AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Vincent Zouzoulkovsky (Traducteur)
ISBN : 284538114X
Éditeur : Panini France (01/01/2002)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 120 notes)
Résumé :
Kenji, prévenu des plans d’Ami par un ancien adepte qui a payé de sa vie, ne sait pas quoi faire. Désemparé devant l’ampleur, la folie, de ces plans, que peut-il faire ?

Il essaie tout d’abord de rassembler ses anciens camarades de jeu, mais n’a pas le cœur de leur demander un tel sacrifice… C’est donc seul qu’il va affronter Ami.

Assistant à un étrange concert où le public n’est composée que d’apetes de la secte d’Ami, Kenji, le grand ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Walktapus
  28 juillet 2014
Quand je lis une bd je le fais toujours en deux fois. La première en me concentrant sur l'histoire, la seconde en feuilletant, en regardant les dessins, le rythme, les cadrages, le découpage, la mise en scène. La seconde apporte souvent un intérêt différent, mais avec Urasawa ça dépasse tout.
Ce monsieur est un génie de la mise en scène. Quand Kenji joue de la guitare en pleine page, les voisins sont comme écrasés par le son dans des toutes petites cases. La scène du concert est admirable, avec une tension palpable en crescendo, et des fins de page qui tombent toujours miraculeusement au bon endroit. Il est peut-être un peu moins bon dans certaines scènes d'action, je trouve, mais avec lui une foule prend vie, une menace s'incarne dans le dessin, une simple conversation devient intense, fut-ce avec un chien, un bébé devient personnage majeur, un regard et un cadrage suffisent à donner un sens profond à des cases muettes.
Mais c'est invisible. C'est le paradoxe du manga (ou de la bd, quand le dessin est au service d'une histoire et pas l'inverse). Meilleure est la technique, moins on y prête attention. J'essaie toujours de prendre le temps en lisant, en me disant que si une ou plusieurs personnes ont passé des heures sur une planche, ce n'est pas pour la parcourir en 10 secondes. Mais ici le récit est tellement bien amené, les personnages tellement bien caractérisés et le suspense si prégnant que c'est tout simplement impossible. Je pense que quand une bd est bonne, l'accélérateur doit prendre le dessus sur la pédale de frein. D'où la seconde lecture.
Et puis un tome par semaine, pas plus, pour faire durer le plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1512
ElGatoMalo
  22 décembre 2014
Compilation de vingt-deux nouveaux chapitres de l'histoire où le dessin s'assombrit, perd de sa luminosité. En même temps, la date fatidique approche dans la première moitié de ce volume. L'avenir s'obscurcit lui aussi. On arrive au trente-et-un décembre deux mille et là, au moment le plus tragique, alors que les prédictions du cahier continuent à se réaliser, que des populations entières meurent dans un bain de sang un peu partout dans le monde, par une pirouette assez contrariante et très frustrante, comme s'il se rendait compte qu'il ne pouvait plus monter d'un cran encore dans l'horreur et le suspense, l'auteur nous envoie en 2014 pour suivre les aventures de Kanna, la nièce de Kenji (un des rédacteurs du cahier des prédictions, meneur de la bande des gamins de la Base Secrète et principal héros des deux précédents volumes), devenue adolescente particulièrement rebelle en quête de liberté et d'autonomie. Elle est impliquée dans une guerre ethnique des gangs dans le quartier le plus mal famé de Tokyo. En la suivant, on rencontre un nouveau personnage et on découvre par petites touches ce qu'est devenu le monde. Par une coïncidence une peu forte, elle habite seule dans un immeuble où des mangakas célèbres ont résidé. Ils en restent deux qui ne le sont pas - célèbres - mais qui permettront à Otcho (le maître des arts martiaux, l'autre rédacteur des prédictions, le "super héros" de l'histoire), d'une manière que je ne révèlerai pas, d'apprendre qu'elle est en danger.
Sur les thèmes noués du restaurant de nouilles, des travestis, de la guerre des gangs, de l'adolescence, l'histoire se prolonge en essayant de rester attractive. Traitrise, poursuite, coups de savate et coups de feu, assassinats, les rebondissements sont multiples sans jamais être tout-à-fait ennuyeux mais, contrairement aux deux précédents volumes, on ne lit pas les 424 pages sans reposer l'ouvrage. Un signe de faiblesse dans l'inspiration, c'est peut-être le fait qu'il y a une certaine insistance à parler de la façon de raconter une histoire dans l'histoire elle-même. Les allusions appuyées et nombreuses aux anciens auteurs dont Osamu Tezuka, et plus encore : l'introduction de plusieurs personnages qui sont eux-mêmes des dessinateurs de mangas, montrent une certaine difficulté à renouveler l'histoire elle-même. Ceci dit, quand on doit écrire et dessiner de vingt à vint-cinq pages toutes les semaines, je comprends que l'inspiration puisse venir à manquer... un peu. de toute façon, c'est peut-être un jugement un peu trop sévère puisque je viens, malgré tout, de commander le volume suivant.
(Attention : l'édition de Luxe regroupe plusieurs volumes originaux ; ici, les tomes 5 et 6)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          104
Louis_LUCAS
  30 octobre 2016
Abasourdi par les révélations de l'ancien adepte d'AMI et la découverte que le mystérieux gourou utilise l'histoire qu'il avait inventé lorsqu'il était enfant, Kenji prend conscience qu'il est le seul capable de l'arrêter. Aidé dans cette tâche par Yukiji, il envisage de rallier ses amis d'enfance à sa cause mais hésite à troubler leur existence, à bouleverser une vie vie familiale dont il ne partage pas les contraintes. Poussé par son désir de venger la mort de Donkey, il pousse ses investigations plus en avant et décide de se rendre à un concert organisé par la secte afin d'éliminer AMI.
Sous-estimant son adversaire, Kenji aura droit à un face-à-face avec l'énigmatique gourou qui ne sera pas sans conséquence. En menaçant AMI, le gérant du convini a ouvert les hostilités et devra faire face à une riposte qui lui coûtera cher sur le plan matériel. Cette confrontation donnera lieu à de nouvelles révélations, notamment sur l'identité du père de Kanna, mais également poussera Kenji à explorer en profondeur ses souvenirs d'enfance. le seul moyen pour lui de déjouer les prochaines actions meurtrières d'AMI est de se souvenir de ce que contenait le « livre des prédictions ».
Dans cette quête de souvenirs va ressurgir l'ombre d'un enfant affublé d'un curieux masque qui pourrait bien être AMI, une quête qui va passer par une réunion d'anciens élèves organisé par Yukiji au cours de laquelle d'autres pistes, brièvement évoquées plus tôt, vont être développées comme celle des cuillères.
Comme dans les précédents tomes, ces souvenirs, ces conversations vont permettre d'en savoir plus sur les personnages notamment sur Yukiji avec toujours cette nostalgie de l'enfance qui sert de catalyseur à l'intrigue. Pressenti dans le tome précédent, l'importance que va prendre Kanna se confirme petit à petit, Naoki Urasawa laissant sous-entendre, l'air de rien, que l'enfant aura un rôle majeur dans l'histoire.
En fin de tome, l'intrigue se déplace vers la Thaïlande afin d'introduire un nouveau personnage appelé Shogun dont on sait peu de choses à ce stade de l'histoire si ce n'est qu'il semble être Japonais et qu'il a vraisemblablement quitté son pays d'origine pour des raisons bien particulières.
Le suspense est à son comble et ce tome 3 nous tient en haleine d'un bout à l'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          84
orbe
  11 février 2015
Kenji tente de retrouver ses amis d'enfance afin d'éclairer et de mieux comprendre le présent. Mais ils ne sont pas tous disponibles... Et est-il certain de ne pas en oublier ?
Il comprend que sa nièce Kana est à la fois sa force et sa faiblesse...

Une série à poursuivre !
Commenter  J’apprécie          80
Medulla
  18 avril 2019
L'intrigue s'intensifie autour du passé de Kenji le jeune gérant de convini. La mémoire lui fait défaut et à l'occasion d'une soirée d'ancien camarade il se rappelle avec plus ou moins de précisions qu'il avait rédigé un cahier de prédictions sur la fin du monde, l'apparition d'un virus. Ami serait il détenteur de ce cahier? Qui se cache derrière son masque? Rebondissements et courses poursuites sont au rendez vous de ce nouveau tome rendant la série très addictive.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
okkaokka   04 février 2017
p.194.

Tu savais pas que les mecs qui racontent à leur femme qu’ils partent en voyage d’études alors qu’ils viennent ici… pour se payer des gamines de 14 ans se font régulièrement voler, tabasser et enlever ? Pour moi, tu peux … aussi bien crever.
Commenter  J’apprécie          30
okkaokka   04 février 2017
p.179.

🍉 Ptyuh ! Ptyuh ! Ptyuh !

Août, il fait beau. J’ai craché plein de pépins de pastèque dans le jardin. Comme ça je pourrais en manger autant que je veux.

🍉 Ptyuh ! Ptyuh ! Ptyuh !
Commenter  J’apprécie          20
ElGatoMaloElGatoMalo   22 décembre 2014
NUMERO 3 alias SHOGUN alias OTCHO :
- Je ne suis pas un numéro.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Naoki Urasawa (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoki Urasawa
Le mois de juin sera fort, sera documenté. Dans les bas-fonds du monde de l'entreprise avec Le Travail m'a tué, dans le Paris d'une étrange religieuse prostituée avec Mécaniques du fouet, à travers la vie du héros de 1984 avec Une Vie, dans le Grass kingdom de l'incroyable Grass Kings, et dans Le signe des rêves édité en version souple et intégrale.
autres livres classés : fin du mondeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pluto de Naoki Urasawa

De quelle mythologie est inspiré le nom de Pluto ?

La mythologie grecque
La mythologie persane
La mythologie romaine
La mythologie japonaise
La mythologie celtique

14 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Pluto, tome 1 de Naoki UrasawaCréer un quiz sur ce livre