AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843378443
Éditeur : La Belle colère (02/03/2017)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 79 notes)
Résumé :
Pythagore Luchon a 15 ans. Il habite dans la ville de Loiret-en-Retz et s’apprête à entrer en seconde pour une année scolaire sans surprise : travailler – un peu –, écouter de la musique – souvent –, draguer les filles autant que cela lui sera possible, et notamment à l’occasion de la prochaine fête de rentrée pendant laquelle il officiera comme DJ. Il ne se fait aucune illusion sur les railleries qu’il devra endurer au sujet de sa mère – prof de maths au lycée –, n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
BOOKSANDRAP
  02 mars 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/03/02/le-projet-starpoint-t1-la-fille-aux-cheveux-rouges-marie-lorna-vaconsin/

Avis : Pour le coup j'ai les idées littéralement embrouillées. Ce que je peux vous dire en tout cas, c'est que c'est un bouquin qui mérite d'être découvert. J'ai été tout de suite intriguée.La première chose qui m'a frappé je pense, c'est l'écriture mature et profonde de l'auteur. On sent qu'on est dans un univers réfléchi, travaillé et détaillé. J'ai adoré ça.
Il y a des descriptions constructives, il n'y a pas de longueurs interminables, et puis même on le voit par la manière dont les phrases sont tournées qu'on est pas du tout dans un livre jeunesse, malgré le thème, l'age des personnages qui pourraient le faire penser. C'est un livre que je trouve intelligent dans sa construction.
Je n'ai pas tout de suite accroché avec le personnage de Pythagore à mon grand regret car j'aurais voulu l'aimer tout de suite, j'aurais peut-être eu une relation plus forte avec ce bouquin. Au début du moins, je l'ai trouvé un peu trop nonchalant et je m'en foutiste. C'est le genre de caractère avec lequel j'ai du mal en général dans les livres. Et puis petit à petit on finit quand même par s'attacher a sa personnalité et à ce qu'il est. Il se révèle et on arrive à voir quel jeune homme courageux il est réellement.
Concernant Foresta, vous devez vous aussi être intrigué, c'est LE personnage énigmatique du bouquin. Il y a beaucoup de mystère autour de la fameuse nouvelle aux cheveux rouges, qui débarque un jour et chamboule toute sa vie. Elle est insondable et il a vite du mal à se faire à l'idée de sa présence et puis on commence à voir doucement leur rapprochement. J'ai aimé ce côté romance sans vraiment en être car il est attiré mais le bouquin se concentre surtout sur le mystère de ce monde parallèle et du projet Starpoint et ça ça m'a vraiment plu.

Je n'avais jamais, il me semble, eu l'occasion de lire une histoire comme celle-ci. de la science-fiction, avec un monde parallèle qu'on ne peux entrevoir et accéder que par des angles morts et des mystérieuses oranges bleues. Je me répète, mais je n'apprécie pas forcément le fantastique, mais ici, pour le coup ça a plutôt bien fonctionné avec moi. Et c'est important de le souligner car même ceux qui sont réticent comme moi à ce style là, ne vous freinez pas, c'est immersif et la plume est vraiment prenante, vous pouvez aimé, vraiment, ou du moins vous laissez surprendre comme cela à été le cas pour moi. C'est une jolie découverte.
« le projet Starpoint » est une histoire bien particulière. Je pense que c'est le genre de livre qu'on aime ou qu'on déteste tout de suite. La trame est originale certes mais on peut vite s'y perdre si on ne reste pas concentré. On a énormément d'informations ce qui peut-être un point positif et un point négatif quand on y pense : avoir trop d'informations à digérer d'un coup est parfois trop lourd à supporter pour tenir en haleine le lecteur du début à la fin. Il y aussi de nombreux personnages, un vocabulaire propre au bouquin ça c'était très sympa mais si je peux vous donner un conseil accrochez vous si nous ne voulez pas vite vous noyez.
Même si j'ai eu parfois un peu mal avec l'aspect fantasy, j'ai vraiment appréciez que le lecteur retrouve un côté thriller dans ce premier tome. C'était ce petit truc qui fait que c'est terriblement rythmé et qu'on se pose mille et unes questions pour comprendre le pourquoi du comment. Tout le long du roman, on ne cesse de s'interroger sur ce monde parallèle, sur ses règles, sur les angles morts, et puis surtout sur la dangerosité et la complexité de l'univers créer par Marie-Lorna Vaconsin.

Pour vous résumé ma pensée en quelques lignes, je peux vous recommander ce premier tome du « Projet Starpoint », ce fût une agréable lecture que j'ai dévoré en une journée. Malgré qu'il reste pour moi une lecture mitigée, car j'ai relevé des points qui, moi, ne me parlent pas forcément, il y a également de nombreux points positif qui font que ce livre est définitivement à découvrir.

C'est original, mature et immersif ! Et pour paraphraser la maison d'édition : « Faites vos valises, réglez vos compas, faites attention aux angles morts et plongez vite dans cette histoire aux multiples secrets… »

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ewylyn
  09 décembre 2018
Cette série compte parmi la très très longue liste des séries qui me tentent depuis leur sortie et que je n'ai pas eu le temps, l'envie, l'argent aussi pour les découvrir. Je suis très heureuse d'avoir l'opportunité de le faire via la Masse critique de Babelio, un merci au site ainsi qu'à la maison d'édition La belle colère pour cette belle lecture. le résumé m'intriguait, je trouve la couverture magnifique, les avis très divergents renforcent ma curiosité, j'avais hâte de m'en faire ma propre opinion !
Je pense que la référence à la série de Pullman À la croisée des mondes sert et dessert (non, je ne parle pas de gâteaux). Elle permet à tout le monde de se projeter, de voir dans quel genre d'univers on va tomber ; en revanche, les deux histoires sont très différentes. Il ne faudra pas s'attendre à la même histoire, aux mêmes types de personnages ou de thèmes abordés. Tant mieux pour ma part, même si j'ai adoré Pullman, je suis contente de conserver de la surprise. La couverture est réellement chouette, elle donne un aperçu du travail et de l'univers dans lequel le lecteur va plonger.
Ce monde est très axé sur la science, la cartographie, les miroirs... J'ai adoré l'univers et chaque notion, mot que l'autrice présente à travers son récit. Pour passer d'un monde à un autre, il faut employer l'angle mort des miroirs, c'est super intelligent et captivant. Il y a pas mal de références à l'exploration, à la cartographie, à la géographie, c'était passionnant et pourtant, j'ai ressenti un petit manque, j'aurais aimé en apprendre davantage. Je me rassure en me disant qu'il s'agit du premier tome d'une trilogie et que le second aborde un peu plus l'univers dans le fond – si j'en crois le résumé. En tout cas, je suis fan de l'univers construit par Marie-Lorna Vaconsin, il est vraiment bien pensé et très sympathique à découvrir.
L'histoire est efficace et agréable à lire. On nous présente petit à petit les éléments, ce monde parallèle, les liens se tissent au fur et à mesure, ils viennent naturellement. On peut évidemment chercher par soi-même et trouver certaines pistes, mais l'ensemble se présente simplement et avec force. C'est un premier tome d'une force tranquille je trouve. Nous avons Pythagore dont le père était un grand chercheur scientifique et dont la meilleure amie s'éloigne chaque jour un peu plus, il cherche à comprendre le comment du pourquoi. Louise s'éloigne de Pythagore à cause de découvertes très importantes, toutes liées à Foresta. Cette dernière semble fuir et chercher des réponses à ses questions... Nous avons trois adolescents en quête de réponses, qui ont des pièces de puzzle sans comprendre comment elles s'agencent, ce que l'intrigue va leur apprendre. Pour le meilleur et pour le pire.
L'intrigue mêle simplement plusieurs ingrédients, des explications, de l'action, des questions et des réponses qui semblent être plus complexes qu'à première vue. Il y a une ambiance très intéressante, entre aventure et science-fiction, un équilibre instable entre la vie quotidienne d'adolescents et l'appel des péripéties, du danger. C'est comme si cette histoire nous interrogeait sur les problèmes et les bienfaits qu'engendre la quête de la vérité : des choix à faire, des mensonges à inventer, des amitiés à construire, des complots à déjouer... Il y a des thèmes intéressants à développer par la suite. Découvrir un monde parallèle, s'aventurer dans le projet Starpoint semble être dangereux et prometteur pour le lecteur, cette série a un très haut potentiel.
Je dirais que quelque part, ce premier tome pose d'excellentes bases, de belles notions, des personnages sympathiques, il agit comme un projecteur. Ce roman met en lumière des mots, des faits, des « points, instants clés », mais il s'arrête là. Il manque un truc, un peu de clarté pour ne pas avoir cette impression d'être emporté par un tourbillon et d'avoir raté quelque chose. Je ne sais pas si je m'exprime clairement, mais il est très chouette, il m'a captivée, il peut frapper encore plus fort ! La plume est agréable à lire, concise et simple ; cela rend l'ensemble abordable. Les personnages sont cool, cependant, j'aurais aimé m'attacher davantage. Pythagore est un protagoniste principal assez sympathique, un peu perdu, dévoué à ses amis, mais je l'ai trouvé un brin passif. Louise et Foresta sont plus captivantes et attachantes, la première est débrouillarde tandis que la seconde sait être indépendante et forte. Je leur trouve un brin de mystère et j'espère les voir évoluer, se dévoiler un peu plus par la suite.
En conclusion, ce premier opus est vraiment entraînant, atypique dans son univers, sympathique dans son écriture et son intrigue. Il promet deux tomes très passionnants grâce à tous les éléments mis en lumière, le projet Starpoint, les Garde-Fous, le monde parallèle, les géographes... On sent toute la maîtrise du sujet, tout le travail autour de la création, l'ensemble m'a conquise et m'a sérieusement donné envie de lire la suite. le seul reproche à faire est ce côté parfois opaque des personnages, ou cet aspect de force tranquille qui se dégage du roman. Attention, il ne souffre pas de simplisme, mais d'un manque de peps, de peur, de souffrance... sans non plus atteindre le syndrome inverse du machiavélisme pur. En tout cas, je suis plus que ravie par cette découverte, c'était original et j'ai passé un très bon moment avec !
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbe
  21 mars 2017
Pythagore est dépité que son amie Louise préfère maintenant sortir avec la nouvelle élève de seconde, Foresta. Surtout que son père est toujours dans le coma depuis sa mystérieuse agression il y a trois ans de cela.
Attiré par la fille aux cheveux rouges, seul, il va s'attacher à relever leurs pérégrinations. Il est étonné car les deux jeunes filles sont très différentes. Bientôt il remarque des faits étranges autour d'elles.
Puis c'est l'annonce. Louise a disparu et Foresta a besoin du jeune homme pour tenter de la ramener. Car en réalité il existe un monde superposé où les lois ne sont pas les mêmes. Etre humain peut aussi bien être une chance qu'un danger...
Un roman fantastique original. le monde proposé est complexe. Il y a le pays de Retz, morceau de la Bretagne et ses légendes. Et de l'autre côté, un jeu de miroir permet d'y basculer, le monde de Foresta. Les héros adolescents vont jongler entre les deux.
Il sera question d'oranges bleues, de mer sur laquelle on flotte, de cables ou encore de science.
La lecture est agréable et une fois le premier tiers du livre avalé on se retrouve dans une lecture à la Boris Vian. C'est à la fois le même univers et un monde différent.
Au merveilleux de certaines situations se déclinent des événements terrifiants. L'histoire culmine avec la bataille de l'empoing.
Un roman où pour grandir il faut aussi parfois savoir se perdre...
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
loudu76
  08 novembre 2018
Argh. Argh. Argh. Argh.
Le Projet Starpoint fait officiellement partie de mon top 5 de 2018 !
De retour au lycée après avoir manqué les premières semaines de cours, Pythagore découvre son amie, Louise, totalement différente d'avant. Elle sèche les cours, et quand elle assiste à certains, c'est pour dormir sur son bureau... Pythagore le sait, Louise lui ment et lui cache un très gros secret. Tout semble mener à la nouvelle amie de la jeune fille, Foresta Erivan, une nouvelle aux cheveux rouges flamboyants et totalement en décalage avec les autres élèves.
Seulement un jour, Foresta vient trouver Pythagore en panique... Louise a disparu...
On retrouve ici mondes parallèles et fantasy, aventure, et mystère : ce livre ne m'a pas laissée indifférente dés les premiers chapitres.
Ce livre est totalement ensorcelant et addictif. On est emmenés dans des aventures toutes plus angoissantes et passionnantes que les autres, et l'écriture magique de Marie-Lorna Vaconsin y est pour beaucoup. le récit est rythmé et très bien construit ; de nouvelles révélations se font très régulièrement et emmènent le lecteur dans une tempête d'émotions. On va du rire à la suspicion, de la tension au rêve... Cette lecture est tout simplement haletante et GÉNIALISSIME. J'ai beau avoir déjà lu deux ou trop livres sur les mondes parallèles, aucun n'est semblable au projet Starpoint. Aucun ne m'a autant immergée dans un monde fantastique, avec une soif d'en savoir toujours plus. Oui, avec ce livre on veut en savoir toujours plus... je vous recommande d'ailleurs de le commencer dans une période où vous avez beaucoup de temps libre, au risque de devenir complètement fou ;)
Venons-en aux personnages. Attachants au point où on ressent toutes leurs émotions. Géniaux, au portrait unique et exploré en profondeur. Et surtout, humains, car ces personnages ont tous des réactions réalistes, ce qui nous aide à s'identifier à eux.
Foresta est un gros coup de coeur, Pythagore aussi. Et la tension entretenue tout au long du récit entre ces deux personnages est délicieuse, dans le sens où rien n'est précipité, on ne lève pas les yeux au ciel face à des comportements prévisibles.
J'ai vraiment tout aimer de Pythagore et Foresta.
La fin...
LA FIN !
Elle m'a laissée complètement perdue, et autant vous dire qu'en pleine nuit c'était pas le sentiment à avoir ! Ça m'a même donné envie de le relire aussitôt, rien que pour pouvoir revivre cette superbe aventure à fond !
Vous l'aurez compris, le Projet Starpoint est un énorme coup de coeur. Je pensais lire un roman jeunesse sympa, et finalement j'ai trouvé tout ce dont j'avais besoin pour que cette histoire se démarque et gagne mon coeur.
Merci encore aux éditions Anne Carrière pour cette magnifique découverte, le second tome sera dévoré dans une à deux semaines le temps de me remettre du premier !
Bonne lecture !
Lou
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Elliepamp
  15 janvier 2019
Lorsque j'ai reçu le communiqué de presse, j'ai flashé directement sur la couverture steampunk qui rappelle la collection Jules Vernes. Je savais brièvement qu'il s'agissait d'un young adult qui parle de physique quantique et de mondes parallèles. Néanmoins je me suis lancée dedans sans trop m'attarder sur le résumé bien trop long (et encore j'ai coupé moi-même des parties dans celui que je vous ai partagé au dessus !).
Malheureusement ce premier tome fut une déception pour moi. Mais pour commencer, je vais vous parler des points positifs parce qu'il y en a ! Tout d'abord, l'histoire se déroule en Bretagne ! Cela change des romans se déroulant à Paris (lorsque ceux ci sont français) ou autres grandes villes dans le monde. du coup j'étais très contente de lire un roman se passant ailleurs en France !
Deuxièmement, j'ai beaucoup aimé l'idée des mondes parallèles accessibles uniquement par un procédé d'angle mort crée à l'aide de miroirs. L'autrice explique de manière très scientifique l'existence de ces mondes parallèles ce qui rend l'histoire crédible. Il y est aussi question de physique quantique même si pour le moment cela reste très léger. Mais il faut avouer que ça change des romans adolescents fantastiques habituels et c'est un très bon point !
Venons-en maintenant à ce qui fâche : les clichés. Si le postulat de base est original et plaisant, malheureusement l'histoire est servie par des protagonistes clichés et vus et revus. Notre héro nommé bizarrement Pythagore (j'ai eu beaucoup de mal avec son prénom xD) va faire la rencontre d'une nouvelle élève dans son lycée : la belle Foresta. Avec ses magnifiques cheveux rouges et un petit côté ténébreux, Pythagore va tomber amoureux d'elle.
Et il faut croire que Pythagore découvre tout juste sa libido tellement il ne fait que penser durant TOUT le roman à ses hormones et son attirance pour Foresta. Peu importe les aventures qu'il va vivre (qui sont quand même incroyables et même glauques par moment) ce dernier va juste être obsédé par Foresta. On va même avoir droit à des scènes de jalousies alors que les ados sont dans de terribles situations où leurs vies en dépendent ! Il n y a pas plus important que les amourettes de lycée?
Les personnages sont la grande faiblesse de ce roman. Aucun ne m'a vraiment plu tellement ils sont agaçants et fades. Et comme pour la plupart des romans young adult, une question me taraude : où sont les adultes? On se retrouve avec des ados qui découchent pendant plusieurs nuits et les parents ne se posent aucune question !
En bref : Déception avec ce roman qui pourtant proposait une histoire originale et prenante. Malheureusement les clichés de la littérature young adult ne sont pas épargnés : à savoir une histoire d'amour prenant le pas sur l'histoire alors qu'elle n'a rien à faire là. Je ne pense pas lire la suite malheureusement.
Lien : https://repairedeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (2)
Liberation   17 juillet 2017
Le livre est plein de rebondissements, d’émotions différentes. J’ai beaucoup aimé ce livre et j’ai hâte que le prochain tome sorte.
Lire la critique sur le site : Liberation
Elbakin.net   07 juin 2017
Très juste, sans avoir besoin pour autant de se montrer crue, Marie-Lorna Vaconsin touche souvent du doigt ce qui fait l’adolescence même, la rendant si fragile et si précieuse à la fois.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LaChimereLaChimere   06 février 2017
Depuis deux nuits, Pythagore rêve de Foresta Erivan. Toujours le même rêve, qui commence au centre commercial de Petit-Château. Foresta se tient de dos ; il n’entrevoit que ses cheveux rouges à cause des allées et venues des passants.
Soudain, des silhouettes s’approchent d’elle et la menacent. Elle se tourne et se met à les gifler. Une fois, deux fois, trois fois, avec des bruits de coups qui font mal à la tête ; quatre fois, cinq fois, six fois, jusqu’à ce que Pythagore se réveille en sursaut.
Son lit est posté dans la cour de l’école, juste sous la statue du cardinal Pichon de Bury.
Foresta Erivan apparaît. […] Pythagore essaie de se réveiller, pour de bon ; il ouvre les yeux, retrouve son lit.
Mais son lit est encore dans la cour des Prophètes ; et Foresta s’est approchée de lui.
Elle avance un peu plus à chaque fois que la boucle du rêve recommence. […] Ce manège le rend fou et le conduit invariablement à commettre quelque chose d’absurde – soit il se met à gifler la statue du cardinal Pichon de Bury, de la même façon qu’elle a giflé Maxence Vidal-Daguerre ; soit il retire ses vêtements en plein milieu de la cour et les cache sous son lit ; soit il se recouche avec Mme Solilaisse et se réveille pour de bon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   06 mars 2017
Pythagore bouge, il se sent comme dans l’eau, en apesanteur ; il ressent le mouvement d’infimes vibrations tout autour de lui.
Foresta attrape le battant et le fait pivoter tout doucement. Un souffle doux les enveloppe, une brise qui les caresse et les pousse.
Dans le reflet de la vitre, se dessine une perspective.
C’est le passage dévoilé par l’angle mort.
Commenter  J’apprécie          10
l-ourse-bibliophilel-ourse-bibliophile   06 mars 2017
Il reconnaît la Foresta Erivan du lycée et il ne la reconnaît pas du tout.
Les choses sont presque pareilles et radicalement différentes.
C’est ce qui est troublant : il comprend et il ne comprend pas.
Commenter  J’apprécie          20
baladinbaladin   04 mai 2019
Pythagore enlève son sweat rouge et Jordanie, sa veste d'ouvrier.
Elle est en sous-vêtements.
Pythagore essaie de rester de marbre, mais la semi-obscurité, l'écho embué de la piscine et le caractère inattendu de la situation le grisent.
Jordanie Serra est censée être la plus belle fille de seconde. Ils se sont déjà embrassés une fois... Elle est à côté de lui, en soutien-gorge...
Le temps s'étire.
Les bras de Jordanie sont fins, musclés comme il faut ; l'attache de ses épaules est précise ; ses clavicules sont élégantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IamLeaIamLea   25 septembre 2017
A force de scruter l'univers à des distances et des âges toujours plus lointains, les scientifiques sont confrontés à une véritable énigme: il manque 85% de la matière qui devrait, selon leurs calculs, être présente autours de nous mais qui reste invisible.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marie-Lorna Vaconsin (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Lorna Vaconsin
Marie-Lorna Vaconsin répond à nos questions sur son roman "Le Projet Starpoint".
autres livres classés : univers parallèlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2844 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..