AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919550861
Éditeur : Petit Caveau (25/10/2014)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Les vampires : une espèce plus ancienne que l'humanité.
Kath fut leur reine après avoir mené la rébellion contre son père, le premier d'entre eux.
Aujourd'hui, elle sort d'un long sommeil et découvre un monde changé. Une grande partie de sa mémoire a disparu durant son enfermement.
De la Sibérie aux États-Unis, en compagnie de son vassal, elle traque les indices qui l'aideront à reconstituer le fil de son histoire qui se confond avec celle de l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  01 avril 2015
Ronald O'Leary est professeur de médecine légale et est prié par son ami le professeur Everett Johnson de le rejoindre en Sibérie, en plein hiver.
Une découverte sensationnelle l'y attend aux dires de Johnson. Heureusement! car niveau température les publicités ne mentent pas. L'hiver attaque dur et semble prêt à tout dévorer sur son passage. le lecteur ressent presque le froid au travers des descriptions. Ces maisons branlantes cachées dans une nuit d'encre, ces autochtones barbus et hirsutes cachés sous leur grand chapeau à large bord concourent à nous mettre dans l'ambiance. Pas de lampadaire, mais de gros flocons de neige pour refroidir encore un peu l'atmosphère, des routes mal en point et vous vous sentez alors "fragile et isolé " dixit O'Leary lui-même. Et pourtant il n'est pas un tendre et se vante lui-même de détenir une résistance à toutes épreuves (froid et alcool compris ?).
Vous n'avez pas plus tôt commencé ce roman que déjà vous êtes frigorifié et en même temps attentif à la suite.
Qu'est ce qui, d'aussi important que ça, a pu entrainer des hommes et des femmes, même scientifiques passionnés, à rester dans une nature sauvage et inhospitalière comme la Sibérie en plein hiver. Là où même avec le chauffage la pièce n'atteint que difficilement les zéro degré, nous retrouvons ces savants fous, fous au sens second du terme c'est à dire déraisonnables.
Personnellement je crois qu'à ce moment-là j'étais déjà accrochée à l'hameçon lancé par l'auteur.
Ma curiosité me perdra me direz-vous? Oui peut être ou perdra-t-elle d'autres personnages plus fictifs que moi mais c'est ce que nous souhaitons justement découvrir dans ce roman.
Il est un autre point qui m'a poussé à le dévorer. Ce début prometteur, ce voyage au pays du froid glacial, cette découverte gelée dans la glace, ce sentiment de propriété de O'Leary pour la découverte, tout cela m'a ramené des années en arrière dans ma lecture du livre de Barjavel, la nuit des temps.
Mais cette sensation ne va pas durer longtemps car un événement majeur va tout chambouler.
Alors que les scientifiques tentent d'extraire un corps de femme, particulièrement bien conservé de sa gangue de glace, celui-ci choit lors de sa remontée. Des fissures apparaissent alors dans le sarcophage de glace et certains scientifiques sont blessés au sang.
C'est alors que tout bascule.
Nous changeons alors de personnages et c'est Anton et Kath que nous allons suivre.
Kath que l'appel du sang a réveillé et sorti de son cercueil de glace.
Avec ces deux vampires nous parcourons le monde et les époques. Nous découvrons aussi de nombreuses et lointaines civilisations mais surtout nous commençons à entrer dans Leur histoire.
L'aventure que nous suivions a donc changé de direction mais n'en reste pas moins intéressante et entraînante.
Suivre Kath au travers de ses souvenirs, qui affleurent à la surface de sa mémoire petit à petit, nous entraîne loin et nous attache à elle comme un gourmand à son péché mignon. Qu'elle fut Katia, Katharina,ou autre Kath reste et demeure la reine des Vampires même si tous semblent l'avoir oublié.
Elle semble cependant si fragile au départ. Et pourtant les souvenirs qu'elle partage avec nous, la montrent forte, froide et puissante. Mais elle doute encore et se cherche, et cela nous permet de la comprendre mieux en la découvrant de plus en plus.
En avançant dans l'histoire et vers son destin, c'est le passé qui va se réveiller(grâce aux flash back qu'elle vit) et lui revenir comme une claque en la personne de Pierre-Marie.
Pierre Marie d'Orval, soldat français rencontré dans les froides plaines de Russie au temps de la Berezina de Napoléon.
Pierre Marie qu'elle a alors transformé parce qu'il lui plaisait, par caprice.
Anton parait ne pas l'aimer beaucoup mais on imagine sans peine de la jalousie masculine devant un rival potentiel.
Seule la suite de l'histoire nous permettra de mieux comprendre les sentiments que ses "retrouvailles" vont entraîner.
Sa rencontre ensuite avec un humain particulier va à nouveau faire basculer les choses.
Car lui aussi sans le vouloir va être subjugué par notre belle vampire. de la croisée de leurs chemins va dépendre la suite des événements.
Ce roman est sans conteste un mélange d'aventure, de recueil historique et de fantastique. Tous les sujets que j'aime recentrés en un seul livre. Ne vous étonnez donc pas si je vous dis que j'ai adoré suivre les aventures de nos personnages.
Kath, vampire à la fois hautaine et sanguinaire mais aussi du fait de son réveil après de nombreuses années, presque plus humaine qu'avant dans certains de ses sentiments et réactions.
Sa force colossale, sa colère abyssale, sa vie presque immorale, tout nous attire chez elle.
Et lorsque ses ennemis s'interposent, elle nous dévoile d'autres pans de sa personnalité dérangeants, enivrants et effrayants.
Anton, vassal zélé, froid et distant est toujours resté fidèle à son seigneur, en l'occurrence Kath. Cette continuité dans le sentiment qui les lie semble magnifique et un peu glauque. Car on ne sait si cette relation est simplement basée sur son besoin de la servir par dévotion, par amour ou pour tout autre sentiment moins noble.
C'est donc un personnage assez sombre et dérangeant que cet Anton. La suite nous confirmera d'ailleurs cette sensation
Jess Andrews, jeune humain, expert en antiquités et objets anciens est aussi employé de Peter Donovan. Il m'a fait penser au départ un peu à la victime sacrificielle qui n'est pas au courant de l'être. La façon dont il est jeté dans cette histoire est simple et en même temps trouble.
Outre sa curiosité il va nous surprendre aussi par ses décisions qui vont au delà de la peur qu'il ressent face à ce nouveau monde. le côté frileux et terrifié va se retrouver reléguer un peu en arrière pour trouver des réponses à ses questions. Même s'il se doute du danger,
des détails vont le sauver et en même temps le faire s'interroger. Là encore la curiosité insatiable du savant va le mener à des découvertes et des coïncidences, ces mêmes coïncidences qui vont le propulser au final dans un monde qu'il aurait peut être souhaité ne jamais fréquenter pour sa tranquillité d'esprit. Par la même occasion il va hélas y entrainer d'autres humains parfois à leurs risques et périls.

Et enfin Peter Donovan :
Vampire de la deuxième génération, ou précédemment appelé Pierre-Marie. Il a un rôle dans la vie de Kath passée et à venir. Nous ne le cernons pas de suite.
Cela donne du mystère à sa présence et à ses intérêts. de plus les événements vont nous apprendre, à nous lecteurs, des informations qui nous feront avoir une autre vision de lui que Kath. Ce qui donnera encore un peu plus de piquant à l'affaire.
Outre les personnages principaux, l'image du vampire est ici revisitée de façon assez originale. Des Primarques(premiers nés) au sang pur qui peuvent de reproduire naturellement, manger de la nourriture ou du sang et sortir en pleine lumière. Une rébellion ou plutôt une révolution et voilà qu'apparaissent des second sang. Ceux-ci ressemblent plus à l'image que nous nous faisons du vampire. Buveur de sang, assoiffé de violence, allergique à la lumière du jour et à la nourriture humaine, ils sont le résultat d'un rituel magique et d'un sacrifice que certains pourraient estimer trop lourd. Leurs règles de vie sont elles aussi régies par un code de conduite car : Telle est la loi.
Tout cela donne de la profondeur à la trame du récit et ne nous propose pas une énième histoire de vampires sans originalité.

En conclusion un seul regret, que le résumé dévoile si tôt la condition vampirique de Kath. Mais en même temps il faut peu de pages pour le voir nous sauter à la gorge ce n'est donc qu'un mince obstacle à mon plaisir.
L'écriture est fluide et se suit facilement. On se sent attirée par le fil rouge (sang) de l'histoire et le mystère reste suffisamment présent pour ne pas lasser le lecteur.
En fait on ne sait pas très bien vers quoi l'auteur nous emmène mais les actions s'enchaînent et nous tiennent en haleine pour ne pas lâcher en route. Quand il apparaît soudain que les choses ne sont pas ce que l'on croit et que les intrigues, la trahison et la haine ont leur place dans le scénario alors notre attention est à son comble. Et c'est avec fébrilité que nous continuons notre lecture pour en découvrir Enfin les tenants et aboutissants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tsukibou
  19 octobre 2014
Merci aux éditions pour m'avoir permis de découvrir ce roman en avant première !
Suivons au fil des pages Kath, qui après plus d'un siècle d'un sommeil sans rêve revient parmi les « vivants », néanmoins sa mémoire est défaillante et malgré ses « flash-back » et ce que lui dit son vasal, Soldek, elle sait qu'il lui manque maintes informations pour reconstituer son histoire de son avènement à son déclin.
L'histoire commence en Sibérie sur un site archéologique ou gît la reine des vampires longtemps disparu, suite à son réveil nous voyageons de la Sibérie à New-York en passant par Berlin, où ils rencontreront Jess Andrews, un historien passionné qui découvrira bien des choses sur un secret bien gardé depuis des millénaires à ses risques et périls. Prit entre son patron, Peter Donovan, un puissant magna de la nuit New-Yorkaise, et sa rencontre avec la plus belle et la plus mystérieuse femme qu'il n'ait jamais croisé, Kath, il va se retrouver au milieu d'un règlement de compte sans même le vouloir...
L'auteur nous conte l'histoire des vampires en se basant sur des mythes et une Histoire existants tout en y incrustant sa propre vision de la hiérarchie politique et sociale de ses créatures de la nuit, un clin d'oeil au Dracula de Bram Stocker qui m'a fait sourire. Nous traversons les âges aux côtés de Kath et ses souvenirs. J'ai trouvé ce côté vraiment très intéressant, c'est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle façon d'appréhender ce mythe déjà tant étudié, conté, mythifié et quand l'Histoire du monde s'en mêle cela en arrive à être dans le domaine du possible. Finalement de tout temps la population croyait en l'existence d'une puissance supérieure à tout ce qui existe, la magie, la sorcellerie, les démons qui ont créé maintes légendes urbains, des mythes qui permettent aujourd'hui encore à nos auteurs de se les approprier et de nous faire voyager, on y croit, on espère, on en est terrifié ou fasciné. Aujourd'hui encore la religion fait parti de ses croyances, mais je ne me lancerais pas sur ce sujet. L'Histoire est donc un aspect traité ici avec clarté et qui m'a beaucoup intéressé.
Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, à savoir le retour de Kath dans une civilisation moderne où l'humain a pris le pas sur le vampire et son souhait de reprendre la place qui était la sienne parmi ces deniers. Nous prenons place au milieu d'un conflit entre elle et Peter Donovan, j'ai trouvé tout cela bien mené, dès le début le lecteur se pose tout un tas de questions auxquelles ils ne trouvera pas forcément de réponses même une fois la dernière page tournée. J'ai apprécié suivre autant Kath que Peter mais, aussi Jess et d'autres personnages, c'est toujours un aspect prenant de pouvoir connaître les pensés et ce que désirs les personnages que l'on suit. Il est possible que ce procédé en révèle parfois trop, mais ce n'est absolument pas le cas ici, le ou plutôt les mystères restent entiers du début à... après la fin, il y a encore tant de questions sans réponses que s'en est frustrant !! Ou alors je suis passée à côté de quelque chose, de la clé du mystère peut-être ?! Allez savoir... En attendant je me trouve dans un état de perplexité, je me demande si les réponses seront apportées par la suite, ou si cette sensation d'inachevé va persister.
Concernant les personnages, on ne peut pas vraiment dire qu'ils soient attachants, ils sont tellement loin de nos préoccupations ou de notre façon d'être et de penser, du moins pour les vampires, seul compte le pouvoir et la façon de l'acquérir, la hiérarchie, la différence entre Primarque, premier-née, seconde et troisième génération. Tout ce qui est si intéressant d'un point de vue politique et vie social vampirique en devient presque un défaut quand il s'agit du caractère des personnages qui en font des êtres froids et dénués d'empathie. du côté des humains c'est différent, il y a ceux qui savent, ce qui refusent d'y croire malgré les preuves et ceux qui ignorent simplement, Jess vogue un long moment sur la seconde catégorie, c'est un être factuel, un historien qui se base sur les faits et la logique mais comme disait Sherlock Holmes "Une fois l'impossible écarté, ce qui reste, aussi improbable que ça paraisse, est forcément la vérité.".
Petit point du la mise en page, je trouve qu'il serait plus facile pour le lecteur de suivre le passage d'un personnage à un autre avec un simple passage de ligne et nouvel inter-ligne, je me suis souvent demandée qui étais-je en train de suivre maintenant ? J'ai aussi aperçu (sans les relever) quelques coquilles sans importances mais je me dis que si je les ai vu ; je ne serais pas la seule. La fin du roman nous propose une présentation de chaque personnages ainsi que les règnes des vampires et ce qu'est un Primarque, un premier-né, un seconde génération, ce qui est très bien. Ce que je comprends un peu moins c'est la présence des « chapitres bonus », je n'y ai pas trouvé d'intérêt.
En conclusion, une histoire intéressante, très prenante et parfaitement menée avec de l'action, de la réflexion, du passé, du présent, il manque un chouilla d'émotions. Une plume qui se lit avec fluidité et entrain, ce n'est pas un texte léger, nous sommes assez loin de la bit-lit, c'est vraiment un texte vampirique avec des vampires dans ce qu'ils ont de plus, cruel, avide, assoiffés de pouvoir et en même temps secrets et plus ou moins respectueux de la hiérarchie. Je regrette simplement que tant de question restent en suspens, dans un sens je comprends le souhait de l'auteur de garder le lecteur sur sa faim, j'aurais au moins voulu savoir comment Kath s'était retrouvée emprisonnée en Sibérie, c'est évoqué mais tellement survolé que la réponse n'est absolument pas claire. . Un livre à découvrir, ne serait-ce que pour L Histoire des vampires revus à travers l'histoire qui est fascinante.
Lien : http://www.tsuki-books.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszs
  11 novembre 2014
Je remercie les éditions du Petit Caveau et le forum Have a break, have a book, pour m'avoir permis de lire ce premier tome. J'adore la couverture, les couleurs, la femme, le monde à ses pieds.
J'ai beaucoup aimé le début. Nous partons en expédition "archéologique" avec le médecin O'Leary, légiste de surcroit. Suite à un appel téléphonique d'un de ces collègues, il part pour la Russie, découvrant ainsi le corps d'une femme dans la glace, parfaitement conservée. Une mise en scène ? Ou tout simplement une tentative de faire disparaitre le corps de cette femme ? Beaucoup de questions, beaucoup de réponses, mais toutes ne vont pas dans le même sens. La prisonnière se réveille, un véritable carnage se produit, une terreur sans nom sur son visage et un homme apparait. Anthon Soldek. Il est celui qui va l'aider à reprendre ses esprits, son passé et sa vengeance envers ceux qui l'ont mis dans cet état. le chemin sera long pour récupérer ce qui lui appartient.
J'ai aimé la façon dont Katharina Damenkova (appelée également Kathy Damen, ou tout simplement Kath, la jeune femme de la glace) retrouve par moment des instants de son passé. La différence dans l'écriture – je parle bien du format d'écriture – a fait que je me suis très bien retrouvée dans les moments du présent et antérieur. Elle avance dans notre temps et parfois en voyant un objet, en étant dans une situation particulière, ses souvenirs reviennent à la surface. J'ai beaucoup aimé les enchainements ainsi faits.
Kath est une jeune vampire qui a beaucoup de particularités. Elle sait être une véritable peste, mais que « telle est la loi » est une règle qu'elle ne déroge jamais ! Son corps est une véritable arme, ses connaissances sont immenses, même si tous ses souvenirs se sont pas encore rétablis. Ses sentiments sont froids, tout comme ses gestes. C'est une reine de corps et d'esprit, le fait d'être hautaine n'est pas une façade, elle est ainsi, vivant parmi les humains depuis des millénaires, se sentant invincible. le fait qu'elle soit une Primarque, l'une des premières catégories de vampires, est un fait très important. La hiérarchie est sérieuse à ses yeux, ceux qui sont de deuxième catégorie ne sont là que pour la servir.
En parlant de seconde catégorie, nous en rencontrons quelques uns. Déjà pour commencer nous avons Anthon Soldek. Ce vampire est ce qui se rapproche le plus d'un bras droit. C'est un guerrier qui se doit de respecter jusqu'au sol foulé par la Primarque. J'ai pu ressentir beaucoup de confusion en lui. L'aimerait-il ? Voudrait-il se retourner contre elle ? Il a de multiples facettes : fidèle, droit, et bien d'autres, mais également déçu sur certains points. La relation entre les deux pourrait paraitre ambigüe par moment, mais en fait elle est très claire et nette. J'aime beaucoup ce personnage, il est sombre, froid, méthodique.
Nous avons un autre personnage important de seconde génération. Il s'agit de Peter Donovan. Ce Vampire, connu par ce nom d'emprunt a un rôle important ici et maintenant, mais surtout hier. Son passé commun avec les deux premiers protagonistes n'est pas des plus idylliques, mais l'avenir que chacun d'entre eux entrevoit ne le sera pas. Tous les mystères entourant ce trio se divulguera au fur et à mesure, passant d'un épais brouillard à une parcelle de réponses.
Il y a bien entendu d'autres personnages, comme Crosswood et Hellywell, deux flics qui sont embarqués différemment dans l'intrigue. Ou encore Jess Andrews, cet humain, expert en antiquités et autres objets. Il a des liens avec Kath sans le savoir, mais également avec Peter Donovan. Travaillant pour ce dernier, étant dans l'obligation d'acheter une collection privée, il fera la connaissance du monde vampirique, la peur au ventre. Un humain qui a des réactions tout à fait normal dans ce cadre, cela fait du bien. Il a beau être effrayé par ce qu'il apprend, sa curiosité le fera aller au devant d'ennuis, un « petit » héro qui ne manque pas de cran face à la mort jumelée :p. Je ne continuerais pas plus, Kayne est indéniablement un vampire de première catégorie, mais trop succintement décrit. Un mystère de plus, tout comme le sujet Morgigian.
Quelques bémols de mon point de vue. le premier serait que certaines situations vont un peu trop vite. Je prends l'exemple du tout début, avec les archéologues et en moins de temps qu'il n'en faut, elle est dans une chambre d'hôtel miteuse. Je n'aurais pas été contre le fait de voir un peu plus de détails sur la façon dont elle y arrive. Peut-être est-ce juste à cause de sa mémoire que l'auteur nous fait avancer différemment ?
Le second serait que j'ai trouvé dommage de ne pas avoir un suivi plus approfondi sur Jess, voir comment il va s'en sortir vraiment… Ou encore les moments avec Morigian trop rapide à mon gout. Mais je me dis que ce n'est qu'un premier tome, il doit forcément y avoir des manques, si l'auteur nous donne tous les détails ici, cela n'aurait plus aucun intérêt de continuer la série.
Le dernier bémol, pour ma part bien entendu, intervient au niveau des annexes. Je pense qu'elles sont très importantes, je dirais même un peu trop, nous en savons plus sur certains personnages qu'au travers de l'histoire.
Dans tous les cas, la lecture est fluide, même si la complexité de certaines phrases pourrait amener à se poser des questions. Mais les événements, les attentes, les combats, la quête inachevée, tout cela rend la lecture palpitante. J'attends juste la suite pour avoir plus de détails et plus de qui est derrière toute cette folie, qui est derrière ces pions avançant sur un échiquier de plus en plus précaire. le cavalier et le fou sont déjà hors-jeu, mais la reine compte bien tous les avoir à ses pieds, autrement, ils deviendront tous poussières. Un épilogue qui nous laisse encore sur notre faim, la suite devant être très intéressante !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/kath-renaissance-tome-1-kristoff-valla-a113172670

Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bountyfrei
  22 octobre 2014
Kath est réveillée après plusieurs années passées, enfermée sous la glace dans une grotte. A son réveil, elle retrouve son fidèle vassal de toujours, Anthon Soldek. Amnésique, elle va tenter de retrouver sa mémoire, et pourquoi elle était endormie en Russie...
Je ne peux pas en dire plus sur le contenu du roman, car je n'ai absolument pas compris où voulait en venir l'auteur. Il n'y a aucun fil conducteur, on ne sait pas ce que veut faire Kath, pourquoi elle est réveillée, pourquoi nous avons l'impression que son vassal la manipule... Rien. Et c'est un énorme problème qui se justifie par le fait que l'auteur passe sous silence tous les moment importants qui nous aiderait à comprendre l'histoire de Kath.
En effet, Kristoff Valla saute d'un moment à l'autre avec beaucoup trop de rapidité. D'un paragraphe où Kath n'a plus de mémoire, dans une chambre d'un hôtel en Russie, qui ne se reconnaît pas en se regardant dans un miroir, pour passer au paragraphe suivant où elle sait qui elle est, qu'elle était reine des vampires, à Berlin, préparant le vol d'un collier important à ses yeux. Entre temps, on ne sait pas ce qui s'est passé. Et c'est comme ça tout le temps, si bien que nous n'essayons pas (et Kath non plus), de rechercher sa mémoire. Ou alors elle le fait, mais nous ne le savons pas.
Autre problème, la multitude de flashback. Autant au début, c'était très bien amené: suivant une situation, Kath avait des flashs de sa vie d'avant. Pendant qu'elle revivait ces différends moment, le temps s'écoulait autour d'elle. Mais à partir d'un moment, les flashs vont et viennent à chaque moment important, cassant la dynamique de l'histoire. En effet, difficile de quitter une bataille contre un commando de mercenaires pour se retrouver dans une soirée mondaine absolument calme. Et c'est à partir de ces moment là que quand Kath à un flash, le temps s'arrête autour d'elle, à la fin des flashback nous reprenons l'histoire principale comme si rien n'avait eu lieu.
Les descriptions des scènes les plus banales sont absolument parfaites, on s'y croirait, mais quand on se retrouve dans une scène d'action, une bataille ou quoi que ce soit, les descriptions sont quasi-inexistantes. Je n'ai pas ressentit l'urgence du moment, l'adrénaline, la fureur des quelques combats... Je me suis ennuyée. J'ai donc voulu m'intéresser à l'intrigue politique, mais elle m'a paru tellement plate et ... incompréhensive, car encore une fois, l'auteur a passé tous les moments les plus importants sous silence. Concrètement, quand Jess et Donovan rencontrent Morigian, j'aurais plus voulu suivre Donovan pour suivre l'intrigue politique que suivre Jess qui prend des photos avec son téléphone des objets qui l'entoure, activité en somme inutile à la vue de la suite... Ou encore quand Kath échafaude des plans, je veux la suivre, je ne veux pas suivre son vassal qui rumine parce que sa maîtresse n'est pas là! Et c'est tout le temps comme ça...
Au final, nous en apprenons bien plus sur le passé de Kath en lisant l'annexe des personnages en fin de roman, car tout y est expliqué. Éléments qui auraient eu plus d'utilité dans l'histoire, que dans une simple annexe.
En bref, une bonne idée de base qui aurait pu me séduire si je ne m'étais pas autant ennuyée.
Merci au forum Au coeur de l'Imaginarium et aux éditions le petit Caveau pour ce partenariat.
Lien : http://onceuponatime.ek.la/k..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cricribib
  12 novembre 2014
Merci aux éditions du petit caveau ainsi que le blog au fil des pages de Nath
La mis en route a été difficile, l'écriture est un peu compliquée par moment, j'ai "coincé" sur certain mot et du relire plusieurs fois la même phrase pour en comprendre le sens. du coup, j'ai eu un peu de mal a rentrée dans l'histoire.
Au début de l'histoire, le personnage principal est Mr O'Leary, médecin légiste enseignant à l'unif. un jour, un collègue l'appel car il a fait une découverte qui pourrait l'intéressé... puis il disparait de l'histoire et un autre personnage entre en scène! Je trouve ça dommage car du coup, on a pas le temps de s'attacher...
Malgré tout, l'histoire devient plus intéressante quand arrive Kath. Les flash-bac m'ont un peu déstabilisé; j'imagine que c'était voulu vu qu'elle a perdu la mémoire mais, je n'en suis toujours pas certaine. Disons que ça me coupait dans l'avancée de ma lecture.
Par contre, les faits historiques sont bien tournés. Kath est une femme, qui est un peu peste et sanguinaire et qui n'a aucun état d'âme! Mais comment ne pas le devenir lorsque l'on est un être si rare et qu'on foule cette terre depuis si longtemps ?
Plus j'avançais dans ma lecture, plus j'ai trouvé que l'écriture se fluidifiait ou, peut-être, y ai-je pris goût... Toujours est-il que j'ai beaucoup plus apprécié l'histoire qu'au début, même les flash-back ne m'ont plus dérangée. »
Entre intrigue et quête du pouvoir, comment savoir qui va gagner?... Ben, en le lisant bien sur ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   11 novembre 2014
Tour à tour, les deux vampires disparaissaient dans une nuée d'ombres évanescente pour se matérialiser un peu plus loin. Ils se suivaient pas à pas dans ce ballet macabre, dansé à la vitesse d'un cyclone. À chacune de leur réapparition, le choc du métal faisait trembler les parois séculaires.

Les rampes de néons illuminant la salle s'éteignirent brusquement, la plongeant dans une semi obscurité que seuls les éclairages de sécurité venaient très légèrement tempérer. Les recoins s'effacèrent dans les ténèbres. La mêlée furieuse cessa presque aussitôt.

Au centre de la pièce, Donovan cherchait Kath. Cette fois, elle avait vraiment disparu.

Il ne la voyait pas, mais continuait à sentir sa présence... quelque part. Tous ses sens en éveil, il tentait de percevoir un souffle, un battement de cœur, quelque chose pour repérer la position de son adversaire. Rien.

Il ferma les yeux, se concentra. L'obscurité qui l'entourait lui parut peu à peu plus dense, presque palpable. Il se remémora alors cette vieille légende : dans un cantique ancien, un chroniqueur à l'âme de poète avait mis en scène un premier-né capable de se fondre dans les ombres. Il n'avait jamais vu Kath réaliser un tel prodige. Pourtant, à cet instant, il se demandait à quel point tout cela relevait seulement du mythe des vampires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszsgabrielleviszs   11 novembre 2014
— Assez !

Kath avait à peine haussé le ton, mais les nuances autoritaires et menaçantes dans sa voix suffirent à couper court à la conversation.

— Tu me conduis chez Jess Andrews parce que je te l’ordonne. Point !

La première-née s’installa plus confortablement dans son fauteuil recouvert de tissu duveteux. Elle restait fascinée devant le spectacle incroyable des rues de la grande ville américaine défilant devant elle. Soldek, recroquevillé à sa place, grimaçait. Un mélange de crainte et de frustration, un peu de colère également. Il essayait de se concentrer sur la conduite, mais il jetait fréquemment des regards vers la pendule du tableau de bord. Ils avaient encore du temps, mais l’aube se rapprochait inexorablement. Et il n’aimait pas du tout cette période de la journée.

Kath remonta un peu le chauffage et s’étira d’aise. Ses traits détendus témoignaient d’un certain amusement. À voix basse, juste pour être sûre d’être entendue, elle murmura :

— N’oublie jamais quelle est ta place, Anthon. Ni qui je suis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Kristoff Valla (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kristoff Valla
Bande-annonce de la trilogie "Coeur de Jade, Lame du Dragon" de Kristoff Valla
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1719 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre