AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782505085256
210 pages
Éditeur : Kana (07/05/2020)
4.28/5   59 notes
Résumé :
Naoki Urasawa est de retour chez Kana avec sa toute nouvelle série phare : Asadora ! Urasawa parvient à rendre palpitant le mélange à priori improbable du récit de la vie tumultueuse d'une jeune fille, démarrant en 1959, avec une histoire de monstre godzillesque attaquant le Japon de nos jours. C'est addictif dès les premières pages ! Avec ce récit, on entre à nouveau avec bonheur dans le cinéma d'Urasawa, comme on le ferait dans celui d'un Tarantino !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,28

sur 59 notes
5
8 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Fandol
  14 août 2020
Retrouver Asa est un vrai plaisir, même si les aventures de cette jeune fille me font trembler et passer aussi, quand même, par des moments exaltants.
Comme au début du numéro 1 de ce feuilleton manga, les quatre premières pages en couleurs sont magnifiques et décrivent une action d'aujourd'hui. En pleine forêt vierge, un homme très âgé et une jeune femme sont guidés par deux personnes qui demandent toujours plus d'argent pour arriver enfin devant un énorme tronc d'arbre lacéré par une immense griffure. Celle d'un monstre ?
Pour le savoir, il faudra patienter. En attendant, je retrouve enfin Asa dans le petit avion piloté par Kasuga, le chevalier du ciel, comme il se définit et le lui rappelle sa copilote. Ils secourent les victimes de l'inondation terrible qui a dévasté toute une partie de la ville. Ils lancent des onigiri accrochés à des ballons destinés à amortir la chute. Ces snacks préférés des Japonais sont des boulettes de riz entourées d'une algue nori et garnis d'une farce à la viande ou au poisson ou aux légumes.
Asa trouve enfin une partie de sa famille avec le docteur Tanaka qui tient un bébé dans ses bras : sa petite soeur ou son petit frère ! Il faudra donc ajouter des biberons aux largages, ce que s'empressent de préparer Kiuyo et ses amies.
Quant à Asa, elle prouve de plus en plus son fort caractère et son intrépidité. Grâce à Kasuga, blessé, qui doit l'initier au pilotage, elle rêve de posséder son propre avion et de voler.
Asa a dix-sept ans et quatre pages couleurs s'invitent pour mon plus grand plaisir - images spectaculaires – et Asa est magnifique dans sa combinaison de pilote. Mais, quand tout pourrait aller bien, le danger rôde, la menace se précise et elle est toujours le fait des adultes. Alors qu'elle portait secours à sa famille, Asa a vu la queue énorme d'un animal mythique. Elle veut savoir ce que c'est et moi aussi.
Avec des dessins toujours impressionnants de réalisme, des visages saisissants, Naoki Urasawa m'a encore captivé dans ce manga fort réussi qui m'oblige à patienter pour connaître la suite avec le numéro 3. Je compte toujours sur Emma et Vincent pour en savoir plus…
Lien : http://notre-jardin-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          837
Tachan
  20 juin 2020
Sans surprise ce deuxième tome est tout aussi bon que le premier, on pourrait même dire qu'Urasawa commence à faire décoller sa nouvelle série et à prendre un bon rythme de croisière.

Le volume s'ouvre sur une drôle de scène à l'Indiana Jones où des explorateurs tombent sur une immense trace de griffes au fin fond d'une forêt équatoriale, laissant la porte ouverte à toutes sortes d'extrapolations. Puis comme sait si bien le faire l'auteur, on ferme brusquement la parenthèse avant de revenir à l'intrigue principale et quel retour ! Urasawa se joue encore de nous pour pondre des chapitres palpitant où la tension est à son comble grâce au danger qui menace ses personnages et qui est également l'occasion de faire naitre la passion de l'un d'eux. C'est palpitant !
Je pense que j'ai encore plus aimé ce tome que le précédent grâce à cela. le duo formé par la petite Asa et l'ancien pilote, Kasuga, est excellent. Il a le parfait équilibre pour ce genre d'histoire. Il suscite aussi beaucoup d'émotion et permet de découvrir la passion qu'Asa va bientôt entretenir pour l'aviation. C'est excellent.

Le mangaka se livre à un vrai tour de force ici, conciliant fantastique avec la mystérieuse créature qu'on croise très vite et qui menace tout le monde, et catastrophe avec le raz de marée qui a tout emporté et la famille d'Asa qui est en danger. Il faut alors forcément qu'une figure de héros se détache et comme il a l'art de le faire, il choisit pour cela la jeune Asa, celle que personne, ou presque, n'a jamais remarqué. C'est très bien vu. Les quelques pages où on la voit prendre les manettes sont palpitantes ! J'y ai ressenti toute la tension que j'ai pu ressentir également dans Tenjin lorsqu'un personnage est dans une situation critique à bord d'un avion et qu'en prime il prend son pied parce qu'il est passionné par ce moyen de transport.
Urasawa est un grand conteur devant l'éternel. Il arrive à greffer énormément de choses sur une histoire principale assez simple au début, au point qu'on se perd presque dans toutes ces ramifications, à l'exemple du dernier tour de force d'Asa pour récupérer l'objet de sa passion, ou de l'intervention de ce jeune coureur de fond qui veut lui prouver quelque chose en participant aux J.O. C'est très dense et on se demande comment tout va se goupiller.

Mais pas le temps de se reposer, comme il aime le faire, l'auteur termine son tome en se livrant à un bond dans le temps replaçant tout ce petit monde dans une nouvelle donne. Asa est désormais presque adulte et vit en partie de sa passion. On découvre sa nouvelle situation familiale, sa vie de lycéenne, ses copines, son train train quotidien quoi. On pourrait se dire qu'on va être tranquille mais ce serait mal connaitre l'auteur qui nous renvoie directement dans les bras de la mystérieuse créature qui n'a jamais disparu et qui est vraiment le fil directeur de cette nouvelle série. Elle va impliquer bien des personnages croisés, pour quelle finalité, je me le demande bien et j'espère que je serai moins déçue que dans Billy Bat...

Ce deuxième tome d'Asadora confirme donc mon envie de poursuivre avec Urasawa. J'ai beau savoir que souvent il loupe ses fins dans ses séries fantastiques, il a un tel talent de conteur et de croqueur des petits gens que je ne peux m'empêcher de le suivre. J'adore sa nouvelle héroïne, son beau binôme avec ce vieux pilote et surtout leur passion pour l'aviation et j'ai hâte de les retrouver.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Rickola
  17 juin 2020
Ce second tome s'ouvre donc sur une séquence assez mystérieuse, déconnectée du récit tel qu'il nous était raconté dans le premier volume. Exactement comme la scène d'ouverture de ce dernier finalement, qui nous montrait Tokyo à feu et à sang pendant les JO de 2020. Ici, on suit un groupe de personnage visiblement en quête du fameux monstre géant. On se retrouve donc avec une nouvelle pièce de ce fameux puzzle.
Mais sitôt cette séquence passée, on reprend là où on s'était arrêté avec Asa et le vieux pilote qui continuent de distribuer des onigiri pour aider la population sinistrée, tout en recherchant la famille de cette dernière. Urasawa déroule donc son récit de façon linéaire, s'il n'y avait pas à chaque volume une séquence d'introduction qui fait épaissir le mystère tout en nous faisant comprendre que le récit va avoir des proportions largement plus importantes que ce que l'on voit ici.
L'auteur prend son temps pour poser ses personnages, même si en fin de tome on a un petit bond dans le temps. Et je le précise car on sent déjà que le travail sur la temporalité va avoir une importance. Il nous a d'emblée teasé l'année 2020, alors que le récit commence en 1959, nous faisant ainsi la promesse d'une fresque épique centrée sur son héroïne, qui passera de petite fille à adulte (en tout cas, on peut le supposer).
Ainsi, c'est très compliqué de parler de ce second tome seul, tout comme c'était déjà compliqué de parler du premier. Urasawa étant selon moi un auteur dont tout le génie apparaît à la lecture globale de ses récits. Bien entendu, chaque tome d'Asadora ! est un très beau moment de lecture même pris indépendamment, mais l'auteur étant coutumier des structures de récits complexes, elle ne peuvent être pleinement appréciées que lorsque toutes les pièces du puzzle ont été assemblées. C'est tout du moins comme ça que je vois la chose. de ce fait, aborder cette série au fil des tomes est un exercice particulier, mais c'est également très plaisant pour moi qui ait découvert les différentes séries de l'auteur d'une traite. Cela me laissera le temps d'élaborer des théories, de me prendre la tête sur tel ou tel détail au fil des relectures (qui seront surement nombreuses), tout en développant un rapport toujours plus pointu à la série.
Pour revenir sur ce second tome en particulier, il étoffe comme il se doit notre duo principal ainsi que certains personnages secondaires, mais nous donne surtout un premier aperçu du fameux monstre qui dévaste tout. Des photographies de celui-ci étant mises en avant comme un élément potentiellement important pour la suite, Asa souhaitant découvrir de quoi il en retourne. de ce fait, on épouse le point de vue de la fillette qui deviendra jeune fille, et la perspective de la suivre sur une quête de plusieurs années est vraiment alléchante.
En terminant ce tome, on termine donc l'introduction de ce qui promet d'être une belle fresque fantastique, dont le mystère ne demandera qu'à être percé au fil des tomes. On a la confirmation que l'auteur nous prépare un récit ambitieux et complexe comme il en a le secret, avec en prime un personnage principal des plus attachant en la personne d'Asa. L'invitation que nous fait Urasawa est très belle, je ne peux que la suivre !
Lien : https://apprentiotaku.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MassLunar
  07 septembre 2020
Retour sur la dernière série de Naoki Urasawa avec le second tome d'Asadora !
Tout comme le premier opus, ce nouveau tome s'ouvre sur une introduction plutôt intrigante dans laquelle nous suivons un duo d'explorateurs au fin fond d'une jungle et qui sont sur le point de faire une découverte surprenante puis l'intrigue bascule directement sur la suite du premier volet. Comme d'habitude, le mangaka parvient toujours à nous captiver avec un scénario axé autour de la figure mystérieuse du " monstre" qui incarne une sorte de pivot de l'intrigue autour duquel vont s'entrecroiser plusieurs destins. Asa , la jeune fille en fait partie et son histoire connait un tournant décisif dans ce second opus lorsque la jeune fille se découvre un véritable talent d'aviatrice.
Intrépide et sans-peur, il est difficile de résister à Asa qui incarne toute la bravoure et le courage que sait transmettre Urasawa à travers la figure de l'enfance. C'est un réel plaisir de lecture que celui de suivre ses aventures que ce soit dans les airs où face au canon d'un criminel. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, plus spécialement, Kasuga. Plus vulnérable dans ce second volet, le Chevalier du ciel se mue en figure presque paternel pour Asa. L'ancien militaire mis de côté suite à la guerre s'avère être un personnage plutôt bouleversant. le plaisir de lecture provient aussi de cette dimension mystérieuse qu'insuffle Naoki Urasawa à ce titre. Ce second volume révèle une série de plus en plus intense qui divertit aussi bien qu'elle questionne et ce pour notre plus grand plaisir. Là ou 20th Century Boys jouait sur l'identité du chef de la secte, Naoki Urasawa joue ici avec l'image de ce monstre auréolé de mystère et dont les inquiétantes apparitions font le sel de cette série et se confrontent aisément face à la bravoure arrogante de la petite Asa !
Sans surprise ou, au contraire, avec d'agréables surprises, ce second volume d'Asadora ! continue de maintenir la série sur de solides rails. Naoki Urasawa n'a pas son pareil pour nous raconter une histoire aussi intrigante que trépidante. La jeune Asa gagne en intensité et en bravoure , notre héroine s'envole et entraîne avec elle une intrigue qui n'en finit pas de nous captiver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Agillian
  04 décembre 2020
On retrouve l'intrépide Asa en plein coeur de l'action, cherchant désespérément sa famille tout en portant secours aux rescapés du typhon piégés dans les décombres. Mais le mystère reste entier quant à l'immense empreinte découverte au milieu des débris, juste là où se trouvait la maison de la jeune fille…
C'est un véritable plaisir de retrouver Asa ainsi que tous ses compagnons, plus attachants et haut en couleurs les uns que les autres. L'univers graphique d'Urasawa est comme un toujours un régal pour les yeux et ses personnages sont plus expressifs et vivants que jamais. le récit, quant à lui, ne perd pas une minute et après la mise en place du tome 1 le lecteur est ici entrainé dans une aventure palpitante. On tremble souvent aux côtés d'Asa, mais la plupart du temps, on ne peut s'empêcher de sourire et d'admirer son courage et son opiniâtreté.
Ce tome 2 avance énormément dans l'histoire d'Asa, notamment grâce à une ellipse temporelle assez importante, et l'on commence seulement à mesurer les véritables enjeux du récit sans pour autant avoir la moindre idée de là où l'auteur compte nous emmener –comme souvent avec Urasawa !
Une série qui allie à la perfection légèreté, drame, humour et fantastique. Il me faut la suite, vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Sceneario   23 juin 2020
Pour l'instant, rien de bien parlant, juste des énigmes, comme Urasawa en a l'habitude, un des traits marquants de son style, cette façon de continuellement amener des pistes obscures pour alimenter l'intérêt du lecteur ! Et je dois bien dire que cela fonctionne assez bien jusque là, même si c'est très clairement de la recette !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
FandolFandol   21 août 2020
Ce n’est ni un voleur ni un brigand !! Alors qu’il était blessé à cause de vous… il a piloté un avion pour aller distribuer des onigiris aux victimes du typhon !! En plus, il m’a aidée à chercher ma famille qui a disparu ! C’est un chevalier du ciel, un vrai !!
Commenter  J’apprécie          210
FandolFandol   19 août 2020
Pendant la guerre, j’en ai vu des horreurs, mais plus j’avais peur, plus l’ennemi me paraissait gigantesque… n’en parle pas en ville… On a toujours davantage peur de ce qu’on n’a pas vu… et la peur est synonyme de défaite.
Commenter  J’apprécie          210
FandolFandol   20 août 2020
Alors que la tempête a emporté sa maison et sa famille, elle se démène pour aider les autres et leur donner de la nourriture… Et vous voudriez qu’on la laisse tomber ?
Commenter  J’apprécie          200
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   20 août 2020
- Quoi ? Vous voulez dire qu'on n'a pas vu ce qu'on croyait ?
- Pendant la guerre, j'en ai vu, des horreurs, mais plus j'avais peur plus l'ennemi me paraissait gigantesque...
- D'accord, mais on l'a bien vu ! Il était vraiment énorme !!
- N'en parle pas en ville... On a toujours davantage peur de ce qu'on n'a pas vu et la peur est synonyme de défaite... (p. 40-41)
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   06 février 2021
- Moi, je n'en suis pas fier mais j'ai survécu à la bataille de Midway parce que j'étais cloué au lit dans ma cabine à cause d'une pneumonie, mais toi... c'est grâce à ton talent que tu t'en es sorti.
- Le talent n'a rien à voir avec ça... C'est juste une question de chance.
- La chance ? C'est aussi le talent qui l'attire !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Naoki Urasawa (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoki Urasawa
Parce que les préjugés sur les mangas ont la peau dure, cette semaine la librairie Point Virgule vous propose une petite sélection de Seinen (comprenez par là des mangas essentiellement destinés à un public de jeunes adultes). Les cinq séries mentionnées ne sont pas très longues et apportent chacune un éclairage bien particulier sur des faits de société qui nous sont contemporains.
- My Broken MarikoWaka Hirako, Ki-oon, 9,95€ - Bathtub Brothers, Toshifumi Sakurai, série en cours de 4 tomes, Akata, 8,05€ - Pluto, Naoki Urasawa, 8 tomes, Kana, 7,45€ - Saltiness, Minoru Furuya, 4 tomes, Akata, 8,30€ - Old Boy, Nobuaki Minegishi & Garon Tsuchiya, 4 tomes, Naban, 12€
Bande-annonce de My Broken Mariko en intégralité : https://youtu.be/0uJydXabDNw​
Musique du générique d'intro par Timo Vollbrecht.
+ Lire la suite
Notre sélection Manga Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pluto de Naoki Urasawa

De quelle mythologie est inspiré le nom de Pluto ?

La mythologie grecque
La mythologie persane
La mythologie romaine
La mythologie japonaise
La mythologie celtique

14 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : Pluto, tome 1 de Naoki UrasawaCréer un quiz sur ce livre

.. ..