AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352042839
600 pages
Éditeur : Les Arènes (25/11/2013)
3.8/5   42 notes
Résumé :
Légende sur le ring et hors du ring.

Mike Tyson livre dans ses mémoires toute la vérité, à mains nues. Boxeur, délinquant, vedette de Broadway, philosophe à ses heures, Mike Tyson défie les stéréotypes et les conventions depuis trente ans.

Martyrisé dans son enfance, Tyson est devenu l'un des boxeurs les plus fascinants et les plus redoutés de tous les temps, ainsi que le plus jeune champion du monde poids lourds de l'histoire. Mais sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Passepartout
  14 février 2018
La vérité et rien d'autre. Je l'ai sentie, la sincérité d'Iron Mike dans ce pavé, un véritable pavé dans la mare qui fut mon livre de chevet pendant deux mois, un uppercut retentissant de chaleur humaine tant la vie à Brownsville, la vie après Brownsville et avant la consécration puis après, ruissellent d'une vie hors-norme , tellement que l'on découvre de nouveaux événements à chaque ouverture de l'auto-biographie. Énorme et sec. Sec car Tyson parvient à raconter des événements totalement fous sans verser dans le mélodrame ou la culpabilité le plus souvent . Cela donne un aspect très très très COOL à l'ouvrage.
Commenter  J’apprécie          120
Framezone
  30 octobre 2018
Bien sûr, ce n'est pas de la littérature. C'est un journaliste biographe qui l'a rédigé après plusieurs années de connivences, confidences, confessions même, avec Myke Tyson. Une cargaison de prises de notes dans lesquelles il a fallu trancher pour en extraire un résultat de près de 600 pages, sans artifices ni concessions puisque la vie de Tyson a été étalée sous toutes les coutures et que le milieu qui aurait pu contester certains passages, en connaît parfaitement les arcanes : tout cela est clairement présenté. Beaucoup de gens dans l'entourage de Tyson, toujours directement nommés dans ces pages, en prennent pour leur grade, dénoncés pour leurs magouilles, tricheries, escroqueries, impostures, trahisons, détournements fiscaux, attitudes démentielles, etc. Aucun n'a osé porter plainte pour diffamation...
L'écriture est un peu poussive, il y a des répétitions, un vocabulaire commun mais il s'agit ici d'une traduction. Pour autant, le contenu est édifiant. Même sans être fan de boxe, ce livre est prenant du début à la fin. Ce pauvre Mike en deviendrait touchant, si on veut bien oublier qu'il a aussi pu être odieux et dangereux, et qu'il peut l'être encore. Mais même ça, il le reconnaît.
C'est un livre qui se lit comme un roman, et qui vous marque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jocelyn24
  29 novembre 2017
Oeuvre magistrale, pour les amoureux du sport en général ou même de la boxe en particulier, vous partagerez avec Mike Tyson tous ses secrets. Cette autobiographie est une immersion totale dans la vie de l'athlète ! Bonne lecture à vous :)
Commenter  J’apprécie          30
DonJoplin
  14 mars 2019
Ça cogne, ça frappe fort, ca grandit tout seul, ça se drogue, ça éleve des pigeons sur les toits... ca se lit pour connaitre ce personnage qui mine de rien a bousculé toute une époque.
Commenter  J’apprécie          30
Deadpool
  08 mai 2015
Si vous êtes intéressé ou tout simplement intrigué par l'histoire de Mike Tyson et que vous cherchez à aller un peu plus loin que les rumeurs, ce livre est fait pour vous. le seul reproche que je lui ferai est une traduction de l'anglais vers le français que j'ai trouvé par moment assez spéciale
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   06 décembre 2020
J’en avais marre d’être un gros porc. J’avais honte de faire l’amour avec ma femme quand j’étais si gras. Encore le narcissique avec ses illusions de grandeur ! Je viens d’une lignée de gens pathologiquement obèses. C’est ce que je suis. Mais je suis tellement orgueilleux que j’allais me casser le cul et faire tout ce que je détestais plutôt que d’être le gros lard que je suis réellement. C’est là que la discipline a repris le dessus. Ça ne s’improvise pas. Il fallait que j’organise une réunion de comité dans ma tête et que je donne les ordres. Voici ce que nous allons faire. Voici les mesures concrètes qu’il faut prendre pour atteindre cet objectif.

La viande, ça ne m’a pas manqué. J’ai triché une fois pour prendre un tout petit morceau de bœuf, mais ça n’est pas passé et j’ai commencé à vomir. C’était devenu comme du poison pour mon corps. Toute cette viande que je mangeais avant ne faisait qu’alimenter mon agressivité. Et les produits laitiers me faisaient gonfler. Désormais, je mangeais beaucoup de haricots et Kiki me préparait de délicieux cocktails de fruits et de légumes. Une fois que je me suis lancé à fond dans le végétarisme, tous mes maux ont disparu. Ma pression sanguine trop élevée, mon arthrite, mon fort taux de glucose, pouf, disparu. Avant, j’étais un mort vivant, je mangeais de la merde et je fumais tous ces cigarillos à la Al Capone. À présent, je mangeais sainement, je faisais trois heures d’exercice et de gym par jour. Je ne suis qu’un extrémiste. C’était soit le yoga, soit l’aiguille dans le bras. L’un ou l’autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
enkidu_enkidu_   06 décembre 2020
J’étais parti ce matin-là avec Ramzan et son entourage. Je ne pouvais pas refuser tout cet argent. La Tchétchénie était un pays étonnant. Dès que j’y suis arrivé, on m’a donné une mitraillette. J’étais nerveux comme tout. Je n’avais pas spécialement envie de m’en servir, mais à Rome, on doit faire comme les Romains. La Tchétchénie était majoritairement musulmane, donc je devais porter un kufi et ils m’appelaient par mon nom musulman, Malik Abdul Aziz, qui signifie « Roi et serviteur du Tout-Puissant » en arabe. Je préfère qu’on m’appelle Abdul. Quand on ne m’appelle pas Abdul, le mieux est de m’appeler Mike. Dans tout le pays j’étais salué comme un héros musulman. Héros musulman, mon cul, je n’étais qu’un drogué furieux.

C’était vraiment une culture primitive, là-bas. La moitié du pays avait été détruite par les incendies pendant la guerre contre la Russie. Là où j’étais, il n’y avait quasiment aucun magasin. Rien que des terres, pas de bâtiments. Marilyn m’a dit plus tard qu’elle craignait pour ma sécurité parce que certains des rebelles s’opposaient au régime de Ramzan, mais si quelqu’un m’avait regardé de travers, les gardes du corps lui auraient arraché les yeux.

J’ai fait une apparition dans leur grand stade de foot. Leur idée de l’amusement, c’était de regarder quelqu’un faire des tours de grand huit à moto, genre Evel Knievel. C’était leur culture. Évidemment, si on m’emmène voir un truc, je dis : « C’est formidable ! » Si j’ai appris une chose pendant ce voyage, c’est de laisser les gens prendre les commandes. Je ne voulais pas me faire d’ennemis.

Ma principale tâche a été d’inaugurer le tournoi national de boxe qui durait quatre jours, en l’honneur du père de Ramzan.

— Je suis heureux d’être dans cette République tchétchène dont j’ai tant entendu parler, ai-je déclaré à la foule. Et je suis heureux d’être parmi des musulmans. Depuis longtemps nous voyons à la télévision une guerre injuste se produire en République tchétchène. En Amérique, nous avons prié pour qu’elle prenne fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
enkidu_enkidu_   06 décembre 2020
Quand je n’étais pas au téléphone, je lisais dans ma chambre. Le juge voulait vraiment que j’obtienne mon GED*, alors je me suis mis à étudier dans ce sens avec Muhammad Siddeeq, mon conseiller spirituel. Je n’avais aucune envie de faire des maths ou d’autres matières de ce genre, alors j’ai étudié le chinois avec un prof déniché par Siddeeq. J’avais suffisamment appris le chinois pour que, quand je me suis rendu en Chine quelques années plus tard, je puisse tenir une conversation.

La lecture me passionnait. Il n’y avait rien de mieux pour tuer le temps qu’un bon livre. Wayno et moi nous faisions la lecture tous les soirs à tour de rôle. L’un avait le livre et l’autre le dictionnaire pour chercher les mots inconnus. On employait même ces mots dans des phrases pour bien les assimiler.

J’ai beaucoup aimé l’Histoire de la civilisation de Durant. J’ai lu le livre de Mao, j’ai lu le Che. Et aussi Machiavel, Tolstoï, Dostoïevski, Marx, Shakespeare, etc. J’ai feuilleté Hemingway, mais ses livres étaient trop déprimants. Je gravitais surtout autour des romans rebelles, révolutionnaires. Mon préféré était Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas. Je me suis vraiment identifié au personnage principal, Edmond Dantès, qui est piégé par ses ennemis et jeté au cachot. Mais il n’est pas resté sans rien faire, à broyer du noir. Il a préparé son retour triomphal et sa vengeance. Dès que je me sentais perdu entre mes quatre murs, je lisais Dumas.

Au début, j’étais en colère contre la société. Puis je me suis senti dans la peau d’un martyr. Je dis toujours qu’un tyran meurt quand son règne s’achève, mais quand un martyr meurt, son règne commence. En lisant Mao et le Che, je suis devenu encore plus anticonformiste. J’adhérais tellement aux idées de Mao que j’ai fait tatouer son visage sur mon corps. Ainsi que celui d’Arthur Ashe. J’ai beaucoup aimé son autobiographie. Je ne savais pas qu’il était aussi avisé et connaisseur.

J’étais là, à côté de Mao, pendant sa fameuse longue marche. Mon objectif était désormais de manipuler le système de toutes les manières possible, en me servant des gardiens faibles, novices, ou impressionnés par moi.

* Le General Educational Development est un ensemble d’examens qui garantit à celui qui l’obtient le niveau d’études secondaires aux États-Unis et au Canada. (N.d.T.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
enkidu_enkidu_   06 décembre 2020
Mettre un terme à son addiction sexuelle, ce n’est pas comme arrêter la drogue ou l’alcool, mais l’essentiel reste de dire non, comme pour la drogue. Ça suppose beaucoup de travail personnel, et même si on est adulte, il faut un peu se comporter comme un enfant. On analyse constamment ce qu’on fait, la façon dont on parle aux femmes, le temps qu’on passe à les regarder. Ma limite, c’est trois secondes.

Une des façons de briser une addiction sexuelle, en tout cas pour moi, c’est d’être fauché. Quand je n’avais plus un rond, le cul ne m’amusait plus. Quand je suis sans le sou, je ne pense même pas au sexe parce que j’ai besoin de ces illusions de grandeur. J’ai besoin d’être logé dans une suite somptueuse ou sur une île magnifique. Si je baise dans un hôtel miteux, ça me renvoie trop à ma propre réalité.

C’est vraiment dur de contrôler sa dépendance sexuelle. Le moindre truc peut tout déclencher. Je me promène dans la rue, j’entends le clic-clac des hauts talons d’une femme, et c’est parti. Je me promène dans une ruelle obscure à trois heures du matin et à un carrefour j’aperçois une jolie fille, je me dis que ça doit être une pute, sinon qu’est-ce qu’elle ferait dehors à une heure pareille ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Mike Tyson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mike Tyson
Le récit drôle et rocambolesque d'un jeune comédien français parti remplacer au pied levé Adrien Brody sur un film d'action en Chine.
À 18 ans, Clovis erre dans les couloirs de l'ANPE spectacle quand un directeur de casting lui propose de passer un essai pour la publicité d'une sauce kebab.
Dix ans plus tard, alors qu'il multiplie les auditions et les petits rôles – surtout les rôles de méchants –, son téléphone sonne : le chasseur de têtes de l'ANPE refait surface. Cette fois, pour un film d'action patriotique chinois, China Salesman, avec à l'affiche, rien de moins que l'ex-champion du monde de boxe Mike Tyson et le roi du film de baston des années 1990, Steven Seagal. À la dernière minute, Clovis, doit remplacer… Adrien Brody !
Direction « Chinawood », le Hollywood chinois, pour des mois d'un tournage kafkaïen, bien encadré par le parti communiste. Soudain devenu une demi-star, Clovis découvre le Nouveau Monde qui se lève à l'Est.
Disponible en librairie.
+ Lire la suite
autres livres classés : boxeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère



Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
848 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre