AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yukari Maeda (Traducteur)Patrick Honnoré (Traducteur)
ISBN : 2745933388
Éditeur : Milan (11/06/2009)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Erin a un don : elle parle aux bêtes. Et pas n'importe lesquelles : les ôjû, animaux sacrés, mi-oiseaux mi-créatures. Nul ne peut les maîtriser. Sauf Erin. La mère d'Erin, jugée responsable de la mort des tôda, a été exécutée par les hommes de l'Arhan. Elle doit alors abandonner ce qu'elle a de plus cher. Au bout du voyage, elle trouvera pourtant un bien encore plus précieux : son don.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  01 septembre 2016
Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015-2016.
Livre découvert en furetant sur internet à la recherche d'un auteur en U. Je dois bien avouer que le résumé est bien loin de l'histoire réelle de cette lecture jeunesse, certains des éléments cités n'apparaissent même pas dans l'histoire, c'est à croire que l'éditeur n'a pas lu le livre avant d'en faire un résumé... Cela ne m'a pas empêché de passer un agréable moment en sa compagnie et d'être impatiente d'en lire la suite dès la clôture du challenge.
L'histoire commence par la rencontre avec Erin, jeune fille de 10 ans, peu de temps avant qu'elle ne perde sa mère dans des circonstances tragiques. Erin est très curieuse de nature et elle pose une multitude de questions à sa mère, non dénuée d'intérêt d'ailleurs car elle a une façon très particulière de réfléchir, très mature. La mère d'Erin appartient à la communauté des tôdâshus, ce sont des vétérinaires de tôdas, sorte de serpent géant à cornes. Erin va donc se retrouver orpheline de façon peu conventionnelle et n'aura aucun moyen de retourner dans son village. Elle sera donc accueillie par un vieil apiculteur qui lui apprendra tout ce qu'il sait sur la nature et sur bien d'autres sujets. Son adolescence se passera donc entre questions et apprentissage de la vie jusqu'au jour où une très belle opportunité s'offrira à elle pour réaliser son rêve.
Erin est une jeune fille très agréable à suivre dans ses questionnements et les différentes aventures qu'elle vivra grâce à son courage et sa générosité. Malgré une particularité génétique due à sa mère, elle ira toujours vers les autres et sera avide d'apprendre quelque soit les sujets. Grâce à ça, elle m'a ainsi appris différentes choses sur l'apiculture et le monde des abeilles. L'auteur a par ailleurs une plume très agréable et les pages défilent toutes seules, grâce au week-end, il a été lu en 2 jours. L'histoire est un peu longue à démarrer mais Erin a su titiller ma curiosité dès le départ, c'est une courageuse petite fille que nous suivons. L'univers créé est très intéressant et grâce à quelques narrateurs extérieurs à Erin, nous apprenons différents éléments liés aux légendes et à la politique de ce monde permettant ainsi de mieux l'appréhender. Il faudra d'ailleurs que je me renseigne si les tôdas et les ôjûs ne font pas partis de la mythologie japonaise.
Comme vous l'aurez compris, une excellente découverte a été au rendez-vous de ce premier tome et il me tarde de connaître la suite des aventures d'Erin. Il s'agit d'une littérature jeunesse très intéressante à lire et qui fait la part belle à la curiosité, à l'apprentissage de la mémoire et de la réflexion, et aux connaissances. Si vous êtes amateurs de littérature japonaise sur fond d'apprentissage, je vous conseille très fortement de découvrir ce diptyque et son auteur. Pour ma part, je lis le tome 2 dès que possible.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          354
Aumadaro
  24 avril 2019
Une belle découverte que ce roman jeunesse d'origine japonaise!L'intrigue s'installe doucement, au point qu'on devine tout juste où elle veut en venir. On nous présente les différents personnages et les histoires qui les accompagnent comme autant de pièces d'un puzzle en morceaux, qu'on aimerait vraiment assembler. Malheureusement, la brusque fin de ce premier tome ne nous en laisse pas le temps. Mais ce rythme, tout en étant un peu frustrant, n'est pas un point faible. Au contraire, il permet au récit de se dérouler sans accroc. J'espère réussir à trouver le second tome, malgré le fait que cette série n'est plus éditée (ce qui, selon moi, est à déplorer). le monde créé s'inspire d'un Japon un peu médiéval fantastique, avec des créatures intrigantes, une société qui sonne comme une monarchie revisitée et des personnages hauts en couleurs auxquels on s'attache rapidement. L'écriture est simple, mais réussit à évoquer des sujets sérieux et actuels avec des parallèles coulés dans le récit ( racisme, également des sexes, jugements hâtifs, ...). Ces évocations sont si bien amenées qu'elles n'en sont pas moralisatrices. Et derrière tout ça, une histoire originale, qui avance à son rythme et qui se boit comme un verre d'eau fraîche en pleine canicule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lael8
  09 novembre 2012
Ce récit en deux tomes a été un vrai coup de coeur ! J'ai enfin trouvé ce que j'avais cherché dans la belle fauconnière de M Z Bradley : à savoir une histoire de coeur entre l'animal et l'homme. Un histoire sensible, pleine de tendresse. C'est sans doute le gros point fort du livre : on se met tout de suite à la place d'Erin ; on tremble avec elle, on pleure avec elle, on respire la beauté de la nature avec elle.
Cela faisait lontemps que je n'avais pas plongé comme cela dans l'émotion du personnage, au point que la fin a été vraiment perturbante (...)
Que dire d'autre ? J'ai une nouvelle fois aimé cette mythologie japonaise très riche pleine d'esprits, d'animaux-dieux, de reines maudites, de légendes oubliés, de traditions... Les Tôdas sont en fait des dragons chinois : long serpent immense à cornes. Et les Ojû... je laisse la surprise ^^ Ils sont juste trop beaux ! La faune, aussi bien que les paysages, sont rendus par des descriptions poétique qui font rêver. Ce récit invite à contempler la beauté de la nature et à s'émerveiller. Mieux, il critique la domination de l'homme sur la nature, et promeut l'amour et la paix.
"la charmeuse de bêtes" possède aussi son intrigue, son suspens, et ses moments épiques comme toute bonne fantasy. Mais cela reste avant tout un roman initiatique (...)
un récit initiatique émouvant, riche et tendre, que j'invite vivement à lire et à faire lire aux plus jeunes !
Lien : http://chezlaventurierdesrev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lefso
  28 janvier 2011
Je me souviens d'avoir passé un très agréable moment en compagnie d'Érin, au point même de ne pas pouvoir poser le livre. C'est le premier conte japonais que je lis et j'ai été agréablement surprise par son contenu.
Ce livre est publié dans une collection jeunesse mais convient tout à fait pour des lecteurs adultes.
L'univers dans lequel se déroule cette histoire est superbe, aussi bien pour les créatures merveilleuses que pour les décors et les personnages. Ne connaissant pas l'histoire du Japon, je me suis parfois même demandé s'il s'agissait d'un roman historique avant de me rappeler que les tôda et les ôjû étaient des animaux qui ne pouvaient exister ;)
L'histoire est très manichéenne, les notions de pureté et d'impureté sont d'une importance fondamentale et sont à la base de toutes les croyances. Les personnages sont complexes et le style fluide et soigné de l'auteure nous permet d'en comprendre toute la profondeur.
Dans ce premier tome, Érin est confrontée au deuil et va découvrir ses capacités à soigner et comprendre les animaux.
En conclusion : un très bel ouvrage qui sort de mon ordinaire mais qui a tout de même réussi à charmer mon coeur (de bête ???).
