AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2752910568
Éditeur : Phébus (03/01/2017)

Note moyenne : 3.26/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Portrait d'une vieille maison de Baltimore et de ses habitants à travers plusieurs générations, le vingtième roman d'Anne Tyler est comme souvent celui d'une famille trop heureuse pour être vraie.
Épicentre du texte, Abby, la pièce rapportée, la femme de Red Whitshank, mère de cinq enfants devenus adultes. Elle excelle à les rassembler tous (et parfois quelques autres invités de passage) autour d'un repas ou d'une conversation. Pourtant, quand commence le ré... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
VivianeB
26 mars 2017
Un livre sur la famille où l'auteur nous fait le récit des vies de chacun. Une famille en apparence comme les autres mais qui a ses joies, ses manques, ses non-dits. C'est également une réflexion sur la vieillesse, l'héritage de biens et également de secrets au travers des générations. Je n'ai pas autant aimé ce livre que j'aurai voulu car malgré, le talent, la force narrative d'Ann Tyler, je n'ai pas ressenti la petite flamme qui emporte le lecteur dans l'histoire.
Commenter  J’apprécie          111
lirado
10 mars 2017
Pour tous ceux qui aiment les romans intimistes dans lequel l'auteur évoque la vie, la famille, les faux-semblants, Une Bobine de fil bleue se révèlera un texte passionnant. En effet, Anne Tyler nous entraîne dans une famille comme les autres qui se croit pourtant différente : les Whitshank. Saga familiale, on suit dans ce roman, l'histoire de trois générations et les petites histoires de leur quotidien, marqué par les faux-semblants, les rancunes, les non-dits sous le vernie de l'unité. Un portrait de famille dans lequel le lecteur se retrouve incontestablement.
La plume d'Anne Tyler, par ailleurs, est minutieuse et ses personnages, très réalistes, offrent tous une psychologie complexe et crédible. Les Whitshank semblent exister.
Mais si comme moi vous espériez un roman un peu plus dynamique, qui ne soit pas simplement une succession d'instantanés familiaux réunis à un point de bascule de l'histoire familiale, Une Bobine de fil bleue sera sans doute une lecture décevante. J'ai eu du mal à lire ce roman, je l'ai lu en pointillé, intriguée mais en même temps pas tenue en haleine par les événements. Habituée à des histoires avec plus de rebondissements, ce genre ne m'a absolument pas convaincue et la lecture fut pour ma part très laborieuse, malgré tout le talent, indéniable, d'Anne Tyler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lejardinauxlivres
13 février 2017
Voici le vingtième roman d'Anne Tyler. On sent l'expérience qu'elle a accumulée au fil des années, sa façon d'écrire, de dire les choses tout en laissant de la place pour l'imagination du lecteur, l'habilité avec laquelle elle relit les parties, les bribes de vie qu'elle nous offre.
Dans "Une bobine de fil bleu", on rencontre les Whitshank, une respectable famille de Baltimore. La description qui en est faite sur la quatrième de couverture nous donne tout de suite le ton du roman 'Ils se croyaient uniques: c'était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres.' Dès le début, on comprend que Red et Abby sont fiers de leur famille soudée, merveilleusement unie, de leur maison parfaite, bâtie par Junior, le père de Red, LA maison de ses rêves. Mais, petit à petit, Anne Tyler nous prend par la main pour nous faire découvrir l'envers du décor, ce qui se cache derrière l'illusion de la réussite. Entre les secrets, et les non-dits , cette famille nous emmène dans les vicissitudes de trois générations de Whitshank et quand le masque tombe, les réelles intentions se révèlent.
C'est ma première rencontre avec Anne Tyler et je remercie Babelio et les éditions Phébus de m'avoir fait découvrir cette auteure. le texte est simple mais efficace et on passe un très bon moment. Je recommande ce roman à tous ceux qui aiment les personnages complexes et les apparences trompeuses!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
montmartin
22 mars 2017
Bienvenue dans la famille Whisthank, aucun d'eux n'est célèbre, aucun d'eux ne peut se vanter d'avoir une intelligence hors du commun et physiquement ils n'ont rien d'exceptionnel. mais à l'instar de la plupart des familles , ils se croient uniques ils ont le don de faire comme si tout va bien, les whisthank sont une famille comme les autres.
Le grand-père, Junior, un homme exécrable et sympathique, bon et méchant a construit à Baltimore, après guerre, la maison tout en bois, où son fils Red et son épouse Abby vivent aujourd'hui C'est dans cette maison qu'ils ont élevé leurs quatre enfants, Amanda et Jeannie les deux filles, elles ont eu la curieuse idée d'épouser des hommes qui se prénomment Hugh, alors par commodité on dit le "Hugh d'Amanda" et le "Hugh de Jeannie". Denny est un garçon instable,il a abandonné ses études, s'est affranchi de l'autorité de ses parents à qui il donne des nouvelles de manière sporadique. Après avoir annoncé par téléphone à ses parents qu'il est gay, il épouse quelques temps après Clara. Et puis il y a Douglas surnommé Stem arrivé dans la famille à l'âge de deux ans.
