AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Juge Ti - Romans et Nouvelles... tome 3 sur 17

Roger Guerbet (Autre)
EAN : 9782264005960
255 pages
10-18 (30/11/-1)
3.74/5   171 notes
Résumé :
Sous la glorieuse dynastie des T’ang, le secrétaire Ti Jen-tsie, las du train-train quotidien des fonctionnaires impériaux, délaisse la bureaucratie de la capitale pour gagner son premier poste de magistrat à Peng-lai, un port de la côte orientale. Poussé par un goût certain pour l’aventure, le juge va être servi. Non seulement ce petit district a la réputation d’être hanté, mais son prédécesseur vient d’y être assassiné. Ne dit-on pas que le fantôme du magistrat dé... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 171 notes
5
4 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
1 avis

Fuyating
  24 juin 2021
Je lis enfin un roman de van Gulik ! J'avais beaucoup entendu parler de ce grand savant mais n'avais jamais eu l'occasion de me plonger dans ses oeuvres.
C'est maintenant chose faite ! Et c'était une lecture très agréable. J'ai beaucoup aimé la narration, qui copie un peu les romans classiques chinois (notamment avec les titres des chapitres sous forme de deux phrases).
L'enquête était intéressante et bien ficelée, le juge Ti, personnage intègre, fait preuve de grandes facultés intellectuelle et sait associer avec justesse divers éléments épars.
Nous découvrons la vie sous l'époque des Tang, ainsi que le système judiciaire. Van Gulik s'est appuyé sur une bibliographie assez dense dont il nous fait part dans sa postface.
Hâte de lire la suite des aventures du juge Ti version Van Gulik !
Commenter  J’apprécie          161
Lamifranz
  16 mai 2022
Ceux qui parmi vous sont des férus de romans policiers historiques connaissent certainement la collection des Grands détectives aux éditions 10-18. On y trouve (ou on y a trouvé, car elle date des années 80) les deux grandes séries d'Ellis Peters (Cadfaël et Felse), les séries à succès d'Anne Perry (Monk et Pitt), celles de Paul Doherty (Athelstane, Corbett, Amerotke, Kathryn Swinbrooke) de Claude Izner (Victor Legris), de Jean-François Parot (Nicolas le Floch), de Caroline Roe (Isaac de Gérone), de Kate Sedley (Roger le colporteur), de Peter Tremayne (Soeur Fidelma), de bien d'autres encore... et de Robert van Gulik.
Robert van Gulik (1910-1967) est un diplomate, sinologue et écrivain néerlandais. A l'occasion d'une traduction de vieux textes chinois, il découvre le personnage du juge Ti, fonctionnaire chinois du VIIème siècle, et, mettant à profit ses compétences de sinologue, il écrit ou réécrit plus d'une vingtaine de romans et recueils de nouvelles dans lesquelles le juge Ti mène des enquêtes policières aussi pittoresques que palpitantes.
Trafic d'or sous les Tang (1959) est, chronologiquement, la première de ces enquêtes. Nous sommes à Peng-Laï, un port (fictif) de la côte chinoise, en l'an 663 de notre ère. le juge Ti qui vient juste d'être nommé, doit enquêter sur le meurtre de son prédécesseur, et sur d'autres affaires de moindre importance (disparitions, notamment). Il peut compter sur l'aide de Hong Liang, sergent du Tribunal ainsi que sur celle de Ma Jong et de Tsiao Tai, ses deux adjoints.
Lire van Gulik, c'est s'assurer de passer un bon moment de total dépaysement. Non seulement, vous aurez une intrigue policière bien ficelée, mais vous aurez en cadeau un panorama complet des us et coutumes de la Chine médiévale, sans vous ennuyer un seul instant, car l'auteur a le don - et peut-être le génie - de faire revivre à merveille toute une population, et toute une époque.
Après avoir tourné la dernière page de Trafic d'or sous les Tang, nul doute que vous ne vous précipitiez sur les suivants : le Paravent de laque (an 664), Meurtre sur un bateau de fleurs (an 666), le Monastère hanté (an 667) etc. A partir de là, c'est vous qui gérez, je ne ferai pas de chinoiseries pour vous en empêcher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Bdalex
  29 mai 2013
Si mes souvenirs sont bons, c'est le premier de la série principale des enquêtes du juge Ti.
Robert van Gulick a construit au cours de ces romans des aventures du juge Ti et de ses acolytes, une oeuvre singulière dans la littérature policière.
Ces romans comportent de multiples caractéristiques originales.
Tout d'abord, et à l'exception notable du monastère hanté, chaque roman regroupe en fait plusieurs enquêtes policières, 2 ou 3. C'est un peu surprenant au départ, mais on s'y fait très vite. C'est d'ailleurs assez logique. Qui peut croire qu'un juge aurait à suivre une seule affaire à la fois.
Ensuite, Ti est aidé de plusieurs personnes au rang desquelles vous découvrirez deux des plus illustres membres des chevaliers des vertes forêts (autrement dit des voleurs de grand chemin), reconvertis en supplétifs de la justice.
Enfin, vous saliverez à plusieurs reprises par livre. Evidemment, ce ne sont pas les meurtres ou les châtiments infligés aux coupables qui vous feront cet effet, la justice chinoise médiévale était raffinée, mais le découpage des condamnés en rondelles n'a rien d'appétissant. Non, ce qui vous fera saliver c'est de croiser les aides de Ti en train de manger dans les auberges et sur les marchés pendant qu'ils enquêtent. Et sauf à être réfractaire à la cuisine asiatique, van Gulick vous fera passer à la torture (agréable) de la cuisine racontée, avant de s'occuper des meurtriers.
De très bons moments en perspective.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Mondaye
  22 janvier 2017
Encore un bon petit livre de la part de van Gulik (oui encore car même si c'est le premier dans les faits et la chronologie c'est mon troisième déjà).
Bon j'ai résolu deux ingrédients de l'intrigue avant d'atteindre le chapitre 3, et plusieurs autres avant leur révélation effective, mais ça c'est parce que je lis trop de roman policier, au bout d'un moment, rares sont les ficelles qui nous surprennent réellement.
Ce que j'aime bien par contre c'est ce "canon" de trois fils rouge par livre. Une enquête unique serait trop facile à craquer, quand il y en a plusieurs d'un coup, l'auteur peut nous embrouiller sur ce qui est lié à l'une ou à l'autre ce qui rend le désembrouillement plus délicat. (Car la seule chose qui est pire qu'une pelote de laine emmêlée, c'est bien trois pelote emmêlées.
Sinon plume fluide, bon dosage du rythme, et ambiance intéressante.
Bref un fort bon moment à passer.
Commenter  J’apprécie          70
Hanta
  09 novembre 2015
Après Hercule Poirot, Miss Marple, Sherlock Holmes & cie, un nouvel enquêteur fait son entrée dans ce blog : le juge Ti. Ces livres sont dans mon Sony Reader depuis des lustres mais l'envie de les lire ne m'a jamais effleuré jusqu'à aujourd'hui.
Nous suivons les débuts du juge Ti, nouveau magistrat dans une ville côtière. L'action démarre rapidement et ne s'embarrasse pas de descriptions ou de détails superflus. Beaucoup de coïncidences viennent alimenter l'enquête, qui, selon moi, n'avancerait pas sinon.
Même dans un cadre original et dépaysant, la nature humaine reste la même et les mobiles sont nombreux. Les péripéties prêtent également à confusion car entre assassinats, enlèvements et superstitions, le lecteur a du mal à distinguer le coupable. Les prénoms chinois aussi sont très semblables et difficiles à retenir. Ainsi je suis souvent revenu au début du livre pour comprendre qui était qui.
Le juge Ti est un homme dynamique, pragmatique et avec un bon esprit de déduction. Ses deux lieutenants, Ma Jong et Tsiao Taï, m'ont fait bien rigoler.
On découvre aussi la Chine de cette époque avec ces coutumes et ces moeurs: les tensions entre le confucianisme et le bouddhisme, le statut très précaire des femmes, le sens de l'honneur, le fonctionnement juridique, les liens avec les pays voisins, ici la Corée, le théâtre, la cérémonie du thé etc.
Le style d'écriture est fluide, agréable sans trop de descriptions. Les péripéties s'enchaînent vite pour un dénouement prévisible car le titre dévoile déjà trop d'éléments et gâche la lecture.
J'ai quand même bien aimé ce livre donc, attendez-vous à retrouver d'autres enquêtes du juge Ti sur ce blog !
Lien : http://leslecturesdehanta.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
bartholomew
bartholomew  
- Suis-je vraiment coupable, votre excellence?
Avant que le juge Ti ait eu à parler, les yeux du vieillard devinrent vitreux et son visage se détendit.Le magistrat remonta la couverture.Un plus grand juge que lui allait répondre à la question du vieux scribe.
Commenter  J’apprécie          50
JLB21
JLB21  
MALGRÉ LA FATIGUE de son expédition nocturne, le juge dormit mal. À deux reprises, il rêva que le défunt magistrat le regardait, mais chaque fois, en se réveillant, il trouva la pièce vide. Couvert de sueur, il prit enfin le parti de se lever, et, allumant une bougie, s’installa devant un dossier.

Quand l’aube rosit le papier de sa fenêtre, un commis lui apporta le riz du matin, puis le sergent Hong arriva, un pot de thé bouillant à la main. Il expliqua que les deux lieutenants étaient partis surveiller la réparation de la grille et qu’ils avaient l’intention, avant de venir assister à la première audience, d’interroger les riverains du canal au sujet de l’étrange scène de la veille.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui  
C’est une grave erreur de se marier avec une personne d’un autre milieu que le sien, Votre Excellence ! Je possède une certaine fortune, mais je n’ai pas reçu d’éducation littéraire. Mon ambition fut pourtant d’épouser la fille d’un lettré. Ah ! combien j’ai eu tort ! Après trois jours de vie commune, je dus constater que ma femme n’aimait pas sa nouvelle existence, et j’eus beau faire de mon mieux, mes efforts pour lui plaire furent vains. Cette mijaurée ne me trouvait pas assez bien pour elle, je suppose
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui  
C’est le plus souvent pour avoir souffert d’injustices (réelles ou imaginaires) que les gens de cet acabit deviennent des hors-la-loi. Leur règle est de ne s’en prendre qu’aux fonctionnaires de l’État ou aux gros propriétaires. Ils aident fréquemment les pauvres et ils ont la réputation d’être courageux et chevaleresques. Entre eux, ils s’appellent les « frères des vertes forêts ».
Commenter  J’apprécie          10
lehibook
lehibook  
Cet après-midi,commença-t-il ,Votre Excellence a dit à l'officier de police militaire que nous étions ses lieutenants.j'ai discuté de la chose avec mon camarade .Comme vous êtes un magistrat ça nous ennuierait de vous faire passer pour un menteur ,aussi avons-vous décidé de nous mettre loyalement à vos ordres....si vous voulez nous prendre à votre service.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Robert Van Gulik (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Robert van Gulik : Le Jour de grâce]
Depuis Amsterdam Olivier BARROT présente le livre de Robert van GULIK, "Le Jour de grâce".
autres livres classés : chineVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Vie et oeuvre de Robert van Gulik

Les romans policiers de Robert van Gulik se déroulent dans la Chine ancienne et le héros se nomme Ti (Tee ou Dee en anglais). Quel est son titre professionnel ?

détective
préfet
commissaire politique
juge

8 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Robert Van GulikCréer un quiz sur ce livre