AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354882661
Éditeur : Gulf Stream Editeur (04/09/2014)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 155 notes)
Résumé :
Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu'ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (84) Voir plus Ajouter une critique
Under_The_Moon
  18 juillet 2015
Suite des aventures de Peter et des autres Outrepasseurs avec ce second tome de la trilogie de Cindy Van Wilder.
Peter a de plus en plus de mal à supporter la toute-puissance de Noble, le "chef" des Outrepasseurs. Alors Peter décide de tout faire pour se libérer de ces chaînes qui le relie à cette organisation pas si irréprochable que cela. Et en passant des pensées aux actes, il va découvrir qu'en ayant le pouvoir entre ses mains, Noble en abuse aussi, manipulant certains de ses "sujets" sans hésitation et réduisant ainsi leurs ennemis les fés à des traitements assez inhumains - même pour des créatures magiques.
J'ai apprécié retrouver les héros pas si manichéens rencontrés avec enchantement dans le tome 1. Toutefois, le passage à l'adolescence en mode total rébellion de Peter est parfois très agaçante.
Les références à des mythes et créatures de diverses cultures servent toujours à structurer le récit. Cela permet d'équilibrer avec le côté "négatif" de la narration parfois un peu confuse est toujours de mise dans ce tome-ci - avec en plus quelques incohérences au niveau des personnages ou des créatures - et les 70 premières pages du roman ne servent pas à grand chose
J'ai un peu regretté le fait l'absence de "voyages dans le passé" qui m'avaient tant transportée dans le tome 1.
Enfin, ce n'est qu'une histoire de goût et cela n'enlève absolument rien à la qualité de l'histoire dans son ensemble. Cindy Van Wilder sait toujours ménager son lecteur et garder son intérêt tout le long de son récit. Et on reconnaît aisément sa griffe aux petites notes d'humour placées ici ou là dans les chapitres - qui se lisent toujours aussi bien du fait qu'ils ne font pas plus de 10 pages.
J'ai hâte de retrouver ses personnages pour la suite et fin des leurs aventures dans le prochain tome. Avec une fin où l'on sent poindre la Révolte et sa comparse la Vengeance, cela promet d'être intéressant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Luna26275
  29 juin 2015
Un an s'est écoulé depuis le premier tome et Peter, après avoir prêté allégeance à Noble, continue de s'entrainer plus durement que jamais, en compagnie de Shirley. Ils sont comme promis, couvert de richesse et de gloire, mais cela ne semble pas suffire à Peter qui souhaite plus que tout, reprendre une vie normale et échapper à son terrible destin. Il ne peut plus supporter de devoir obéir aux ordres de Noble et veut trouver le Chasseur le seul capable de mettre fin à la malédiction. D'autant que la Reine des neiges, la dernière fée libre est capturé ! Une excellente nouvelle, pour nos chères Outtrepasseurs, mais pas pour Peter, qui lui en est dépité. La relation entretenu entre lui et Shirley est assez complexe du fait, qu'ils s'aiment tous les deux, bien qu'ils ne sachent pas vraiment comment se le montrer. Et puis, Peter en s'éloignant progressivement de son clan, s'écarte du même coup, de Shirley.

Un magnifique voyage, entre le présent et le passé ! Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde, les péripéties s'enchainaient en nous laissant quand même le temps de reprendre notre souffle. Un second tome parfait, Cindy van Wilder sait comment attiser notre curiosité avec finesse et minutie. Je recommande vivement cette série ! Elle est très intéressante mais la lecture est malgré tout un peu compliqué pour les jeunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
Allison
  25 mars 2015
Autant le dire : ce second tome me faisait peur. J'ai adoré le premier, et ce principalement à cause de l'histoire des ancêtres de Peter. Au Moyen-Age, avec un ennemi comme le Chasseur, avec une intrigue entre fantasy et conte de fées... j'étais chez moi, conquise. Alors, me doutant que ce second tome reprendrait là où les derniers événements du premier nous avaient laissé, je craignais de ne pas être aussi passionnée. Et oui, j'avais peur de me retrouver dans monde moderne ! Eh bieeeeeeen, autant vous dire que j'ai été tout autant emportée par ma lecture, et ce au point de ne pas dormir une nouvelle fois, juste après avoir passé la nuit précédente sur Les Héritiers.

La Reine des Neiges commence un an après Les Héritiers. Peter et ses compatriotes s'entraînent sans relâche pour être à la hauteur de la tâche qui leur est confiée... mais Peter n'est pas heureux, il déteste la nature de son travail, déteste le fait de faire partie des Outrepasseurs, de ne même pas avoir le choix de sa compagne... Mais par dessus tout, il déteste Noble, leur tyran de chef. Alors Peter prépare un plan, en secret. Et ce plan m'a enthousiasmée.

Oh, je ne l'ai pas précisé mais oui, le coup de coeur est confirmé. L'intrigue de Cindy van Wilder est si bien ficelée, si passionnante, que chaque page me faisait m'exclamer, me coupait le souffle ou me mettait les larmes aux yeux. Ce roman est tout simplement impossible à lâcher ! Je n'ai pas du tout été déçue, j'ai dévoré ce tome encore plus vite que je n'avais dévoré le premier. J'ai une fois de plus été ravie du chemin que l'auteur avait choisi de suivre et je l'y ai suivie avec plaisir, savourant chaque détail de son intrigue avec délectation.

Parce que, tout de même, reprendre un an après le premier, après nous avoir offert un prologue de 300 pages, c'est fort! Et reprendre de cette façon là... Je tire mon chapeau à Cindy van Wilder. Avec ce tome, l'on en apprend d'avantage sur les Outrepasseurs modernes, sur leur travail et sur les fruits de celui-ci. Sur tout ce qui dérange Peter, en fait. Car comme je vous l'ai précisé plus tôt, notre jeune héros n'est pas à sa place, mais alors pas du tout. Car il a des principes, le jeune homme, une belle façon de penser et de voir le monde. Alors forcément, les agissements des soi-disant « gentils » l'embêtent, et pas qu'un peu. Et il est toujours intéressant de voir quelqu'un défendre ses principes, surtout quand il part perdant...

Vous l'aurez compris, il serait difficile d'en dire plus sans vous en révéler trop sur les deux premiers tomes, mais j'espère que cela suffira à vous donner envie de vous intéresser à ce petit ovni de la littérature jeunesse qui m'aura tant plu. D'ailleurs, je crois ne pas me tromper en précisant que c'est une saga adressée à la jeunesse, mais sachez qu'elle aborde tout de même des sujets sensibles, et ce dans les deux tomes.

Enfin, je ne pouvais pas passer à côté de la couverture, une fois de plus, qui surpasse encore la beauté de celle du premier tome. Les couleurs, le relief, les détails... Clairement, même si j'avais détesté le roman, j'aurais tout de même était consolée par la beauté de l'objet, c'est dire ! Mais la question ne se pose pas ici, la couverture n'est qu'un merveilleux écho au roman que j'ai tant apprécié.

Voilà, pour faire simple, j'ai encore eu un coup de coeur. Je ne saurais vous dire lequel des deux tomes j'ai préféré, tellement j'ai peu attendu entre les deux... et j'espère n'avoir pas trop à attendre non plus avant de dévorer le troisième et dernier tome. Parce que cette fois aussi, la fin brutale est à couper le souffle et donne plus qu'envie de savoir la suite ! Foncez !
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
MathildeBook
  09 octobre 2015
J'ai longtemps hésité avant de replonger dans le monde des Outrepasseurs car le premier tome m'avait un peu déçue. J'avais trouvé l'histoire originale ainsi que le mode de narration avec l'alternance des "plongées" et des "souffles" mais il y avait tellement de personnages que je n'ai réussi à m'attacher à aucun d'eux (sauf peut-être Peter), l'histoire très sombre, et j'avoue que je ne suis pas une fan du Moyen-âge (malheureusement la plus grande partie du récit s'y déroule...) Il s'est donc passé presque deux ans entre ma lecture du premier tome, et celle du deuxième.
Pour Peter, il s'est écoulé une année depuis qu'il a découvert sa nature d'Héritier et les origines des Outrepasseurs.
Ce second tome s'ouvre sur un scène détaillant les quelques instants vécus par le Chasseur et Arnaut juste après la bataille entre les fés et les premiers Outrepasseurs. Puis on fait la rencontre de Snezhkaïa, la dernière fée libre, qui n'est pas prête à se faire capturer par ses ennemis sans leur offrir un dernier cadeau empoisonné.
Enfin, on retrouve avec plaisir un Peter obstiné et convaincu de se battre pour la bonne cause, envers et contre tous, prêt à renoncer à l'avenir doré (et écoeurant) qu'on lui promet pour sauver les fés des mains des Outrepasseurs et surtout libérer les siens de l'emprise de Noble et de la malédiction.
La grande majorité du roman se déroule donc à notre époque.
Outre la découverte de Snezkhaïa, qui disons-le, a de la classe, j'ai redécouvert le personnage complexe du Chasseur et c'est finalement un personnage que je trouve fascinant, surtout depuis son "évolution" et sa dynamique avec Arnaut.
Et curieusement, j'ai de la sympathie pour Noble, ou plutôt j'éprouve de la compassion pour cet homme, qui reste ce qu'il est (à savoir un homme tyrannique et cruel c'est vrai), mais on en apprend plus sur son histoire et, globalement, comme l'ensemble des personnages principaux de ce tome d'ailleurs, il devient plus profond.
On se rend compte que les "gentils" ne sont peut être pas gentils, surtout lorsqu'ils sont tout puissants face à des "méchants" démunis.
Finalement, c'est ça qui fait le point fort de cette histoire. le monde de Cindy van Wilder est loin d'être manichéen. Chaque personnage, chaque clan, a sa part de lumière et sa part d'ombre. On ne sait plus de quel côté se ranger tant les uns et les autres peuvent susciter à la fois de la sympathie et de l'aversion ; chacun a des raisons de se battre et tout est justifié.
Enfin, le style est très efficace et se fait totalement oublier au cours de la lecture au profit de l'histoire. Les phrases glissent les unes après les autres sans que l'on s'en aperçoive (ce qui nous emmène à lire tard le soir alors que le réveil sonne quelques heures plus tard...humhum)
Pour résumer : je suis contente d'avoir donné sa chance au deuxième tome de la série des Outrepasseurs car malgré un premier tome qui m'avait déçue, j'ai vraiment pris plaisir à lire les aventures de Peter et à en apprendre plus sur son monde. C'est sans hésitation que je lirai le troisième tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Melisende
  29 janvier 2016
Après un premier tome qui m'avait surprise et convaincue grâce à sa richesse et sa maturité, j'ai entamé ce deuxième opus confiante et curieuse de découvrir la suite des aventures des jeunes Outrepasseurs rencontrés précédemment.
Cindy van Wilder a une nouvelle fois su me surprendre en suivant un chemin auquel je ne m'attendais absolument pas et en nous proposant un héros adolescent rebelle mais surtout particulièrement crédible ! Encore une fois, je ferme Les Outrepasseurs conquise… et incapable d'imaginer ce que nous réservera le troisième et dernier tome de la trilogie !
Si Les Héritiers mettait en place l'intrigue en nous présentant les principaux protagonistes et leur terrible malédiction, notamment dans un contexte médiéval, La Reine des neiges prend le contre-pied puisque se déroule entièrement dans notre monde contemporain, à Londres, au XXIe siècle. le décor n'est pas le seul élément à avoir changé puisque la situation dans son ensemble semble inversée.
En effet, alors que les Fés étaient en position de force dans le premier tome – ce sont ces créatures qui ont maudit les humains (devenus Outrepasseurs) -, ceux-ci sont aujourd'hui à la tête d'une société florissante et ont bien tiré leur épingle du jeu. Forts de leurs pouvoirs particuliers, ils tiennent les Fés en respect, profitant de leurs pouvoirs « magiques » pour se faire encore et toujours plus d'argent. Les Fés sont enfermés, impuissants (ou presque)… mais la capture de la Reine des neiges et surtout, la rébellion de Peter vont définitivement changer le cours des choses…
J'ai aimé l'ambiguïté de ce deuxième tome car le lecteur ne sait plus qui croire, ne sait plus qui « apprécier ». Les gentils ne le sont pas vraiment et ne sont plus vraiment ceux que l'on croit. Outrepasseurs ou Fés, dans quel camp se glisser ? Cindy van Wilder évite le manichéisme un peu trop facile et nous prouve que tout n'est pas tout noir ou tout blanc.
Ainsi, impossible de détester des personnages comme le Chasseur – qui entretient pourtant des relations assez… glauques… avec les humains qu'il capture – ou même avec Noble, le « roi » des Outrepasseurs, lion blessé mais fier, intimement convaincu par ses convictions ancestrales.
De son côté, Peter réfléchit, doute, prend des décisions difficiles… C'est un adolescent rebelle qui ne s'en laisse pas conter, contrairement aux autres héritiers Outrepasseurs qui suivent aveuglément les ordres de Noble et de sa société secrète. Notre jeune héros ne peut plus supporter la situation. Il ne veut plus de cet hôte renard dans sa tête qui lui fait souvent perdre ses moyens (et sa forme humaine par la même occasion) et il ne peut plus supporter l'idée que les Fés sont devenus des esclaves, emprisonnés dans les sous-sols. Malgré les dangers et les obstacles, malgré les difficultés qui se reporteront forcément sur sa mère et sa compagne, le jeune homme part à la recherche du Chasseur, le seul à pouvoir défaire la malédiction initiale et donc le seul à pouvoir tous les libérer de leurs chaînes…
Si le premier tome renfermait peut-être quelques longueurs pour certains lecteurs, ce deuxième volume est, à mon goût, plus rythmé et plus tourné vers l'action. Cindy van Wilder n'en oublie pas pour autant de nous offrir quelques belles descriptions qu'il est agréable de parcourir. Classé en Young Adult, Les Outrepasseurs est une saga qui ne souffre pas des défauts littéraires du genre, à savoir un style trop simpliste et une intrigue plus proche d'un scénario de base (juste les actions importantes, aucun détail), mais qui, au contraire, propose une plume riche et travaillée qui fait appel à l'imagination des lecteurs.
Avec La Reine des neiges, Cindy van Wilder continue de me surprendre et j'en suis ravie. Bien loin de l'histoire jeunesse basique à laquelle je m'attendais, Les Outrepasseurs a su me convaincre de son originalité et de sa force. L'auteure multiplie les références appartenant à notre imaginaire collectif (les contes de fées notamment) qu'elle insère brillamment dans son intrigue. le premier tome était très bon, celui-ci est excellent… j'espère que le troisième et dernier sera encore un cran au dessus ! Et si avec tout ça vous n'êtes pas convaincus, vous le serez peut-être par l'objet-livre qui mérite amplement sa place dans nos bibliothèques. Les éditions Gulf Stream ont fait un travail éditorial magnifique !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Ricochet   15 octobre 2014
Cette suite tient ses promesses et même plus, ne pouvant qu'inviter au dernier tome. Conquis, ravi de retrouver des bribes de contes et légendes de sa petite enfance, le lecteur adolescent ne sait d'ailleurs plus quoi souhaiter à ces Outrepasseurs dramatiques, magnifiques.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   22 septembre 2014
Ils retiendront que tu étais un monstre, aussi laid à l'extérieur qu'à l'intérieur. Ils se souviendront de ton absence de pitié, de ta férocité,de ton don de manipulation. Ils se rappelleront aussi que tu as reçu tes cicatrices parce que tu n'as cessé de combattre depuis que tu es venu au monde. Ils ne t'aimeront jamais, certains ne te respecteront même pas. Mais personne ne pourra t'enlever ce que tu es : un guerrier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
RevesetimaginesRevesetimagines   28 mai 2015
Elle vit la victime et le criminel. Arnaut et le Chasseur. Ils avaient basculé dans l’ombre sans fin du Tombeau. Le jeune homme était mourant, le fé voulait le sauver. L’artefact avait trouvé la solution idéale selon lui : les mêler en un seul corps, une seule âme. Une âme aussi fracturé qu’un miroir is en pièces, dont les morceaux ne s’accorderaient plus jamais les uns avec les autres. Des émotions humaines se heurtaient aux sentiments du fé. Une prison éternelle pour la victime, la certitude pour le prédateur que son amour ne le quitterait plus jamais L’artefact avait joué sur cette obsession. Tel un Créateur impie, un savant fou, il avait modelé la chair et l’esprit de ses captifs.
Et au-delà de cet être, elle sentait une bête fauve, un gigantesque félin qui désirait par-dessus tout s’évader…
La Messagère brisa le contact et se heurta à la paroi de la caverne, haletante. Quand elle ouvrit les yeux, le jeune homme la fixait toujours.
- Aidez-moi.
Le Tombeau n’avait pas menti non plus sur un autre point : son prisonnier partageait bel et bien le même sang que Glenn L’Astucieux, le meurtrier de sa filleule. Elle avait senti le lion dans son âme, la malédiction qui courait dans ses veines. L’ironie de la situation n’échappait pas à la Messagère Elle en savait assez sur ceux qui se faisaient appeler les Outrepasseurs pour en reconnaître un quand elle le voyait. Et dire que ce dernier était également celui qui pouvait les libérer de la malédiction originelle…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GwenlanGwenlan   02 octobre 2014
« Que sont les Outrepasseurs en fin de compte? Des victimes d’une malédiction? Des gens qui ont dompté leur destin et pris leur revanche? Des exploiteurs d’autant plus féroces que personne ne connaître l’existence de leurs victimes? Qui sommes nous? En fin de compte, si on oublie le luxe de nos Maison et le poids de nos traditions, il ne nous reste qu’une double face: celle de l’homme de de la bête. Un être déchiré en deux, incapable de s’adapter dans le monde actuel, où il ne peut jouer qu’à faire semblant, tels les animaux du Roman de Renart, qui singeaient les puissants en se prenant pour des hommes. »
Fragment d’un journal retrouvé dans les archives du lion House- Auteur Anonyme
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Under_The_MoonUnder_The_Moon   15 juillet 2015
Vous figurez-vous que parce que vous êtes bon élève, vous détenez les secrets de l'univers ? [...]
Désolé de vous décevoir sur ce point, mais il vous reste encore beaucoup à apprendre.
Commenter  J’apprécie          170
orbeorbe   21 septembre 2014
Considérez donc ce qui va suivre comme un stage de survie, rétorqua le Balafré. Il paraît que vous y excellez ensemble, ajouta t-il ironique.
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Cindy Van Wilder (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cindy Van Wilder
Cindy Van Wilder - Les Outrepasseurs
autres livres classés : malédictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1104 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
. .