AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253134718
Éditeur : Préludes (01/04/2020)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Sortie 27 mai 2020
A quarante ans, Paul est un tantinet désoeuvré. Il n'aime plus son travail, une activité avilissante qu'il n'a pas vraiment choisi. Il déteste ses collègues, de sombres idiots jaloux les uns des autres, et son patron, un homme prétentieux et vulgaire. Il est exaspéré par son voisin, un forcené du vélo donneur de leçons. Quant à son dentiste, il vient d'avoir l'idée augrenue de partir en vacances sur l'île de Mona au moment où Paul souffre d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  14 juillet 2020
L'iguane de Mona. de l'île de Mona.
C'est ce drôle d'animal que Paul imagine lorsqu'il rêvasse d'une vie meilleure. Cet iguane qui concentre tous ses rêves d'évasion. Là-bas. Au soleil …
Pourtant Paul devrait être heureux. Il a une femme qu'il aime, un petit garçon (trop) intelligent, un boulot et même un chien. Peut-on rêver mieux ? Sûrement…
Paul s'embourbe entre un voisin oh combien agaçant, un dentiste sur le départ, un fils surdoué et une femme qu'il aime aimer.
Michael Uras offre le portrait tendre mais incisif d'un homme qui rêve de mieux, qui contemple crument ce qu'il est, ce qu'il pensait devenir. Un homme qui touche le fond, avec élégance et une certaine application, pour mieux remonter à la surface des choses. Cet homme qui prend l'eau, dans cette maison rongée par le doute et les larves qui grignotent, peu à peu, ce qu'il croit avoir construit. Comment se battre contre l'âge qui ronge, contre la vie qui lasse un peu parfois, contre ce que l'on devient, envers et contre soi ?
Un roman sur la crise de la quarantaine, sournoise mais éclatante. Un roman sur ces passages à vide que l'on traverse parfois et qui peuvent mener vers l'abîme ou le paradis, un roman sur les choix d'un homme. Un roman qui grince, doux et amer à la fois. Un roman léger comme l'optimisme, grave comme le désenchantement de nos vies. Mélancolique à en rire, comme l'amusante tragédie que peuvent être nos vies.
Il s'agit du premier roman de de Michael Uras que je lis et ce ne sera pas le dernier. J'aime le ton, j'aime son ironie. Bref, j'ai aimé ce drôle d'iguane. J'ai aimé ce drôle de zèbre qui parlera à beaucoup d'entre nous!

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Zazaboum
  22 août 2020
Paul a la quarantaine, il s'ennuie, son travail le révulse, sa femme est universitaire, son fil surdoué et il est incapable d'imposer quoi que ce soit à son chien !
La déprime, sournoise, l'engloutit et il aimerait être un iguane de l'île de Mona qui ne fait rien d'autre que de paresser au soleil ! Pas de décision à prendre, rien à avouer, rien à faire ! Ne plus paraître !
Suite à quelques faits anecdotiques, il cesse d'aller au travail et prolonge les arrêts maladie. Il tait, il ment, fait comme si tout continuait ! le voisin le surveille, le dentiste ne s'est pas lavé les mains avant de le soigner, le chien persiste à faire ce qu'il veut et des larves xylophages dévorent la maison. Il les combat comme il combat son mal être, sans efficacité aucune ! Son enfance lui revient en mémoire, violente et sans amour, celle qu'il ne voulait à aucun prix faire vivre à son fils et il continue à se noyer dans le non-dit.
Sur une trame de tristesse, profonde mais jamais avouée, Michael Uras déroule la vie de Paul, celle qu'il n'a pas eu, celle qu'il aurait peut-être eu envie d'avoir, celle qu'il va se créer et l'espoir qui vient avec. L'humour ne manque pas dans ces écrits un peu déjantés parfois, à l'image des pensées de Paul !
Qui n'a jamais eu envie de ne rien sentir, ne rien penser, ne rien faire avant d'arriver à se remettre en question ? La mélancolie est prégnante mais comme un baume apaisant.
Première rencontre avec Michael Uras et c'est une bonne surprise. J'ai été touchée par sa façon d'écrire le vide d'une vie sans donner dans le mélodrame.
#LIguanedeMona #NetGalleyFrance #editionspreludes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
mariech
  12 janvier 2020


L’iguane de Mona c’est le portrait d’une famille , les parents Paul, sa femme Kate et leur fils Milan qui est surdoué .
Kate réussit sans problème à concilier sa vie familiale et son travail , par contre Paul commence tout doucement à perdre pied .
Il est démotivé , déprimé sans doute , son travail ne le passionne plus et il commence à s’absenter . Tout commence par un mal il de dents qui se termine en abcès et pour couronner le tout son dentiste est absent .
Paul va faire la connaissance d’un dentiste original qui le soignera en urgence , il obtient un certificat médical , le fait prolonger , ment à sa femme et à son fils , ne va plus travailler .
Il retourne à son travail car il obtient une belle promotion , il va remplacer un collègue qui est licencié .
Il s’en veut d’avoir obtenu le poste de son collègue, collègue qui n’a pas supporté de perdre son travail et qui s’est suicidé .
Il pense sans arrêt à ce collègue .
Des larves commencent à apparaître dans la maison , des larves qui s’attaquent au bois , évidemment la maison est entièrement construite en bois , il y a les nombreux livres de sa femme , ils sont attaqués par les larves .
Paul ne dit rien à sa femme et à son fils , il achète un puissant pesticide , ce qui va provoquer la mort de son chien .
C’est une descente aux enfers racontée de façon loufoque , le style de l’auteur m’a fait un peu penser à certains livres de Jean - Paul Dubois , je pense notamment à ´ Vous permettez Monsieur Tanner ´ .
A la fin il y a le retour de l’espoir , Paul part sur une île avec sa famille , là ont sont les iguanes qui donnent le titre du roman .
Il apprend que sa maison est sauvée , il va mieux , il reprend goût à la vie , la dépression de la crise de la quarantaine se termine , la vie reprend doucement ses droits .
Une lecture agréable , surprenante .
De cet auteur j’ai beaucoup aimé ´ Nos souvenirs flottent dans une mare poisseuse ´ , qui raconte une belle histoire de famille , je vous le recommande.
J’espère que l’auteur nous racontera encore d’aussi belles histoires .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
zabeth55
  16 juin 2020
Me voilà un peu perplexe et déroutée devant ce dernier roman de Mickael Uras.
Non pas que l'histoire m'ait déçue, pas du tout.
C'est juste que je ne m'attendais pas du tout à ça.
Ҫa ne ressemble en rien aux précédents.
Je pensais retrouver un peu de Sardaigne, un peu de Proust.
Il n'en est rien.
C'est l'histoire simple d'un homme simple.
Amoureux de sa femme universitaire
Soucieux de son fils de treize ans, un brin pédant il faut bien le dire.
Mais il est las de son travail et traverse une sévère crise de la quarantaine
Il ne rêve que de l'île de Mona. Il voudrait y être iguane et ne rien faire.
Avec peu d'éléments, l'auteur a su faire une histoire émouvante et drôle.
Une histoire grave et légère, déprimante et amusante, qui aurait pu être ennuyeuse mais qui est intéressante, mélancolique et humoristique, empreinte d'un passé douloureux et d'un futur de rêve sur une île..
Que de paradoxes !
C'est une source de réflexion sur le sens de la vie, sur le rôle et l'importance des parents, sur les passages à vide.
On retrouve, comme dans tous les livres de Mickaël Uras, beaucoup de positivisme et de douceur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
sylvaine
  19 avril 2020
L'iguane de Mona Michael Uras publié chez Préludes
Depuis ses débuts, Cherchez Proust, son succulent premier roman, je prends plaisir à découvrir les romans de Michael Uras.
L'iguane de Mona est un excellent moment de lecture.
Alliant un ton tragico-comique à un humour grinçant, Michael Uras nous présente Paul. Que dire de Paul? La petite quarantaine, heureux dans son couple, un boulot bien payé à défaut d'être gratifiant, une charmante épouse, Kate, enseignante à l'université ,thésarde, Milan leur fils, 13 ans, l'adolescent bon élève et sentencieux sans oublier Pomme le briard... Mais voilà Paul rêve de l'île de Mona et plus exactement des iguanes de Mona, des animaux occupés à ne rien faire d'autre que lézarder au soleil, normal pour des lézards! Et puis un jour, la machine déraille entre son patron, le collègue, le voisin et de minuscules petites bêtes qui envahissent la maison.
Un roman je dirais doux-amer sur vous, sur moi, sur nous , un roman où chacun peut se poser les innombrables questions du pourquoi, du comment , du où je vais, d'où je viens, faire remonter à la surface tous les souvenirs enfouis au plus profond parfois agréables parfois douloureux. Paul est un personnage attachant, très sensible, un homme qui veut tout bien faire et surtout réussir à être le meilleur père possible.
Un roman à lire entre les lignes, un roman à découvrir. Bonne lecture
Un grand merci aux éditions Préludes pour ce partage #LIguanedeMona #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   26 avril 2020
L’iguane de Mona passe son temps à griller au soleil. Il ne fait rien d’autre que ce qui est essentiel à sa survie. C’est une vie agréable pour qui vit sous les tropiques. Le soleil, le sommeil. Une musique douce et le vent chaud qui rassure la peau. Je ne connais pas Mona. Je n’y ai jamais mis les pieds mais je suis certain que mon existence aurait été parfaite là-bas. Simplement, à l’image de la plupart de mes congénères, je mène une existence que je n’apprécie guère. Des épinards à chaque repas alors que je les déteste. Une vie verte quand je la voudrais bleu et jaune. Comme les paysages de Mona où l’iguane entrouvre un œil avant de se rendormir. « J’ai encore le temps, dit-il, la soif n’est pas là, la faim non plus. Attendons. » Et le repos reprend dans un silence d’insectes et d’oiseaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
papillon_livres30papillon_livres30   13 juin 2020
Les gens aiment les récits, ils aiment qu'on leur raconte des histoires. D'ailleurs, si on m'avait demandé une définition de l'être humain, j'aurais dit: l'Homme est l'être qui raconte et qui aime qu'on lui raconte des histoires. Voilà ce qui nous différenciait des animaux et je ne voyais l'apparition du langage que comme la volonté de développer un moyen de raconter.
Commenter  J’apprécie          40
maryliselecoanetmaryliselecoanet   20 juin 2020
Ces études ne me plaisaient pas. Trop contemplatives. Un comble pour moi qui, à présent, ne voulais plus faire que cela, contempler. Kate poursuivit dans cette voie, brillamment. Tout l’intéressait. Elle avait trouvé l’univers dans lequel elle s’épanouirait. Le bon bocal pour le bon poisson. De mon côté, j’avais sauté par-dessus bord, pensant rencontrer un monde plus adapté à l’extérieur, oubliant qu’en dehors du bocal je risquais l’asphyxie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BillBill   28 mars 2021
L’iguane de Mona passe son temps à griller au soleil. Il ne fait rien d’autre que ce qui est essentiel à sa survie. C’est une vie agréable pour qui vit sous les tropiques. Le soleil, le sommeil. Une musique douce et le vent chaud qui rassure la peau. Je ne connais pas Mona. Je n’y ai jamais mis les pieds mais je suis certain que mon existence aurait été parfaite là-bas. Simplement, à l’image de la plupart de mes congénères, je mène une existence que je n’apprécie guère. Des épinards à chaque repas alors que je les déteste. Une vie verte quand je la voudrais bleu et jaune. Comme les paysages de Mona où l’iguane entrouvre un œil avant de se rendormir. « J’ai encore le temps, dit-il, la soif n’est pas là, la faim non plus. Attendons. » Et le repos reprend dans un silence d’insectes et d’oiseaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DelphineWRDelphineWR   01 février 2021
Ce genre d effusion se faisait de plus en plus rare dans la maison alors je fermais les yeux et tendis mes lèvres en attendant celles de Kate... qui n arrivèrent jamais. La jonction ne se fit pas. À la manière d une station spatiale espérant un ravitaillement disparu dans l infini, je restai seul dans une posture plutôt ridicule.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michael Uras (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Uras
Michaël Uras vous présente son cinquième roman "L'Iguane de Mona", à découvrir dès à présent en librairie !
Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16831 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..