AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781655907869
221 pages
Auto édition (05/01/2020)
3.8/5   25 notes
Résumé :
Ce livre n’est pas une confession, jamais je ne me repentirai de mes actes. Je ne m’attends pas à être compris. Comment pourriez-vous me comprendre, vous qui nagez à la surface ? Je sais que je fais partie de l’humanité, comme une cellule cancéreuse fait partie d’un corps.Jusqu’à présent, j’avançais masqué parmi vous, craignant d’être découvert, vivant dans l’angoisse d’être fustigé si par malheur mon masque venait à tomber.Aujourd’hui je n’ai plus peur. Je sais mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,8

sur 25 notes
5
5 avis
4
12 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

SerialThrillers
  14 février 2020
Tout d'abord merci à l'auteur, Mantis V, de m'avoir fait découvrir son roman.
Il nous immerge dans la tête d'un psychopathe fétichiste des pieds avec une vision très immersive et crue.
L'action, écrite à la première personne, accroît le sentiment étrange et malaisant. le lecteur n'est plus dans la tête du pervers mais devient le pervers. L'intrigue alterne entre le présent et le passé à chaque chapitre, donnant plus de consistance à votre personnalité malade, oui la vôtre, car n'oubliez pas que vous êtes devenu le psychopathe. Vous fomentez votre prochain passage à l'acte en faisant attention de ne pas faire tomber votre masque social, tout en vous remémorant vos perversions passées, celles qui vous ont nourrit, que vous nommez si bien, vermines.
L' envie de passer à l'acte, les raisons et la préparation de celui ci, font le roman, qui n'est pas porté par une réelle intrigue. Cela n'est pas dérangeant, au contraire de certaines scènes qui pourraient en rebuter certains. Mais le plaisir n'est il pas dans l'interdit ? Dans l'abject ?
À toutes les vermines curieuses de thrillers glauques et à la marge des romans trop stéréotypés venez vous en délecter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LadyMeredith
  03 décembre 2020
Sans doute qu'après avoir lu des dizaines de livres aux pages plus horribles les unes que les autres mon seuil de tolérance au monstrueux, au glauque, au pervers s'est nettement modifié, voire élargi. Et sans doute attendais-je aussi beaucoup de cet objet littéraire non identifié dont les excellents teasers avaient titillé ma curiosité retorse.
Pour autant, je ressors perplexe de cette lecture dérangeante. Je ne saurais nier l'audace du projet, dont le mystérieux auteur a entrepris l'écriture. le tableau clinique qu'il dresse de ce trouble de la personnalité qu'est la schizotypie est criant de véracité et conforme en tous points avec la description et le diagnostique qu'en donne le DSM5 : masque social, absence d'affect, isolement social, croyances erronées, paranoïa, sociopathologie, et comorbidités comme les polyaddictions,...
Le livre, dont je ne sais si je dois le nommer « roman », « autofiction », « témoignage », ou autre, enchevêtre deux temporalités qui alternent régulièrement et apportent l'une sur l'autre des éclairages intéressants : le présent qui amène le naufrage dans la psychose et le passé, longue et minutieuse anamnèse, succession de points de non-retour et prise du pouvoir des vermines éponymes. La description du passé représente pour moi, la partie la plus aboutie et la plus captivante, celle où la nosographie décrit finement les pulsions masochistes autant que sadiques, l'apparition du fétichisme, celle qui montre la perte progressive d'ancrage dans la réalité, la reconstruction, selon une interprétation biaisée et signifiante pour le personnage, de situations lambda, la montée en puissance d'une croyance mégalomane en des pouvoirs magiques exceptionnels lui permettant d'agir en pensée sur son environnement, de contrôler les personnes, enfin le parasitage de la vérité et le travestissement des résistances d'autrui comme des consentements tacites à ses propres lubies.
Il apparaît, finalement, dans cette sombre confession, que le personnage est sa première victime et son principal bourreau.
Pour crue et sans concession que soit l'écriture expérimentale de Mantis V. et malgré le récit à la première personne et au présent de l'indicatif, je n'ai, malheureusement ou heureusement, pas sombré dans l'identification malsaine et me suis contentée de regarder cette décomposition psychique et physique de loin, parfois même un peu lassée de l'aspect répétitif des fantasmes fétichistes et sadiques et les passages à l'acte spiralaires jusqu'au dénouement. Amoral. Evidemment.
Une fin qui n'en est pas une, Un étalage assez brut de tortures aux exhalaisons viciées de snuff movie qui ne m'a rie apporté de plus qu'un vague dégoût comme devant un film d'horreur des années 90, me rappelant certains passages un peu lourds de American Psycho, dans l'abondance et la gratuité des détails morbides.
En bref pour les aspirants amateurs de hard, ce livre sera une vraie découverte. Pour un public averti, c'est une lecture intéressante qui n'exprime pourtant pas, et ce n'est que mon avis, tout le potentiel de noirceur et de profondeur dont est capable, Mantis V.
Peut-être faudrat-t-il attendre la révélation de l'ensemble artistique qui l'entoure pour mieux en saisir l'essence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
causapefabrice
  10 décembre 2020
“Je lui avais même piqué ses chaussettes dans son sac de gym et les reniflais le soir dans mon lit. Bref je l'aimais”.
Cela fait un moment que je vois tourner tant la couverture que le visuel de cet auteur (vidéos, audios, interviews). Je salue le travail autour de l'univers du roman qui est extrêmement travaillé et ne peut laisser indifférent !
Tout le risque est là, est-ce le texte est à la hauteur de l'univers ?

Tout d'abord, il happe grâce à sa narration à la première personne et aux chapitres courts qui alternent le présent et le passé. le présent aborde l'obsession du personnage pour sa collègue et chemine jusqu'au passage à l'acte. le passé, quant à lui, explique le glissement d'un jeune garçon vers la criminalité et la folie.
On assiste à la bataille intérieure du héros. Entre son « masque social » qui lui permet de mener une vie normale et ses «Vermines» qui régissent ses pensées et actions malsaines en privé.
Ce récit expose la découverte et l'initiation au mal d'un esprit tourmenté qui plonge le lecteur dans ses abysses.
Ce roman n'a aucune limite. Il se met en roue libre au service de la folie en usant de violence et de propos explicites. On assiste médusé à l'exposition de ses déviances ainsi que de ses agressions.
Cela m'a rappelé la fascinante errance de Patrick Bateman au crépuscule d'American Psycho. Mais aussi, Parfaite pour l'obsession envers Adélaïde.
J'ai apprécié, entre autre la "justification" de ses passages à l'acte par la perception erronée d'une furtive invitation ou adhésion de ses victimes “Elle surprit mon regard, je lui souris et elle me rendit mon sourire… Elle en a envie..”. Également, son expression «comme dans les films porno» qui revient tel un leitmotiv durant ses agressions, suggére l'impact négatif de la pornographie donnant une appréhension faussée de la sexualité. Ces particularités confèrent une bluffante crédibilité à ce texte !
J'ai vraiment apprécié cette expérience immersive dans cet esprit torturé. La plume clinique de Mantis V., malsaine à souhait, insoutenable parfois, n'épargne aucun détail de l'horreur abordée.
Donc, il s'agit bien d'une brillante campagne marketing orchestrée autour de l'oeuvre qui permet d'aller au-delà du texte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cath_livresetemotions
  17 avril 2021
Je n 'ai jamais eu autant de mal à écrire un avis.
Ce livre est une véritable claque. Il m'a sonnée, captivée, questionnée, déstabilisée, dérangée, …
Et je pourrais continuer encore et encore, tellement j'ai été traversé par une multitude d'émotions contraires.
Dans cet ouvrage, que je ne saurais qualifier de roman, témoignage, autofiction, …, l'auteur nous plonge dans les méandres du cerveau d'un jeune homme atteint de troubles de la personnalité, dont les traits comportementaux et psychologiques sont extrêmement sévères et totalement à l'opposé des normes sociétales.
Deux périodes sont abordées, chapitre après chapitre. de ses 10 à ses 14 ans, là où ses troubles vont apparaître et vite devenir son quotidien, on apprend à le connaître, on l'observe, on compatit même parfois. Et puis 10 ans plus tard, dans un semblant de vie normale, où tout va inéluctablement craquer, céder et basculer dans l'horreur, l'inexplicable et l'innaceptable.
🪳Je pense que ce qui m'a le plus déstabilisée, c'est que le narrateur n'est autre que ce jeune homme, qui nous prend à témoin. Nous devenons spectateurs, voyeurs de ses troubles mentaux qui se matérialisent par un déferlement de haine, de violence, d'automutilation, de sadisme, … sur lui-même ou sur autrui.
🪳J'ai été à la fois fascinée et scandalisée par ce témoignage. A la limite de lâcher le livre, et pourtant sans jamais le faire. Eprouvant par moment de l'empathie pour cet homme impuissant face à ses troubles, ses vermines comme il les appelle.
⚠️ Comme vous l'aurez certainement compris, ce livre ne m'a pas laissée indifférente. Je le déconseille TRÈS fortement aux âmes sensibles, émotives, fragiles . Ce n'est pas un livre de chevet et il ne vous aidera certainement pas à trouver le sommeil 😱
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissChocolatineBouquine
  04 août 2020

Ceci est l'une des histoires les plus tourmentées que j'ai pu lire. Entrer dans la noirceur de l'âme humaine a de quoi déstabiliser. Très vite l'effroi prend les tripes tant cette frontière entre réel et irréel est bien trop mince. Mantis V a de quoi vous chambouler. Avis aux amateurs de thriller à sensation !
Lui, c'est personne. Un homme d'une vingtaine d'année qui vie avec ses démons depuis ses 10 ans. La mort, la vie, l'abomination, les drogues, le sexe, un cocktail explosif entre les mains de cet adolescent qui va se construire à la force de ses peurs et de ses désirs inavouables. Psychopathe en puissance, son règne il le vit au travers de fantasmes sexuels qu'il infligerait à des femmes. Mais pas n'importe lesquelles. Sa nouvelle proie est tout son contraire. Blonde, la peau diaphane, des pieds à damner, une voie irrésistible, le piège va se fermer peu à peu. Rien ne le distingue des fous furieux. Il est devenu un homme de la société qui assoit sa puissance en toute impunité !

Mantis V. n'a pas peur de vous effrayer. Au contraire il est le garant de vos peurs, de vos faiblesses, de vos plus bas instincts. Entre passé et présent, le scénario se construit. Je découvre un homme qui n'a plus rien d'humain. Son psychisme est glauque à souhait. A la limite de l'étouffant, du scandaleux, de l'immoral, cette lecture a eu le mérite de me foutre carrément les jetons. Par moment c'est insoutenable. Avant de se lancer dans cette lecture, il faut vraiment que vous aimiez les thrillers corsés et sombres.
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SabeneaSabenea   02 avril 2020
Je peux m’occuper des heures à regarder ses reproductions de Miro et à énumérer tout ce que je déteste chez cet artiste de merde. J’ai jamais compris ce que les gens pouvaient trouver à ses « oeuvres ». Non, franchement, on dirait des dessins d’enfants.
Commenter  J’apprécie          70
SerialThrillersSerialThrillers   14 février 2020
Je savoure ce moment où la peur de la douleur coupe son souffle et lui fait bander tous ses muscles, je savoure l'ivresse d'avoir un tel pouvoir sur elle.
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : psychopatheVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
386 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre