fiction aux allures de thriller est un peu décevant, inégal surtout. En gros, vraiment en gros parce que j'aurais peur de vous lasser avec un résumé harassant, les voyageurs sont des personnes capables de naviguer entre les mondes parallèles. Mais au fil des siècles, ces êtres exceptionnels ont été exécutés par la Tabula, une confrérie, la Grande Machine, Big Brother si vous voulez, à même de suivre les faits et gestes de chacun, d'endormir pour mieux contrôler.
Il y a de véritables bons moments dans ce livre là, et qui ont souvent trait aux mondes parallèles, pourtant à peine esquissés.
En revanche, le côté course-poursuite qui, comme dans beaucoup de thrillers, s'accélère sur la fin dans un ballet finalement inutile et lassant, déjà vu, eh bien, tout cela vient gâcher le plaisir, et c'est bien dommage. Il ne reste plus qu'à espérer que la suite ira beaucoup plus loin dans l'exploration des autres mondes et que l'on fera plus qu'y tremper le bout de l'orteil...sans Dan Brown, merci !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : univers parallèlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2895 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre