AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211213421
Éditeur : L'Ecole des loisirs (21/02/2013)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Finn et Clara habitent un village de pêcheurs, sur une île en mer d’Irlande. Leur père leur a fait une belle surprise: il a construit pour eux un curragh, une petite barque traditionnelle. Ils peuvent y naviguer, à condition de se tenir à distance de l’Île aux Brumes, un endroit maudit dont personne n’est jamais revenu…
Ce n’est pas qu’ils veulent désobéir… mais, un jour d’épais brouillard, Finn et Clara sont entraînés à la dérive et échouent sur l’Île aux Br... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  01 mai 2015
"Ce livre est dédié à l'Irlande et à tous les gens qui nous ont accueillis à coeur ouvert." Tomi Ungerer.

Rien qu'en lisant cette dédicace je savais que ce livre résonnerait favorablement en moi. Et pourtant, je ne suis pas toujours séduite par les illustrations de Tomi Ungerer. Mais là, c'est différent, il s'agit de l'Irlande ! J'aime tant l'Irlande ! Ses somptueux paysages, la culture celtique, la jovialité et l'ambiance incroyable de ses pubs , la gentillesse et la simplicité de ses habitants, et même les facéties du soleil qui n'arrête pas de jouer à cache-cache avec les nuages.

Dès les premières pages de l'album, je me suis retrouvée sur une de ses îles qui renforcent le côté farouche et pittoresque de l'Irlande. Elle me fait énormément penser à Inisheer, la plus petite des îles d'Aran, situées dans la baie de Galway. On y retrouve les falaises abruptes battues par les vents, les murets de pierre sèche, les moutons qui paissent librement, la tourbe pour le feu, et surtout ces curieuses petites embarcations qu'on ne trouve nulle part ailleurs, les curraghs.
C'est justement un curragh qu'un jour le père de Finn et Cara leur offre afin qu'ils puissent se promener et pêcher. Avec cette recommandation ultime : " Ne sortez pas de la baie et surtout ne vous approchez jamais de l'Île aux Brumes. C'est un endroit maudit, dangereux, cerné par les courants les plus traîtres. Ceux qui se sont aventurés dans ses eaux ne sont jamais revenus."
Pourtant, un jour, lors d'une habituelle escapade, les deux enfants se retrouvent perdus dans un épais brouillard et échouent sur l'Île aux Brumes.Les enfants empruntent alors un escalier creusé dans la falaise aux marches glissantes et escarpées...

Tomi Ungerer nous offre ici une légende pleine de douceur enveloppée par le charme de ce pays de brume teinté de gris-bleu et de gris-vert. L'hommage est à la mesure de l'Irlande : sobre, paisible avec une once de mystère enchanteur.
Inutile de vous préciser bien sûr où se terminera cette histoire ...(Allez, un petit indice : on y chante, on y joue du bodhran et on y boit de la Guinness à foison ! )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          294
missmolko1
  09 mai 2013
Autant vous l'avouez de suite ma première rencontre avec Tomi Ungerer s'est mal passée. Elle date du début des années 1990, j'étais a l'école maternelle et quand il faisait pas beau (c'est-à-dire souvent, je vivais en Picardie à l'époque), la maitresse nous mettais devant la télé et chaque fois on avait le droit à la VHS des trois brigands. Et ce dessin animé me faisait un peur bleue (bon je sais j'étais une vrai froussarde)....
J'ai donc eu envie de me réconcilier avec l'auteur et de découvrir un autre de ses livres. Mon choix s'est porté sur Maître des brumes car l'action se passe en Irlande.
Je ne suis absolument pas déçue car c'est un bel hommage à l'Irlande, qui débute d'ailleurs avec une dédicace toute particulière au pays et à ses habitants!
On y retrouve l'ambiance des légendes traditionnelles irlandaises que l'on raconte aux enfants et j'ai pris plaisir a lire ce très bel album.
Les illustrations sont très belles et très sombres, et représentent très bien les paysages d'ici : les collines avec les moutons, la brume.... A lire pour le dépaysement et les petits apprécieront la rencontre avec le maître des brumes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
Myriam3
  25 août 2014
Je n'aime pas tous les livres de Tomi Ungerer, mais celui-ci m'a plu par sa beauté et sa simplicité. Finn et Cara sont frère et soeur et vivent en Irlande avec leurs parents. La famille est pauvre mais heureuse. Un jour de brouillard, les deux enfants se perdent en barque - un curragh - et échouent sur l'Ile aux Brumes dont personne n'est jamais revenu. Ils y rencontrent le Maître des Brumes...
Les illustrations sont très belles et reflètent bien l'esprit de l'Irlande de la Côte Ouest, avec ses ciels chargés, sa brume, ses briques de tourbe, ses murs de pierre et le pub du village où musiciens de Bodhran et tin whistle se retrouvent (pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un tambour irlandais et d'une flûte) . L'histoire a juste la bonne dose de frayeur, mais comme dans les Trois Brigands, on s'attache finalement à celui qui sème la peur.
Un livre riche en atmosphère, une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          130
IreneAdler
  16 mai 2013
Surpris par le brouillard, Cara et Finn se retrouvent sur l'île interdite, celle du Maître des Brumes. Pourtant, lorsqu'ils le rencontrent, celui-ci se montre très aimable. Mais au matin, ils sont seuls. N'était-ce qu'un songe ?
Toute la poésie d'Ungerer dans ces dessins fourmillant de détails. C'est toujours un plaisir de lire et de regarder ses albims jeunesse (ayant eu la chance de n'avoir pas été traumatisée par ma maîtresse !) Je ne sais pas s'il s'agit d'une légende irlandaise ou non, mais l'ambiance y est bien celle que j'ai rencontré lors de mon court séjour sur l'île : joie, fête, partage, dignité (musique, brouillard et moutons !).Je recommande vivement !
Je remercie Missmolko pour cette découverte !
Commenter  J’apprécie          131
christinebeausson
  11 mars 2015
Après la lecture du "Puits" de Ivàn Repila, ma critique catastrophée où j'avouais "ne pas aimer les contes", ma fille m'a proposé la lecture du "Maître des Brumes" pour nuancer mon propos.
( bien que entre temps, la relecture de "une nuit sans dormir" de Manz'ie, illustré par Reiser, m'avait déjà éloignée de propos aussi catégorique !)
Alors je suis partie avec Tomi, au pays des iles irlandaises !
L'atmosphère ouatée, brumeuse, est très accueillante. Je m'y suis sentie comme chez moi. ( il est vrai qu'habitant en Bretagne nord, je n'ai fait que traverser la Manche !)
L'illustration de l'accostage sur l'île aux brumes, est saisissante, lors de ma prochaine promenade au milieu d'un chaos de rocher, je rechercherai cette image qui est restée gravée dans mon imaginaire, et même pas peur na !
Alors les contes dans tout cela ?
Je me suis replongée dans mes souvenirs de textes traitant de l'utilité des contes.
Pour commencer, celui qui , il y a déjà fort longtemps m'avait interpellé sur le sujet, Bruno Bettelheim. "Il suggère que les contes aident l'enfant à découvrir le sens profond de la vie tout en le divertissant et en éveillant sa curiosité. Les contes stimulent l'imagination de l'enfant et l'aident à voir clair dans ses émotions mais aussi à prendre conscience de ses difficultés tout en lui proposant des solutions possibles aux problèmes qui le troublent."
Apres recherche auprès de ma copine internet, j'ai découvert des informations complémentaires :
"Pour René Kaës, le personnage du conte a trois fonctions : celles de lien, de transformation et d'intermédiaire. Plus précisément, il relie des processus primaires et secondaires, il transforme des fantasmes inconscients en récits structurés, et agit comme un intermédiaire entre le corps et le milieu social."
"Pour Georges Jean, “le magique” des contes garde toute sa place dans l'imaginaire des enfants. Cette magie-là demeure dans “le pouvoir des contes” où s'inscrivent nos interprétations possibles et personnelles. En effet, c'est ce pouvoir qui nous permet de faire le “double trajet” entre le monde extérieur et le monde intérieur, entre le réel et l'imaginaire."
En conclusion, je ne dirais plus, je n'aime pas les contes, mais plutôt, il y a des contes comme des romans, des essais, .... Que je n'aime pas !
Alors l'histoire lue aujourd'hui m'a charmée, je crois que je vais me laisser pousser les cheveux et j'en glisserai un dans la soupe de mes petits enfants !!!
Si vous voulez comprendre et bien lisez le Maître des Brumes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (3)
LaPresse   22 juillet 2013
La sobriété et le détail du trait s'allient naturellement au fantastique du récit dans lequel la liberté et le pouvoir des enfants ont le dernier mot. Les couleurs sombres, brumeuses enveloppent ce récit de bord de mer.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Ricochet   18 avril 2013
Une douce quiétude se dégage de ce nouvel album de Tomi Ungerer. On se love dans ses mots et on se prend à rêver de partager un jour de vie avec Finn, Cara et leurs parents.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LaLibreBelgique   06 mars 2013
Ungerer cette fois, nous ramène sur terre en un conte aux rouages bien huilés entre frissons, ruralité et humanité.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Myriam3Myriam3   25 août 2014
Mais un jour, un brouillard épais envahit la baie. La marée les entraîna vers le large. Poussé par de forts courants, leur curragh partit à la dérive. Ils étaient perdus. Seule la cloche d'une balise résonnait dans le silence cotonneux.
Commenter  J’apprécie          90
PegLutinePegLutine   16 janvier 2014
Les marches étaient escarpées et glissantes, et dans le clair de lune, tout semblait saupoudré de farine.
Ils grimpèrent, grimpèrent, et grimpèrent encore...
Commenter  J’apprécie          90
missmolko1missmolko1   09 mai 2013
I dedicate this book to Ireland and to all the wonderful people who welcomed us here.
Commenter  J’apprécie          130
blandine5674blandine5674   02 avril 2016
La solitude ne m'ennuie pas.
Les poissons et les oiseaux me tiennent compagnie,
ils aiment les chansons que je leur chante. Ecoutez !
Commenter  J’apprécie          50
PegLutinePegLutine   16 janvier 2014
"Ne sortez pas de la baie", les avertit le père, "et surtout ne vous approchez jamais de l'Ile aux Brumes.
C'est un endroit maudit, dangereux, cerné par les courants les plus traîtres. Ceux qui se sont aventurés dans ses eaux ne sont jamais revenus."
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Tomi Ungerer (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tomi Ungerer
Dans le cadre des 4èmes Rencontres de l'illustration, ce ne sont pas moins de cinq expositions que la ville de Strasbourg consacre à l'artiste contemporain et auteur de bande dessinée Blutch. Jusqu'au 30 juin, les visiteurs peuvent découvrir les ?uvres originales de l'artiste : - Au musée d'Art moderne et contemporain (Art mineur de fonds) - Au musée Aubette 1928 (Pour en finir avec le cinéma) - Au musée Tomi Ungerer (Un autre paysage) Pour accompagner ces expositions, un beau livre est disponible en librairie "Un autre paysage" : ce beau livre se consacre au seul dessin, avec des textes de grands spécialistes reconnus mondialement, un entretien fleuve, et, bien entendu, plus de dessins que Blutch n'en a jamais montré. https://www.dargaud.com/bd/MONOGRAPHIE-BLUTCH
+ Lire la suite
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Trois Brigands

Quelle est le prénom de la jeune héroïne ?

Alice
Marie
Tiffany
Lise

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Les Trois Brigands de Tomi UngererCréer un quiz sur ce livre
.. ..