Abby, ancienne assistante sociale, habituée à s'occuper des canards boiteux est en train de devenir, elle même, un canard boiteux,elle s'absente, d'une certaine manière, alors même qu'elle est présente.Alors toute la famille se rassemble autour d'elle.
La cohabitation est difficile, les repas familiaux sont parfois tendus et les ressentiments resurgissent. Mais comme les saumons en période de reproduction, toute la famille, chaque année depuis 36 ans, remonte jusqu'à la mer et s'installe pour des vacances dans une maison de location.
Une chronique familiale dont le personnage principal est une maison. Une fine analyse d'une famille américaine avec ses secrets, ses jalousies, ses mensonges mais la tendresse voir l'amour ne sont jamais bien loin. Une écriture fluide tout en douceur, remplie d'humour et de mélancolie. Ce roman est un vrai régal car tout sonne juste, Anne Tyler sait parfaitement parler de la famille et des relations entre ses membres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
delphlabibliovore
20 février 2017
Cette fois-ci, je me lance dans une saga familiale en suivant les Whitshank à Baltimore. Abby est mariée à Red et ont 5 enfants. Tous les deux mènent une vie tranquille dans leur résidence à Bouton Road.
Les enfants et les petits enfants aiment se retrouver autour des bons petits repas qu' Abby prépare avec amour. Mais si leurs progénitures reviennent au sein du foyer, c'est parce qu'ils s'inquiètent avant tout de l'état de santé de leur mère; elle a des pertes de mémoire.
" Je suis tellement navrée! dit-elle à Denny et Red lorsqu'ils arrivèrent à son niveau. Je n'ai pas d'explication. D'un coup, je me suis retrouve assise ici. J'étais assise sur ces marches et je me suis dit: " Est-ce que j'arrive ou est-ce que je pars?"
Anne Tyler brosse le portrait d'une famille américaine où la vie des uns et des autres sera bousculée par l'attitude d'Abby. C'est une famille menant une vie en somme tout assez banale mais certains secrets et jalousie vont basculer leur petit train-train quotidien.
Anne Tyler fait vivre tous ses personnages avec beaucoup d'authenticité si bien que j'ai eu l'impression de vivre auprès d'eux. L'auteure a le sens du détail en décortiquant chaque geste des protagonistes et permettant de mieux ressentir leurs sentiments, leurs secrets mais aussi leur bonheur parfois fragilisé.
" Pourtant, la famille semblait ignorer les déceptions. C'était une autre de leurs singularités; ils avaient le don de faire comme si tout allait bien. Ou peut-être cela n'avait-il rien de singulier justement. C'était peut-être la preuve supplémentaire que les Whitshank étaient une famille comme les autres. "
A travers une écriture simple, riche et humoristique, Anne Tyler m'a littéralement transportée dans cette maison où on se sent bien même si la tristesse y pointe quelque peu le bout de son nez.
" Une bobine de fil bleu" est un roman dont la psychologie des protagonistes est finement développée. Certains aléas de la vie des Whitshank seront ainsi dévoilés au fil des pages.
J'ai aimé suivre cette famille avec leurs déboires et leurs mensonges. Anne Tyler a l'art de retranscrire le drame des Whitshank avec humour mais aussi avec tristesse.
" Une bobine de fil bleu" est une histoire qui sait émouvoir le lecteur. J'ai pris plaisir à lire ce roman et je ne me suis point ennuyée. Très bon roman que je recommande à ceux ou celles aimant suivre les étapes de la vie d'une famille.
Lien : http://delphlabibliovore.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Les critiques presse (3)
Lexpress13 février 2017
La grande force de la romancière américaine réside comme à son habitude dans son art du détail, sa justesse d'analyse psychologique.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeFigaro27 janvier 2017
Portrait d'une famille américaine : des fous rires, des coups de poings, des secrets, un parfum de cookies et de bonheur.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Telerama25 janvier 2017
L'humour et la tendresse des premières pages se vinaigrent peu à peu, évitant ainsi le sirop de la nostalgie qui n'intéresse pas Anne Tyler, méticuleuse, feutrée et un rien perverse.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
lejardinauxlivreslejardinauxlivres13 février 2017
Peut-être était-ce simplement que les Whitshank manquaient cruellement de mythologie familiale. Qu'ils étaient une famille trop récente pour disposer d'un vaste choix d'anecdote à se transmettre et devaient par conséquent exploiter au maximum celles qu'ils avaient sous la main.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui17 mars 2017
Tel un jeune marié transi d’amour qui ne lâche plus d’une semelle son épouse, il ne cessait d’inventer des excuses pour passer.
Commenter  J’apprécie          20
lejardinauxlivreslejardinauxlivres13 février 2017
Il la voyait s'emparer de sa vie, l'essorer et lui redonner forme tel un pull qu'elle venait de retirer de la bassine à lessive.
De cela, il devait s'estimer heureux, supposait-il.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui17 mars 2017
Abby avait lu des manuels pour apprendre à être une bonne grand-mère. La première consigne était de ne pas s’ingérer. Ne pas critiquer, ne pas donner de conseils.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui17 mars 2017
C’est toujours la mère qui surprotège.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : familleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
865 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre