AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070747511
266 pages
Éditeur : Gallimard (21/02/1997)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Voici, réunies dans ce volume, quelques-unes des lettres essentielles de Paul Valéry. La première est datée de 1889, la dernière de 1943. C'est dire que le lecteur trouvera ici le reflet d'une vie entière, dans sa diversité et son éclectisme : les aspirations du jeune écrivain en pleine période symboliste, avec des lettres à son ami Pierre Louÿs ; l'intérêt qu'il manifeste à toutes les formes d'art ; correspondance avec Huysmans ou Valery Larbaud, avec Claude Debuss... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Gribouille_idf
  19 mars 2016
J'ai une affection particulière pour Paul Valéry, pour son écriture et pour son sens de la formule. Ce recueil de lettres choisies, de 1889 à 1943, reflète la variété des échanges qu'il eut avec d'illustres écrivains, poètes, philosophes, … On compte parmi ces quelques-uns Mallarmé, Schwob, Huysmans, Léautaud, Pierre Louÿs, Thibaudet, Larbaud, Fargue, Paul Claudel, Guéhenno, Henri Mondor, Bergson, … Moi aussi j'aurais souhaité, s'il en était encore, lui « serrer affectueusement les mains », comme il le disait si bien dans ses formules de politesse.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
IndirectRodIndirectRod   20 avril 2018
J'ai été extrêmement frappé, plus que je n'en fus surpris, de voir, dans plus d'un cas, l'excellent, le parfait ne s'établir que sur les ruines, jusqu'ici inconnues de textes successifs, parfois assez médiocres. Mais je sais par expérience à quel point les reprises infinies sont la condition de l'efficace et de la pureté finale. Rien, d'ailleurs, n'est plus agréable, à mon avis, que de travailler sur une ébauche qui nous force, sans doute, à réagir contre l’imperfection que nous sentons, et n'ayant plus à penser à remplir le "vide papier", où siège le vertige du commencement.
p.231
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alzaiaalzaia   07 novembre 2011
la plus grossière des hypothèses est de croire que Dieu existe objectivement. Oui il existe et le diable aussi mais en nous
Commenter  J’apprécie          70
IndirectRodIndirectRod   29 avril 2018
Mes vers n'ont eu pour moi d'autre intérêt direct que de me suggérer bien des réflexions sur le poète. Que de fois je me suis perdu dans l'analyse de ces opérations si difficiles à définir, à démêler, à rendre distinctes et nettes ! Peut-être comme le pense le vulgaire, est-il vrai qu'elles ne peuvent se produire que dans leur confusion et leurs conflits, à la faveur des surprises et des accidents spirituels, ou bien dans une sorte d'oubli et de vertige, ou d'emportement très admirable... L'idée d'inspiration, si l'on se tient à cette image naïve d'un souffle étranger, ou d'une âme toute puissante, substituée tout à coup, pour un temps, à la nôtre, peut suffire à la mythologie ordinaire des choses de l'esprit. Presque tous les poètes s'en contentent. Bien plutôt, ils n'en veulent point souffrir d'autre. Mais je ne puis arriver à comprendre que l'on ne cherche pas à descendre dans soi-même le plus profondément qu'il soit possible.
p 159-160
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IndirectRodIndirectRod   29 avril 2018
Les Grecs qui ont eu la gloire de la Logique formelle, ont malheureusement échoué devant la Rhétorique - ou plutôt devant la poétique. Leur analyse n'a pas su séparer dans le langage cet élément qui s'oppose au reste du discours comme un son s'oppose à un bruit : la poésie étant ce qui n'est fait que de tels sons, à l'exclusion des bruits - comme la musique se reconnaît, entre tous les vacarmes d'une salle ou d'une rue, par quelque chose.
p 128
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
alzaiaalzaia   07 novembre 2011
Enfin car il faut terminer cette autopsie, disons qu'il a peu aimé et toujours à travers quelques rêves. Il contient beaucoup de personnages divers et un témoin principal qui regarde tous les fantômes s'agiter
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Paul Valéry (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Valéry
Les nouveaux entretiens d'Orphée sur une idée originale de Luc Vidal Images/Montage : Alexandre Michon 
Coproduction Éditions du Petit Véhicule Les Films d'Alexandre Musique : Môrice Benin/Michel Goubin Tous droits réservés – 2021
Maïthé Vallès-Bled, conservateur en chef du Patrimoine, est directrice du Musée Paul Valéry de Sète. Elle dirige le Festival international de poésie VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée, qu'elle a créé en 1998 à Lodève, dans l'Hérault, et qui est installé à Sète depuis 2010. Chaque année au mois de juillet, VOIX VIVES accueille dans la ville de Paul Valéry et de Georges Brassens plus de 80 poètes venus de toutes les Méditerranée, représentatifs de toutes les tendances de la poésie contemporaine. En invitant des auteurs de qualité, en  installant les lectures et les spectacles dans des lieux du quotidien, gratuits d'accès, en les rendant accessibles à tous, VOIX VIVES est une invitation singulière et unique faite au public de découvrir ou mieux connaître une création poétique issue d'une culture commune, celle de la Méditerranée, dans laquelle chacun peut reconnaître autant ses propres racines que celles de ses voisins.   Retrouvez les actualités du Petit Véhicule : https://lepetitvehicule.com
+ Lire la suite
autres livres classés : correspondanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

1 classique = 1 auteur (XIX° siècle)

La Chartreuse de Parme

Stendhal
Alfred de Vigny
Honoré de Balzac

21 questions
551 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique , classique 19ème siècle , 19ème siècleCréer un quiz sur ce livre