Lien : http://lefso.blogspot.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Akajou
  12 octobre 2010
Ce premier tome nous plonge dans un Japon médiéval, quelque peu différent de part la présence de bêtes mystérieuses et fantastiques. Erin, une petite fille de 10 ans, va avoir beaucoup de problèmes : en effet, sa mère, soigneuse de Tôda, est accusée de la mort de plusieurs Tôda. Suite à cela, Erin va se retrouver loin de chez elle, chez un apiculteur qui la recueillera. Et cela, malgré le fait qu'elle a les yeux verts : ce sont les traits d'une population accusée de sorcellerie. Nous allons donc suivre, pendant les 2 tomes que compte la série, la vie d'Erin, de ses 10 ans à ses 18 ans.
Le premier tome n'a pas vraiment « d'action », mais étrangement, on n'en ressent pas le manque. Effectivement, on suit la vie tranquille d'Erin, qui ne rencontrera les Ojû qu'à la moitié du livre (à ce niveau du livre, la base de l'histoire est posée). Ces animaux légendaires changeront sa vie. D'après leur description, ce sont de majestueux ... Voir la suite sur mon blog ;D !
Lien : http://akashew.wordpress.com..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LefsoLefso   28 janvier 2011
De toute façon, elle savait depuis le début qu'elle ne s'en sortirait pas - ses blessures étaient trop importantes. Mais elle pouvait sauver Erin... Certes, elle n'avait absolument pas le droit de faire ça, même pour sauver sa propre fille. Elle le savait depuis sa naissance. C'était tabou. Elle connaissait l'interdit aussi clairement que s'il avait été gravé sur ses os.
Si elle faisait ça maintenant, devant tout ce monde sur la plage, elle savait parfaitement le terrible malheur qu'elle allait déclencher, dans un futur plus ou moins proche.
Soyon regarda sa fille dans les yeux. Elle vit son visage ruisselant d'eau et de larmes. Et devant ce visage, le conflit intérieur qui la déchirait s'évanouit comme une bulle.
Soyon serra sa fille dans ses bras et lui murmura à l'oreille :
- Érin, ce que je vais faire maintenant, ne le refais jamais. c'est un crime terrible.
Érin regarda sa mère, sans comprendre ce qu'elle venait de dire.
Soyon sourit, puis la serrant contre elle d'une main, murmura :
- Tu dois vivre! Et être heureuse !
Alors elle jeta le poignard et porta sa main à sa bouche, et, de toutes ses forces, siffla entre ses doigts. Un son strident, aigu, aux harmoniques complexes, résonna sur l'étang. Aussitôt, les tôda cessèrent de bouger, au point que la surface jusque-là agitée de l'étang devint très vite plate. Ils n'étaient pas tétanisés, non, seulement calmes ; les mâchoires légèrement relevées, ils regardaient la mère d'Érin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
WitchbladeWitchblade   12 décembre 2018
« Devant n’importe quel problème, il n’y a qu’une seule façon de faire dans la vie : inutile de se torturer, il suffit de tout prendre à la légère pour que la solution à laquelle on n’a pas pensé apparaisse comme une lumière. »

C’était sa philosophie.
Commenter  J’apprécie          110
WitchbladeWitchblade   06 décembre 2018
Tu m’as dit une fois que le parfum de chaque espèce de fleurs attire des espèces d’insectes différents. Alors j’ai pensé que c’était peut-être pareil : des insectes différents sont venus parce que les tôda ont changé d’odeur.
Commenter  J’apprécie          100
WitchbladeWitchblade   10 décembre 2018
Les larmes, c’est le venin de la tristesse. Il faut les faire couler pour que la tristesse parte avec elles.
Commenter  J’apprécie          120
WitchbladeWitchblade   13 décembre 2018
« Chaque région a son accent et ses façons de parler, il n’y a rien de risible à ça. Si quelqu’un se moque de l’accent de votre région, vous trouverez pas ça drôle, pas vrai ? »
Commenter  J’apprécie          62
autres livres classés : connaissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1384 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre