AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505002096
Éditeur : Dargaud (18/02/2010)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 265 notes)
Résumé :
Le très puissant robot Mont-Blanc a été détruit sans que l'on sache par qui ou par quoi.
Au même moment, un des cadres du groupe de défense des lois sur les robots est assassiné... Deux affaires sans relation apparente... ? Pourtant, sur les lieux du crime, c'est le même ornement en forme de cornes qui a été retrouvé. Le meurtrier est-il un homme ou un robot?! Selon les lois sur les robots, c'est impossible, les robots ne peuvent pas s'attaquer aux hommes. Vo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  10 juillet 2013
Dans un futur proche, humains et robots vivent ensemble, plus ou moins harmonieusement, les seconds étant au service des premiers. Jusqu'au jour où débute une série de crimes. du puissant robot Mont-Blanc, il ne reste plus qu'un amas de ferrailles orné de cornes. Qui a détruit avec tant de facilité ce robot aimé de tous, héros de guerre et protecteur de la nature ? A peine chargé de l'enquête, l'inspecteur Gesicht d'Europol est confronté à un deuxième décès : un autre corps avec des cornes, mais cette fois il s'agit d'un humain. Lui-même robot, Gesicht sait très bien que la loi exige de ceux de son espèce de ne jamais attenter à la vie d'un humain. Un tel drame a pourtant déjà eu lieu il y a 8 ans. Enfermé et mis hors d'état de nuire, le robot assassin détient peut-être de précieuses informations pour l'enquêteur...

Bien sûr il y a des meurtres et une enquête de police pour retrouver l'assassin, mais Pluto ne saurait être un simple polar. C'est surtout une histoire qui interroge sur l'intelligence artificielle, sur le vivre-ensemble, sur la différence, sur les traumatismes de la guerre, sur les sentiments. On le voit les thèmes abordés sont nombreux et il en ressort surtout une extrême sensibilité qu'on s'étonne de trouver dans un univers robotisé. Mais voilà bien ce qui fait tout l'intérêt de ce manga. Les progrès techniques ont fait des robots des êtres presque semblables aux hommes. Physiquement, les différences sont difficilement décelables et, de plus, ils peuvent se marier, avoir des enfants, travailler, partir en vacances et même éprouver des sentiments, voire rêver. Ce sont des machines qui ressentent et cela les rend touchants et proches de nous.
Pour le reste, ce premier tome est un tome de présentation qui met en place les protagonistes de l'histoire et l'intrigue principale. On suit donc le héros, l'inspecteur-robot Gesicht dans ses premières investigations. Il la joue un peu à la Clarisse Sterling en allant interroger au fond de sa geôle un dangereux robot meurtrier. On découvre que les cibles sont des super-robots qui existent en nombre limité et qui sont tous en danger malgré leur force et leurs pouvoirs. Et on peut se faire une idée du contexte géo-politique de ce futur imaginé par les auteurs.
Suspens et moments d'émotion alternent pour faire de ce premier tome une belle accroche pour la suite. Une série qui commence bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
Oliphant
  17 mars 2013
Hyper impressionnée par ce manga !
D'abord l'intrigue policière est très prenante et le suspense pousse à avaler d'une traite ce premier tome. Dès les premières pages, les premiers dessins (que j'ai trouvé superbes et très réalistes d'ailleurs) on plonge dans l'univers de Gesicht, un enquêteur qui cherche à résoudre les morts mystérieuses de robots. Cet attachant personnage donne très envie d'en savoir plus.
Une multitude de petits détails vont nous amener à découvrir que ce n'est pas vraiment un enquêteur comme les autres et qu'il se cache bien plus d'un mystère derrières ces morts mystérieuses.
Ensuite, ce sont les différentes confrontations humains/robots qui m'ont plu. En effet, les premiers sont bien loin d'accepter l'existence des robots et d'admettre qu'ils sont également capable de faire preuve d'humanité et d'éprouver des sentiments. J'ai d'ailleurs adoré les trois actes relatant l'histoire de North 2 et du musicien qu'il accompagne.
Pluto est le premier manga qui me plaît réellement et avec lequel j'ai plus qu'envie de découvrir la suite. C'est une grande surprise pour moi, parce que j'ai souvent laissé ce genre de côté. Comme quoi il y a un début un tout. En tout cas, très beau premier tome de la part de Naoki Urasawa. J'ai vraiment hâte de retrouver Gesicht et la poursuite de son enquête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
Geodaney
  26 juin 2016
Dans le manga "Astro boy" d'Osamu Tezuka, le célèbre enfant robot voyait le jour en 2003. A l'occasion de cet anniversaire, la Tezuka Productions avait tout mis en oeuvre pour célébrer comme il se doit l'oeuvre de ce grand mangaka en créant notamment une nouvelle série-tv. En parallèle, Naoki Urasawa, l'auteur des excellents "Monster" et "20th century boy", a imaginé une histoire dérivée d'"Astro boy" - qui s'inspire de l'arc narratif "Le robot le plus fort du monde" – qu'il a ensuite proposé à la Tezuka Productions. Séduit par l'idée de prendre un personnage secondaire de l'histoire pour redonner vie à l'univers inventé par son père, le fils d'Osamu Tezuka a immédiatement adhéré au concept, s'octroyant au passage un rôle de superviseur du projet.
Lorsqu'on a connu "Astro le petit robot" en étant enfant, la lecture de ce premier tome de "Pluto" a de quoi surprendre. Depuis le manga de Tezuka, de nombreuses œuvres mettant en scène des androïdes, des robots ont considérablement révolutionné l'approche du genre. Si Asimov et sa fameuse loi des robots demeurent une référence, des films comme "Blade Runner" de Ridley Scott – d'après Philip K. Dick – ou des animés comme "Armitage III" ont considérablement marqué l'imaginaire.
Si certains des robots évoqués dans ce premier tome ont des proportions gigantesques, "Pluto" n'est pas un "mecha" et a peu de choses en commun avec "Gundam" ou "Evangelion". S'il fallait poser une étiquette réductrice sur ce manga, il faudrait plutôt parler de polar futuriste même si l'histoire tend à exploser les codes du genre.
Tout comme dans "Monster", Naoki Urasawa ne concentre par l'essentiel de son action sur le Japon mais fait voyager son lecteur, de l'Allemagne à la Suisse en passant par l'Ecosse ou la Belgique. Dès les premières pages, on retrouve son dessin particulier et sa façon singulière de construire la narration. L'intrigue avance principalement grâce aux dialogues, chaque personnage secondaire est approfondi afin d'étoffer l'histoire et aura un impact sur ses interlocuteurs.
Le personnage principal est un inspecteur-robot prénomme Gesicht dont l'une des caractéristiques physiques est d'avoir l'apparence d'un humain. Seuls quelques détails trahissent sa condition de machine, l'absence de gestes superflus typiquement humains par exemple. La destruction de Mont-Blanc, un robot géant, héros de guerre et légende dans son pays d'adoption, la Suisse, va pousser Gesicht à s'interroger sur les méthodes et motivations d'un tueur qui a visiblement décidé de réduire à néant les sept robots les plus forts de la planète dont il fait lui-même partie.
Dans ce premier tome découpé en sept actes, Naoki Urasawa va s'intéresser à plusieurs d'entre eux : Mont-Blanc en premier lieu puis North 2 et enfin Brando qui, comme Gesicht a une apparence humaine. Dans son enquête, Gesicht va également rencontrer Brau 1589, une machine qui huit ans plus tôt s'en est pris aux humains sans que l'on ne comprenne réellement pourquoi.
Dans "Pluto", les machines font parties intégrantes de la société, partagent la vie des humains et certains même, ont adopté leur mode de vie. Se marier, avoir des enfants ou partir en vacances, toutes ces expériences sont, selon les scientifiques, bénéfiques pour l'intelligence artificielle. Quelques rares d'entre eux commencent même à rêver, de quoi apporter une réponse à la question de Philip K. Dick : Do androids dream of electric sheep?
Tout au long de ce premier tome, une question demeure en suspens : qui s'en prend aux robots, une machine ou un humain ? Une question qui en appelle forcément d'autres : quelles conséquences cette mise à mort aura-t-elle sur la société ? L'équilibre entre humain et robot pourrait-il être rompu ?
Fascinant, captivant dès les premières cases, 'Pluto" nous plonge dans une ambiance oppressante. Cette société futuriste et structurée, en apparence lisse et sans aspérités dissimule dans ses arcanes un tueur ou peut-être même une société secrète dont on a hâte de découvrir les motivations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          46
Tian
  27 septembre 2012
Pour le présent ouvrage, Urasawa fait fort. Très fort, même, vu qu'il va jusqu'à reprendre l'univers d'Osamu Tezuka - celui que beaucoup considèrent comme le père du manga moderne - dans lequel ce dernier a fait naître et évoluer Astro Boy. (Eh ouais, rien que ça !) Dans ce monde, les robots cohabitent avec les êtres humains; fini le temps où ces derniers donnaient des ordres aux premiers. Les robots sont libres, ont des droits, peuvent adopter des enfants et occupent des fonctions diverses tel que robot d'entretien, professeur, lutteur ou policier.
L'histoire met en scène l'inspecteur Gesicht, un robot enquêteur d'Europol ayant la tâche de résoudre le mystère entourant les morts de Mont-Blanc, un des sept robots les plus performants de la planète, et de Bernard Lanke, un des principaux initiateurs du droit envers les robots. le point commun de ces deux meurtres étant la signature du criminel : à chaque fois, l'assassin a planté des cornes de part et d'autres de la tête du cadavre.
Très vite, l'inspecteur Gesicht comprend que les six autres robots les plus puissants du monde - dont Gesicht et Astro font parti - ainsi que certaines figures emblématique du droit des robots sont menacés. Dès lors une question essentielle se posera : "le meurtrier est-il un homme ou un robot?" Selon les lois de la robotique, un robot ne peut pas s'attaquer à un homme; et un homme ne devrait pas être assez puissant pour détruire un robot tel que Mont Blanc. Quid, donc? le doute plane et les interrogations s'accroissent au fur et à mesure de l'avancement de l'enquête.
Certes le pitch de base pourrait, par certains côtés, faire penser à du I, Robot (waw, Tian, t'as quand même des super références, quand tu veux) et je ne pourrais le nier (et je ne voudrais pas non plus, je me souviens plus du film). Mais le grand intérêt de ce manga - outre ses putains de qualités scénaristiques - se trouve, à mon sens, dans l'humanité que confère Urasawa à ses différents personnages-robots. Chaque robot a sa propre vie, sa propre histoire et, à l'instar d''un ensemble d'histoires courtes, l'auteur nous emmène dans l'univers de chacun d'entre eux. On découvre tour à tour leurs joies et leurs faiblesses. Leurs côtés humains, en somme. Dans cette histoire, les robots n'en sont plus vraiment. le summum de tout ceci se vérifiant avec le physique et les réactions d'Astro qui sont moins celle d'une IA que celle d'un petit garçon.
Avec cette série, Urasawa nous offre un thriller de qualité. La fluidité de la narration procure au lecteur une intégration directe à l'histoire. Et, le premier tome, à lui seul, fait baver d'avance en imaginant la suite de l'histoire. Enfin, pour tout ceux qui auraient peur d'une série à rallonge, comme celles que l'auteur nous déjà précédemment livrée, soyez rassurés : la totalité de la série ne fait que huit tomes. Ce qui, au vu des deux premières publications, nous promet une oeuvre dense et riche. Sans aucun doute un classique à venir, la lecture de Pluto étant purement jouissive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Natacha851
  14 août 2014
Cela faisait un bon moment que je voyais des critiques de cette série mais rien à faire, je n'étais pas convaincue.
Une histoire de robots...cela ne me donnait pas vraiment l'envie d'aimer.
Mais le destin en a voulu autrement : disponible à la bibliothèque et les vacances en plus, je n'avais plus d'excuse pour ne pas la découvrir.
Et bien maintenant que j'ai lu ce premier tome, je peux déjà confirmer que c'est un bon début.
L'histoire est consistante permettant en plus une réflexion sur les conséquences de la venue des robots dans notre quotidien mais surtout sur leur degré de conscience. Peuvent-ils rêver ? Avoir des envies ? Aimer ? Tuer des humains ?
Autant vous dire que l'émotion aussi est au rendez-vous.
Cela m'a rappelé un film que j'avais beaucoup apprécié, I Robot avec Will Smith.
Pour information, Pluto est inspiré d'un épisode d'Astro Boy.
Commenter  J’apprécie          117

Les critiques presse (1)
Lexpress   30 novembre 2011
Inspiré largement de la philosophie des Robots d'Isaac Asimov, et par les intelligences artificielles de Philip K. Dick dans Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques?, Pluto fusionne les concepts et prolonge la légende d'Astro dans un polar futuriste passionnant.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations & extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Natacha851Natacha851   14 août 2014
- Je n'ai pas besoin d'un robot comme toi. Quitte cette demeure.
- Mais...
- C'est un ordre de ton maître !! Va-t'en !!
- Du piano...J'aimerais savoir jouer du piano.
- Pardon ?
- Comme vous l'avez dit...ce que je joue n'est jamais que du domaine du faux. Je voudrais pouvoir me rapprocher le plus possible du "vrai"...
- Une arme comme toi...jouer du piano ? Pff !
Commenter  J’apprécie          90
PavlikPavlik   07 août 2014
Prendrez-vous du thé ? Vous êtes un robot vous aussi, et il s'agira juste de faire semblant de boire, mais bon...A force de vivre comme les hommes nous actualisons notre système en développant des perceptions de plus en plus humaines. Pourtant...nous n'avons pas encore compris quel était le plaisir de prendre le thé.
Commenter  J’apprécie          100
OliphantOliphant   17 mars 2013
Tout à l'heure, je vous ai parlé de chance au combat... Les hommes disent souvent qu'ils espèrent en avoir, mais pour moi, la chance, elle se saisit.
Commenter  J’apprécie          170
MeroMero   25 août 2012
Freud, un médecin du XXème siècle, disait en substance que le rêve était l'expression de ce qui s'était passé dans la réalité, ce n'était pas qu'un caprice de l'imagination.
Commenter  J’apprécie          140
EmyhacEmyhac   25 mai 2012
-Hum...vraiment, aujourd'hui, il devient impossible de distinguer un robot d'un humain.
-Il y a un moyen très simple.
-Oui? Lequel?
-Chez un humain les mouvements superflus sont nombreux.
-PFF...
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Naoki Urasawa (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoki Urasawa
MAG#6 Plein d'auteurs dans un seul grand bouquin qui reflète ce qu'est la bande dessinée d'aujourd'hui.
Auteurs : Boulet, Bastien Vivès, Naoki Urasawa, John Cassaday, Frederik Peeters, Emmanuel Lepage, Katsuya Terada, Paul Pope, Taiy? Matsumoto, Bob Fingerman, Atsushi Kaneko, Keiichi Koike, Eddie Campbell
Éditions : Les Humanoïdes associés
2015
autres livres classés : robotsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Pluto de Naoki Urasawa

De quelle mythologie est inspiré le nom de Pluto ?

La mythologie grecque
La mythologie persane
La mythologie romaine
La mythologie japonaise
La mythologie celtique

14 questions
44 lecteurs ont répondu
Thème : Pluto, tome 1 de Naoki UrasawaCréer un quiz sur ce livre