AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Darlic


Darlic
  15 juillet 2019
Depuis quelques temps je me suis pris au jeu de découvrir l'univers des Bio. M'aime si je préfère les Bio écrites de la main des personnes concerné, je dois bien avouer que je suis perplexe après la lecture de ce livre, certes très bien écrite de la main du leader du groupe mythique des Aerosmith. Mais comme je l'ai déjà dit ce livre m'a laissé quelque peu dubitatif.

On a l'impression que Steven Tyler, que j'adore depuis toujours, a écrit ce livre pour rétablir la vérité par rapport aux autres Bio écrites sur lui. Disons plutôt qu'il a écrit ce livre pour raconter son histoire avec sa propre vérité, mais est-elle la vérité vrai cela reste encore à prouver ? Car dans ce livre Steven nous donne l'impression d'être une victime, une sorte de Caliméro en puissance dix. Disons le clairement j'ai eu l'impression tout bonnement que que le leader de ce groupe mythique n'assume pas ses actes.

On se demande aussi comment il a pu basculer autant dans la drogue avec la superbe éducation reçue par ses parents. Ici on ne retrouve pas des parents butors crachant sur la chair de leur chair mais au contraire des parents aimants. Donc on se pose doublement la question : pourquoi ce basculement ? Une enfance idyllique que beaucoup rêvent d'avoir.

Pour moi un artiste qui a besoin de s'enfiler des saloperies dans les veines pour écrire des textes, n'est que la moitié d'un artiste. La créativité on né avec ou pas. Alors ce droguer pour la trouve c'est tout bonnement risible et pitoyable. Et la drogue n'aide en rien Steven Tyler elle est juste tapie en lui, c'est juste qu'il ne sait plus comment les êtres normaux font pour créer.

Je trouve qu'au fil des années le groupe c'est un peu perdu, car leur musique était tout simplement prodigieuse dans les premières années, après ils sont tombés dans le pur produit commercial et c'est bien dommage, car le son des premiers album nous entrainait sur une autre planète alors qu'a partir des années 90 ils ont servi à leur public un produit purement marketing.

En plus de se chercher des excuses à tout bout de champ, celui qui était le parfait mixte entre Jim Morrison et Mick jagger à perdu l'essentiel qui faisait de lui quelqu'un de hors norme. Certains assume leur dépendance (Kurt Cobain) d'autres comme Steven Tyler rumine encore et encore pour trouver un vrai sens à leur vie.

Malgré tout ce qui m'a particulièrement déplu dans ce livre, j'ai eu beaucoup de mal à le lâcher. Même si je ne suis plus en fan inconditionnel du groupe je prendrai toujours le même plaisir à écouté les vieux albums et sachant maintenant pourquoi ce groupe c'est perdu dans son art...
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus