AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253181576
320 pages
Le Livre de Poche (29/09/2021)
4.22/5   304 notes
Résumé :
« Il est temps pour moi de m’effacer, mais j’ai tellement à dire, ou plutôt à écrire. J’ai prêté le serment de ne jamais parler de ce qui suit, mais je ne me suis pas interdit de l’écrire. J’emporterai ces pages dans ma tombe, avec moi, sans regret. Je ressens aujourd’hui le besoin de libérer mon âme qui se lamente, enchaînée par les souvenirs, cadenassée par les remords. Ma plume sera la clé, le remède à ce mal qui me ronge et qui habille mes nuits de cauchemars. »... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (156) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 304 notes
5
95 avis
4
40 avis
3
13 avis
2
3 avis
1
0 avis

Kirzy
  28 octobre 2020

J'aime les polars historiques qui nous immergent totalement dans une époque. Et celui-ci est fort réussi.
Direction les bas-fonds de Londres, deuxième moitié du XIXème siècle sur les pas d'un inspecteur de Scotland Yard, intègre et obstiné, chargé d'interroger des témoins dans le cadre d'un scandale qui, s'il éclate, impliquera la famille royale britannique … sans qu'il sache exactement la teneur du potentiel scandale. Procédé très intelligent qui place le lecteur au même niveau que l'enquêteur : comme lui, il découvre progressivement les ressorts sordides de l'affaire, comme lui, il a la nausée à mesure qu'il plonge dans ces bas-fonds.
Basé sur des faits réels ( le scandale de Cleveland Street en 1889 qui a impliqué le prince Albert Victor de Clarence, petit-fils de la Reine Victoria, et quelques Lords ), le récit policier très bien mené se transforme en critique implacable de l'hypocrisie de la société victorienne et de ses nantis drapés dans un puritanisme de façade, plein de morgue et de mépris à l'égard des indigents.
La description des quartiers mal famés de Londres dans le West End ( autour de Whitechapel, Stepney ou Limehouse ) est très vivante et saisissante : workhouses indignes ( sortes d'hospices où les plus précaires, souvent des filles-mères travaillent jusqu'à 18 heures par jour dans des conditions honteuses ), prostitution omniprésente, lupanars et bordels à foison, trafic d'enfants, filières pour obtenir des fillettes vierges avec certificat médical garantissant la qualité du « produit » … on n'est pas loin d'un Dickens, Palliser ou Stead pour dénoncer toute cette misère qui semble être un miroir inversé de la bonne société victorienne.
J'ai plus de réserve sur la construction du roman, un peu maladroite à mon sens car coupant l'élan de l'action. L'auteur a fait le choix d'une trame contemporaine pour aiguiller le lecteur : un cantonnier découvre dans la tombe d'un cimetière une boîte contenant les carnets complets que l'enquêteur anglais du XIXème anglais a écrit pour soulager sa conscience. Ces passages sont relativement courts par rapport au récit des carnets, mais je les ai lus en ultra diagonale, les jugeant peu intéressants par rapport à l'intrigue dix-neuvièmiste, passionnante, elle. Même si j'ai bien compris l'intention louable de l'auteur de dénoncer les violences faites aux femmes du XXIème siècle face à une loi des hommes qui perdure depuis des siècles malgré des avancées certaines.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1292
lyoko
  12 février 2021
Quel roman captivant ! L'auteur a su tenir le lecteur en haleine avec juste un manuscrit retrouvé.
Et bizarrement, ce roman (pour la partie manuscrit) qui se passe pourtant dans l'Angleterre du XIXeme siècle est tellement d'actualité. Il met en évidence que les lois créées hier sont parfois revisitées pour un intérêt bien sombre. Je n'en dirais pas plus et je vais sans doute sembler mystérieuse , mais je ne veux pas spoiler. Car très franchement c'est un roman a lire pour ceux qui aiment être happés par une histoire qui parfois fait froid dans le dos.
Les personnages sont très travaillés et l'écriture agréable. Couper les passages entre passé et présent donne encore plus envie de savoir.. ça rajoute au suspens et on lit ce roman sans s'en rendre compte.
Je suis conquise par ce roman où je découvre l'auteur. Il est fort probable que je continue à lire un auteur qui a su m'emporter.
Commenter  J’apprécie          1134
Jeanfrancoislemoine
  16 octobre 2021
" La loi des hommes " , c'est une fois de plus , un roman de Wendall Utroi à ne manquer sous aucun prétexte, d'autant plus qu'il vient de paraître en poche , précision pas forcément inutile dans la mesure où les " grands lecteurs " examinent aussi leur budget .J'avais lu , que dis - je , dévoré, " Les yeux d'Ava " et m'étais bien promis de me précipiter sur " La loi des hommes " , c'est fait .Commencé hier soir , terminé aujourd'hui . du très , très bon , un grand moment à vivre , emporté par une histoire à peine croyable ...
Bon , abordons le point négatif : comment introduire et clore une aventure si " forte " . Un fossoyeur , une boîte en fer , des papiers , une fille , une femme , un futur gendre noir qui porte un prénom connu ....Bon , ça c'est bien gentil ...tiens , oui , gentil , c'est bien l'adjectif qui me vient à l'esprit .Pas mal , peut être, mais pas en phase avec l' extraordinaire récit qui va suivre . Je partage l'avis de mon amie Kirzy dont j'ai lu la critique avant de rédiger la mienne. Je ne spolie pas mais il s'avère que nous avons un fond de pensée très proche , me semble - t - il ...Moi aussi , j'ai trouvé cette " présentation " sans grand intérêt, molle , peu convaincante , voire un peu " mièvre " .....
Le récit qui nous transporte dans les bas - fonds de Londres à l'ère Victorienne , par contre , efface tout ce qui semble " pas génial " . Remarquable , incroyable , inouï . Une enquête qui vous " prend aux tripes" et ne vous lâche pas ou , peut - être plutôt , que vous ne lâchez pas .Vous pénétrez, à travers le portrait et les propos de trois personnages , dans le plus noir de la société londonienne de l'époque. Comme certains personnages , vous serez obligés de vous dire que ce n'est pas possible , que cela n'a pas pu exister . Une enquête , trois personnages improbables , un enquêteur attachant à la moralité incontestable , un autre , détestable, à la moralité plus douteuse ,et , surtout un pouvoir politique ...à la hauteur.... d'un pouvoir politique ...Des " petits " , " intouchables " , " des gros ", d'autres " intouchables " , et toujours les mêmes propos , en ce temps - là , comme ...aujourd'hui .Le message est clair , dans un récit passionnant et cruel ." Non , non , rien n'a changé " ....Je vous laisse apprécier.
C'est très bien écrit, clair , efficace , incroyablement juste avec des personnages dont on se souviendra longtemps , bien différents de ce que pouvait laisser penser le contexte . Des coupables pas si coupables , des hypocrites par contre , bien hypocrites ....voire plus ..
Un message dans les dernières pages , un regard en arrière pour offusquer et faire un constat terrible : et aujourd'hui ?
Wendall Utroi est un auteur de premier plan . Ses deux derniers romans sont , comment dire , ...incontournables , travaillés, sans concession , d'une sincérité incroyable . Ses récits sont addictifs .Une fois " plongés dedans " , on ne peut plus reculer , encore moins renoncer . Lorsque l'on termine , on voudrait pouvoir continuer , voire recommencer . L'histoire si bien racontée appartient certes à un passé qu'on aimerait voir encore plus lointain , mais qui reste encore, hélas, bien actuel . Ce roman transmet un message fort . J'ai adoré comme j'ai adoré " les yeux d'Ava " .
Wendall Utroi fait désormais partie de mes auteurs favoris, ceux dont je ne lirai même pas la quatrième de couverture avant de les choisir.
Allez , les amies et amis ..? Londres est une superbe ville ( oui , je sais , les anglais , nos meilleurs ennemis ...) , Londres , vraiment , moi j'adore ( oui , les anglais , Jeanne , le Brexit je sais ) ... Quant au Londres de Wendall Utroi ....vous verrez bien ...mais surtout , en tournant la dernière page , souvenez - vous . " la loi des hommes " .....Et celle là , hélas , elle ne concerne pas que "ceux d'outre Manche " ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9111
Ptitgateau
  12 novembre 2021
Durant tout le temps qui m'a été nécessaire pour découvrir cette pépite et percer le mystère de ce récit, je suis devenue Jacques, cantonnier, qui découvre dans une tombe, le témoignage d'un défunt anglais, et comme Jacques, le récit m'a happée.
Nous sommes dans l'Angleterre victorienne, cette Angleterre où l'extrême richesse côtoie l'extrême pauvreté. Ce Londres des bas quartiers où l'on est prêt à tout pour survivre, où des hommes exploitent la misère des hommes, où la haute société, et la chambre des Lords crée des lois pour les nantis, la loi des hommes, une loi que la logique et l'équité ne devrait pas permettre.
Le défunt, J. Wallace Hardwell est un policier officiant pour Scotland Yard, il raconte la plus délicate de ses enquêtes, et son récit mettra en évidence les travers de la société anglaise et la politique menée durant cette époque victorienne avec ses contradictions et ses incohérences.
Les témoins, Rebecca Brianey, patronne d'un lupanar, Myrtle River, recruteuse, et Thimothy Brianey, fils adoptif de Rebecca, sont interrogés individuellement et livrent quelques secrets qui permettront à l'enquête demandée au policier d'avancer.
Mais avancer sur quoi ? demandera-ton légitimement.
C'est l'intérêt de cette enquête, Wallace Hardwell ne sait pas ce qu'il doit trouver exactement. C'est aussi la magie de ce roman qui amène le lecteur à découvrir en même temps que l'enquêteur où mènent ces interrogatoires passionnants.
Seule indication : la couronne est en danger, c'est envoutant !
Les personnages viennent pimenter chacun à leur manière ce passionnant récit pour y mettre de l'action. C'est une réussite !
Notre héros britannique rencontrera maints écueils, se fera des ennemis, des amis, et devra confronter ses idées au pouvoir souverain, un chemin bien tortueux et semé d'embûches
Futurs lecteurs, vous pourriez être amenés comme moi, à vous demander le pourquoi de cette mise en abyme : l'histoire de Jacques le cantonnier et l'histoire de J. Wallace Hardwell, ce que je n'ai vraiment découvert qu'à la fin de l'histoire, alors soyez rassurés, ce roman dans le roman possède plusieurs objectifs.
Je ne connaissais pas cet auteur et je suis enchantée de l'avoir découvert, en espérant que ses autres romans s'avèrent aussi originaux que celui que je referme à grand regret.
Je remercie infiniment Babélio et les éditions le Livre de Poche pour ce partenariat.
Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          912
bidule62
  26 octobre 2021
Exceptionnel !
Ca faisait un moment que je tournais autour de ce roman, attirée par des commentaires sur Babelio. J'ai fini par l'acheter dans ma librairie préférée.... et dans la foulée, ma fille cadette me l'a piqué ! Elle ne l'a pas lâché, abandonnant son téléphone portable à son triste sort. Un signe non ? (pour info elle a 16 ans !). Elle l'a fini d'un "trop génial !". Espérons que pour son épreuve de bac français elle étoffera un peu son argumentaire !
.
Mais revenons à ce roman. Un polar certes. Une image de la société anglaise de la fin du 19e siècle. Et plus particulièrement un regard sur le sort désastreux des femmes à l'époque. Surtout des femmes dans la misère. Vous saviez, vous, qu'il existait à l'époque des "fermes" où on "élevait" des petites filles misérables, abandonnées, dans le but de vendre plus tard leur virginité ? Je ne m'en suis pas remise. Comme d'ailleurs le personnage central, policier à Scotland Yard chargé de trouver qui est prêt à vendre un secret à la presse qui pourrait faire s'écrouler la monarchie....
.
Un roman passionnant. Pas de meurtre "gore" ou sanguinolent, non, mais au final ce qui est décrit est tellement scandaleux, bouleversant. Une réussite que je vous conseille vivement. Je compte bien désormais mettre ce livre entre les mains de ma fille aînée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5612

Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
Ptitgateau
Ptitgateau  
Rien n’est jamais simple, mais ce sont les choix les plus difficiles qui, souvent, nous font grandir.
Commenter  J’apprécie          370
collectifpolar
collectifpolar  
J’ai découvert la rue avec un regard différent. Tout me semblait étranger désormais. Là où j’appréciais l’effervescence ne se trouvaient plus que misère, relents de bière et obscénité. Les cours, si animées, n’étaient plus que dépotoirs immondes où les déchets se mêlaient aux pavés branlants. Les travailleuses et les mères de famille respectables me dégoûtaient ; elles se baladaient sans corset, dépoitraillées sous un châle à l’odeur de sueur âcre, les chausses crottées, et les jupes rapiécées. Elles s’étaient muées en de vulgaires païennes, sans avenir, résignées à leur médiocrité.
Commenter  J’apprécie          40
RomansNoirsEtPlus
RomansNoirsEtPlus  
Londres n'était qu’un immense bourbier , un marais nauséabond entouré de collines où vivaient, les pieds au sec , les nantis, les riches , les puissants.De temps à autre , ils venaient se mêler à la puanteur des bas-fonds , dans le seul but d’assouvir leurs bas instincts. Il n’y avait pas d’amour , de respect, de curiosité, ni d’envie de partage ...simplement un plaisir fugace et tarifé , un moment arraché à leur ennui , à une vie vaine et fade où les ivresses tristes n’avaient ni parfum ni goût . J’avais pitié d’eux , j’avais honte d’eux , honte de moi.
Commenter  J’apprécie          40
EssyMix
EssyMix  
Je regrette beaucoup, mais j'ai eu aussi quelques bonheurs. Cette vie m'a permis de me connaître, de me rencontrer. Vivre est un long périple, qui consiste aussi à se découvrir, en acceptant de n'être pas parfait, à admettre ses faiblesses et ses défauts, pour mieux comprendre et aimer les autres.
Commenter  J’apprécie          80
sarahdu91
sarahdu91  
Je vous implore seulement de ne pas me juger ni vous apitoyer, j'ai horreur de la pitié. La pitié, c'est ce que l'on offre à ceux dont on croit que le sort est joué. Je n'ai jamais baissé les bras, et je le ne ferai jamais.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Wendall Utroi (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wendall Utroi
Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • le Suppléant de Prince Harry aux éditions Fayard https://www.lagriffenoire.com/le-suppleant.html • le procès du Père Noël: Condamnerez-vous le père Noël ? de Raphaël Costa aux éditions Enrick https://www.lagriffenoire.com/le-proces-du-pere-noel-condamnerez-vous-le-pere-noel.html • La géopolitique, tout simplement: Comprendre le monde et les relations internationales de Anne Sénéquier et Pascal Boniface aux éditions Eyrolles https://www.lagriffenoire.com/la-geopolitique-tout-simplement-comprendre-le-monde-et-les-relations-internationales.html • Age of Vice de Deepti Kapoor et Michèle Albaret-Maatsch aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/age-of-vice.html • Sambre : Radioscopie d'un fait divers de Alice Géraud aux éditions JC Lattès https://www.lagriffenoire.com/sambre-radioscopie-d-un-fait-divers.html • Quatre heures, vingt-deux minutes et dix-huit secondes de Lionel Shriver aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/quatre-heures-vingt-deux-minutes-et-dix-huit-secondes-1.html • À prendre ou à laisser de Lionel Shriver et Catherine Gibert aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/a-prendre-ou-a-laisser.html • Les Gens de Mogador - Dominique (T1) de Elisabeth Barbier aux éditions Archipoche https://www.lagriffenoire.com/les-gens-de-mogador-t.5-dominique-t.1.html • Hérétiques de Leonardo Padura aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/heretiques.html • le bureau d'éclaircissement des destins de Gaëlle Nohant aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/le-bureau-d-eclaircissement-des-destins.html • La Part des flammes de Gaëlle Nohant aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/la-part-des-flammes.html • Les sources de Marie-Hélène Lafon aux éditions Buchet-Chastel https://www.lagriffenoire.com/les-sources.html • La Loi des hommes de Wendall Utroi aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/la-loi-des-hommes.html • Avec le monstre du placard, ça déménage ! de Antoine Dole et Bruno Salamone aux éditions Actes Sud Junior https://www.lagriffenoire.com/avec-le-monstre-du-placard-ca-demenage.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond
+ Lire la suite
autres livres classés : prostitutionVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2501 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre