AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781021044082
304 pages
Éditeur : Tallandier (07/01/2021)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Boulin, Urba, Elf, les frégates de Taïwan, Clearstream, Kerviel, Cahuzac, Karachi, Balkany… Le juge Van Ruymbeke a instruit pendant plus de quarante ans les grandes affaires financières qui ont secoué notre République. Tenace et libre, il est la figure emblématique de la lutte anticorruption.
Dans ces mémoires vibrantes, animé par sa si chère indépendance, il raconte la manière dont il s’est attaqué aux sphères du pouvoir et au financement illégal des partis ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bigmammy
  25 janvier 2021
304 pages pour 45 années de carrière, c'est un peu court pour des mémoires rédigées moins de 6 mois après la cessation de fonction d'un des juges les plus médiatisés de France. On dirait que ce vieux jeune homme avait hâte de faire partager ses convictions éminemment respectables à un maximum de lecteurs et en cela, le choix d'un texte sans fioritures est sans doute efficace.
Cependant, une lectrice qui s'est intéressée à toutes ces « affaires » ayant secoué la scène médiatico-politique n'y apprend pas grand-chose qui n'ait été déjà largement documenté par la Presse. Si ce n'est la justification de certains actes de procédure par celui-là même qui les a initiées. Voici dont un rappel – pour ne pas employer le terme péjoratif de « catalogue » - des affaires politico-financières des quarante dernières années (Boulin, Urba, Elf, les frégates de Taïwan, Clearstream, Kerviel, Karachi, Cahuzac ...) traitées par ce magistrat intransigeant sur les principes, et qui s'est largement fait épingler – puis blanchir - par sa hiérarchie à ce titre. Il devait donc lui tarder de pouvoir se justifier de toutes les avanies qu'il a subies dans sa carrière au service de la recherche acharnée - et parfois maladroite - de la Vérité, même et surtout lorsqu'elle se heurte au pouvoir (de gauche comme de droite, il faut le souligner). Les mémoires constituent le plus souvent un plaidoyer pro domo, l'ouvrage de Renaud van Ruymbeke n'échappe pas à la loi du genre.
Deux points majeurs retiennent l'attention : la nécessité de rendre en France la Justice - et en particulier le Parquet - réellement indépendante du pouvoir politique et la lutte – au moins au niveau de l'Union européenne – contre la corruption et donc les paradis fiscaux. La justice ne saurait rester étrangère à la mondialisation, elle doit s'exercer à l'échelle planétaire et s'affranchir des frontières. Les paradis fiscaux permettent à de petits états de prospérer. Une homogénéisation des systèmes fiscaux devrait être recherchée au sein des pays de l'Union européenne. Cela permettrait de rapatrier des milliards d'euros à consacrer aux investissements nécessaires à l'Europe pour sortir de la crise. Vaste programme.
L'auteur fait montre sans doute d'une certaine naïveté : le mal est partout, la tentation de se servir au passage omniprésente, la recherche de l'enrichissement personnel est ancrée dans la nature humaine. Son ouvrage ouvre cependant des perspectives et on peut compter aujourd'hui sur les lanceurs d'alerte. Il faut aussi des voix pour secouer les responsables publics … Renaud van Ruymbeke, aujourd'hui retraité et affranchi du devoir de réserve, va sans nul doute continuer son combat.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
PG35
  28 janvier 2021
Les mémoires de Renaud van Ruymbecke débutent par un rappel des événements qui ont conduit Robert Boulin au suicide – car c'est bien un suicide, contrairement à ce que certains journalistes tentent de nous faire croire en dépit du bon sens et de l'état actuel de la procédure.
Boulin s'est retrouvé piégé par Henri Tournet, un ancien résistant devenu un escroc notoire, qui lui a prétendument vendu un terrain de deux hectares à Ramatuelle tout en lui remboursant peu après le montant de la vente. En échange, Boulin intervient (sans succès) auprès du préfet pour obtenir que Tournet puisse faire lotir les parcelles attenantes. Incarcéré par van Ruymbecke pour avoir vendu deux fois les mêmes terrains, l'escroc menace Boulin de tout révéler. Les actes de procédure du juge confirment les uns après les autres que la vente du terrain n'était qu'un don déguisé, en dépit des dénégations et explications laborieuses du ministre. Quelques mois après la mort de son père, Bertrand Boulin avait écrit un livre (Ma vérité sur mon père) dans lequel il racontait minutieusement les derniers jours du ministre et faisait part de son anxiété grandissante à propos des développements de cette affaire.
Van Ruymbecke évoque plusieurs autres dossiers qu'il a instruits au fil des décennies 80 et suivantes. On perçoit nettement l'évolution de la justice sur cette période : on passe du blocage de certaines affaires sur ordre du procureur, c'est-à-dire du ministre de la Justice, à une liberté de plus en plus grande accordée aux juges. Même si Renaud van Ruymbecke a eu à subir la vindicte de Nicolas Sarkozy qui le soupçonne de mauvaises intentions dans l'affaire Clearstream. le juge sortira blanchi de la procédure disciplinaire demandée à son encontre. Peu rancunier, il blanchira l'ancien président dans l'affaire du « Sarkothon ».
L'affaire Urba (qui verra la condamnation d'Henri Emmanuelli) rappelle des pratiques dont on souhaite qu'elles soient d'un autre âge. van Ruymbecke ne fait pas de révélations fracassantes sur l'affaire Elf, hormis les montants démesurés des caisses noires de l'entreprise. Quels sont les bénéficiaires ultimes des commissions versées ? En-dehors du PDG et de deux cadres supérieurs (qui seront condamnés plutôt légèrement), on n'en sait trop rien. le problème de la traçabilité des versements en liquide est insurmontable.
Le juge évoque longuement les paradis fiscaux et l'argent sale. Il se montre sévère vis-à-vis des Pays baltes et de la Russie. Singapour, Hong Kong, Dubaï et le Liban sont décrits comme les pays protégeant le plus efficacement les fraudeurs.
Cela étant on reste sur sa faim à la lecture de ces mémoires. Ont-elles été écrites trop vite ? le livre est court, le ton est mesuré, les dossiers sont évoqués de manière synthétique… Il manque peut-être à l'auteur le sens du suspense. On s'attendait à des révélations, des anecdotes, des jugements caustiques, du spectaculaire. Rien de tout cela. Renaud van Ruymbecke cite abondamment des ouvrages de journalistes – dont certains écrits sur lui – plus que des témoignages recueillis. Sans doute s'agit-il d'un excès de discrétion ou d'intégrité. On attend un développement plus détaillé des affaires qui ont marqué sa carrière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Video de Renaud Van Ruymbeke (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Renaud Van Ruymbeke
L'intégralité de l'interview http://bit.ly/3pV8KYD Il a été au coeur de nombreuses affaires politico-financières. Premier juge à avoir perquisitionné un parti politique au pouvoir, à inculper le président de l'Assemblée Nationale, Renaud van Ruymbeke revient sur les différentes affaires qu'il a eues à traiter.
— Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous !  https://bit.ly/2wPCDDa —
Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5  | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/
+ Lire la suite
autres livres classés : monde de la financeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre