AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Michel Courtois-Fourcy (Traducteur)
EAN : 9782234061002
388 pages
Éditeur : Stock (15/04/2009)
3.92/5   32 notes
Résumé :
Dans l'Amérique des années 1960, une famille sans histoires vit au rythme des déménagements successifs que leur impose le père, représentant de commerce. Baladés d'une ville à l'autre, les enfants se partagent entre leur mère, Pearl, une femme autoritaire et leur père, Beck, souvent absent. Le rythme est précaire mais il existe. Jusqu'au jour où le mari décide de les quitter... pour ne jamais revenir. Ne rien dire aux enfants. Leur faire croire qu'il est parti en vo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
pyrouette
  10 juin 2021
Pearl, jeune femme sans famille et sous la tutelle d'un oncle, se marie sur le tard à un représentant de commerce. Au tout début de leur relation, elle l'admire. Trois enfants plus tard et des déménagements sans fin à travers le pays, son regard a changé et son mari Beck décide de la quitter. Il ne reviendra pas voir ses enfants.
En apparence, Pearl est une femme admirable. Elle ne dit rien à ses enfants, trouve un emploi de caissière et gère sa famille, entretient sa maison. Faire comme si tout était normal.
En réalité Pearl, du point de vue de ses enfants et surtout de son aîné Cody, est une mère déconcertante, colérique et parfois terrifiante. Elle ne supporte pas que les gens aient des besoins, encore moins ses enfants. Pearl piquait toujours ses crises lors d'un repas. Elle hurlait, insultait et battait ses enfants. Pourtant Cody, Jenny et Ezra ont un ressenti différent de leur enfance. Ils se sont construits dans la fureur de leur mère et l'absence de leur père.
Lucide, Pearl reconnaît son incapacité à s'abandonner, se détendre, se laisser porter par le flot du jour, sa claire conscience de ce qu'elle était en train de faire, sans pouvoir s'en empêcher.
Cody, Jenny et Ezra sont adultes, Pearl est une vieille femme et les repas de famille finissent toujours mal. Ils se voient souvent, répétant sans cesse, avec acharnement, un mauvais scénario autour de cette tablée.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
FRANGA
  01 mars 2012
J'ai beaucoup apprécié ce roman par la justesse d'analyse des sentiments d'une famille dont les 3 enfants ont été élevés par leur mère après le départ du père.
On suit tout au long des pages leur évolution jusqu'à leur âge adulte, les relations souvent conflictuelles qu'ils entretiennent entre eux (surtout au moment des repas), le rapport qu'ils ont avec leur mère, différent selon leur individualité.
Je lirai volontiers d'autres ouvrages de cette auteure.
Commenter  J’apprécie          80
VivianeB
  27 décembre 2009
Au nom du paraître, il est des silences destructeurs qui laissent des traces à vie où les blessures d'enfance se répercutent à l'âge adulte. Chacun survit comme il peut avec ses blessures qui ne refermeront jamais même au sein de la cellule familiale. Un portrait au laser d'une famille et de chacun de ses membres passionnant et émouvant. La nostalgie l'emporte tout de même car malgré tout, chacun conserve une âme d'enfant, celle qui n'est pas atteinte par la peur, la rancoeur et la jalousie. J'ai adoré ce livre et je compte bien découvrir les autres écrits de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          70
ChatDuCheshire
  09 janvier 2018
Lu avec beaucoup de plaisir dans le texte original américain. Une famille racontée selon la perspective de chacun de ses membres, avec la mère vampiresque persuadée de sa vertu, le père absent peut-être "with a cause" et les enfants qui font ce qu'ils peuvent. L'aîné, persuadé d'être le mal-aimé, multiplie les bétises avant de compenser par la réussite matérielle, s'attachant à s'accaparer aussi tout ce qui revient à son plus jeune frère, le préféré de leur mère, y-compris ce qu'il a de plus intime. La soeur en fuite perpétuelle et le jeune frère qui s'attache inlassablement à les réunir, les réconcilier à l'occasion d'un déjeuner familial annuel qui invariablement tourne à la catastrophe, jusqu'au jour...
C'est sensible, à la fois universel et singulier. Chacun y retrouvera des réminiscences de sa propre enfance, des occasions perdues et de quelques joies précieuses quand même.
Premier livre lu de cette auteure. J'en lirai d'autres : assurément une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          40
Ana_Kronik
  19 septembre 2020
Un roman au style impeccable. Anne Tyler pourrait décrire avec emphase et lourdeur les déchirements internes et externes de ces quatre personnages, la mère et ses trois enfants. Il n'en est rien, elle reste dans la légèreté et évite le pathos. Rien de plus normal finalement que cette famille tôt amputée du père - qui de toutes manières était déjà absent avant les quitter?
Le rôle tragi-comique de ces repas de famille qui ne se termineront jamais pour cause de dispute est compensé par la vision magnifique du rôle de la nourriture chez les humains, le plaisir d'en préparer pour les autres. J'ai trouvé cette partie extrêmement sensuelle, j'ai pensé à ces quelques films centrés sur la cuisine et ou l'on découvre l'humanité, comme par exemple les délices de Tokyo.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   10 juin 2021
En fait, ils se voyaient probablement beaucoup plus que la plupart des familles heureuses. C’était un peu comme s’ils devaient, puisqu’ils n’arrivaient pas à atteindre leur but, le poursuivre sans relâche.
Commenter  J’apprécie          150
pyrouettepyrouette   05 juin 2021
Dans la vie il faut perpétuellement poser des étais, se battre contre une chose ou une autre, simplement pour empêcher que tout se désagrège.
Commenter  J’apprécie          190
pyrouettepyrouette   04 juin 2021
On aurait pu espérer que la vie ne fût pas aussi impitoyable.
Commenter  J’apprécie          80
pyrouettepyrouette   30 mai 2021
C'était étonnant à quel point le caractère des gens se montre dans les petites choses qu'ils entreprennent.
Commenter  J’apprécie          170
pyrouettepyrouette   29 mai 2021
Il devrait y avoir un langage à part, pour les mots qui sont plus vrais que les autres, pour les mots chargés de la parfaite, de l'absolue vérité.
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Anne Tyler (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Tyler
Romain Gary le disait : "S'il y a une chose impardonnable, c'est de ne pas pardonner". Plus simple à dire qu'à faire. Pourtant, en lisant "Vinegar girl" d'Anne Tyler, cela semble déjà bien plus simple à mettre en application. Cela l'est encore plus lorsque ce sont Héloïse Goy et Tatiana Lenté, auteures du livre "Bibliothérapie" paru aux éditions Hachette Pratique, qui nous le présentent.
En savoir plus sur "Bibliothérapie : 500 livres qui réenchantent la vie" ? http://bit.ly/Bibliotherapie-500-livres
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1190 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre