AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sabine Porte (Traducteur)
EAN : 9782253072614
413 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (17/03/2004)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 20 notes)
Résumé :
" Une vision tendre et désabusée du monde, pleine de sagesse et de clairvoyance. " The New Yorker Au soir de ses cinquante-trois ans, Rebecca prend conscience qu'elle est peut-être passée à côté de la " vraie vie ". Adolescente timide et renfermée, fiancée à un brillant étudiant en physique, elle voit son destin basculer lors de sa rencontre avec Joe Davitch, un séduisant divorcé qui gagne sa vie en organisant des réceptions dans l'imposante demeure familiale. Ce co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
pyrouette
  05 juin 2013
Et oui la crise de la cinquantaine est bien là pour Rebecca. Entourée et aimée elle se sent seule. Peut-être trop sollicitée par les membres de sa famille dont elle est sans conteste le pilier, la référence. Ça commence par un lever douloureux avec de mauvaises pensées, un réveil sans entrain. Pourtant Beck à des journées bien remplies mais elle n'y arrive plus. Elle regarde ses enfants, ses petits-enfants et les divers membres de la famille comme des étrangers. Elle est capable de raccrocher au nez des clients parce qu'elle n'arrive pas à leur parler. Puis… Tiens donc elle pense à son premier amour. Qu'est-il devenu ? Elle le recherche, le retrouve et le voilà inchangé, introduit dans cette belle et grande famille dont il est l'opposé. Solitaire, une vie bien rangée, bien carrée. Beck rêve pourtant de retrouver ses émotions de jeune fille… En vain. Une sacrée remise en questions pour cette femme. Sa vie va-t-elle suivre un autre chemin ? A vous de le découvrir ! C'est un roman tout simple, des mots humbles qui révèlent pourtant une force insoupçonnée.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
aaahhh
  01 août 2012
J'aime beaucoup le style d'Anne Tyler, des phrases simples qui n'ont l'air de rien mais qui ont une vraie puissance, qui vous propulsent dans le roman et vous captivent. Dans "Quand nous étions grand", au delà de son écriture, on retrouve également l'ambiance propre aux romans de l'auteur, c'est toujours un peu la même, celle des grandes familles où tout le monde parle en même temps, où l'on s'aime bien sur, même si on oublie un peu trop de se le dire. Elle est chouette cette ambiance et j'ai aimé m'y replonger avec cette lecture, mais je dois dire que j'ai quand-même été un peu lassée par un sentiment de déjà vu, de déjà lu... Les personnages, et notamment l'héroïne, mère de famille insatisfaite, m'ont semblé être exactement les mêmes que dans les autres romans d'Anne Tyler et je les ai donc trouvé un peu réchauffés...
Je suis sortie de ma lecture un peu déçue donc, même si c'est du Tyler, et que du coup, ça se lit quand-même très bien!
Commenter  J’apprécie          40
cathlivres
  30 janvier 2015
Les interrogations d'une femme de 53 ans.
Lent à démarrer, personnages confus, lecture interrompue...
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   05 juin 2013
Depuis quelques temps elle se sentait si… Comment dire ? Vide, abattue, à plat. ET cela ne faisait que s’accentuer de jour en jour. Le matin, c’était un cadavre qu’elle avait l’impression de traîner hors du lit. Dans son assiette, plus rien n’avait de goût. La moindre conversation l’obligeait à mobiliser tous ses muscles, à requérir ses dernières parcelles de force. Elle ne cessait de constater qu’il y avait bien peu de choses dont on pouvait parler en ce monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
pyrouettepyrouette   30 mai 2013
Mais comment en suis-je arrivée là ? Comment ai-je fait pour devenir cette femme qui n'a rien à voir avec moi ?
Commenter  J’apprécie          150
aaahhhaaahhh   25 août 2012
Il était une fois une femme qui s’aperçut un beau jour qu'elle était devenue étrangère à elle-même.
Elle avait alors cinquante-trois ans. Elle était grand-mère. Large et plantureuse, le visage creusé de fossettes et encadré de deux ailettes blondes de cheveux secs qui partaient du milieu pour se déployer carrément à l'horizontale. Des rides d'expression au coin des yeux. Des tenues amples et bariolées qui flirtaient dangereusement avec des frusques de clocharde.
Accordons lui cependant un mérite : la plupart des gens de son âge auraient décrétés qu'il était trop tard pour y remédier. Ce qui est fait est fait, auraient-ils dit. A ce stade, inutile d'essayer de changer quoi que ce soit.
Certes, Rebecca y songea. Mais elle n'en fit rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pyrouettepyrouette   05 juin 2013
Les pires jours, c’était ceux où elle avait le temps de penser. Elle se disait alors : mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de toutes les années que j’ai devant moi ? Ces jours chaotiques, où elle se contentait de répondre aux diverses exigences qui se présentaient minute après minute, étaient les plus faciles.
Commenter  J’apprécie          10
pyrouettepyrouette   05 juin 2013
Elle s’était souvent dit que, pour s’assurer l’adoration sans bornes de sa famille, le meilleur moyen était de l’abandonner. »** »Et elle songea combien sa vie aurait été simple et sans histoires s’il n’y avait pas eu l’amour.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne Tyler (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Tyler
Romain Gary le disait : "S'il y a une chose impardonnable, c'est de ne pas pardonner". Plus simple à dire qu'à faire. Pourtant, en lisant "Vinegar girl" d'Anne Tyler, cela semble déjà bien plus simple à mettre en application. Cela l'est encore plus lorsque ce sont Héloïse Goy et Tatiana Lenté, auteures du livre "Bibliothérapie" paru aux éditions Hachette Pratique, qui nous le présentent.
En savoir plus sur "Bibliothérapie : 500 livres qui réenchantent la vie" ? http://bit.ly/Bibliotherapie-500-livres
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1115 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre