AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Carmen Val Julián (Traducteur)
EAN : 9782070424566
205 pages
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 39 notes)
Résumé :

« Alma Desamparada songea à son père. Pourquoi était-il allé fourrer sa queue dans la chatte de sa mère? Pourquoi avoir craché sa sauce dedans? Pourquoi sa mère avait-elle ouvert les jambes? Pour l'avoir, elle? Mettre au monde une crève-la-faim? Plus d'une fois on lui avait présenté tel ou tel type comme étant son père. - Voilà ton père, ton foutu père, lui avait dit sa m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
TCHITAT92
  21 mars 2020
Comme beaucoup de lecteurs, j'ai été tout d'abord choquée par la première partie du récit. Un style à la limite (franchie?) de la grossièreté, abrupt, des personnages guère attachants, une petite fille perdue dans un univers féminin très... décalé pour le moins. Et puis, on découvre la seconde partie du récit plus personnel. La petite fille a grandi, est devenue une jeune femme, et le style de l'auteure s'en trouve métamorphosé. Tout s'éclaire. Zoé Valdès a avec brio réussi à faire coïncidé le fond du texte avec sa forme : la vie dans une quartier très défavorisé, où règne violence et délinquance s'écrit dans un style cru, alors qu'une fois l'enfant libéré de ce carcan pour s'ouvrir à la culture et la littérature, le style s'élève, en une écri-dure personnelle.
J'ai suivi le cheminement tant géographique que spirituel et psychologique de l'héroïne avec grand intérêt, on y perçoit avec beaucoup d'acuité la difficulté de vivre à Cuba sous le régime autoritaire de Fidel Castro, tant sur le plan purement matériel, social, que sur celui de la libre-pensée. J'ai tout simplement découvert un univers qui m'était peu connu jusqu'à présent, ayant peu eu l'occasion de lire la littérature cubaine. Je ne vais pas tarder de m'y replonger afin d'en apprendre un peu plus...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
zabeth55
  08 juin 2013
Alma Desamparada, quel joli et triste nom. C'est celui de l'héroïne, en quête de son père qu'elle ne connaît pas.
La première partie, l'enfance, est écrite à la troisième personne. Ensuite, devenue adulte, elle utilise la première personne.
C'est un roman fort et dérangeant.
Il y a certainement une bonne part d'autobiographie dans tout ça. On sent du vécu, on sent la haine du régime politique, l'oppression et la répression, l'amour et la compréhension du peuple cubain, la révolte personnelle, le combat quotidien, l'espoir.
Quelle misère économique et psychologique ! Superstition, violence, dépravation…
Les mots sont forts, crus souvent. C'est un mélange permanent de tendresse et de violence.
Zoé Valdés a vraiment beaucoup à dire, et le dit très bien.
Commenter  J’apprécie          210
Dosamuse
  19 février 2016
Rarement lu une écriture aussi crue, violente et pourtant drôle et pleine de tendresse. Ce livre est dérangeant d'autant qu'on pressent des éléments autobiographiques. J'ai beaucoup aimé ce livre.
Je l'ai lu en préparation d'un voyage à Cuba pour contrebalancer le soleil-plage-salsa de mon guide de voyage. Très efficace pour appréhender cet étrange pays avec humilité.
Commenter  J’apprécie          70
charlottelit
  23 janvier 2020
l'enfance abominable d''une enfant dans la misère intellectuelle et dans la vie
tellement affreux qu'il n'est pas possible de le lire malgré un style humoristique
Commenter  J’apprécie          90
pasiondelalectura
  10 décembre 2019
Le pied de mon père date de 2002 et c'est une belle qualité de texte pour nous relater la vie difficile d'Alma Désespérée qui fuit Cuba dans des conditions franchement dramatiques. Par moments ce récit est très drôle, mais dans d'autres moments c'est assez dramatique.
Il existe probablement une forte composante d'autobiographie dans ce roman.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
sweetie9sweetie9   13 septembre 2014
Ce jour-là,Consuelo était si radieuse au sortir de la pizzeria qu'Alma eut honte de ses pensées et tourna les talons.Mais à peine avait-elle fait vingt pas qu'elle entendit un hurlement et qu'elle vit en se retournant la robe de sa mère tachée de sang sur le devant.Agamemnon avait voulu l'effrayer en lui faisant une estafilade,mais ce connard avait eu la main lourde.Il décampa en laissant la femme hurler,seule sous la pluie torrentielle,les mains serrées sur son ventre.Quand Alma s'approcha de sa mère,ce fut pour recevoir une gifle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   22 avril 2012
"Alexis douze ans, posait son doigt sur son clitoris, par-dessus sa culotte, et frottait tout doucement. La fillette faisait comme si de rien n'était, elle écartait les jambes un peu plus. Elle n'avait jamais vraiment pris conscience de son sexe, et ce jeu ne lui déplaisait pas, loin de là."
Commenter  J’apprécie          10
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   22 avril 2012
"Dans les dortoirs, les hommes s'entretuaient. Ils trouvèrent le cousin Racaille occupé à tailler, avec une lame de rasoir rouillée, la langue d'un type qui lui enfonçait un clou dans la tête. Tante Exquise tomba dans les pommes, secouée de violentes secousses, tel un poulet auquel on aurait tordu le cou pour une séance de magie noire ou un coq offert en sacrifice à Elleguà, le dieu-enfant."
Commenter  J’apprécie          00
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   22 avril 2012
"La mère reprit enfin ses esprits et se redressa. Puis elle courut chercher un couteau de cuisine, se tailla les veines des poignets, avant d'assener à Alma Desamparada quatre coups de couteau dans sa frêle poitrine de colombe."
Commenter  J’apprécie          00
Erzuli_CapoteErzuli_Capote   22 avril 2012
"Je me suis promis de t'élever dans le murmure du fleuve, comme dans le bruissement de ces paroles."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Zoé Valdés (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Zoé Valdés
Reportage sur la romancière Zoé Valdés dans la chaine France 24.
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : littérature cubaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
273 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre