AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Pluto tome 3 sur 8
EAN : 9782505008729
202 pages
Kana (02/04/2010)
4.27/5   197 notes
Résumé :
Astro, Mont-blanc, North 2, Brando, Hercule, Epsilon, et enfin Gesicht ! Les plus puissants et les plus fantastiques robots du monde sont en proie à une véritable terreur ! Dans un société où cohabitent robots et humains, les meurtres et les destructions se succèdent... mais qui est le criminel ? Et quel est son objectif ?!

Avec l apparition du roi des enfers, ce suspense de science-fiction prend une autre dimension !!
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,27

sur 197 notes
5
8 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Moi, à part le short noir, les bottes rouges et la petite houppette, je ne connais pas vraiment Astro, son univers et son entourage.

Alors forcément, chaque révélation est pour moi...une vrai révélation.

Je fus donc étonnée de connaître l'identité de cette mignonne petite demoiselle que nous découvrons dans les dernières pages du tome 2.

Et c'est pas fini !

Ce tome est riche en découvertes et en nouveaux personnages qui enrichissent l'intrigue.

Il est écrit sur la quatrième de couverture, comme phrase d'accroche : "Un polar palpitant (...)".

Pour ma part, ce n'est pas de la publicité mensongère !

Commenter  J’apprécie          120

Amorcée dans le tome précédent, la décentralisation narrative s'opère pleinement dans ce troisième opus dans lequel Gesicht apparaît très peu. L'intrigue se resserre dans cet album sur deux personnages bien distincts, d'un côté Uran, sœur d'Astro mystérieusement introduite dans le tome précédent et Adolf, un nouveau personnage humain, dont Naoki Urasawa va se servir pour nous amener à découvrir le KR, sorte de Klu-Klux Clan qui voue une haine féroce envers les robots.

Adolf est le prototype même du militant de ce type d'organisation. Malgré une vie de famille en apparence équilibrée et un emploi qui lui permet de faire subsister sa femme et son fils, celui-ci traîne depuis l'enfance des blessures qui peinent à cicatriser. Livré à lui-même lorsqu'il était enfant, il ne doit sa réussite sociale qu'au sacrifice de son frère qui n'a pas hésité à se salir les mains pour lui sortir les pieds de la boue. Lorsque Urasawa l'introduit dans l'histoire, Adolf apprend qu'il va pouvoir récupérer le corps de son frère, abattu par la police il y a trois ans lors d'une affaire criminelle. Lors de l'identification du corps, Adolf remarque que la blessure est particulière et se persuade qu'elle a été faite par des balles en alliage de Zéronium dont seul un robot peut se servir.

Le KR, organisation anti-robot dont Adolf fait partie, exploite l'émotion de l'homme pour nourrir son discours et découvre l'identité de Gesicht grâce aux ramifications à l'oeuvre dans les hautes sphères. Contraint de laisser le KR s'occuper de ses affaires, Adolf assiste sans défense à leurs manigances, ce qui exacerbe encore son ressentiment envers Gesicht et l'incite à se préparer à l'action, sous le regard désapprobateur de l'organisation qui s'autorise toute latitude pour arriver à ses fins.

Le KR n'est pas le seul ennemi identifié de ce tome, un nouveau personnage mystérieux fait son apparition : le Professeur Abdullah. En visite au Japon, l'homme rend visite à l'Inspecteur Tawashi avec lequel ils évoquent le 39ème conflit qui a opposé leurs deux pays et auquel ils ont participé, le Professeur Abdullah étant désormais l'un des dirigeants d'Asie centrale. Si leur échange laisse à penser qu'ils partagent des idées semblables au sujet des robots, la suite de l'histoire démontrera le contraire.

Tout comme ses prédéceurs, ce troisième tome creuse encore un peu plus le sillon des fluctuations imprévisibles de l'intelligence artificielle en mettant en valeur l'humanité enfouie des robots. Pour ce faire, il s'appuie d'une part sur le personnage d'Epislon, dont la beauté des traits n'est pas sans rappeler le Johann de Monster - bien que la mélancolie qui se dégage du robot tend à le distinguer du tueur - et d'autre part sur la dernière partie du manga au cours de laquelle Uran fait la connaissance d'une machine dysfonctionnelle qui dissimule autant de laideur que de beauté dans ses circuits.

Toujours aussi prenant et habile dans sa construction, Pluto distille dans ce troisième tome les éléments nécessaires pour faire avancer l'intrigue à bon rythme tout en gardant sufisamment de zones d'ombre pour nous inciter à poursuivre la lecture.

Commenter  J’apprécie          10

Une nouvelle série de manga science-fiction très attachante et addictive.

Partant de l'histoire d'Astroboy, le robot le plus fort du monde (indiqué en sous-titre), les deux auteurs reconstruisent un monde où cohabitent tant bien que mal robots et humain. Les premiers tentant de servir de leur mieux les seconds, alors même que ceux-ci se sentent oppressé par cette aide.

Une très bonne réflexion sur la cohabitation entre espèces différentes et même sur le racisme. En effet, les robots sont alors tellement perfectionnés que seuls des détecteurs permettent de faire la distinction entre humains et robots.

Ce troisième tome voit apparaître Uran, la soeur d'Astro. Doué d'une faculté d'empathie, elle ressent la douleur et la tristesse des gens à une distance assez impressionnante. C'est ainsi qu'elle découvre un robot très mal en point au parc central de Tokyo, à même où semble se cacher Pluto, le meurtrier en cavale.

L'enquête se poursuit et apparaît en parallèle une organisation secrète, sur le modèle du Klu Klux Klan, cherchant à éliminer définitivement les robots sur Terre. le récit prend donc plusieurs dimensions et gagne encore plus en intérêt !

Commenter  J’apprécie          20

Je gardais des tomes précédents de Pluto un souvenir assez flou : il faut dire aussi que je les ai lu, il y a sans doute plus d'un an maintenant... du coup, l'histoire m'est revenue assez difficilement bien que j'ai pu suivre sans réellement de problème l'histoire de ce tome. En effet, mes lacunes ne se sont en aucun cas révélées être des poids pour ma compréhension de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé suivre dans ce tome un peu plus particulièrement Astro et sa petite soeur Uran. Ces deux-là sont vraiment impressionnants : on ne dirait vraiment pas en les voyant qu'ils puissent être des robots. Uran notamment, avec sa capacité à ressentir des émotions m'a vraiment bluffée : elle est quasiment humaine.

Du coup, en côtoyant ces deux-là, on comprend davantage la création de ce groupe anti-robot : leur humanité et leur puissance les rendent assez incontrôlable (même si c'est encore le cas aujourd'hui) et l'on se pose rapidement des questions sur l'équilibre de la situation actuelle et un renversement possible du pouvoir un jour futur... C'est assez inquiétant comme histoire du coup !

L'enquête policière autour de Gesicht m'a moins plu dans ce tome bien que je l'avais beaucoup aimé dans les précédents. C'est peut-être du à l'attrait de la nouveauté ou bien au fait que les auteurs du manga aient décidé de la mettre un peu de côté.

Les dessins m'ont beaucoup plu : j'aime ce côté réaliste tout en gardant de jolies rondeurs, il n'y a pas trop de détails et les dessins restent dans des dominantes claires... du coup, on se concentre aisément sur l'histoire et on en profite pleinement !

Pluto est vraiment un manga à découvrir.


Lien : http://lunazione.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          40

Troisième tome de la saga Pluto. le sentiment anti-robot grandit dans la société où un groupuscule d'extrême droite fondé sur le modèle du KKK prend corps. Naoki Urasawa et Osamu Tezuka dédaignent l'enquête principale sur la destruction des robots les plus puissants du monde. Un superbe manga où la sensibilité n'est pas toujours du côté des humains.

Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation

Les robots sont des inférieurs!!

Supprimons les policiers-robots!!

Les robots sont des serviteurs!!

Les robots sont des esclaves!!

Abrogeons la loi internationale sur les droits des robots!!

Mort aux robots!!

Mort aux robots!!

Mort aux robots!!

Mort aux robots!!

Mort aux robots!!

Mort aux robots!!

Commenter  J’apprécie          90

-Grand frère...

-Tiens, Adolf, prends ça...

-Mais... C'est le portable dont j'avais envie... !!

-A notre époque, plus personne n'écrit à la main. Alors, avant d'être largué dans tes études, sers-toi de ça !

-Ton bras...

-Je l'ai fracassé...

-Tu l'as fracassé ?

-Ouais, le robot.

-Eux, ils ne peuvent pas nous tuer... Mais nous les humains, on peut faire ce qu'on veut aux humains. Ne t'en fais pas et travaille. Étudie bien... Et crée une société sans robots.

Commenter  J’apprécie          20

- un robot qui élève des humains... Cette chose importante dont tu parles, c'est ce truc qu'ils appellent "l'amour"?

- Et vous, la guerre vous a rapporté quelque chose non? ce "truc" que l'on appelle la haine?

Commenter  J’apprécie          50

p.121.

- Des policiers-robots sont déjà devenus indispensables à notre société. Face à la montée de la violence et de la criminalité, ils agissent de manière extrêmement efficace.

- Oui même lorsqu’ils dépassent certaines limites dans l’investigation ?

- Dans leurs enquêtes les robots respectent toujours les limites fixées par la loi.

Commenter  J’apprécie          20

" Tout à l'heure, l'homme que l'on a croisé dans le détecteur...je n'ai pas pu discerner si c'était un robot ou pas. "

Commenter  J’apprécie          60

Videos de Naoki Urasawa (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoki Urasawa
Asadora 6
autres livres classés : robotsVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus




Quiz Voir plus

Pluto de Naoki Urasawa

De quelle mythologie est inspiré le nom de Pluto ?

La mythologie grecque
La mythologie persane
La mythologie romaine
La mythologie japonaise
La mythologie celtique

14 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Pluto, tome 1 de Naoki UrasawaCréer un quiz sur ce livre