AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Asadora ! tome 5 sur 6
EAN : 9782505110507
184 pages
Kana (24/09/2021)
4.12/5   43 notes
Résumé :
Naoki Urasawa est de retour chez Kana avec sa toute nouvelle série phare : Asadora ! Urasawa parvient à rendre palpitant le mélange a priori improbable du récit de la vie tumultueuse d’une jeune fille, démarrant en 1959, avec une histoire de monstre godzillesque attaquant le Japon de nos jours. C’est addictif dès les premières pages ! Avec ce récit, on entre à nouveau avec bonheur dans le cinéma d’Urasawa, comme on le ferait dans celui d’un Tarantino !
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Tachan
  10 octobre 2021
Le feuilleton d'Asa et du monstre cherchant à attaquer Tokyo à l'aube des J.O se continue dans un tome où l'action est au rendez-vous.
J'ai à nouveau pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures d'Asa, qui dans ce tome est en lutte face au fameux monstre qui rodait depuis le début de l'histoire. Naoki Urasawa nous conte cela avec beaucoup de maestria dans une narration entrecoupée où il joue à merveille avec nos nerfs. En effet, couplant le combat d'Asa avec les déboires de ses proches et amis, il découpe le combat à plusieurs reprises, détournant notre attention pour mieux y revenir et faire monter la tension. C'est un joli tour de passe pour permettre de maintenant une tension, puisque celle autour de l'apparence mystérieuse du monstre a disparu.
En effet, pour moi, il n'y a de bon monstre qu'un monstre dont on ne connait pas l'apparence ou du moins dont on n'aperçoit que brièvement celle-ci, or Urasawa fait un autre choix en partant en commençant à montrer et analyser celle-ci pour en chercher la faille. Il faut donc maintenant l'attention du lecteur autrement.
Le parallèle qu'il fait entre ce combat et ce qui arrive à Yone et Miyako, les deux amies d'Asa, est assez révélateur. de là à dire qu'il fait un pont entre les hommes qui cherchent à abuser d'elle et ce monstre, il n'y a qu'un pas que j'hésite à franchir. C'est là que je trouve le propos de l'auteur un peu flou. Cherche-t-il juste à faire un portrait un peu réaliste de cette époque en montrant le début de phénomène des idols et en pointant le phénomène des bandes après la guerre ou a-t-il un propos plus engagé et général ? Je ne sais pas et je ne parviens pas à me décider sur la chose.
En attendant, j'apprécie l'aventure offerte par le combat d'Asa, qui propose toutes les étapes propres à un combat, avec la peur, les doutes, le moment où on cerne l'adversaire, cherche ses faiblesses, passe à l'action, échoue, retente, etc. Tout y passe. J'apprécie également le récit de ce Japon d'après-guerre à travers la misère des familles qui ont perdu quelqu'un et cherchent quand même à continuer à vivre, mais aussi à travers les histoires de ces femmes dont les hommes cherchent à abuser soit pour en faire des stars, dans le meilleur des cas, soit juste pour en profiter en étant violant. le récit de l'auteur n'hésite pas à être sombre, ce que je n'avais pas autant ressenti dans une de ses oeuvres depuis Monster.
Ainsi Asadora, s'il peine à être une des lectures marquantes de l'auteur pour moi pour l'instant, reste d'une terrible efficacité à lire. Je trouve juste que certaines lignes d'intrigues s'associent mal ou du moins un peu maladroitement et que l'auteur manque de clarté dans son propos, mais ce n'est pas la première fois avec lui. On appréciera juste les belles relations humaines qui ressortent de ce marasme et qui font chaud au coeur au milieu de tous ces moments difficiles.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
croix59
  24 octobre 2021
Enfin le tête à tête d'Asa avec le monstre qui est très moche, c'est normal c'est un monstre, mais quand même sa peau hérissée d'écaille et ses nombreux yeux ne sont pas foncièrement sympathiques. La jeune fille à bord de son avion va devoir se battre contre sa peur et découvrir comment abattre une bête qui semble indestructible. Pendant ce temps là, ses amies, Yone et Miyako font face à des pervers, l'un a attiré Yone par des promesses de célébrité, l'autre se fait courser par des mauvais garçons.
Bref pour les filles, c'est l'heure de se battre pour survivre tandis que les hommes sont plus en retrait dans ce tome.
Héroine lumineuse et positive, Asa continue son cheminement. Elle est aidé par le jeune scientifique qui a a déjà investigué sur le monstre et qui, à la fin de ce tome, soulignera un point commun antre celui ci et notre héroine, Vrai ou pas, à suivre.
Un dessin aéré et élégant, une histoire qui part dans tous les sens et autant le tête à tête avec le monstré détaillé avec précision est clair, autant les mésaventures de Yone sont plus ambigues. Que veut donc l'auteur? Signaler les dangers de ceux qui font tout pour pervertir les jeunes filles? Pas évident.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Songedunenuitdete
  01 octobre 2021
Dans ce nouveau tome nous suivons plusieurs personnages : Asa, Yone, mais aussi Miyako et bien d'autres. Chacun des protagonistes, au même moment, vont se retrouver en bien mauvaise posture.
Déjà, Asa, en compagnie de Nakaido, affronte dans son petit avion le monstre au-dessus de la baie d'Isei. Cette partie m'a un peu moins plu que celle concernant Yone par exemple qui a rendez-vous avec un producteur bien décidé à se servir de sa naïveté. La jeune fille qui veut devenir actrice n'arrive pas à voir le jeu que joue l'homme à ses dépens. du côté des frères et de la soeur d'Asa, on s'inquiète pour cette dernière. Kinuyo, la patronne du restaurant se doute que l'adolescente a été réquisitionnée pour une mission périlleuse. Asa est une tête brûlée bien décidée à vaincre le monstre qui a tué ses parents.
J'ai également bien apprécié les déboires de Miyako qui va faire une rencontre plutôt marrante (dans son malheur) et là encore ces passages m'ont bien plu.
Dans l'ensemble, on avance doucement dans ce manga choral qui nous dépeint une kyrielle de protagonistes tous bien différents, mais qui donnent de la pêche à ce titre. Naoki Urasawa tire les ficelles de son récit avec brio sans trop de temps mort. Son coup de crayon/plume reste assuré et maitrisé. Il nous offre une histoire oscillant entre le feuilleton drama, le fantastique et nous dépeint un Japon imagé après guerre, fascinant.
Asadora ! s'il n'est pas mon manga favori du mangaka, a un certain charme et est plaisant à lire. Il n'y a rien à dire sur les dessins et certaines pages sont même à couper le souffle. En bref, c'est un bon tome dans la lignée des précédents.
Lien : https://songedunenuitdete.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
louji
  15 mai 2022
Même si les révélations et le scénario n'avancent pas à toute allure, l'enchaînement d'actions et de tensions au sein de ce tome rend la lecture toujours aussi addictive. L'ennemi qu'Asa et le gouvernement essaient d'affronter se révèle enfin plus en détails. On a une meilleure idée de son physique, mais aussi de ses faiblesses. Pour ce qui est d'une éventuelle intelligence ou possibilité de dialogue avec les humains… on repassera ! Ca donne ainsi à l'antagoniste un côté monstrueux et peu doué de raison (ce qui change des autres Urasawa je trouve).
Ce volume est aussi marqué par l'alternance entre les scènes d'action d'Asa, les soucis que rencontrent ses amies et les questionnements de sa famille d'adoption. Si les scènes d'Asa et de sa famille me semblent prenantes et pertinentes, j'ai plus de doutes pour les amies. J'ai l'impression qu'elles sont là pour meubler des pages, je ne comprends pas où l'auteur veut en venir avec elles. Leurs histoires n'ont pour l'instant aucun lien avec le scénario et les scènes tragi-comiques qui les concernent me font peu rire, voire me mettent mal à l'aise. Je me demande vraiment ce qu'Urasawa essaie de faire avec ça. Abaisser la tension ? Mais c'est pas le but… je préfère plus de pages sur l'héroïne et son combat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ecceom
  09 janvier 2022
La jeune Asa Asada fonce à bord de son avion équipé d'un lance-roquettes basique, à l'assaut du Monstre qui terrorise les côtes japonaises et risque d'empêcher la tenue des jeux olympiques de Tokyo en 1964 (on rêverait d'une catastrophe pareille ces prochaines années en France).
A l'arrière de l'avion, le jeune biologiste Nakaïdo, essaye de déchiffrer les gribouillis que lui a laissés son professeur pour identifier les points faibles de la chose. Ce n'est pas gagné...
Naoki Urusawa pourrait dessiner n'importe quoi, ça resterait intéressant. Mais en l'occurrence, Asadora est plus qu'un dessin formidable car on prend aussi beaucoup de plaisir à suivre le récit. Autour du thème principal se greffent d'autres histoires tout aussi essentielles, avec un humour qui arrive à faire passer des sujets pourtant peu courants dans la bande dessinée destinée à la jeunesse (ce qui ne veut rien dire d'ailleurs), tels que l'exploitation des jeunes filles en quête de gloire.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
MangaNews   11 octobre 2021
la lecture défile à toute vitesse en ne nous lâchant jamais, tant le mangaka est maître de sa narration, en particulier quand il s'agit de passer d'un personnage à l'autre sans choque grâce à des transitions aussi rapides que subtiles (surtout quand elles exploitent les onomatopées). Résultat: la lecture est trépidante, reste un page-turner mené de main de maître... et dans l'immédiat, on n'en attend pas forcément beaucoup plus !
Lire la critique sur le site : MangaNews
Sceneario   11 octobre 2021
Si cette série c'est avant tout l'histoire d'Asa et ses pérégrinations autour de ce monstre, il faut bien admettre que petit à petit le sujet se multiplie savoureusement ! Si Urasawa a l'art d'entretenir son récit, il sait surtout le rendre palpable et vivant. Avec Asadora, il nous offre une démonstration très aboutie de son art. La jeune héroïne est pétillante de vie, elle reste positive et prend les évènements à bras le corps, sans broncher, loin du drama !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Bbg27Bbg27   19 décembre 2021
Dans ce monde, des personnes subissent bien pire et serrent les dents sans verser une larme.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Naoki Urasawa (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoki Urasawa
Asadora 6
autres livres classés : jeux olympiquesVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus





Quiz Voir plus

Pluto de Naoki Urasawa

De quelle mythologie est inspiré le nom de Pluto ?

La mythologie grecque
La mythologie persane
La mythologie romaine
La mythologie japonaise
La mythologie celtique

14 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Pluto, tome 1 de Naoki UrasawaCréer un quiz sur ce livre