AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Éric Chédaille (Autre)
ISBN : 2856164021
Éditeur : Presses de la Renaissance (18/03/1998)

Note moyenne : 2/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Dans la Venise du XVe siècle, quelqu'un, un obscur tailleur de pierre, a façonné une femme à nulle autre pareille... Vierge profane ou madone ? Nul ne sait. Le corps tendu entre pudeur et désir, elle est aussi émouvante qu'insaisissable. Emoi timide ou grâce sensuelle ? Une chose est sûre, l'artiste en était amoureux, tout comme l'est Raikes, ce jeune conservateur anglais, chargé de la restaurer.
Au fur et à mesure que Raikes lui rend la pureté de ses ligne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
barjabulette
  10 octobre 2012
Est ce moi qui deviens difficile ou ce livre était il bien un vrai navet ? J'ai bien envie d'opter pour la seconde option.
Dans le cadre du challenge abc babélio 2012 2013, j'avais besoin d'un auteur dont le nom commençait par la lettre U. Je me rends à la bibliothèque, je flane et.... mon regard se porte sur ce roman.
Qu'est ce qui attire mon regard ? Essentiellement le titre : La Vierge de pierre. La couverture est assez plaisante, une statue un peu abimée. Première ligne du 4ème de couverture : Dans la Venise du XVème siècle !
La, ça y est, c'est pour moi ! Je l'emprunte pour 1 mois.
Dès les premières pages, je trouve que ça se présente plutôt bien, il s'agit manifestement d'un prisonnier italien (Piémontais) qui écrit du fin fond de sa geôle à un de ses juges.
Ensuite, on passe à une autre partie de l'histoire, époque plus proche de nous, les aventures d'un restaurateur de sculpture anglais, on suit ce brave garçon jusqu'à pratiquement la moitié du livre. Par moment,, certes, on se laisse prendre au jeu, on recroise la statue dans tel ou tel jardins, on se pose des questions mais.... le suspens ne décolle pas, on est pas scotchés au roman, le style de l'auteur reste lourd et rempli de descriptions à n'en plus finir, il passe pllus de temps à décrire les lieux et les personnages qu'à nous parler de l'aventure elle même. Cette partie est assez "classique" du mauvais roman, une histoire de femme, on ne voit même pas très bien ou l'auteur nous emmène. Ensuite, une troisième époque vient s'imbriquer dans l'histoire, XVIII ème siècle, un vieux monsieur nous raconte ses aventures un peu lubrique avec sa maîtresse ainsi que la trahison de son "majordome", cette partie n'amène tjs pas grand chose au roman mais on prend son mal en patience et nous voici dans la dernière ligne droite de ce mauvais suspens... retour dans la vie de notre restaurateur de sculpture, un meurtre (classique) , il faut chercher très loin le lien entre ce meurtre-ci et les autres parties du livre, on ne voit donc tjs pas ce que l'auteur voulait nous dire et.... last but not least, enfin on en voit le bout, l'épilogue de cettte aventure, retour au Moyen Age ou le pauvre prisonnier comprend pourquoi il est en prison, raison qu'on a compris dès le début du roman.
Il est à mettre dans le même sac que la règle de 4 de Cadwell (il est même plus mauvais) et des romans de K.Neville ! J'imagine que Barry Unsworth a essayé de surfer sur la vague du Da Vinci Code mais, il faut reconnaitre qu'il a du tomber de la planche de surf !
Même sur la plage ce roman est insipide, incolore, plat et super plat !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fantine
  29 mars 2010
Histoire “d'amour” entre une statue représentant la Madone (ou la Vierge) et Simon Reike, jeune conservateur chargé de la restaurer...
Un mystère plane autour de cette statue de pierre.
Diverses questions se posent autour du sculpteur, sur la jeune femme ayant servi de modèle ainsi que sur son commanditaire. Qui sont ils ? C'est ce que va essayer de découvrir Simon Reike... ...
Etant littéralement envoûté, possédé par cette “Vierge de pierre”, Simon Reike ira jusqu'au bout de lui-même, frolant parfois la folie afin de découvrir son secret.
L'intrigue de ce roman est passionnante de la 1ere à la dernière ligne.
On suit pas à pas un drame, débuté il y a cinq siècle, jusqu'à son dénouement final, de nos jours.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
barjabulettebarjabulette   07 octobre 2012
Pensez-vous que l'on consentirait à toutes ces dépenses, à cette somme d'efforts concertés s'il ne s'agissait que de sauver des vies ? Non, bien sûr. On se soucie avant tout des objets. Ces fameuses inondations de 1966,qui sont en fait à l'origine de tous les projets internationaux de restauration et de ce flux de millions de dollars venant de l'étranger, eh bien elles n'étaient pas si terribles. Je veux dire que dans l'échelle des cataclysmes, elles voisineraient avec le zéro. Si Venise n'en avait pas été le théatre, si en fait de sinistrés il n'y avait eu que les autochtones, qu'est-ce qui aurait été fait ? Si cela était arrivé ailleurs avec une gravité dix fois supérieure, qu'est-ce qui aurait été fait ? Je vais vous le dire. On aurait envoyé quelques colis de vivres et on n'y aurait plus pensé."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre