AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Serge Klarsfeld (Préfacier, etc.)
ISBN : 284098797X
Éditeur : Michel Lafon (01/04/2002)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 7 notes)
Résumé :
" Entre les mois de mai et août 1944, "l'affluence" est tellement grande que les cinq chambres à gaz (chacune prévue pour mille personnes), fonctionnant nuit et jour, ne suffisent plus. On fait la queue devant les crématoires, on attend patiemment des heures entières dehors, souvent déjà déshabillé, tout nu, on reste des heures sur le gazon..."
Sima Vaisman est arrêtée â Mâcon en 1942, puis déportée à Auschwitz où, en tant que médecin, elle essaie de soulage... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Under_the_Moon
  14 juin 2014
Parmi les cris, un chant s'élève un chant … est un récit très court mais très poignant.
Le témoignage de Sima Vaisman a été publié grâce à l'une de ses nièces. On sait grâce à elle que ce témoignage a été rédigé 8 jours après la libération de la jeune femme dentiste - de formation. Ce détail interpelle car il rend cette lecture - a posteriori - encore plus étonnante.
Dans la lignée du témoignage de Primo Levi, le pathos n'a pas sa place. D'autant plus qu'ici, Sima Vaisman a adopté un point de vue 100% externe. Elle s'extrait des évènements qu'elle décrit, comme si elle racontait un cauchemar ou des faits observés pour une chronique journalistique. On parle des faits, et des faits seulement. Bien sûr, on sent la révulsion de l'auteure lorsqu'elle nous parle du "traitement" des malades à l'infirmerie. Mais qui ne le serait pas… Ce témoignage, où les sentiments n'ont pas leur place, analyse de façon très lucide la situation déshumanisante dans laquelle ces femmes se sont trouvées. Et questionne de manière tout aussi lucide l'hypothétique "après Auschwitz".
Comme dans Kinderzimmer, on parle de l'expérience concentrationnaire du point de vue des femmes. Certes, c'est le seul point commun entre ces deux textes, car il ne s'agit pas de fiction ici, et on ne trouvera aucune description d'individu en particulier. La formation médicale de Sima Vaisman a sans doute pris le dessus sur ces émotions, car ce sont les souffrances ou les mesquineries des femmes du camp - et les interactions entre ces différentes femmes - qui sont mises en valeur.
Pour ceux qui se posent encore la question de l'utilité du devoir de mémoire, je pense que la lecture du récit de Sima Vaisman constitue une réponse convaincante. Nul besoin d'arguments supplémentaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
lolols28
  14 janvier 2019
un petit livre, un récit de l'horreur très précis sans jamais utiliser le "je" ou presque, cette déportée, médecin s'applique à retracer son parcours, les souffrances, ceux qui ne sont plus là. c'est une pépite qui n'a pas pris une ride et qui gagnerait à être plus connue, le véritable devoir de mémoire!
Commenter  J’apprécie          80
st79310
  27 juillet 2011
Livre assez court ( mais bon vu les "horreurs" , c'est bien assez) mais decrit trés bien et de façon réaliste la vie et les conditions de survie dans le camp de concentration d'Auschwitz surtout du point de vu du "Revier" ( = "hôpital" de fortune pour les déportés, pour les non-connaisseurs).
Je ne le conseille pas en 1er lecture (sur le sujet) car trop condensé, le lecteur risquerait de se prendre une trop grosse claque dans la figure...
Commenter  J’apprécie          10
Eleonore
  12 février 2018
C'est court, cru et ca fait mal. Très touchant
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   11 juin 2014
Et une autre journée semblable aux précédentes commence, triste, interminable, sans espoir, dans la crasse et la promiscuité.

Plusieurs d'entre nous ne peuvent supporter ces humiliations, cette vie et se jettent sur le fil de fer barbelé électrifié qui entoure le camp. C'est l'unique moyen pour se suicider.
Commenter  J’apprécie          140
Under_the_MoonUnder_the_Moon   12 juin 2014
Des cris, des pleurs, des lamentations, des prières … Chacun manifeste sa douleur à sa façon. (…) Elles savent que leur tour viendra aussi et bientôt probablement, mais aujourd'hui elles ont tiré le "gros lot", encore quelques jours, quelques semaines ou peut-être même quelques mois de torture, de misère, de vie de martyres ! N'est-ce pas une chance ?
Commenter  J’apprécie          120
Under_the_MoonUnder_the_Moon   12 juin 2014
Le monde des vivants - car nous, nous sommes des mortes, car nous sommes certaines de ne jamais sortir - saura-t-il un jour ce qui s'est passé dans ce petit bois (…) et saura-t-il en tirer la conclusion ?
Commenter  J’apprécie          120
Under_the_MoonUnder_the_Moon   05 avril 2014
Certains témoignages émanant de fortes personnalités auront toujours plus de puissance pour exprimer l'authenticité de l'homme plongé dans l'univers concentrationnaire que l'œuvre d'un historien, fût-il le plus compétent et le mieux documenté.

[ incipit de la préface de Serge Klarsfeld ]
Commenter  J’apprécie          80
Under_the_MoonUnder_the_Moon   11 juin 2014
[...] les malades, des êtres squelettiques, couverts presque tous de gale, de furoncles, dévorés par des poux, tous complètement nus, grelottant de froid sous leurs dégoûtantes couvertures ; les têtes rasées se ressemblent étrangement. Ces figures de souffrance, sans âge, sont toutes les mêmes.
Commenter  J’apprécie          70
Dans la catégorie : Camps d'internementVoir plus
>Histoire militaire 2de guerre>Prisons et camps>Camps d'internement (23)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1739 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre