AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2882502974
Éditeur : Noir sur blanc (07/02/2013)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Dans la Roumanie d'après-guerre, une femme miraculeusement rentrée du goulag tente de retrouver une place, pour elle et pour son fils, dans une société transformée. Un magnifique portrait de femme.
Dans ce roman qui couvre les années 1945-1946, la vie quotidienne se mêle aux événements politiques en demi-teinte, dans une atmosphère empreinte de mystère. Doté d'un fort pouvoir d'évocation visuelle, Eugen Uricaru entremêle les différentes trajectoires de ses pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Annette55
  20 août 2018
Déportée dans un camp de travail en Sibérie, un Goulag, Petra Maier n'a pas dix- huit ans lorsqu'elle arrêtée, en 1944.
Mais elle sait que si elle tombe enceinte, (elle l'apprend quelques mois après sa déportation), on l'a renverra chez elle, en Roumanie.
Comment faire quand il n'y a aucun homme à proximité et que cette surveillance forcenée ne se relâche jamais ?
Le "miracle" se produit au prix de la vie d'un homme ....
Elle retrouve une Roumanie sous le joug de l'Union Soviétique , ne rencontre plus rien de connu ni personne de sa famille, se tait surtout ...Tout est passé sous le contrôle, brutal, des nouvelles autorités.
Arrestations, enquêtes à répétition, soupçons , dossiers de rétention, "Section Spéciale" , fusillés, condamnations d'innocents. Il faut s'atteler fermement à la destruction de la société des Bourgeois et des grands propriétaires terriens , éradiquer et détruire jusqu'à la dernière ces familles, les lieux de rencontre, les cafés, les clubs, les kiosques et les parcs .les restaurants ...changer le nom des rues à Timisoara ....L'armée doit être nettoyée des éléments hostiles d'où des réseaux , des agences d'infiltration , saboteurs et criminels pour "la bonne cause '
Il faut détruire, détruire la société d'avant ,cette lèpre , déporter en Sibérie ou vers Karanganda, en Asie, ou Katmtchaka d'où personne ne revient ...
Petra donne naissance à un garçon nommé César .
Elle l'élève avec courage.
C'est un enfant doué d'une faculté extraordinaire : il est à même de prédire l'avenir des personnes qui le regardent dans les yeux .
La rumeur se répand et du coup la police secrète s'intéresse de très près à cet enfant ....
C'est un ouvrage historique , difficile à lire, complexe , dramatique, sous le joug du totalitarisme , qui couvre les années 1945- 1946, l'auteur y décrit la vie quotidienne , les épreuves ,la terreur , le silence , la haine, la méfiance , la chasse à l'homme, ces éléments mêlés aux événements politiques dans une atmosphère pleine de mystère .....
Cette femme , revenue du goulag miraculeusement , tentera de retrouver sa place pour elle et son fils dans une société transformée ....
Doté d'un fort pouvoir d'évocation visuelle , l'auteur entremêle les différentes trajectoires de ses personnages .
Il évoque avec une grande finesse la question du rôle que chacun d'entre nous joue par rapport aux autres ou qu'il "aurait pu jouer."
La-soumission est un titre symbolisant l'attitude de tout un pays victime de l'histoire , auquel même les facultés de résistance auraient été retirées...
Un roman ou l'amertume, la crainte constante, la peur , l'effroi se colorent de merveilleux, à la pire époque de l'histoire Roumaine .
Où l'on verra plus tard que d'autres barbares feront subir un destin semblable à ce pays .
C'est une autre histoire. ...
Cet ouvrage m'a fait penser aux romans de Soljenitsyne...lus il y a longtemps ...
L'auteur né en 1946 a fondé le groupe " Echinox ", revue d'opposition dans la Roumanie communiste .
Traduit du roumain par Marily LeNir/ éditions Noir sur Blanc .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TandaricaTandarica   17 mars 2015
Il s’évadait, mais non comme bien d’autres en se plongeant dans son passé, en revivant une vie déjà triste, avec des détails, des sensations, conservés dans la mémoire de façon parfois fragmentaire ou déformée. Ce n’était pas une bonne voie, elle était même très dangereuse, car elle induisait, par comparaison, le désir de changement. C’était une chose normale, simple, primitive, que souffrir de n’être plus dans sa maison, ou dans la maison de son enfance, mais dans une cellule, au milieu de quarante individus crasseux, avec la tinette sous le nez, la fenêtre obstruée par un volet de bois enduit de goudron et trois ampoules au plafond, allumées jour et nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Annette55Annette55   20 août 2018
" Celui qui désire se rend esclave du désir ."
"Voilà , il ne faut pas opposer de "résistance". Ce qui ne signifie pas, tout de même, accepter ".
Commenter  J’apprécie          200
autres livres classés : roumanieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Qui a écrit ces citations?

Qui a écrit « on ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux » ?

Guillaume Musso
Marc Levy
Yann Arthus-Bertrand
Antoine de saint-Exupéry

9 questions
2 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre