AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Berserik Teun (Autre) Van Dongen Peter (Autre)
EAN : 9782870972854
64 pages
Blake et Mortimer (19/11/2021)
3.83/5   103 notes
Résumé :
Sur une route d’Angleterre, une voiture roule en direction de l’aéroport militaire de Hasley. À son bord, le major Rupert Humbletweed, chargé d’une mission secrète pour le gouvernement britannique. Au Centaur Club, à Londres, le capitaine Francis Blake dîne d’un roastbeef trop cuit avec son ami, le professeur Philip Mortimer. Il lui confie une opération de la plus haute importance : se rendre au Pakistan pour modifier le code d’activation des Espadons stockés dans l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 103 notes
5
13 avis
4
13 avis
3
7 avis
2
3 avis
1
0 avis

HORUSFONCK
  19 novembre 2021
Sous sa dynamique couverture, le dernier Espadon clôt brillamment le cycle commencé avec le premier récit-fleuve d'Edgard-Pierre Jacobs!... Cycle complété et précédé par l'excellent Bâton de Plutarque.
Dans cette sorte d'adieu aux armes de l'avion amphibie de légende, l'action et la tension ne se relâchent pas!
Le professeur Mortimer va retrouver Nazir et la base du Makran en plein démantèlement... Scaw-Fell ayant été reconstruite en un temps record.
Mortimer va aussi retrouver d'anciennes connaissances dont certain Razul de sinistre mémoire...
Blake, lui, a fort à faire avec l'IRA dont un responsable est manipulé par certain nazi revanchard.
Le dernier Espadon est donc un bel hommage au conteur hors-pair qu'était Edgard-Pierre Jacobs et à son Espadon futuriste et jamais démodé!
Et, scoop: L' Espadon possède un train d' atterrissage! By jove!
Commenter  J’apprécie          595
Patlancien
  22 janvier 2022
Quel plaisir de revoir l'Espadon du professeur Mortimer, c'est un véritable bond dans le passé que nous propose Jean van Hamme. On retrouve le charme des premiers tomes du « secret de l'espadon » avec cette atmosphère «so british» chère à E.P. Jacobs. Tous les ingrédients sont là pour nous faire passer un bon moment de lecture. Pour les personnages, le colonel Olrik est bien présent comme le méchant de service et le fidèle Nazir est toujours prêt pour aider ses amis Blake et Mortimer. Au niveau des planches, Teun Berserik et Peter van Dongen n'ont vraiment rien à envier à leur illustre prédécesseur. Leurs dessins s'inscrivent dans la suite des lignes sombres mais réalistes d'un E.P. Jacobs. Enfin le scénario ne sera pas le thriller de l'année mais au vu des albums précédents, on s'en contentera.
Ce vingt-huitième tome des aventures de Blake et Mortimer est une belle réussite bédéesque. le climat nostalgique de nos années d'enfance se retrouve dans toutes les planches. Même la densité des textes pour raconter l'histoire est là pour nous rappeler le charme suranné de cette saga. Qu'est-ce que ça fait du bien de retrouver la pâte originale des albums de Jacobs. Merci encore à Jean van Hamme et aux dessinateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4413
umezzu
  02 décembre 2021
Ce tome 28 de Blake et Mortimer s'inscrit vraiment dans la suite des récits de E.P. Jacobs.
Intervenant chronologiquement après les tomes du secret de l'Espadon, ce 28éme épisode reprend tous les ressorts de la fresque de Jacobs : un adversaire inconnu qui veut s'emparer d'un Espadon, la base du Makran, les pillards Bezendjas, le fidèle Nazir, et (sans surprise, ni dévoiler l'intrigue) le colonel Olrik… Tout est là, jusqu'au fauteuil du club so british fréquenté par Blake (ce qui permet quelques traits d'humour vis-à-vis du sens de la gastronomie de nos voisins d'outre-manche). le revival est réussi et séduisant, grâce aux dessins sobres de Teun Berserik et Peter van Dongen, qui officiaient dans La vallée des immortels.
Voilà une BD qui me réconcilie avec les successeurs de Jacobs, après le cri du moloch, un album que j'avais trouvé pesant. Ce dernier Espadon n'invente rien et c'est tant mieux : il prolonge le mythe.
Commenter  J’apprécie          240
Davalian
  14 février 2022
Pour la deuxième fois, les adeptes du célèbre duo Blake et Mortimer se voient proposer une nouvelle plongée dans le secret de l'espadon. Cette fois-ci c'est au tour de Jean van Hamme de proposer un scénario qui se déroule après les trois volumes historiques.
Il faudra impérativement les avoir lu, relus, appréciés et presque les connaître intimement pour apprécier ce nouvel album qui est conçu comme un hommage d'un grand nom de la bande dessinée à un autre grand nom. La lecture du bâton de Plutarque n'est en revanche pas indispensable.
Nous allons ici découvrir ce qu'il est advenu des espadons après la guerre. La réponse proposée est originale car voici l'occasion de permettre la vengeance d'un ancien nazi sur fond de conflit anglo-irlandais. le sujet est donc sérieux, marqué dans un contexte et bien éloigné de l'ambiance générale des albums historiques.
L'histoire se suit avec plaisir car elle offre beaucoup de portes ouvertes. Certes pistes sont un peu faciles et prévisibles. Notamment l'arrivée d'un rival bien connu des deux compères, qui fera ici à certain complice qui ont été assez mal exploité depuis plusieurs décennies… D'autres pistes sont plus originales et posent des questions qui reviennent de plus en fréquemment depuis quelques temps (de grandes divergences entre les deux compères).
Les dessins sont une autre paire de manche car à de nombreuses reprises, ils offrent des références aux albums originaux. Tout cela rappellera de très bons souvenirs et parfois il faudra aller chercher un peu ailleurs…
Car oui les références de se limitent pas à la série et vont au-delà en lorgnant sans complexe vers le monde du cinéma.
En somme voici un très belle surprise. Un album qui se lit avec plaisir mais qui reste fait pour les adeptes de la série avant tout !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Guillaume72
  25 novembre 2021
Les suites donné aux albums de Blake et Mortimer font en général autant de satisfaits que de mécontents. §Je ne doute pas que celui ci ne fera pas exception à la règle. Pour ma part, j'ai apprécié l'insertion de références à) l'oeuvre de Jacobs : l'espadon bien entendu, mais aussi Nasir, le Benzedjas, Olrik qui retrouve son uniforme de colonel, la base de Makram...
Les auteurs remettent aussi leur album dans un contexte historique. La référence à l'IRA est intéressante. Les anciens nazis qui continuent pour certains à se promener en uniforme après la seconde guerre mondiale sont moins convaincants. le tout forme une histoire d'espionnage assez convaincante avec des épisodes que ne se serait sûrement pas permis un Jacobs comme cette secrétaire invitée à se laisser séduire pour le royaume et pour le roi : God save the king !
Commenter  J’apprécie          191


critiques presse (7)
Sceneario   17 janvier 2022
Le Dernier Espadon est une excellente lecture, qui ravira les fans et les lecteurs lambdas de la saga Blake et Mortimer. Pour fêter leur 75 ans, cette lecture est vivement conseillée.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Sceneario   10 janvier 2022
[Les auteurs] vont nous donner à voir quelques moments anthologiques et incroyables comme la dernière attaque de l'Espadon, entre autres. Le tout est mené à un rythme parfait et prenant qui permet aux lecteurs de s'accrocher jusqu'à la dernière page.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   10 janvier 2022
Mission accomplie ? Oui, sans aucun doute, avec un style volontairement suranné et dans les limites de son cadre prescrit, Le dernier Espadon est une excellente lecture. Van Hamme connaît la musique et les dessinateurs démontrent un talent de synthèse impressionnant. Pas d’inquiétude, preuve en est, dans de bonnes mains, Blake et Mortimer pourront connaître de nouvelles péripéties palpitantes !
Lire la critique sur le site : BDGest
LigneClaire   09 janvier 2022
Van Hamme a bien secoué mine de rien le cocotier, joué d’humour, d’allusions, repris la grande Histoire en toile de fond, l’IRA entre autres, et un clin d’œil aux agents 00. Qu’ajouter ? Qu’on est revenu en arrière de belle manière, en 1948, avec une histoire aérienne, tordue et machiavélique même si l’on sait que tout finira bien old chap. Écrit par un grand scénariste qui sait ce qu’est une bonne BD avec tous les ressorts nécessaires.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
LeFigaro   06 janvier 2022
Avec Le Dernier Espadon, Jean Van Hamme offre une suite diablement réussie à cette aventure inaugurale de notre cher tandem d’aventuriers britanniques.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Sceneario   22 novembre 2021
Il y a de l’action et du suspense, suivant un tempo très équilibré. […] C’est un excellent récit d’espionnage qu’il nous livre, s’appuyant avec malice sur des faits réels survenant durant la Seconde Guerre Mondiale, en Irlande, le tout retravaillé comme une uchronie. Voilà donc un album à vite se procurer et qui, en version bibliophile, fera un beau cadeau pour Noël !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom   17 novembre 2021
Le scénario de Van Hamme fourmille de situations clins d’œil et d’habiles retournements de situation. Entre gimmicks inhérents à la saga et réelles innovations, « Le Dernier Espadon » illustre surtout la délectation des auteurs à jouer avec leurs personnages vedettes, rendus ici plus humains que jamais.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
lechristophelechristophe   31 juillet 2022
L'IRA est tout juste bonne à placer une bombe dans un grand magasin ou à tirer dans le dos d'un député conservateur.
Commenter  J’apprécie          20
PatlancienPatlancien   22 janvier 2022
Songez que si on en croit la Bible, notre histoire terrestre commence par un meurtre. Adam et Eve à peine chassés du Paradis, leur fils aîné Caïn assassine par jalousie son frère cadet Abel. Et la suite de l'Ancien testament ne nous parle que de massacres, crimes et trahisons. Joli départ pour l'humanité.
Commenter  J’apprécie          150
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   22 novembre 2021
- Votre dîner est servi, Gentlemen.
- Merci, James, nous arrivons. Je parie que c’est le jour du roatsbeef trop cuit. Avec le kidney pie et l’agneau à la menthe, c’est la seule chose qu’ils savent faire ici. Vous ne pensez pas que vous devriez changer de club, Francis ?
- Tous les clubs de Londres ont le même menu, Philip.
- C’est le conservatisme anglais. Une chose que le demi-Écossais que vous êtes devrait comprendre à moitié.
- Parce que vous, le Gallois pur jus, le comprenez à cent pour cent ? (p. 9)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
HORUSFONCKHORUSFONCK   19 novembre 2021
Désolée pour le dérangement, Messieurs.
Je vous laisse sauver l'Angleterre.
Commenter  J’apprécie          270
NofSetNofSet   04 décembre 2021
-A part Blake et moi, il ne restait que trois pilotes d'Espadon. Comment l'un d'entre eux a-t-il pu accepter de faire cause commune avec ces forbans ?
-A cause de MICE.
-Pardon ?
-MICE. Les quatre motif pouvant pousser quelqu'un à trahir. Money (beaucoup d'argent). Idéologie (le marxisme, par exemple). Chantage (kidnapping d'un proche ou menace de révéler un secret honteux). Ego (le sentiment de jouer un rôle important).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Jean Van Hamme (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Van Hamme
À travers les destins croisés d'une soeur et d'un frère que tout oppose, La Fortune des Winczlav s'impose comme une saga familiale à la puissance totale, explorant une des périodes les plus troublées de l'Histoire moderne et composant des portraits d'hommes et de femmes aussi marquants qu'un certain Largo... Bon sang ne saurait mentir !
"La fortune des Winczlav", tome 2 – Disponible dès le 6 mai en librairie Découvrir l'album de Berthet et Van Hamme : bit.ly/Winczlav2
autres livres classés : iraVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox