AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yves Roullière (Traducteur)
ISBN : 2268027244
Éditeur : Les Editions du Rocher (25/03/2004)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :

C'est à peine s'il daigna me regarder : il regardait l'échiquier. Pour Don Sandalio, les pions, fous, cavaliers, tours, reines et rois des échecs ont plus d'âme que les personnes qui les manœuvrent. Et sans doute a-t-il raison. Il joue plutôt bien, avec assurance, point trop lentement, sans discuter ni refaire les coups ; on ne lui entend dire qu'" échec ! ". Il joue comme on accomplit un service religieux. Mais non, mieux : comme on crée une silencie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
oiseaulire
  07 juin 2018
Ce court roman est une épure : pas d'enjolivures, pas de psychologie, une trame toute simple dont il est possible de tirer mille fils de réflexion ou de rêverie : est-ce que les êtres se rencontrent vraiment ou rebondissent-ils les uns contre les autre comme des bulles de savon ? dans quel monde vivons-nous ? ne rêvons-nous pas notre propre existence et celle d'autrui ? l'amitié existe-t-elle ? Peut-on sortir de la solitude ? Voyons-nous en ceux que nous rencontrons autre chose que la part de nous-même que nous y projetons ; refusant pour cela, comme le narrateur du récit, de connaître la vie de son adversaire aux échecs, de peur de perdre son propre contour dans l'irruption de l'étranger en l'autre ? Terrible indifférence ou mode incontournable de notre façon d'être au monde : se voir en tout et tout voir en soi ?
Miguel de Unamuno nous offre une clé de son étrange et envoûtant texte dans l'épilogue : tout écrit, qu'il soit roman, biographie, poésie, chronique historique, est en fait roman, ou plus exactement autobiographie de son auteur. Tous les écrivains se créent eux-mêmes dans tous leurs personnages, et peu importe l'argument. Ainsi le "Roman de Don Sandalio" n'est-il pas l'histoire de la vie de Don Sandalio vue par son compagnon de cercle, mais bien le roman de l'auteur du roman. Le "roman du roman" selon Unamuno. Tant il est vrai que " tout auteur supposé parler d'un autre ne parle en réalité que de lui-même."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DuluozDuluoz   28 décembre 2016
Le problème le plus profond de notre roman, du tien, Felipe, du mien, de celui de Don Sandalio, est un problème de personnalité, d'être ou de pas être, et non de manger ou de ne pas manger, d'aimer ou d'être aimé; notre roman, celui de chacun d'entre nous, est de savoir si nous sommes d'avantage que des joueurs d'échecs, , de l'hombre, de la mouche , du cercle, ou...la profession, fonction, religion ou sport que tu voudras, et, ce roman, je le laissa à quiconque le rêvera en en tirant le meilleur profit, la meilleur distraction, la meilleur consolation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Miguel de Unamuno (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Miguel de Unamuno
Vidéo de Miguel de Unamuno
Dans la catégorie : Mélanges littérairesVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Mélanges littéraires (71)
autres livres classés : échecsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
271 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre