AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782819504511
Éditeur : Les Nouveaux Auteurs (28/09/2017)

Note moyenne : 4.47/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Quand je repense aux premiers jours de l’éveil (…), je me souviens de la force des liens qui retenaient ma haine et ma colère. Oui, je les ressens encore, ils avaient la poigne ferme. Sans un long cheminement, je n’aurais jamais trouvé le moyen de contourner les nœuds serrés de leur regard nombriliste. Haïr détournait le feu de l’intolérable souffrance, logée au cœur de la plaie béante tracée dans ma vie. Haïr, c’était anesthésier ma propre déchirure.
Toutes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Trollibi
  10 novembre 2019
« Il est temps de révéler à notre fille le secret sur lequel s'est construit notre amour. Elle doit savoir ce que je n'ai jamais eu le courage de te dire. » (p.16)
C'est ainsi que commence cette histoire… Nous sommes en 2015, Anne-Marie Germay vient de perdre Philippe, son mari, le grand amour de sa vie. Elle entame alors un long voyage intérieur, en racontant son histoire, pour dévoiler à sa fille Louise son passé et le secret qu'elle a porté en elle pendant de nombreuses années. Pourquoi elle a quitté la Belgique en 1967, seule, sans se retourner, pour aller vivre en Espagne... Pourquoi elle est revenue, en 1972…
« La sang d'une autre », c'est avant tout une belle histoire d'amour. Mais ce n'est pas que cela… C'est l'histoire d'un cheminement intérieur, une quête vers la paix et le pardon. Anne-Marie invite son lecteur à cheminer pas à pas à ses côtés, elle lui « fait emprunter bien détours », le maintenant en haleine, lui montrant comment elle a pu se reconstruire et l'incitant à chercher toujours plus loin ce secret inavoué et inavouable qu'elle porte en elle. le titre du roman lui-même ne trouvera son explication qu'au terme de ce cheminement.
Il se dégage de ce roman beaucoup de tendresse, d'émotion. J'ai été touchée par cette héroïne si fragile et si forte à la fois, par les mots tendres et doux et l'écriture poétique, pourtant si abordable, de Dominique van Cotthem. L'auteure excelle dans la maitrise du dialogue intérieur de son personnages, peut-être un peu moins dans les dialogues entre les personnages, qui semblent parfois un peu manquer de profondeur. Qu'importe ! Une fois ce roman dans les mains, je ne l'ai lâché qu'au terme du voyage, bouleversée par ce que j'avais lu.
Et dire que, si je n'avais pas eu l'occasion de rencontrer son auteure, je serai sans doute passée à côté de cet ouvrage… En toute modestie face à la chance merveilleuse de voir son premier roman édité, Dominique van Cotthem m'a charmée lorsque je l'ai écouté parler de son livre. Et comme elle me l'a souhaité, son histoire m'a « emportée loin dans la joie de la lecture ». Merci à elle pour ce coup de coeur littéraire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
PriscillaMushu
  30 juillet 2019
Que d'émotions...
Sincèrement j'ai été un peu chamboulée par la lecture de ce livre. Très émue, parfois aux larmes.

Il m'a fait passer par bien des états en fait car il aborde des thèmes très durs comme la mort, la séparation, la guerre...
Mais je vous rassure il y a aussi de beaux moments de joie, et même dans les moments durs il est surtout question de courage, de cette capacité qu'on a tous d'affronter le pire. Alors ne pensez pas que votre moral va en prendre un coup, au contraire même car c'est aussi un livre plein d'optimisme et rempli de bonnes ondes !
Je le vois avant tout comme un hymne à l'amour, à la vie.
On dit que les mots font voyager, c'est vrai...J'ai eu l'impression de découvrir de nouveaux paysages mais aussi d'autres époques, pourtant pas si lointaines mais qu'on choisit des fois d'oublier.
Les personnages sont tous si beaux...Leurs histoires si fortes. Je les ai tous beaucoup aimé. J'aurais même aimé les accompagner plus longtemps.
La plume de Dominique est assez unique, emplie d'une douceur et d'une telle poésie...On devine sa bonté d'âme à travers ses mots.
Une phrase, parmi tant d'autre, qui m'a beaucoup plu: " Elle gagnait la bataille avec des armes de paix"
Je vous le conseille vivement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LeBlogLitteraire
  17 novembre 2017
J'étais en train de me faire violence à continuer de lire un livre auquel je n'arrivais pas à accrocher, lorsque j'ai décidé d'arrêter le massacre et de me plonger dans un autre bouquin. Et c'est la magnifique plume de Dominique van Cotthem qui a été la première à m'envoûter. J'ai eu la chance de la voir dans la vraie vie il y a peu et j'ai adoré ce qui se dégageait de cette femme douce et emplie de gentillesse. Il fallait absolument que je lise son oeuvre, qui, je trouve, lui ressemble beaucoup.
L'héroïne du roman, Anne-Marie, a 70 ans. À la mort de son mari, elle décide de faire part à sa fille, Louise, d'un grand secret de famille afin que celle-ci ne se pose jamais de questions sur ses origines et puisse connaître toutes les personnes qui ont fait partie de sa vie, de sa famille. L'histoire d'Anne-Marie commence lorsqu'après avoir fuit de ses démons du passé en partant pour l'Espagne où elle avait refait sa vie, elle revient sur ses pas et retourne en Belgique au chevet de son grand amour, Philippe Dalançon, plongé alors dans le coma. Elle va alors replonger dans ses souvenirs, nous amenant peu à peu à comprendre comment les choses en sont-elles arrivées là. Un immense mensonge qui l'a suivie toute sa vie sera révélé à sa fille, et l'attente de cette révélation nous tiendra en haleine jusqu'au bout. Vous voudrez absolument savoir!
Dès les premières lignes lues, j'ai été frappée par la beauté de la plume qui m'a emportée. C'est un roman très riche, que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire, touchant et accrocheur. Une histoire très prenante prenant place au milieu de plusieurs personnages qui nous deviennent vite familiers et aux sentiments desquels il nous est facile de nous identifier. Une lecture saisissante à lire lors d'un moment de détente, en profitant de l'incroyable beauté du texte.
Lien : https://lebloglitteraire.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Djustinee
  05 décembre 2018
À la mort de son mari, Anne-Marie décide de dévoiler le secret de sa vie à sa fille.

Alors qu'elle avait la vingtaine, le fiancé d'Anne-Marie la demande en mariage. Après avoir lu une lettre destinée à son futur mari et écrite par le père décédé de celui-ci, Anne-Marie décide de fuir; le secret est trop lourd.


Elle ne prévient personne et décide de partir pour l'Espagne. Déjà orpheline, les autres personnes de son entourage ne savent pas ce qu'elle est devenue.

Arrivée en Espagne, elle est accueillie par une famille locale. Elle ne les quittera plus et deviendra passionnée de Flamenco aux côtés de son compagnon, Diego.


Elle ne les quittera plus, pas vraiment ; alors qu'elle est en pleine compétition de flamenco, elle apprendra que son ex-fiancé est gravement malade.
Elle prendra l'avion pour la Belgique afin de le retrouver.
Arrivée là-bas, Philippe est dans le coma. Les médecins ne sont pas certains qu'il en réchappera. Elle décide alors de lui lire la fameuse lettre, cause de son départ, en espérant qu'il l'entende.

Le récit nous plongera donc dans les secrets d'Anne-Marie, de sa famille et du père de son ex-fiancée.

Anne-Marie est-elle vraiment qui elle croit?


Une belle plume pour une auteure sympathique ! L'écriture est fluide et les mots trouvés sont les bons.

Le roman est captivant et le suspense prenant. On voyage entre la Belgique et l'Espagne. le récit traverse plusieurs époques, ce qui me plaît. Et le tout est magnifiquement orchestré.
Je disais captivant ; j'ai lu le bouquin tard au soir et je n'ai pas pu le lâcher, je l'ai terminé à 3 heures du matin. Je pense que cette simple explication vous suffit pour comprendre que j'ai adoré ce roman et je pense pouvoir le classer dans mes coups de coeur.

Des secrets, des non-dits et des mensonges,… ce que je préfère dans un récit!

Lien : https://livresquement-djusti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mariechrist67
  11 mars 2018
belle histoire bien écrite Anne-Marie se partage entre l'espagne et la belgique c'est super ! je vous invite à le lire !
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   16 novembre 2017
Quelquefois, une vie s’achève avant même que la mort ait accompli son œuvre. Il suffit d’une absence, d’un fauteuil vide, d’un café versé par erreur et il ne reste que des fragments de nous-mêmes. Nous si entiers, si solides, émiettés par un manque. Cette mort-là est douloureuse, elle oblige à rassembler les morceaux, à reconstruire une image que les autres reconnaîtront et qui, pourtant, nous sera étrangère. Coller à son visage un masque de survie derrière lequel palpite un cœur éteint dont la perspective d’avenir se résume à l’attente, l’interminable attente…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   16 novembre 2017
Il tentait de garder pied dans le lac immense de sa vie, parce que, ce soir-là, il ne trouvait pas la force d’en affronter les profondeurs, il se sentait épuisé. Il savait que s’il prenait le large, les vagues risquaient de l’avaler, dans la solitude des mouvements de survie quand quatre membres s’agitent confusément pour s’accrocher au vide, comme les pattes d’une mouche allongée sur le dos qui s’obstine, malgré l’impuissance des gestes à prolonger son agonie. Il voulait garder pied en restant sur la berge, parce que, ce jour-là, il ne savait pas nager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   16 novembre 2017
Entre ce qui sera et ce qui fut, il y a cet instant si particulier où se suspendent les décisions, où il ne se passe rien, c’est le calme, le grand silence, l’attente, l’impatience, l’angoisse, l’insouciance. C’est le temps nécessaire pour passer d’un état à un autre, pour préparer notre sensibilité aux chocs, au chaos ou à l’effervescence.
Commenter  J’apprécie          30
TrollibiTrollibi   09 novembre 2019
Jamais je n'ai douté de la nécessité de partir, ni du choix de la destination.

Les yeux rivés vers le Sud, j'ai quitté la Belgique sans un mot, parce que je devais apprendre à me taire et, puisque je ne connaissais pas la langue de ma destination, le silence me semblait plus facilement accessible. (p.38)
Commenter  J’apprécie          30
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire   16 novembre 2017
C’est la première fois depuis longtemps que je pense aux miens sans amertume. J’ai enfin trouvé ma place en ce monde ! Elle se réduit à l’espace d’une scène, mais à cet endroit-là, je me sens chez moi, mes pensées sont sereines, mon cœur est apaisé et je peux enfin regarder derrière, avec suffisamment de légèreté pour survoler les champs de ruine.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : secrets de familleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1140 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre